Société

Air Austral : Un avion immobilisé, la compagnie ajuste son programme de vols

Dans un communiqué, Air Austral informe que "suite à une inspection technique de routine sur l’un de ses B.777 qui a conduit à l’immobilisation de son appareil, Air Austral est contrainte de procéder à l’ajustement de son programme d’exploitation pour les 4 jours à venir, soient les 20, 21, 22 et 23 décembre". La compagnie aérienne indique que "ces ajustements se manifesteront uniquement par des recalages d’horaires, chacun des vols restant opéré le même jour. Chaque passager sera averti individuellement des modifications pouvant le concerner".


Air Austral : Un avion immobilisé, la compagnie ajuste son programme de vols
"Suite à une inspection technique de routine sur l’un de ses B.777 qui a conduit à l’immobilisation de son appareil, Air Austral est contrainte de procéder à l’ajustement de son programme d’exploitation pour les 4 jours à venir, soient les 20, 21, 22 et 23 décembre.

La compagnie et ses équipes sont actuellement mobilisées afin de limiter les désagréments liés aux différentes modifications. Ces ajustements se manifesteront uniquement par des recalages d’horaires, chacun des vols restant opéré le même jour. Chaque passager sera averti individuellement des modifications pouvant le concerner.

Air Austral dispose en effet d’un service pouvant les informer directement sur leur téléphone portable, Smartphone ou e-mail à partir du moment où les contacts ont bien été indiqués à la compagnie et insérés dans les dossiers de réservation.

Dans tous les cas, Air Austral recommande à ses passagers, avant de se rendre à l’aéroport, de vérifier les informations sur les vols opérés, en les consultant de préférence sur le www.air-austral.com dans la rubrique «Infos Vols». Les passagers peuvent également contacter Air Austral au 0825 013 012. Air Austral présente à sa clientèle ses vives excuses pour les désagréments causés."

Air Austral
Samedi 21 Décembre 2013 - 09:18
Lu 3229 fois




1.Posté par pierrot 2 le 21/12/2013 09:26
Au lieu de desservir presque le monde entier, son président ferait mieux d'acheter d'autres avions car en période de décembre c'est tjrs le chaos avec Air Austral car n'oublions pas chers amis Décembre 2012 à Maurice avec notre compagnie locale.
Il ferait mieux de remettre le partenariat avec Air Mtius au lieu d'aller aux Seychelles qui va lui bouffer les lignes Internationales.

2.Posté par citoyen le 21/12/2013 10:11
au moins air austral prévient ses passagers. Corsair a eu les mme soucis mais des heures d'attente sans aucun renseignements, des avions reportés etc....

3.Posté par IL FAUT RÉFLÉCHIR le 21/12/2013 10:51
Si ce sont des inspections techniques de routine, elles sont prévues depuis longtemps, donc pourquoi avoir programmé des vols avec cet appareil si on savait qu'il allait y avoir des inspections techniques de routines.
Quel amateurisme.

4.Posté par polo974 le 21/12/2013 13:16
Il faut vraiment réfléchir...
C'est lors d'une visite de routine qu'un pb a été découvert et que le coucou a été immobilisé.

5.Posté par Fez le 21/12/2013 13:22 (depuis mobile)
A Pierrot 2 : on ne construit pas une autoroute a 10 voies juste parce qu au mois du juillet il y a du monde. A "il faut réfléchir" : il faudrait surtout apprendre a lire un article, une inspection technique n est pas un problème, elle le révèle ...

6.Posté par Tarteàlacrème le 21/12/2013 13:35
@Il faut réfléchir
Il faudrait vous inspirer de votre pseudo.
Des inspections sont prévues à différentes étapes de la vie d'un avion : quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles, annuelles. Plus les inspections nécessaires avant chaque vol et les inspections programmées au bout d'un certain nombre d'heures de vol. Tout cela figure dans un plan d'entretien définit au moment de la conception de l'avion.
Dans ces inspections il y a des remplacements systématiques de pièces quelque soit leur état mais aussi des vérifications de fonctionnement (gouvernes, hydraulique, batteries, circuits électriques) ainsi que de la maintenance informatique (mises à jour logiciel et reprogrammation de certains codes) et des modifications techniques simples ou majeures (remplacement d'équipements par d'autres plus récents, plus performants).
Au cours de ces vérifications il arrive qu'on détecte (c'est le but) des défauts plus ou moins graves qui doivent être corrigés immédiatement ou à terme selon leur gravité. C'est ce qui vient d'arriver.

Donc c'était imprévisible mais c'est tant mieux pour votre sécurité si vous prenez l'avion parfois.

Désolé d'avoir été un peu long mais j'ai justement travaillé à la conception de cet avion là au tout début des années 1990.

7.Posté par Tarte au citron le 21/12/2013 17:42
6.Posté par Tarteàlacrème qui prétend avoir travaillé à la conception du B triple 7 - ouaah ? trop fort !!! -mais qui travaille en réalité chez AA comme simple mécano ....

Bizarre quand même que ce genre de bonne nouvelle arrive toujours en fin d'année ou aux vacances d'été chez AA la compagnie 200 pour 100 Réunionnaise réservée aux élu-e-s cumulards Réunionnais et à leur famille !!!

8.Posté par zorbec le 21/12/2013 19:49
Ce qui est le plus incroyable, c'est que l'on fait voler des bi-moteurs sur des distances aussi longues que Réunion-Paris. Que se passera-t-il le jour où un 777 d'Air austral ou d'Air France aura un problème sur un moteur en plein vol de croisière ?

9.Posté par Jean Fuma le 22/12/2013 06:41
7.Posté par Tarte au citron le 21/12/2013 17:42 | Alerter
6.Posté par Tarteàlacrème qui prétend avoir travaillé à la conception du B triple 7 - ouaah ? trop fort !!! -mais qui travaille en réalité chez AA comme simple mécano ....

Bizarre quand même que ce genre de bonne nouvelle arrive toujours en fin d'année ou aux vacances d'été chez AA la compagnie 200 pour 100 Réunionnaise réservée aux élu-e-s cumulards Réunionnais et à leur famille !!!


=> Bonjour, qu'est ce que American Airlines vient faire dans cette histoire ? LOL
Avant de critiquer les autres, on branche son cerveau et on essaie de savoir de quoi on parle, le code IATA d'Air Austral étant bien sur u[UU ]u et non pas AA....

Bizarre que deux trois rigolos dans le genre de Tarte au Citron soient aussi paranos, quel interet aurait Air Austral de se priver d'un avion en pleine période d'hyper pointe ? MDR Il faudrait être tordu pour sortir ce genre de bêtises ;-)

8.Posté par zorbec le 21/12/2013 19:49 | Alerter
Ce qui est le plus incroyable, c'est que l'on fait voler des bi-moteurs sur des distances aussi longues que Réunion-Paris. Que se passera-t-il le jour où un 777 d'Air austral ou d'Air France aura un problème sur un moteur en plein vol de croisière ?


=> déja 1/ les vols bimoteurs long courrier sont effectués avec des protocoles bien précis (point de déroutement, plusieurs scénarii possibles pour des pannes dont celles d'un moteur, etc etc) et trés normalisés.

2/ Pourquoi ne parles tu pas des 332 de Corsair qui eux sont aussi bi moteurs ?

3/ un 747 consomme approximativement 40% de carburant en plus et donc le fait de voler en bimoteur réduit sérieusement la facture kérozène, et donc de baisser (eh oui) le prix moyen du billet mais il y a toujours des petits malins comme zorbec pour se plaindre ;-)

10.Posté par scrongneugneu le 22/12/2013 08:08
Et vlan... revoilà un régiment de "spécialistes en tout" qui nous expliquent comment il aurait fallu faire, ce qu'il faut faire, et que c'est "évident que..."

On se demande vraiment pourquoi on forme et utilise les compétences d'une armée de techniciens, d'ingénieurs pour faire voler un avion alors qu'on a plein d'internautes qualifiés !

Le post qui m'a fait marrer le plus c'est le n°8 qui gagne la palme de la connerie aujourd'hui : ben oui, sur une telle distance, 4 réacteurs c'est mieux, c'est du bon sens... je dirais même plus (comme Dupont et Dupond) : pourquoi ces abrutis n'ont pas prévus deux réacteurs en réserve en cas de panne en plein vol ? Ils sortiraient des ailes et hop, on continue jusqu'à Paris ou la Réunion. Ça c'est la vraie continuité territoriale !

Allez, je vais donner manger à mes poules : je suis sur qu'elles ont un avis là dessus.. cot cot cot

11.Posté par Tarteàlacrème le 22/12/2013 08:52
@zorbec post 8
Les réglements de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) ont été modifiées dans les années 1980 et notamment l'Extended-range Twin-engine Operation Performance Standards (ETOPS) qui régule la circulation transocéanique des avions biréacteurs commerciaux. Ce règlement autorise les biréacteurs à choisir une route les éloignant d'au maximum trois heures de leurs aéroports de déroutement d'urgence. Pour satisfaire au règlement ETOPS-180, huit vols de 180 minutes sur un seul moteur furent effectués pour obtenir la certification. C'est ce qui a sonné la fin des quadrimoteurs sur l'Atlantique nord.

@ Tarte au citron post 7
Vous imaginez ma vie sans me connaître, vous êtes juste comique, mais vous voyez les autres à l'aune de votre propre existence sans doute.
Vous devriez sortir un peu et voir le monde.

12.Posté par zorbec le 22/12/2013 10:09
@9/10/11 Je suis sans doute un vieux con. Mais comme on le voit aujourd'hui, tous les protocoles possibles n'empêchent pas les bi-moteurs (et autres) de rencontrer de sérieux problèmes. Ainsi en va-t-il du plus modernes des leurs, le 787 DreamLiner qui malgré toute sa technologie laisse à réfléchir quant à sa sécurité. Personnellement, je préfère voyager sur un quadri moteur 747 corsair ou A340 air mauritius. J'ai déjà pris les 777 d'air austral ou d'air france, avec quelque appréhension. En attendant l'A380 et ses quatre moteurs.

13.Posté par Jean Fuma le 22/12/2013 20:44
12.Posté par zorbec le 22/12/2013 10:09 | Alerter
@9/10/11 Je suis sans doute un vieux con. Mais comme on le voit aujourd'hui, tous les protocoles possibles n'empêchent pas les bi-moteurs (et autres) de rencontrer de sérieux problèmes. Ainsi en va-t-il du plus modernes des leurs, le 787 DreamLiner qui malgré toute sa technologie laisse à réfléchir quant à sa sécurité. Personnellement, je préfère voyager sur un quadri moteur 747 corsair ou A340 air mauritius. J'ai déjà pris les 777 d'air austral ou d'air france, avec quelque appréhension. En attendant l'A380 et ses quatre moteurs.


=> Zorbec, les problèmes du 787 sont dus à des batteries, pas à ses réacteurs...................................................

C'est bien que tu attendes l'A380, avion quadriréacteur qui a eu des problèmes de micro fissures sur les ailes entre autres et des problemes de réacteurs aussi

http://www.jolpress.com/a380-avion-bilan-problemes-techniques-compagnies-thomas-enders-article-814830.html

moralité, parle de ce que tu sais et laisse l'aviation civile aux gens qui s'y connaissent un minimum ;-)

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales