Social

"Agir contre le chômage" inquiet pour l'avenir

Jean-Pierre Técher a révélé les dernières informations quant au marché de l’emploi ce matin lors de sa conférence de presse à 9 heures. Pour le président d’Agir contre le chômage, les données semblent claires, la volonté du gouvernement n’est pas d’aider les chômeurs…


"Agir contre le chômage" inquiet pour l'avenir
Les derniers chiffres du chômage sont à la hausse et Jean-Pierre Técher ne s’en étonne pas: "On parlait auparavant d’Etat providence mais maintenant nous sommes dirigés par un Etat pénitence…". Et pour cause, dès le 1er janvier 2009 sera mis en place le Pôle emploi. L’A.N.P.E fusionnera donc avec l’Assedic et les services ne feront plus qu’un. Déjà en peine au niveau des effectifs, l’A.N.P.E. avait manifesté il y a peu contre des conditions de travail ne respectant pas toujours les chercheurs d’emploi. Ils avaient aussi protesté contre la fusion de l’assurance chômage et de l’Agence nationale pour l’emploi. Les chômeurs n’ont qu'à bien se tenir… Dans un contexte où l’offre d’emploi est rare, qu’adviendra t-il des jeunes ou des séniors, s'interroge Jean-Pierre Técher.

En ce qui concerne le R.S.A. (Revenu de solidarité active), le responsable d'Agir contre le chômage est tout autant pessimiste. Les bénéficiaires du R.S.A. iront donc rejoindre ce nouveau pôle emploi et les bénéficiaires et Jean-Pierre Técher d’ajouter : «ils seront soumis, eux aussi, aux mêmes tracasseries administratives: convocations, contrôles, sanctions, pressions…". Toujours selon le directeur d’Agir contre le chômage, le projet des deux offres d’emplois "valables" n’a pas de raison d’être et paraît complètement caduque. Les offres de travail sont déjà si rares localement. Le chemin à parcourir est encore très long: «A l’heure actuelle, les premiers responsables sont les dirigeants politiques et ce, à quelque niveau que ce soit… Avec Sarkozy, l’avenir n’appartient plus à ceux qui se lèvent tôt, à ceux qui bossent mais à ceux qui exploitent, qui spéculent, qui jouent en bourse…».

Le ton est donc donné. Réponse dans un mois, avec l'entrée en service de la nouvelle entité ANPE/ASSEDIC…
Mercredi 10 Décembre 2008 - 16:12
Ludovic Robert
Lu 1357 fois




1.Posté par boursicoteur le 10/12/2008 17:25
Pas de bourse, pas d'investissements, pas d'emplois. Révisez vos classiques monsieur.

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 10/12/2008 22:51
hop hop hop..pas de bourse, possibilité d'investissement quand même et emplois possibles..Reconsidérez également vos classiques, monsieur le boursicoteur..

3.Posté par boursicoteur le 11/12/2008 06:49
Et le "flottant" des banques, vous le trouvez où ? Vous préférez qu'elles jouent sur les dates de valeur de leurs clients ? De RMIstes ? Ou d'entrepreneurs en difficulté, à qui elles vendent de l'escompte ? Cela dit, vous avez raison, lorsque vous dites que les investissements sont possibles autrement : à l'aide d'héritages sur de la spéculation immobiliére ou des matières premières par exemple. Ou grace à une position commerciale dominante, appelée aussi niche, mais qui n'a rien à voir avec celle des chiens, et qui est souvent ré-investie dans une banque...en actions : c'est cet argent qui est prété aux créateurs d'entreprises, aux investisseurs dans du matériel, aux ménages qui s'achétent un toit, et qui, revendu aux clients, leur permet de vivre à crédit. Sans cette essence dans le moteur économique, tout irait beaucoup plus lentement, la richesse comme l'emploi, et nous en serions encore à nous échanger des assignats.

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/12/2008 12:36
Boursicoteur, en fonction de la taille du projet d'investissement, on peut faire appel "aux copains qui ont des sous"...

La bourse est réservée pour les projets d'importance des entrepreneurs ou des entreprises de taille conséquente.. combien d'entreprises à la Réunion sont cotées en bourse, sur la masse d'entreprises réunionnaises...?

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/12/2008 20:04
tiens je connais même une société dans l'aérien qui n'est pas cotée en bourse, et qui a permis le recruter de nombre de réunionnais dont certains ont le temps d'écrire des conneries sur zinfos974, comme nous tous d'ailleurs..

6.Posté par boursicoteur le 12/12/2008 09:13
De même pour les autres régions de France. Peu sont représentatives de leurs poids économiques. A la Réunion, deux me viennent à l'esprit, la BR et CBO (fort potentiel toutes les deux). Leurs fonds propres par rapport au milieu local ? La qualité est peut être plus importante que la quantité. Pour revenir à l'emploi, le nombre d'entreprises qui sont côtées et qui ont des salariés réunionnais est plus significatif. Une bourse mal en point (ou stigmatisée) ,n'est donc pas souhaitable pour réduire les failles d'une situation déjà peu enviable. Le combat de monsieur Técher est honorable, mais mériterait un argumentaire plus solide, avec des justifications à propos. J'ai lu que ce mouvement étudiait la possibilité de passer ces prochains soirs de fêtes, dans des restaurants, avec des groupes de chomeurs : tentative de culpabilisation des dineurs du chomage des autres ? C'est un exemple qui démontre que la désignation de responsables, n'est pas la meilleure solution pour prendre ses responsabilités. Il serait peut être plus judicieux de réclamer une application plus rapide du RSA à la Réunion, pour permettre aux bénéficiaires de minima sociaux de pouvoir se mettre à leur compte : l'argent ne tombe du ciel (même si des copains peuvent en préter), les emplois non plus, l'avenir, ca se construit en y projettant des projets, qui sont souvent pourvoyeurs d'emplois.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales