Faits-divers

Air Austral : Le pilote D.Rocher porte plainte contre Paul Vergès et la DGAC

L'affaire David Rocher contre Air Austral prend une nouvelle tournure avec le dépôt d'une plainte par ce dernier contre les directeurs successifs de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), mais également contre Paul Vergès en sa qualité de président du conseil de surveillance de la compagnie aérienne. Des plaintes déposées pour "mise en danger continue de la vie des passagers et des personnels navigants d'Air Austral".
Pour le pilote, désormais au "placard", ils ont fait preuve de "négligence dans l'exercice de leurs fonctions".


Air Austral : Le pilote D.Rocher porte plainte contre Paul Vergès et la DGAC
 
C'est une première dans l'affaire qui oppose David Rocher, pilote de ligne sur Boeing 777 chez Air Austral et "placardisé" depuis ses différentes plaintes, contre la compagnie aérienne réunionnaise. Désormais, il ne s'attaque plus seulement à la compagnie Air Austral en elle-même, mais a décidé de porter plainte auprès du Procureur de la République de Saint-Denis contre la DGAC et, grande nouveauté, contre Paul Vergès en sa qualité de président du conseil de surveillance de la société.

Une nouvelle plainte qui fait suite à celle en date du 21 juillet. "J'ai déposé une plainte contre la compagnie Air Austral et Gérard Ethève, son PDG, pour des délits de harcèlement moral, discrimination syndicale, entrave dans l'exercice du droit syndical et mise en danger d'autrui (…). Les faits décrits dans ma plainte du 21 juillet montrent une activité qui se prolonge (…). Par conséquent, les infractions sont des délits continus", explique David Rocher, qui demande au Procureur de la République d'ouvrir une enquête sur ces agissements, mais également de rouvrir celle sur sa plainte déposée en décembre 2009 (voir article ici : Un pilote porte plainte contre Air Austral pour "mise en danger de la vie des passagers" ). "Je vous demande de réunir ces deux plaintes pour qu'elles constituent une seule et même procédure", précise-t-il.

"L'échec indiscutable de la DGAC dans sa mission d'assurer la sécurité de l'aviation civile"

Pourquoi porter plainte cette fois-ci contre la DGAC et Paul Vergès ? La DGAC est l'organisme qui procède à la délivrance des autorisations, des certificats et décisions en vue d'assurer la sécurité et la sureté de l'aviation civile. Elle coordonne et contrôle la mise en oeuvre du programme de sécurité de l’État en matière d'aviation civile. Mais surtout, la DGAC délivre le Certificat de transporteur aérien. "Un CTA est modifié, suspendu ou retiré si l'autorité n'est plus assurée de l'exploitant à maintenir la sécurité de l'exploitation", explique-t-il dans sa plainte. L'ensemble des faits qui ont été rapportés à la DGAC par David Rocher, dont un dernier courrier daté du 31 août 2011 et resté sans réponse, n'ont pas trouvé "écho" auprès de la direction.

"Une enquête de la DGAC est-elle en cours ? J'en doute fort", s'interroge le pilote. Les faits dénoncés (vols effectués lors des cyclones Gamède et Ando et licenciement "abusif" d'un pilote de ligne car ce dernier avait annulé le vol pour des raisons de sécurité) auraient dû motiver "une enquête" de la DGAC mais également "une sanction du dirigeant responsable de la compagnie", souligne David Rocher. Pour le pilote, les événements décrits démontrent "l'échec indiscutable de la DGAC dans sa mission d'assurer la sécurité de l'aviation civile". Sa plainte vise donc directement l'ensemble des directeurs qui se sont succédés à la tête de la DGAC depuis 1995. "Monsieur Patrick Gandil (ndlr : directeur de la DGAC depuis 2007) avait connaissance du risque, celui important et imminent d'un accident aérien dans la compagnie Air Austral", explique David Rocher.

Autre personne visée pénalement par la plainte, Paul Vergès, actuel président du conseil de surveillance de la compagnie Air Austral. Ce qui a motivé David Rocher à porter plainte contre Paul Vergès, sa dernière conférence de presse en date du 26 décembre dernier. En tant que président du conseil de surveillance, l'ancien président de la Région Réunion a expliqué ne pas se mêler de "l'aspect opérationnel de la compagnie qui est sous la compétence du directoire". "Les déclarations de Paul Vergès montrent qu'il a toujours laissé Gérard Ethève faire tout ce qu'il voulait (…). Le conseil de surveillance d'une compagnie aérienne a le devoir d'intervenir lorsqu'il sait que le directoire pratique le harcèlement moral (…), ce qui est incompatible avec la sécurité des vols et la santé du personnel", souligne David Rocher dans sa plainte.

"Sa responsabilité pénale doit être engagée"

Le pilote de ligne reproche à Paul Vergès d'avoir tout fait pour "protéger" Gérard Ethève, même sous la pression des "instances hautes placées". Et d'ajouter : "Paul Vergès était au courant des problèmes liés à la mauvaise gestion de la compagnie (…). Il ne pourra pas affirmer de bonne foi qu'il ignorait ma plainte contre Air Austral pour mise en danger de la vie des passagers (…). Comme la condamnation de la compagnie et Gérard Ethève pour harcèlement moral".

"Il (ndlr : Paul Vergès) ne pouvait ignorer le risque (…). Dans l'hypothèse où un accident surviendrait, Paul Vergès pourrait mettre en avant le fait qu'il ne se mêlait pas de l'aspect opérationnel ou qu'il n'avait pas les connaissances du risque et que seuls les pilotes sont responsables (…). Des arguments foireux et faciles à tenir quand les pilotes ne sont plus là, un pilote réduit à l'état de cendre a du mal à se défendre (…)", explique-t-il dans la plainte.

Pour terminer, David Rocher reproche à Paul Vergès de ne pas avoir, en sa qualité de président du conseil de surveillance, contrôlé la gestion de la société par le directoire. "Il est par conséquent responsable, il n'a pas directement commis la faute et causé les dommages (…), mais en ne prenant pas les mesures permettant de les éviter et que sa fonction lui dictait, il a commis une faute caractérisée (…). Par conséquent, sa responsabilité pénale doit être engagée", conclut David Rocher dans sa plainte.

Des faits qui ont affecté David Rocher lui même, au placard depuis sa première plainte déposée. "M. Gandil ne pouvait pas ignorer le risque de dégradation de mon état de santé, voir de suicide", conclut-il. Le feuilleton Air Austral dans les tribunaux réunionnais n'est pas prêt de se refermer.
Vendredi 6 Janvier 2012 - 17:38
Lu 4562 fois




1.Posté par jyves974 le 06/01/2012 19:29
Verges est forcement coupable. Il a laissé un incapable prendre les commandes d'un avion.

2.Posté par p911n le 06/01/2012 21:02
Avec toutes ces plaintes, on se demande qui harcèle qui ? Un grande carrière d'avocat s'ouvre à M. Rocher. Qu'il tourne la page et trouve un nouveau job.....

3.Posté par Sans nom le 06/01/2012 23:20
Savez vous ce que sais de travailler dans une telle compagnie ? Quand on y est en cdi , c est la plus belle des compagnies mais quand on enchaîne cdd sur cdd ! C est moins marrant ! je lui donne raison ! ( peut être pas pour monsieur verges , il ne prend aucunes décisions pour la sécurité aérienne ) et croyez moi ou pas , atterrir dans des conditions cycloniques se fait !

4.Posté par David ROCHER le 07/01/2012 01:52
réponse à post 1 : tu ne sembles pas avoir bien compris l'histoire : Vergès est forcément coupable, il a laissé un incapable, Gérard Ethève, prendre les commandes de la compagnie, et ce dernier force ses pilotes à faire n'importe quoi.
réponse à post 2 : ne te demande pas qui harcèle qui. Poses-toi la question de savoir qui va virer qui. Tu dois être un des (...) d'Ethève et tu va passer à la trappe avec lui.
Je donne rendez-vous au tribunal à tous les suppots de satan, il va y avoir de sacrés règlements de comptes. Je l'avais annoncé avant que le diable me foute au placard : je me débattrai comme un chien enragé.
J'ai un très bon avocat réunionnais et les deux intérimaires du spectacle d'Ethève ne lui arrivent pas à la cheville, alors si je dois me trouver un nouveau job permets-moi d'en décider : je préfère jouer le rôle de bourreau et je le ferai avec grand plaisir.
A bientôt, les (...).
Le pilote qui ne fermera pas sa gueule, mais qui va bientôt fermer la votre.

5.Posté par c''''''''est un fou aux délires paranoïaques le 07/01/2012 07:10
Si aprés cette nouvelle poussée de paranoïa de M Rocher il reste quelqu'un pour accorder le moindre crédit à ses allégations c'est à désespérer ! Tellement évident que je me pose la question de l'intérêt qu'il y a pour certains médias de reprendre à la lettre les affirmations de cet ex-copilote qui n'a pour objectif que la calomnie et l'on connait la suite ...il en restera toujours quelque chose ! C'est un jeux aux lourdes conséquence, souhaitons ne pas avoir à le regretter à force de taper sur cette entreprise pour assouvir vengeance et frustration de personnes en mal de vivre.

6.Posté par Lor-hein ! le 07/01/2012 09:20
Le pilote a raison, des Administrations chargées d'enquêter ne font pas leur boulot, grave.

7.Posté par Sans nom le 07/01/2012 07:36
Les gens frustrés ? qu est ce que vous en savez des conditions de travail de la compagnie ? Vous y avez travailler ? est ce que sa vous amuserez que je fasse un commentaire sur le travail Que vous effectuez actuellement ? Quand on ne sait pas de quoi on parle on ne parle pas de gens frustrés ! je soutiens ce co pilote dans sa Quête ! si je parle ici je parlerai trop . Il est temps que vérité soit faite ! Employé des responsables qui se permettent de faire des commentaires sur le travail que vous effectuée , tout simplement parce que vous ne plaisez pas . Responsable qui plus est vous dit que le service à bord prime sur la sécurité et qui en plus avec 30 ans de métier n est pas foutu de faire un travail correct et ne savent pas ou se trouve le matériel . Normalement un contrôle de compétence c est fait pour contrôler l employé ! Mais dans cette compagnie , ce ne sont pas ces contrôles qui font les employés ! dans ce cas contrôler relève d une fonction compl

8.Posté par Candide le 07/01/2012 07:37
Moi, la question que je me pose, c'est combien touche Paul Vergès pour n'être responsable de rien ?

9.Posté par Tintin le 07/01/2012 11:47
et si les dénonciations de Mr ROCHER permettait d'éviter un jour un accident
vous tous passagers d'Air Austral devez le remercier d'aller au bout
ceux qui connaissent le milieu savent que les courts de tennis permettent d'arranger beaucoup de choses entre la DGAC et AIR AUSTRAL
et pourquoi Air Bourbon n'a jamais eu l'autorisation d'exploiter la ligne sur Mayotte ce qui aurait pu sauver la compagnie ?
Parce qu'il manquait un pompier que la Dgac n'a jamais voulu mettre en place
Connivence entre DGAC et AIR austral????????????

10.Posté par Et si... le 07/01/2012 11:50
Je me pose la question de savoir si M. Rocher le pilote n'aurait pas de lien avec M. R le président prétendant au siège de M. V le président déchu. Serait-ce une manoeuvre politico-médiatique de la part d'un certain pour justifier (ou dénigrer) aux yeux du public sa démarche de "débarquement" d'un tiers ? Un peu à la sauce UMP national quoi!

11.Posté par p911n le 07/01/2012 12:10 (depuis mobile)
Je trouve une faiblesse à la direction d'AA : ne pas faire tests psychologiques pour les recrutements !! Je serais pas rassuré de savoir D. Rochet aux commandes de l'avion..S'il est si competent, prudent,serieux et motivé il devrait trouver du boulot

12.Posté par Choupette le 07/01/2012 12:13
@ 4.Posté par David ROCHER

J'adhère, parce que :

1.Un (co-)pilote qui s'intéresse à la sécurité des passagers, c'est forcément un fou pour ces vieillards séniles.
2. Et puis, ils sont tellement beaux en uniforme ...

13.Posté par charles le 07/01/2012 12:25
Hey on a un vrai enragé ... Oui Vergès et Etheve coupable de laisser un guignol pareil nous piloter > en plus ca fait des fautes d'orthographes lol, y'avait pas de cours de francais dans tes études ?? Bon c'est marrant d'avoir quelqu'un qui se donne en spectacle après tout. Mais dans l'histoire y'a pas eu d'incidents ou accidents n'est ce pas ? alors pourquoi tu aboies ??

14.Posté par Professeur Maboule le 07/01/2012 14:08
Pourquoi les Réunionnais utilisent-ils encore cette compagnie pour voyager? Est-ce le service à bord ou la sécurité qui prime ? Je ne sais pas si les mises en cause de cet ancien salarié sont fondées , mais je trouve que le nom d'Air Austral est souvent mêlé à des affaires qui débouchent sur des plaintes judiciaires.

15.Posté par Choupette le 07/01/2012 17:47
5.Posté par c''''''''est un fou

Cause toujours.
En tous cas, il prouve bien que si les crétins qui l'ont employé avaient fait leur boulot, eh bien il ne serait pas là à tout déballer.

16.Posté par N''importe quoi le 07/01/2012 19:24
Ce type est un fou et toute la compagnie le sait Que faisait il avant d'être copi chez Air Austral Il avait essayé de faire sa propre comPagnie d'ULM et comme il est un peu f... Il s'est fait retire sa licence
Comment peut on donner la parole à se fou Heureusement que le chef pote d'air austral l'a mis au placard Un cadre de chez Air Austral nous en a parle

17.Posté par Clio le 07/01/2012 19:36
Pense que les personnes qui n'ont jamais travailler dans l'aviation civile ou pour Air Austral, ce taisent
Ce qui se passe actuellement dans cette société est très grave
Laisser les professionnels parlés et faire leur boulot
A la fin, on sera qui a raison ou tord
Si Mr Vergés et Ethève on vraiment fait leur boulot, on le sera, à moins qu'ils ont utilisés leurs grades hierarchique à ds fins personnels

18.Posté par sgeg le 07/01/2012 20:27
il y a comme un souci dans ce pays ( la réunion ) beaucoup assimilent le travailleur à l'esclave et le patron à l'esclavagiste....une stratégie pour justifier une insurmontable fainéantise ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales