Social

Agir pou nout tout : "Des millions d'euros détournés de la poche des Réunionnais"

Agir pou nout toute a donné une conférence de presse ce matin. Pour le collectif de Bras-Panon, la route est encore longue dans le combat de l'amélioration des conditions de vie des Réunionnais.


Jean-Hugues Ratenon
Jean-Hugues Ratenon
C'est à Bras-Panon, que s'est tenue la conférence de presse d'Agir pou nout toute ce matin. L'objectif ? Un rappel de la "bataille" du pouvoir d'achat menée par le collectif et la mise à jour de zones d'ombres relatives aux prix : "En cette veille de commémoration des cent-soixante ans de l'abolition de l'esclavage..., il est urgent et moral de dire et de faire la vérité sur les prix des biens et des services à la Réunion."

Les prix dans la grande distribution et le panier de la ménagère

Jean-Hugues Ratenon a commencé par le Rapport Barnier en soulignant qu'à la Réunion, la situation est plus grave qu'en Métropole. Dans ce sens, il a été question du panier de la ménagère. Jean-Hugues Ratenon pense qu'il n'a pas été réalisé de manière objective : "Tout est fait pour brouiller les pistes. Rien n'est fait pour que les prix baissent véritablement. C'est la continuité dans la continuité..."

Difficile pour le porte-parole du collectif d'avoir confiance en ce panier. C'est pourquoi il a proposé une comparaison de 10 produits avec la Métropole d'où il résulte un écart de 42 % sur les produits les moins chers comme le liquide vaisselle citron (1,58 € en Métropole et 2,75 € localement).

Agir pour nout toute ne s'arrête pas là puisqu'il propose des solutions comme la baisse de 35 % des produits de la grande distribution ou encore la réalisation d'une expertise de la concurrence dans l'île.

Le prix des carburants et du gaz

Dans ce dossier, le collectif considère que le préfet n'a jamais précisé le montant de la baisse des carburants prévue en février 2009 : "Nous avons le carburant le plus cher du monde !"

Agir pour nout toute considère que la structure des prix des carburants est opaque. Un calcul "complexe" a été réalisé dans ce sens. Il en ressort un "cadeau" final de 11,5 millions d'euros pour les compagnies pétrolières.
Le gaz n'a pas non plus été épargné. Aux dires du Panonnais, tout n'est pas clair dans le prix de ce dernier. On s'en souvient, le coût de la bouteille avait diminué de 0,94 centimes il y a peu pour atteindre 20 euros.
Ce qui pose problème, c'est la structure des prix et les différentes marges. Jean-Hugues Ratenon s'interroge. "Comment expliquer le doublement des prix entre l'arrivée et les détaillants? Comment expliquer que les frais connexes liés au prix augmentent de 13,56%?"
Pour le collectif, soutenu par 23 associations, leurs préconisations doivent être entendues par les autorités. Sur le carburant, c'est un prix au litre équivalent à 1 € qui est demandé. Pour le gaz, le prix doit encore baisser de 3 €...

Afin de poursuivre la "bataille", 20.000 tracts seront distribués la semaine prochaine et un courrier sera envoyé à Yves Jégo dans le but d'obtenir de nouvelles négociations. Assistera t-on encore à un blocage des routes ?
Une chose est sûre pour Jean-Hugues Ratenon "il faut continuer le combat car il est juste et que la population le soutient."
Vendredi 19 Décembre 2008 - 12:37
Ludovic Robert
Lu 1758 fois




1.Posté par FRANCO le 19/12/2008 17:51
Jean Hugues Ratenon se bat pour les conditions de vie des Réunionnais, c'est un fait réel que personnellement, moi qui me bats sans relâche depuis 5 ans avec Coll'Air en colère, j'apprécie à sa juste valeur. Mais chose curieuse pas un mot sur le prix des billets d'avion : pourquoi ? Le Gouvernement entend faire baisser les prix des billets d'avion : pas Ratenon ! Pourquoi ? ou plutôt pour ne pas gêner qui ? Faire des affiches et des tracts coûte de l'argent, au COLLECTIF pour la BAISSE des billets d'avion nous en savons le prix alors qui finance ? Les cotisations de Agir pounoutout ? Les participations financières des associations regroupées par Agir pounoutout ? A quelle hauteur ?
Ces questions ne sont pas inutiles car il faut connaître les réalités des combats avec toute la transparence que cela justifie. Merci d'apporter ces précisions qui ne pourront que motiver davantage les Réunionnais pour un combat JUSTE et NECESSAIRE pour leur pouvoir d'achat... dans tous les domaines. Les manipulations de quelques natures que ce soit n'ont pas lieu d'être.

2.Posté par fabienne couapel sauret le 19/12/2008 19:51
Bonne question posée par A. Franco : pourquoi JH. Ratenon se tait volontairement sur le prix des billets d'avion ?
Parce que JH. Ratenon et son association sont inféodés au PCR, et à la Région qui dirige en sous main Air Austral et qu'ils ont pour mission de "taper" sur le gouvernement, sur le Préfet......sur tous ceux qui peuvent agacer notre "très estimé Président de Région".
Ca sent la fin de règne.

3.Posté par xbright974 le 20/12/2008 14:04
Vive Jean-Hugues Ratenon ! Faut leur dire a ces magouilleurs que c'est grâce a nous les petits travailleurs, qu'ils sont riches ces gros zozos !

4.Posté par Albert Ebasque le 20/12/2008 20:33
Merci pour le complément pas piqué des vers!! ...tiens donc, on fait mine de s'occuper des réunionnais??........encore de la manip pleine de vergetures....

5.Posté par lol le 11/12/2009 13:14
Je ne suis pas riche, je suis un travailleur de bas échelle, mais je me pose la question s'il n'y avait pas les riches qui nous aurait employés. Depuis monde et monde il y avait des riches , la vie en est faite ainsi. Si tout le monde était riche qui aurait travaillé, qui aurait été agriculteur (dure métier) , qui aurait été maçon, etc.. C'est vrai qu'il ne faut pas se laisser marcher sur les pieds, nous laisser exploiter, mais il faut se rendre à l'évidence que se sera ainsi et pour toujours. Vivons comme autrefois, sans être jaloux des autres, ici à la Réunion les gens essayent trop de ressembler aux autres qui ont les moyens. Pour moi et ma petite famille je vis avec le peu que j'ai mais je n'envie pas mes voisins et j'essaye de l'occulter à mes enfants que seul le travail paye. Comme dirait nos vieux parents p'tit source y coule longtemps.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales