Société

Agriculture : Un produit révolutionnaire pour fertiliser les sols ?


Agriculture : Un produit révolutionnaire pour fertiliser les sols ?
Un traitement révolutionnaire qui permet d'améliorer la fertilité des sols en recréant de l'humus, c'est la promesse de la société Sobac qui commercialise un procédé inventé par Marcel Mézy, un agriculteur de l'Aveyron. Le produit est déjà utilisé par des milliers d'agriculteurs en France. L'objectif est de recycler les éléments minéraux non assimilés par les plantes et ceci de façon naturelle. Selon David Barrau, le représentant de la société à la Réunion, le produit permet de réactiver la vie microbienne des sols, fumiers, lisiers ou déchets végétaux. Il remplace donc, de façon naturelle, l'apport de fertilisants et d'azote minéral.

Pour Jean-Luc Boyer, éleveur aux Makes à Saint-Louis, qui a testé le procédé, l'expérience est plutôt concluante. En utilisant ce produit, il a augmenté son rendement tout en supprimant quelques inconvénients comme les fortes odeurs dans sa porcherie. En outre, il juge que le produit l'aide à lutter contre la sécheresse, une certitude qu'il a acquise en constatant la différence entre une zone traitée et une autre qui est restée vierge de traitement.

Un début de reconnaissance...

Le procédé de Marcel Mézy commence a obtenir une certaine reconnaissance auprès du monde agricole. Depuis 2006, il a obtenu les normes Iso garantissant le respects des contraintes environnementales. Élu grand Trophée d'or Eco-produit 2009, les produits de la société ont surtout reçu le soutien de Marcel Mazoyer, ancien chef du Département économie et de Sociologie Rurales de l’INRA (Institut nationale de recherche agronomiques), qui aurait qualifié le produit de "troisième révolution agricole". Quoi qu'il en soit, l'histoire de Marcel Mézy a récemment fait l'objet d'un reportage au Journal télévisé de TF1 (visionner ci-dessous).

Pour l'heure, 5.000 exploitations sur 350.000 en France utilisent les granulés certifiés Agriculture biologique et qui renferment un cocktail de micro-organismes élaboré à partir de composts de matières végétales par ce chercheur-paysan. Même José Bové et quelques chefs étoilés du guide Michelin seraient de fervents adeptes. Reste à convaincre les nombreux indécis et surtout à lutter contre les lobbys de l'agrochimie, un chemin qui s'annonce donc semer d'embûches. A la Réunion, une cinquantaine d'agriculteurs ont déjà testé ces produits.


Lundi 9 Juillet 2012 - 16:55
Lilian Cornu
Lu 3125 fois




1.Posté par Denny CRANE le 09/07/2012 17:23
L'article serait complet s'il y avait une liste des points de vente.
(pages jaunes ne connait pas sobac à la Réunion)
Merci de rajouter l'information

2.Posté par Miam miam le 09/07/2012 17:23
"Reste à convaincre les nombreux indécis et surtout à lutter contre les lobbys de l'agrochimie"
C'est ça qui sera le plus dur. les lobbys sont forts, riches et corrupteurs...sans parler du fait qu'ils sont osutenus en France depuis des décennies par un "puissant " syndicat agricole adepte de l'agriculture industrielle...
Cette trouvaille pourrait peut-être nous permettre de manger moins mal.
Bon courage !

3.Posté par noe le 09/07/2012 17:26
Jadis on utilisait de la merde comme engrais naturel ... et ça poussait bien ...on avait de beaux légumes bio ....
De nos jours beaucoup ont peur des odeurs somme toutes naturelles ...

"La merde de l’homme se forme dans le duodénum.
Qu’il ait une diarrhée, il est languissant et doux ;
La force lui manque pour être méchant…
Qu’il soit constipé, alors les soufres et les sels
De sa merde rentrant dans son chyle, fournissent
A son cerveau es idées atroces. " (Voltaire)

4.Posté par Thierry le 09/07/2012 18:00
C'est avec des gouttes d'eau propres qu'une marre de boue devient limpide ... Si c'est trop tard pour nous, au moins l'espoir sera pour nos enfants ...

Le plus grand lobbying, c'est celui des consommateurs... Puisse-t-il faire valoir son poids et ne fasse pas valoir la particule CON de consommateur en tant que tel.

Le compost domestique est déjà un plus ... et pas que pour les violettes.

5.Posté par David BARRAU - Sobac Réunion le 09/07/2012 19:09
Manger mieux est bien l'objectif!

Réaliser son Compost est effectivemment un enjeux pour la Réunion, revaloriser les éffluents d'élevages aussi en les transformant en humus
Les odeurs correspondent aux rejets de gaz ammoniacaux dans l'air, grace au procédé Bactériolit, ces odeurs ne disparaissent pas, mais elles sont transformées en un autre forme d'azote, celle là assimiliable par la plante naturellement. Il ne s'agit plus de pourriture mais de transformation...

vous pouvez me contacter pour toutes questions au: 0692 45 54 90
David BARRAU / Sobac Réunion
www.sobac.fr
www.bacteriosol-jardin.fr

6.Posté par Thierry le 09/07/2012 20:47
Les liens sont dans mes favoris ... mais est-ce que ce produit sera accessible au non agriculteur ?? et en quantité donc moindres ?

Je ne vais pas en mettre dans ma pelouse, vous comprendrez pourquoi sauf si on me livre un mouton avec ...

7.Posté par Bertrand le 10/07/2012 06:29
je brûle les journaux des candidats législatives etc et la cendre sert aux plantes

8.Posté par David BARRAU - Sobac Réunion le 10/07/2012 07:19
@ Thierry
Le produit sous forme de Granulé, est en vente dans les bonnes jardineries du sud et de l'ouest en format 1,5, 3kg et 10 kg...
les éffets visibles rapidement sont une économie d'eau d'arrosage et une couleur plus verte!

9.Posté par Problématique du porte monnaie le 10/07/2012 08:26
Bel article. Au coeur du combat que nous devons tous mener pour retrouver un environnement propre et produire des aliments à nouveau sains. Comme ils l'étaient avant que les industriels ne nous empoisonnent pour plusieurs génération. ET tout ça pour faire du fric.

Ce serait génial si la réunion profitait de cette merveilleuse idée pour créer de plus en plus de zone agricole utilisant ce système..Elle pourrait exporter ses légumes et ses fruits voir même son sucre avec une qualité irréprochable.

Sans parler de l'objectif principal; le plus d'autonomie alimentaire possible.

10.Posté par Problématique du porte monnaie le 10/07/2012 08:35
Peut on l'utiliser pour ses légumes ?

11.Posté par Thierry le 10/07/2012 09:28
Merci pour l'info M. Barrau... Du boulot pour ce week end ... espérons que cela fera boule de neige (sans les effets, car à la Réunion, la neige fond très vite) ...et que cela dure... dite merci à l'inventeur en passant.

12.Posté par David BARRAU - Sobac Réunion le 10/07/2012 15:32
Merci pour vos messages de soutien!
Oui l'Autonomie agricole est le fer de lance de Marcel MEZY... Mieux valoriser ses déchets afin de rajouter le moins d'intrans chimiques.

enuite ce produit permet de restructurer le sol: a partir du moment où vous allez gonfler votre garde manger dans le sol, tout type de végétal sera bien (comme nous), donc vous pouvez bien évidemment l'utiliser sur vos légumes, les conséquences seront des légumes de meilleure qualité (gout, pas de nitrates...) et en quantité intéréssante.

13.Posté par Thierry le 10/07/2012 18:30
Il faut que ce soit plus qu'un simple soutien. C'est un besoin, une nécessité pour notre environnement, pour nous, pour nos enfants et, demain, les enfants de nos enfants.

Espérons que ceux qui sont au quotidien en contact avec la terre, donc les agriculteurs, deviennent en masse utilisateurs de ce produit ... sans les culpabiliser mais pour les rendre des réels acteurs de décontamination de la terre ... et notre santé. Tout en sachant qu'il y a d'autres acteurs qui s'occupent à polluer un peu plus (pollution industrielle, recherche d'or, etc) ... mais c'est déjà un pas, une volonté qui devrait faire tache faire les autres.

14.Posté par Karil le 11/07/2012 14:14 (depuis mobile)
Tout simplement Bravo, pourquoi les autres média n''en parlent pas ? Pour une fois qu''une solution existe... Mr Minatchy réveillez vous !! L''innovation, pas besoin de cherche loin, elle est devant votre nez !!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales