Faits-divers

Agressions du personnel: Le ras-le-bol du personnel du collège Bourbon


Agressions du personnel: Le ras-le-bol du personnel du collège Bourbon
Deux surveillants brutalisés par des élèves, le principal adjoint frappé par un autre. Ces faits sont survenus ce lundi 2 juin au collège Bourbon à Saint-Denis.

Suite à cet événement, la communauté éducative du collège a effectué un débrayage, ce jeudi matin à l'entrée de l'établissement, afin d'apporter sa solidarité aux personnels agressés mais aussi pour dénoncer d'autres incidents antérieurs et une ambiance dégradée.

Les premières mesures sont évoquées: Application stricte du règlement intérieur, mise à pied des élèves mis en cause suivie de conseils de discipline. Mais le personnel s'interroge: Ne faut-il pas trouver d'autres moyens auprès du Rectorat? Et pourquoi pas même de la police…

Jean-Louis Pradel, président du SNALC/FGAF, estime que ces solutions sont nécessaires mais elles ne se résument qu'à des "palliatifs qui ne pourront pas résoudre le problème de fond", indique-t-il.

Pour lui, le collège Bourbon est loin d'être un cas isolé: "Tous les jours, dans tous les collèges, les encadrants font face à des agressions verbales et physiques, des tensions, des conseils de discipline", poursuit-il.

Depuis deux ans, Jean-Louis Pradel le martèle: "Le seul moyen de combattre ces faits est de revoir le système dans sa globalité. Le collège d'aujourd'hui créer des frustrations et à amène à de la violence. Nous proposons depuis longtemps que le collège devienne modulaire, c'est-à-dire qu'il respecte le travail et l'évolution de chacun", conclut-il.

Le "collège modulaire" du Snalc a pour ambition de tenir compte des lacunes des élèves par le biais de la création de groupes de niveaux et de l'aménagement de certains programmes scolaires.
Jeudi 5 Juin 2014 - 17:31
MR
Lu 2693 fois




1.Posté par fl le 05/06/2014 19:06
toujours le même problème EDUCATION DES PARENTS

2.Posté par iliade974 le 05/06/2014 19:37
suppression ou diminution des allocations familiales....!!!


3.Posté par moin la di le 05/06/2014 19:59
Mais le personnel s'interroge: Ne faut-il pas trouver d'autres moyens auprès du Rectorat? Et pourquoi pas même de la police… et les parents dans l'histoire les receveurs d'allocations pour acheter des sonos pour empester le voisinage le soir venu avec l'appartement éclairé comme les champs Elysées et qui iront bientôt habiter le centre ville dans les appartements flambants neufs mais où va cette société ? et comme L'étymologie du mot politique vient du grec politikè qui signifie : science des affaires de la Cité que fait il donc Monsieur Sin dni ?

4.Posté par véridik le 05/06/2014 22:53
"Le collège d'aujourd'hui créer des frustrations et à amène à de la violence"

Traduction svp?

5.Posté par citoyen le 05/06/2014 23:07
Un légionnaire à la place du CPE dans chaque établissement et on ferme la porte du bureau....

6.Posté par Porto le 06/06/2014 00:41
@5.Posté par citoyen

En effet, mais de préférence ne parlant pas français car le cas échéant il pourrait les prendre en pitié et le remède serait pire que le mal. Bon début de piste en tous cas !

7.Posté par Logique le 06/06/2014 01:30
Post 4

Laisser des éleves decrocher et les maintenir dans un système où ils n'ont plus rien à apprendre jusqu'à leurs 16 ans est source de grande frustration, qui émerge sous forme de violence de la part des élèves concernés, les moins aptes à canaliser leurs frustrations.

Le collège unique est une absurdité, dont l'inefficacité n'est plus à démontrer.

8.Posté par !!!! le 06/06/2014 05:22
Le constat est le même, ce sont les parents, il n'y as plus d'éducation, ils ne font que nourrir les enfants, surement qu'ils reflètent exactement ce qu'ils ont vécu eux même, mais dans la vie on doit normalement progresser et non l'inverse. Le laxisme des autorités, de s'attaquer directement là où il faudrait et bien non , on va revoir le système ou ceci, cela enfin et de dire que ce n'est pas que dans ce collège à la Réunion mais partout, des enfants issues de famille monoparentales qui sont complètement dépassées ou qui s'enfichent entièrement, pauvre de nous on verra tous ça dans quelques années, une société faite que de manœuvre car au bout du compte ils n'auront eu aucune formation, encore des RMIstes.

9.Posté par Daoud le 06/06/2014 07:33
Zot lé au bout avec colézien, mi imazin mêm pa ek bann canyar.

10.Posté par noe le 06/06/2014 07:47
Les profs doivent comprendre que la transmission des savoirs ne se font pas par la force , par autorité mais avec motivation !
Les jeunes se révoltent quand ils sentent qu'on les prend pour des ti cons !
Ils sentent souvent l'injustice venant des adultes qui sont censés les éduquer !

Il faut dialoguer et non sévir !

11.Posté par oboulo le 06/06/2014 05:15
Et si le personnel faisait son boulot ? par exemple en faisant exécuter les sanctions ? par exemple en prévenant les parents des retards ou absences ..... et ça demande des moyens ? mais faites déjà le job pour lequel vous êtes grassement payé. surtout pas plus et encore moins pas moins !

12.Posté par Les profs le 06/06/2014 08:46
Les profs ne savent pas se faire respecter. Ils ne font pas leur boulot d'éducation auprès des enfants.
Pourtant ils dépendent bien du ministère de l'ÉDUCATION nationale depuis 1932 et non plus de l'instruction publique.

13.Posté par Grammaire le 06/06/2014 08:52
Je confirme que dans les collèges, où l'éducation est obligatoire jusqu'à 16 ans, l'atmosphère rendue par certains élèves, filles ou garçons, qui refusent TOUT: écrire, lire, se taire pour écouter, rester assis, ne pas tourner systématiquement le dos à l'enseignant,etc... bref, cette atmosphère est explosive. Et les insultes grossières, obscènes, les menaces "quand on sera dans le chemin" sont quotidiennes Pourquoi? - parce j'ai demandé pour la 3me ou 4me fois à quelqu’un d'ouvrir son sac et de prendre son cahier - Cris!!! en retour. Et ainsi de suite : - Moi, lire? a cause à moin? Mi lire pas!
Simple petit témoignage.

14.Posté par snalc le 06/06/2014 10:50
M. Pradel est-il le porte-parole des personnels de ce collège ?

15.Posté par Choupette le 06/06/2014 13:05
4.Posté par véridik

Idem. Moi pas trop compris.

16.Posté par Choupette le 06/06/2014 13:09
9.Posté par Daoud

"Zot lé au bout avec colézien, mi imazin mêm pa ek bann canyar"

Ne dit-on pas que les premiers seront les derniers ?

17.Posté par Choupette le 06/06/2014 13:12
L'enfant-roi ne comprend pas qu'on puisse le brimer.

Lâchez-les dans la rue et qu'on en finisse. Depuis le temps qu'on nous promet une révolution ... !

Ou alors, on ressort les ti fouet' filaos ... .

18.Posté par Kriss le 06/06/2014 13:47
On savait que l'école fabriquait des crétins mais désormais elle fabrique aussi des tyrans...A méditer, vous avez 4 heures, je ramasse les copies....

19.Posté par grand gosier le 07/06/2014 20:09
Quand j'ai été dans ce collège les prof et le principal ne faisait pas leur boulot et meme les surveillant et maintenant avant de donner des consignes aux parents je pense que le rectorat devrait faire sont travaille à coup de karcher avant de mettre les collégiens en première ligne qui eux sont en en face des royalistes.

20.Posté par iliade974 le 07/06/2014 20:56
@19
t'as raison..... ''comment je cause bien la France" ...
Sûr que ton prof de français ne doit pas se souvenir de ton nom......Au vu de ton post...

Allez apprendre causer donc !!! avant de dire tout et n'importe quoi

21.Posté par grand gosier le 08/06/2014 18:42
Je l'ai considèrent comme des assassins sans couteaux.

22.Posté par iliade974 le 09/06/2014 10:38
Sur qu'ils n'ont pas pu t'assassiner avec un bled.. ou un manuel de français.... grand gosier

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales