Social

Air Austral : La direction "indignée par le jusqu'au boutisme du syndicat" se prépare à la grève

La direction d'Air Austral se déclare indignée du changement d'attitude du syndicat SNPL qui, après s'être dans un premier temps déclaré d'accord pour signer un compromis et ainsi éviter la grève, s'est ravisé quelques heures après la fin des négociations et a maintenu son préavis pour une grève qui devrait durer du 29 janvier au 1er février 2016.
Voici ci-dessous le communiqué intégral de la direction de la compagnie aérienne :


(Photo d'archives)
(Photo d'archives)
Malgré tous les efforts de la compagnie et ses essais d’ouverture depuis le dépôt du préavis de grève du SNPL, les négociations engagées à l’initiative de la direction ont échoué. La Direction d’Air Austral constate avec indignation la volonté d’un syndicat jusqu’au-boutiste de maintenir à tout prix son préavis de grève et ce en dépit de toutes avancées proposées. Elle s’interroge ce matin sur les réelles motivations d’un syndicat qui ne fait que surenchérir de façon systématique et dont le double jeu et les attitudes contradictoires semblent empêcher toute issue à cette crise injustifiée. Alors qu’il n’y a encore que quelques semaines aucun mécontentement ne pouvait laisser présager un mouvement aussi extrême, force est de constater compte tenu des propositions qui ont aujourd’hui été faites - démontrant la volonté de la Direction de prendre en considération les attentes de ses pilotes- que le refus de retirer l’avertissement adressé à son salarié en outre DS du SNPL, en raison des menaces qu’il a proféré à l’encontre d’un Dirigeant, est le point de départ et le motif réel de cette crise. Face à cette situation incompréhensible, la Direction d’Air Austral se prépare maintenant à la grève et étudie toutes les solutions afin d’en limiter au maximum les impacts.


Pour mémoire, Le SNPL France Alpa (Syndicat National des Pilotes de lignes) a déposé dans la nuit du 22 au 23 janvier dernier un préavis pour un mouvement de grève annoncé du 29 janvier (00h01, heure locale Saint-Denis de la Réunion) au 1er février 2016 (23h59, heure locale Saint-Denis de la Réunion).

Cet appel à la grève, lancé depuis Paris par le SNPL Alpa National aux pilotes d’Air Austral, pointait 8 revendications inscrites au préavis.

A l’initiative de la Direction générale d'Air Austral, une première réunion de négociation avec le délégué syndical du SNPL s’est tenue ce lundi 25 janvier 2016. L'objectif était de trouver une issue à ce mouvement non justifié, ce qui était envisageable. Les revendications techniques faisaient en effet l’objet de discussions depuis plusieurs semaines et pouvaient être finalisées, avec de la bonne volonté de part et d’autre.

Après plusieurs heures de discussions plutôt constructives jusque tard dans la soirée, la Direction d’Air Austral et le SNPL Alpa semblaient être sur le point de converger vers une sortie de crise. Les parties avaient en effet convenu de finaliser et de signer le lendemain matin un protocole d’accord. Le lendemain, suite à de nouvelles demandes, les discussions se sont poursuivies pour une nouvelle fois aboutir à un projet d’accord remis au SNPL que celui-ci avait souhaité pouvoir soumettre à sa base avant de se prononcer.

Deux heures seulement après la fin de cette rencontre, le Syndicat et son Délégué retournent leur veste et adoptent une attitude contraire : ils dénoncent dans un message adressé à leurs adhérents un accord qu’ils jugent maintenant inacceptable.

Que cherche le SNPL, sauf à exercer une pression et faire une simple démonstration de pouvoir ?

Pour masquer son refus de l’avertissement adressé à son délégué syndical, le SNPL se réfugie derrière une surenchère systématique et inacceptable. Face à cela, la Direction d’Air Austral ne peut que déplorer les méthodes d’un syndicat qui s’arc-boute sur des positions de combat syndical corporatiste au détriment du contexte particulier d’Air Austral et de tout son personnel.

Consciente des inquiétudes que ce mouvement provoque et soucieuse de sa clientèle, la compagnie se prépare aujourd’hui au mouvement et anticipe sur les solutions qu’elle aura à mettre en œuvre afin de garantir le transport de toute sa clientèle. Des options d’affrètement sont ainsi d’ores et déjà posées.

"Je déplore aujourd’hui le maintien de ce préavis malgré les efforts d’ouverture dont nous avons fait preuve. C’est un constat d’échec regrettable. Air Austral doit aujourd’hui faire face à l’intransigeance d’un syndicat. Je regrette qu’un simple avertissement que nous avons refusé de retirer en soit l’origine. Je crois cependant encore qu’une issue puisse être trouvée tant ce mouvement n’a pas de sens. Je reste avec l’équipe dirigeante totalement ouvert à la prise en compte des attentes ou inquiétudes de nos pilotes, lorsque celles-ci se justifient. Je poursuivrai en ce sens. Air Austral est dans une dynamique de développement et de modernisation depuis maintenant trois ans et se bat avec l’ensemble de son personnel, malgré les difficultés qu’elle a pu rencontrer. Notre préoccupation aujourd’hui est la satisfaction de notre clientèle et la sécurité des vols, que notre personnel également dans l’incompréhension, aura à cœur de protéger. Je mettrai tout en œuvre afin d’assurer le transport de nos passagers et ce dans les meilleures conditions si le mouvement devait se confirmer". Marie-Joseph Malé Président Directeur Général.
Mercredi 27 Janvier 2016 - 14:57
Pierrot Dupuy
Lu 1631 fois




1.Posté par La vérité vraie... le 27/01/2016 15:16
Et nous autres consommateurs sommes indignés par la tarification des billets...surtout vu la chute du baril.
SOUTIEN AUX PILOTES ET AUTRES PERSONNELS QUI N'ONT DE CESSE DE DÉNONCER LES PRATIQUES DE CETTE DIRECTION.
Si on veut licencier qu'on y mette également des membres des ressources humaines et de la direction.

2.Posté par Titi or not Titi le 27/01/2016 15:56
Et BlaBlaBla ...😜

Vu Que C'Est NOUS Les Actionnaires Indirects
( Nos Zimpots + Taxes Régionales ... )
( + Achats De Billets ... )
C'Est Quoi Les Revendications ??
( C'Est Pour Que L'On Rigole Un Peu ! 😜)

Que Fait Madame Guéguette Bello ??
D'Aprés Vos Propos : " Ils Méritent Non ?? " 😄😄
La Gagn' Un Ti Place La Région ? Lé Dose ??
Ti Livre, Y Vend´ Bien ? 💵💵

TiLouLoute ST Leu Lé Dose Aussi ! 😜😄😄
"Mi Sa Mort Pou Le (ses) Transport ! " 😄

Bareigts ? Ah Oui, Electron Libre & Barbouse A Ses Heures !! 😄😄

Orphé ? Rode Un Ptit F1 !! 😄😄
( A Pas le Temps ! 😜 )

ANouLa©®

3.Posté par Ikki le 27/01/2016 15:57 (depuis mobile)
Qui dit vrai là dedans? C'est toujours le méchant patron et les pauvres employés. Si vous n'êtes pas content de votre boulot alors démissionnez. Les charges croulent sur une entreprise cela se repercute sur les billets.

4.Posté par grangrène le 27/01/2016 16:04
C'est pitoyable.
Nous avons la chance d'avoir une compagnie locale qui crée des emplois ici et se bat contre la domination de AF et elle est sabotée par une poignée d'ultra, syndicalistes représentants d'eux mêmes et avant tout de leurs propres intérêts.

5.Posté par zean le 27/01/2016 16:26
si on voulait couler air austral on ne s'y prendrait pas autrement car perte du aux greve = billets plus chers

6.Posté par Bebetecoco le 27/01/2016 17:51 (depuis mobile)
Solidaire avec les grévistes

7.Posté par Mwa la pa di le 27/01/2016 17:57
zean, tu te trompes : les billets sont déjà au dessus des autres avec en prime notre argent en subventions.....sans aucune contrepartie....

8.Posté par Mwa la pa di le 27/01/2016 17:57
zean, tu te trompes : les billets sont déjà au dessus des autres avec en prime notre argent en subventions.....sans aucune contrepartie....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales