Faits-divers

Agressions et viol présumé au Chapiteau: L'UFR révoltée

Dans un communiqué de presse, l'UFR (Union des Femmes Réunionnaises) a tenu à exprimer sa colère suite aux agressions et au présumé viol collectif qui ont eu lieu le week-end dernier dans la discothèque du Chapiteau. Voici le communiqué dans son intégralité:


Une fois de plus, nous souhaitons dire notre révolte face aux agressions qui ont eu lieu ce week-end dans une boite de nuit dans le sud de l'île. Des hommes qui se ruent sur une jeune femme comme des prédateurs pour lui infliger la pire des violences.

Un viol collectif qui s'ajoute à la longue listes des agressions dans l'espace public depuis le début de l'année à l’encontre des femmes : agressions sexuelles, harcèlement de rue, violences verbales...et qui ne sont pas toutes médiatisées, donc pour la majorité passées sous silence. Les femmes ne sont plus en sécurité nulle part et c'est un état de fait inadmissible que nous ne pouvons
plus accepter.

Les viols concernent chaque année plus de 75 000 femmes en France. C'est a dire une femme toutes les sept minutes. Autour de nous, parmi nos collegues ou amies, 1 femme sur 10 a subi un viol ou une agression sexuelle ou elle le subira pendant sa vie. Seulement 10 % des victimes portent plainte, ce qui fait que la majorité des violeurs exercent leur crime en toute impunité.

Des viols et des agressions qui en disent long sur l'image, la considération et le respect des femmes dans notre société. Une récente enquête du collectif Stop harcèlement de rue indique que 100% des femmes interrogées se disent victimes de harcèlement dans les transports en commun. A La Réunion, 39.000 femmes déclarent faire l'objet d'un harcelement ou d'insultes soit 20 % des réunionnaises majeures.

Le harcèlement de rue, rappelons-le, est une violence faite aux femmes. Ce n'est pas de l'humour, non pas des compliments et encore moins de la drague que de porter atteinte à l'intégrité d'une femme.

Ce drame nous questionne sur la violence de notre société et nous révèle le climat d'insécurité dans lequel nous évoluons, nous les femmes. Aussi, il paraît essentiel de rappeler que lorsqu'une femme dit « non », c'est bien un refus. C'est pour cela que nous sommes indignées par la déclaration du patron de la boite de nuit qui rend responsable la victime argumentant qu' "elle était chaude". L'Union des Femmes Réunionnaises condamne autant les agissements infâmes des agresseurs que l’organisation de tels événements indignes.

Le bureau de l'UFR
Jeudi 7 Mai 2015 - 11:17
Lu 4661 fois




1.Posté par noe le 07/05/2015 12:53
Il faut couper ces doigts "baladeurs" qui osent tout toucher chez les femmes !
Certains mecs n'ont aucun respect des femmes ...
On va accuser l'alcool , la chaleur , le string color ....

2.Posté par Marylou le 07/05/2015 13:06 (depuis mobile)
J''adhère mesdames..! Je vous apporte mon plus grand soutien.. Toutefois, attirons l''attention des parents quant à certaines postures et tenues vestimentaires des jeunes. Remarque valable pour nombre d''adultes!!!!! Faisons-nous respecgter ..!!

3.Posté par Titi or not Titi le 07/05/2015 13:15
Hum ??

Problème Requins, y surfe plus, y baigne plus !!
Problème Harcèlement sur les femmes, y sort plus !!
Problème Alcool, zamal, chimique .., y sort plus !!
Problème chômage, y travaille plus !!

comme dit Bello, "mi conné mon péi" !!
Donc faut faire comme elle dit , y Sort Plus ??

Bon Sinon, a part brailler , UFR va faire quoi ??
J'espère que vous allez Porter Plainte !!
C'est bien de dénoncer, Agir c'est mieux !!

4.Posté par gg le 07/05/2015 13:51
ben moi je suis révolté que l'UFR monte au créneau pour ça.
je pensais lire que l'UFR était révoltée que cette femme se soit donnée en spectacle provocateur de la sorte, sans respect pour elle même ni pour la décence.
(...)
cela n'enlève en rien le fait qu'il y a un défaut de maitrise de la discothèque , qui aurait du maitriser ces hommes en rut.

5.Posté par datinic le 07/05/2015 14:29
Les femmes ne sont plus en sécurité nulle part et c'est un état de fait inadmissible que nous ne pouvons
plus accepter.

mais ils se moquent de qui la ?? La femme en question s'a mis VOLONTAIREMENT nu dans un boite avec une réputation assez mauvaise .. donc ... donc ... elle attente quoi ??? je suis femme mais la il faut peut etre que l'ufr se calme un peu.

6.Posté par lim le 07/05/2015 14:47
Ces faits m'attristent. Que des femmes se prêtent à des jeux dégradants, avilissants; c'est inconcevable.

7.Posté par baba le 07/05/2015 15:29
Si je mets mon doigt dans l'oreille d'une femme a l'arrêt de bus ça compte comme un viol?
75000viols, ça fait beaucoup de violeurs a envoyer en prison, comment on fait? Y a la place?

8.Posté par Ten le 07/05/2015 16:18
Il y en a qui se lèvent à 4h du mat, ne rentrent pas avant 20h pour nourrir leurs enfants et d'autres qui font de la glissade en string sur une barre pour gagner un voyage puis après vont porter plainte pour viol. Triste vie.

9.Posté par Zarbi le 07/05/2015 16:22
Quand on allume une meute de chiens en chaleur ... ne pas s'étonner de ce qui arrive , surtout quand c'est le pire ! (que je déplore )
Dans cette affaire tout le monde joue avec le feu ; il faudrait certainement parler de l'organisateur de cette "soirée" : c'est lui le principal responsable qu'il convient de traîner dans la boue et au tribunal ; le gérant de ce lieu de débauche n'a pas les cuisses propres non plus .

10.Posté par cristine le 07/05/2015 17:18 (depuis mobile)
Un doigt dans loreille si cest fait volontairement ce nest pas 1 viol mais 1 agression dc punissable.
Chaude ou pas 1 femme a pas à subir des penetrations si elle ne veut pas.
Ce patron est inexcusable quand argent rentre c bon et apres 0 securité.

11.Posté par emy le 07/05/2015 17:47 (depuis mobile)
Bien que je sois révolté par l'idée d'un jeu aussi con pour gagner un voyage ou je ne sais quoi...puisque toutes femmes se doient de se respecter avant tout!!! Pour autant cela n'aurait jamais dûe être un appel au viol!!!

12.Posté par mix le 07/05/2015 17:55 (depuis mobile)
!!!! C''est fou tout ce qu'' on peut lire!!! Eh ho ! Mais vous êtes des malades? Sous prétexte qu''elle offre aux gens un spectacle , même s''il était osé, elle l''a cherchée???? Quelqu'' en soit la raison une femme n'' a pas a se faire traiter comme sa!

13.Posté par teddy le 07/05/2015 18:56
La femme était dans un lieu certes ouvert au public mais réservé à un public adulte et averti. Elle s'est prêtée à un jeu érotique osé mais n'a jamais demandé à être abusé.La responsabilité est à rechercher au niveau du service de sécurité mis en place par la discothèque. Il n'y a pas lieu de faire débat sur l'attitude provocatrice ou pas. Et pendant qu'on y est pourquoi on interdirait pas aux femmes les sorties nocturnes, la fréquentation d'établissement ou autre conneries encore?

14.Posté par BéretFRANC le 07/05/2015 19:21
Est-ce que c'est vrai? Vu que quand elle s'est déshabillée, tous les spectateurs ont crié "les bras m'en tombent". Du coup, ils n'avaient plus de doigts. Elémentaire mon cher Watson......

15.Posté par Levant SOLEIL le 07/05/2015 19:48
Il y a sur nos plages certaines jeunes femmes qui osent le string et le topless (et si celà leur chante pourquoi pas) est ce pour cette raison qu'on aurait le droit de les agresser sexuellement ? ! Cette jeune femme s'est dénudée pour gagner un voyage , il s'agissait d'un jeu (certes pas des plus intelligents mais c'était un jeu) maintenant si une dizaine de mecs alcoolisés ou non, n'ont pas été capables de mesurer leurs plus bas instincts tant pis pour eux, ils en répondront je l'espère devant la justice comme ils le méritent !!!!

16.Posté par vous avez dit hypocrisie ? le 07/05/2015 19:51
Pourquoi l'UFR ne s'indigne-t-elle pas contre la vieille tradition Réunionnaise qui consistent pour les nanas mariées ou célibataires à sortir entre-elles en boites dans la semaine ou les W-end pour draguer les mecs et qui sont ivres mortes à chacunes de ses sorties ???

17.Posté par BéretFRANC le 07/05/2015 20:37
Ces mescs là étaient des mecs "gros doigts", rien dans le coco....cette fille également mais delà à se faire agresser c'est pas normal......
Ce qui veut dire que ces mecs ils sortent pour se bourrer la gueule et faire parler leurs bas instincts et en dehors de la boite rouler bourrés.....

18.Posté par L'Ardéchoise le 07/05/2015 20:45
Respecte-toi, ils te respecteront...

19.Posté par tanguy47 le 08/05/2015 00:03
encore une histoire en dessous de la ceinture,.....et sans empreintes digitales,.....

20.Posté par Métisse974 le 08/05/2015 08:00
À tous ceux qui disent "elle l'a bien cherché" je vous conseille un très bon film porté par une excellente Jodie Foster "Les accusés"! Si après l'avoir vu vous continuez à traiter la victime comme la coupable ce sera que vous ne valez pas mieux que les incitateurs dans le film!

21.Posté par timoun le 08/05/2015 10:41
Quel age avait la jeune fille? Honnêtement qui n'a pas tenté le diable étant plus jeune, elle ne doit pas être très âgée, maximum 25 ans sauf que maintenant elle va porter à vie les séquelles de cette soirée. A tous les parents qui lissent cette information, pensez réellement que ça pourrait être votre enfant (75000 viols et agressions sexuelles), qui dans un désir d'émancipation prend des risques pas toujours maitrisaient. Courage à l'UFR car il y a beaucoup de boulot à faire sur ce point

22.Posté par Taboulet le 09/05/2015 19:37
Je hurle face çà ces associations qui disent défendre la femme mais qui utilise ce prétexte pour se hisser sur la scène médiatique et se faire connaitre afin de se faire une place stratégique dans le monde politique.
Je hurle face à l'hypocrisie de ces associations qui sont inactives chaque jour mais qui réapparaissent face au radios et aux cameras, comme des charognards sur une carcasse.
Triste jeu de pouvoir , triste société ou le plus fort se sent fort qu'en se servant du plus faible.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales