Social

Agriculture : tout est à refaire...

Après le passage de Gaël non loin de la Réunion, les agriculteurs ont rapidement fait le bilan de leurs pertes. Et bien souvent, après des conditions météorologiques difficiles, il est désastreux. Il se dit même que la situation dans les hauts serait plus catastrophique avec Gaël qu’au moment du passage de Gamède…


Des vents forts et une pluie épaisse n’ont pas épargné les cultures, et notamment celle des hauts. Certains estiment même qu’il ne leur reste rien du tout à vendre, toute la production ayant été détruite.
Les bananiers sont souvent les premiers à être tombés et les bananes comme les tomates, les courgettes, salades, brèdes entre autres, seraient les plus touchées.
Depuis hier on peut constater que les tomates sont passées sur certains étalages d’1,50 à 2 euros le kilo. Les prévisions pour les prochains jours ne sont pas fameuses, les tomates pourraient même atteindre les 5 euros sur les marchés.
Les agriculteurs restent nombreux à prendre la situation avec philosophie, conscients que cette situation fait partie des risques de leur métier. Toutefois, certains assurent que les pertes sont plus importantes que lors du passage de Gamède.
Ils espèrent obtenir rapidement des aides de l’Etat pour les aider à redémarrer leur activité.
Mercredi 11 Février 2009 - 08:30
Melanie Roddier
Lu 756 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales