Faits-divers

Agressions sexuelles: Des parents d'élèves manifestent contre l'inaction générale

Depuis 8 heures ce mardi matin, une manifestation se déroule devant l'école maternelle du 17 ème km au Tampon. Les parents d'élèves dénoncent l'inaction de la direction suite à plusieurs plaintes liées au comportement "déplacé" d'un enfant.


Agressions sexuelles: Des parents d'élèves manifestent contre l'inaction générale
Depuis le mois d'octobre dernier, les demandes d'action se multiplient à l'école maternelle du 17ème km. En cause, le comportement inquiétant d'un enfant vis-à-vis de ses camarades. La maitresse demande rapidement la mise en place d'un suivi psychologique pour l'enfant, après différentes plaintes de parents pour violence et insultes. Les parents de l’enfant "agresseur" sont eux même demandeurs.

En novembre 2011, les plaintes de parents concernant l’enfant "agresseur" se multiplient, les plaintes pour agressions sexuelles commencent, certains enfants "victimes" ne viennent plus à l’école car ils ont peur. Le 15 novembre 2011, une première plainte pour agression sexuelle est adressée à la maitresse et à la direction de l’école. Selon les parents d'élèves, la direction aurait alors dû faire un signalement au Rectorat, et au Procureur de la République… Deux autres plaintes de parents suivent pour agressions sexuelles adressées à la maitresse et au directeur.

Le 23 novembre 2011, le service des affaires scolaires à la mairie du Tampon est finalement alerté par un parent qui dépose une plainte écrite dans leur service. Une réunion impromptue intervient à l’école deux jours plus tard, avec le directeur, la maitresse, le psychologue scolaire, les parents de l’enfant "agresseur" et les parents "victimes". L’enfant agresseur est finalement hospitalisé aux urgences avec l’accord de ses parents. L’enfant est aussitôt conduit à l’hôpital par une ambulance et pris en charge immédiatement et ce jusqu’à aujourd’hui.

Le 26 novembre 2011, cinq parents portent plainte à la gendarmerie de Trois Mares au Tampon contre la direction pour "non assistance à personnes en danger et mise en danger de personne". Trois jours plus tard, une plainte est déposée auprès du Recteur et de l’Inspecteur d'Académie.

Alors que, début décembre, les parents "victimes" demandent de l'aide à la PEEP, association de parents d'élèves, à la gendarmerie de Trois Mares "on a expliqué aux parents de "victimes" que le Procureur de la République ne préfère pas saisir le tribunal car cette affaire finirait par 'un sans suite' et que ce serait un travail d’enquête pour rien, relatent les parents d'élèves", indiquent les parents d'élèves.

Le 8 décembre dernier, la maitresse informe que l’enfant "agresseur" reviendra dans la classe dès la rentrée. La coupe est pleine pour les parents d'élèves qui manifestent ce matin contre l'inaction de la direction face aux plaintes, car "l'enfant 'agresseur' a besoin d'être pris en charge par un institut spécialisé" et parce que "nos enfants ont le droit à la sécurité quand ils vont à l'école".
Mardi 13 Décembre 2011 - 10:27
.
Lu 1325 fois




1.Posté par Silence ! le 13/12/2011 10:57
6.Posté par ca va se savoir le 26/11/2011 17:42
On ferait mieux de se préoccuper de la sécurité de nos marmailles dans les maternelles : plus d'une dizaine de garçons et filles victimes d'un comportement "anormal" de la part d'un garçon de 5 ans sans que le directeur de la maternelle ne réagisse. Il a fallu signaler le fait à la mairie pour que la machine scolaire se mette en marche.
Vous trouvez normal qu'un chef d'établissement (maternelle) se préoccupe plus de sa note que de l'intéret des enfants. voila où nous en sommes dans le public : il faut régler cela en interne et ne pas alerter les médias.
Bien sur , j'ai la preuve de ce que j'avance.

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/11/2011 20:37
6.
s'il a merdé, qu'il soit sanctionné. fais remonter au rectorat et file l'info à la presse.

Bravo aux parents.

2.Posté par Maman le 14/12/2011 10:22
Les parents ont eu raison de manifester contre contre l'inaction de l'établissement et des instances supérieures, et grâce à cela l'enfant sera réellement pris en charge pour savoir ce qui lui arrive et les autres enfants pourront enfin être écouté !!!!

3.Posté par GC le 14/12/2011 10:25 (depuis mobile)
Dehors le dirlo !! Il n'a pas sa place à l'éducation nationale!!! Ça fait un moment que les parents l'appelle au secours et il ne bouge pas!!!!!

4.Posté par papa le 14/12/2011 12:24
J'espère que maintenant le directeur aura une très bonne note pour ne pas avoir aidé le garçon qui a fait ça !!!!
J'espère qu'il aura une meilleure note encore pour ne pas avoir écouté les autres enfants touchés par cette inquiétante histoire !!!!
Et j'espère surtout qu'il pourra vivre avec le fait que maintenant plusieurs enfants sont touchés par ce manque de réaction de sa part !!!!
merci à lui pour son immense silence !!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales