Blog de Pierrot

Air Austral : Quand on faisait voler les avions avec un trou dans la carlingue...

Mercredi 13 Juillet 2011 - 12:03

L'affaire n'est certes pas récente. Elle remonte même au 23 août 1998, soit il y a presque 13 ans. Mais elle mérite malgré tout d'être rappelée car elle est symptomatique d'un certain état d'esprit qui prévaut à Air Austral qui fait passer les rentrées d'argent avant la sécurité des passagers. Depuis trois ans, nous avons déjà révélé plusieurs affaires du même genre, dont la dernière en date à propos du licenciement d'un commandant de bord ayant refusé de décoller car il estimait que la sécurité de son ATR était remise en cause, sans jamais être démentis ni attaqués en diffamation, alors qu'on sait Gérard Ethève, le PDG de la compagnie aérienne, très procédurier.
Cette fois, il est question d'un Boeing 737 qui a effectué trois voyages Réunion/Maurice avec un trou de 2,5 cm dans la carlingue !


Air Austral : Quand on faisait voler les avions avec un trou dans la carlingue...
Le 23 août 1998 donc, le Boeing 737 F.ODZZ d'Air Austral est heurté par un escabeau, alors qu'il se trouve sur le tarmac de la l'aéroport de Plaisance à Maurice. Le choc est suffisamment important pour occasionner une perforation de 2,5 cm de la carlingue de l'avion, au dessus de la porte arrière gauche.

2,5 cm, ça peut paraitre ridicule, mais ça peut avoir des conséquences gravissimes sur un appareil volant sous pressurisation.

Appel est donc fait à un mécano d'Air Mauritius qui utilise du scotch aéronautique pour colmater la fissure. Problème : le mécano en question n'avait pas d'habilitation Boeing 737, ce qui l'avait d'ailleurs incité à ne pas signer le document attestant que l'appareil était apte à voler. Sans ce document, l'avion n'aurait normalement pas du décoller. Ce qui ne l'empêche pas de s'envoler normalement en direction de la Réunion, en prenant soin toutefois de voler à basse altitude, à environ 3.000 m au lieu des 10.000 m habituels, pour ne pas avoir à pressuriser la carlingue.

Une fois les passagers débarqués, la question s'est posée de savoir s'il fallait faire repartir l'avion dans le même état pour sa dernière rotation de la journée à destination de l'ile Maurice. Dans un article du Quotidien du 20 novembre 1998, Bruno Geoffroy avait  interrogé Gérard Ethève sur ce point. Le PDG d'Air Austral avait répondu que, "après examen par nos techniciens et nos mécaniciens, nous avons estimé qu'il n'y avait pas de risque. Que cet incident n'avait pas de répercussion sur la sécurité des passagers". D'où la décision de Gérard Ethève d'autoriser le décollage de l'avion, plein de passagers, à destination de l'île soeur, et son retour vers la Réunion.

Normalement, Gérard Ethève aurait du prévenir la DGAC, il ne l'a pas fait. Mais il n'a pas non plus sollicité Boeing, comme il avait pourtant obligation de le faire, pour connaitre les directives du constructeur de l'appareil. En effet, si une compagnie peut décider de la remise en service d'un avion, sous sa seule responsabilité, en cas d'avarie mineure, elle a pour obligation d'interroger le constructeur dès lors que la structure de l'appareil est endommagée, ce qui était le cas. Dans le Quotidien, Gérard Ethève avait répondu d'une façon péremptoire : "Nous avons mandat pour faire voler nos avions. Il n'y avait aucune raison d'alerter Boeing" !

Suite à cette affaire, l'Aviation civile et la brigade de gendarmerie des transports aériens avaient ouvert une enquête, qui avait eu pour conséquence de retirer à 3 techniciens de la compagnie, dont le directeur technique, leur droit de signer des APRS (Approbation pour remise en service).

Deux pilotes syndicalistes d'Air Austral ont par la suite adressé un courrier au directeur de la DGAC le 28 août 1998 pour dénoncer ces faits. Mais, chose intéressante, ils en ont profité pour révéler que l'année précédente, le même avion avait déjà connu un sérieux problème. Au moment de son décollage de Gillot en direction de Maurice, le pilote avait trop cabré son appareil, faisant frotter la queue de l'avion sur la piste. Dans ce cas, les consignes sont claires : réattérissage immédiat et examen approfondi de l'appareil par des techniciens, pour voir si la structure de l'avion n'a pas été endommagée. Au lieu de cela, une fois de plus, Air Austral a fait passer la rentabilité avant la sécurité des passagers : l'avion avait continué son vol vers Maurice et était même revenu en mode pressurisé, "avec passagers à bord", "après une inspection sommaire".

Dans leur courrier à la direction de la DGAC, les deux pilotes avaient demandé une enquête "car cette attitude nous parait très grave au vue de la sécurité des vols"...

Treize ans plus tard, Gérard Ethève est toujours aux commandes de la compagnie, avec les mêmes méthodes...
Pierrot Dupuy
Lu 3803 fois



1.Posté par Fab le 13/07/2011 15:12

"...en prenant soin toutefois de voler à basse altitude, à environ 3.000 m au lieu des 10.000 m habituels": erreur, entre la Réunion et Maurice, jamais un avion ne monte au delà des 5000m. Voler à basse altitude est la règle.

2.Posté par Caton2 le 13/07/2011 15:14

Que vient faire l'argent public dans une compagnie pour laquelle la loi de la rentabilité prévaut sur la sécurité?

3.Posté par Z'embroKaf le 13/07/2011 15:24

Zinfos rediffuse les rediffusions...ha oui ce sont les vacances...il faut remplir le blog !!!

4.Posté par cocounjour le 13/07/2011 16:20

Sacré GLOBI si sa continu on va revenir au temps de l'occupation !!!!!!!!

5.Posté par Et si Pierrot remplacait Gérard Ethève ? le 13/07/2011 16:29

Je lance l'idée. Impossible n'est pas français !

6.Posté par sgeg le 13/07/2011 17:29

pierrot...j'ai vu ta bagnole...elle est pas trop nickel non plus , t'as le CT à jour au moins ? lol!

7.Posté par noe974 le 13/07/2011 17:33

Très grave cette affaire ...
Cela me rappelle l'avion que nous avons pris avec une porte en moins ...les hôtesses ont installé des rideaux pour empêcher le soleil d'entrer ...il y avait du vent , à 12 000 m , c'est normal , ça nous a raffraîchi car c'était l'été ... on a pu sortir plus vite de l'avion , à Orly ...
il manquait aussi quelques hublots enlevés à la hâte ....

8.Posté par Un trou ? le 13/07/2011 17:56

Tant qu'il n'y a pas de poils autour, ce n'est pas dangereux !

9.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 13/07/2011 18:20

http://www.washingtonpost.com/ac2/wp-dyn?pagename=article&node=&contentId=A5484-2002Dec3&notFound=true

10.Posté par David B. le 13/07/2011 18:42

1998... donc il y a 13 ans, c'est ça ? Et c'est tout ce que vous trouvez pour "descendre" Air Austral, compagnie LOCALE, pendant que votre président adoré Didier Robert va faire le VRP pour Air Mauritius, compagnie... mauricienne (mais bon, c'est presque local, ayo cousins !) en Chine ?!?

Merci encore pour ce grand moment de "minablitude", terme spécialement dédicacé. A bon entendeur.

11.Posté par Pere Plexe (le vrai!) le 13/07/2011 19:03

A post 7 : ce que dit Noè est à peine croyable mais vrai. J'étais aussi à bord. Je me souviens très bien de la couleur du tissu des rideaux qui m'avait alors intrigué. Figurez-vous, ils avait osé un rose bonbon qui n'allait pas du tout avec le gris caca d'oie de l'avion. J'en avais même fait la remarque à mon voisin.

12.Posté par Aloz le 13/07/2011 19:11

Pierrot,
Tous chefs d'entreprise analysent les risques de leur métier. Si à 3000 m d'altitude le risque est égal à zéro - alors à moins d'être fouille merde pourquoi 13 ans après en rajouter une couche? quel est votre problème vis à vis de AA ou GE?

Aloz

13.Posté par alexandra le 13/07/2011 19:26

RENTABILITE !!!!
Le reste on passe au dessus !!!
Boycotter A A serait le meilleur remède pour que ce vieillard prenne sa retraite

14.Posté par falcucci pascal le 13/07/2011 20:58



acheter d autres avions

PACSAL FALCUCCI

15.Posté par balia le 13/07/2011 21:15

Pierrot 13 ans après t'as rien d'autre à déterrer. Pourquoi cherche tu absolument à couler la seule compagnie locale. D'accord avec poste 10, pour quoi ne pa faire un sujet sur ton pote Didier qui vante les mérites de Air Mauritius en Chine. Ah oui c'est vrai si ça avait été un autre tu l'aurais pas loupé. Ah l'objectivité du "journaliste"... On touche pas aux copains!!

16.Posté par nicolas de launay de la perrière le 13/07/2011 22:46

5.
les comptes risqueraient de ne pas être établis...

17.Posté par apprens quelque chose de nouveau le 13/07/2011 22:55

quel est l'intérêt de cet article?
cela sort de l'nformation ! je ne vois pas trop pourquoi s'acharner de la sorte sur une entité!
ce que l'on veut c'est des news....en rupture en ce moment?
cet article est vraiment ridicule

18.Posté par Bernard Depez le 13/07/2011 23:52

Il faut boycoter AA afin que les 1000 employées qui y travaillent se retrouvent au chômage e arrêtent de toucher l'argent de la Region....
C'estce que souhaitent tous les réunionnais.
Il faut qu'Air France soi à nouveau en monôme pour que le tarifs baissent...!
Il faut encore raconter plus de conneries.

19.Posté par Bernard Depez le 13/07/2011 23:53

Il faut boycoter AA afin que les 1000 employées qui y travaillent se retrouvent au chômage e arrêtent de toucher l'argent de la Region....
C'estce que souhaitent tous les réunionnais.
Il faut qu'Air France soi à nouveau en monôme pour que le tarifs baissent...!
Il faut encore raconter plus de conneries.

20.Posté par labri le 14/07/2011 07:24

Pierrot Dupuy ne deviendrait-il pas un émule de Freedom?

21.Posté par mac gyver kréol le 14/07/2011 08:52

Meme pas eu l'idée de boucher le trou avec de la mie de pain ou un chewing gum ?

22.Posté par fiuman le 14/07/2011 14:20

Le combat contre la société Air Austral mené par Pierrot Depuis est stupide, et contre productif, car pour une fois qu'une société réunionnaise fonctionne à peu près bien, aidons là et laissons se développer.

(Réponse de Pierrot Dupuy : Je n'ai rien contre Air Austral. Je répète pour la énième fois que c'est une excellente société, avec probablement le meilleur service à bord sur la ligne. J'en ai par contre contre Gérard Ethève et je continuerai à dénoncer ses méthodes tant que je le pourrai et tant que j'aurai des dossiers à sortir sur lui)

23.Posté par PSH Lepret le 14/07/2011 19:19

quelles nouvelles de Franco?

24.Posté par @23 le 15/07/2011 09:00

Il est au "trou" !

25.Posté par duralexsedlex le 17/07/2011 11:27

Il y a vraiment du grand n'importe quoi dans les commentaires, comme toujours...

Mais relisez-vous sérieusement, là oui certains croquignols de carton pâte ! Vous devriez être morts de honte d'oser écrire qu'on s'en fiche de savoir, ou de se rappeler parce que "c'est 13 ans après". Honteux.

Et si cet avion avait plongé ? S'il y avait eu des blessés et pire, des passagers fauchés ?
Et si parmi aux il y avait eu votre famille ?
Et si cela se reproduit ?

Vous êtes sûrs que vous écrivez de façon libre ? Sans être le bras armé de je ne sais quel lobby complètement débile et ce par là même dangereux ?

On ne peut qu'approuver un article qui nous fait la piqûre de rappel concernant les risques que nous prenons à voyager dans une telle compagnie qui se tape de la sécurité des passagers !

Les faits relatés sont très graves et méritent qu'effectivement les réunionnais s'interrogent sur un boycott d'Air Austral.
Et NON cela n'est pas demandé dans le but de renforcer le quasi monopole d'Air France !

C'est aux réunionnais de se bouger les fesses afin d'obtenir des garanties que les compagnies aériennes qui desservent notre île soient des compagnies sérieuses et respectueuses de la sécurité de tous.

Je ne comprends pas comment le PDG d'Air Austral peut-il encore avoir le droit d'être en poste si la justice a eu connaissance de ses magouilles sur la sécurité des vols air austral ?


26.Posté par Jeff le 19/07/2011 14:55

durex (pour faire plus court, il faudrait recommander à Etheve de visionner le documentaire réalisé sur le comete (l'un des tous premiers avions qui a "implosé" pour une "lègère" fissure), il aurait des frissons rétroactifs.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter