Social

Agents des lycées : Le préavis de grève est maintenu, les échanges avec la Région se poursuivent


Agents des lycées : Le préavis de grève est maintenu, les échanges avec la Région se poursuivent
 
En début de mandature, la nouvelle majorité régionale avait pris l’engagement d'ouvrir le dialogue social avec ses agents des lycées, "mais la réalité est toute autre" puisque selon l'intersyndicale "aucun changement n’a pu être constaté pour le bon fonctionnement des lycées, l’accueil et l’hébergement des élèves". Les représentants syndicaux élus de la collectivité Région Réunion ont ainsi décidé de se mobiliser. Après le dépôt d'un préavis de grève, l'intersyndicale UNSA.CT, SAFPTR, SACRE et SNAEN. CT avait envisagé de débuter un mouvement de protestation à compter de ce jour, 6h du matin, pour une durée illimitée.

C'est ce week-end, après de longs échanges, que la décision a été prise de ne pas entamer le mouvement de grève ce jour. Le baccalauréat est une première raison, "nous ne souhaitons pas pénaliser les élèves", explique Pascal Gonthier, du SAFPTR et membre de l'intersyndicale.

L'audience de vendredi dernier avec des représentants de la Région Réunion est une autre justification. "Nous avons été reçus et écoutés. Deux étapes importantes nous attendent désormais : cet après-midi, la CAP (Commission Administrative Paritaire) qui étudie l'affectation des agents. Nous seront vigilants aux discussions car, pour schématiser, nous ne voulons pas d'un plombier à la place d'un "cuisto". Puis nous formulerons des propositions à l'occasion de la CTP (Commission Technique Paritaire) du 4 juillet qui se penche sur les orientations budgétaires de la collectivité", explique Pascal Gonthier.

Le préavis de grève est maintenu en attendant que les échanges permettent de clarifier les positions des uns et des autres, et de formuler d'éventuelles propositions concernant "la gestion des agents des lycées, le recrutement clientélisme, le rattrapage du régime indemnitaire et le monologue social face aux instances paritaires", dénoncés par les représentants syndicaux qui n'écartent pas l'idée de mener des actions dans les jours à venir.
Lundi 20 Juin 2011 - 16:26
Lu 1249 fois




1.Posté par LA HONTE le 20/06/2011 16:47
COMME PREVU ILS SE SONT DEGONFLES
UN GRAND PSHITTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT
JAVaIS PARIE QUE CES SYNDICATS MAISON QUI FONT UN CACA NERVEUX CAR EN MAL DE RECONNAISSANCE ALLER RENONCE A LEUR GREVE QUI DAILLEURS NAURAIT PAS ETE SUIVI
EH BIEN PILE POIL, CES LOOSERS NON AUCUN CRAN CETAIT DU BLUFFFFFFFFFFFFFFFFFF
MORT DE RIRE KAN LE PSEUDO SYNDICALISTE EVOQUE LE BAc POUR BATTRE EN RETRAITE
EN EFFET LORGANISATION DU BAC ETAIT CONNU BIEN VANT LE DEPOT DE LEUR PREAVIS BIDON
BREF UNE BANDE DE LOOSERS BLESSES DAN LEUR EGO CAR LA REGION NE FAIT A LEURS YEUX PAS ASSEZ GRAND COMPTE DEUX

SNDICALISTES BIDON POUR ACTION BIDON

2.Posté par Cambronne le 20/06/2011 17:05
La nouvelle rectrice de l'académie d'Orléans-Tours est accusée par la gauche d'avoir tenu des propos "faisant l'amalgame entre immigration et échec scolaire".

bienvenu à bisounours land

3.Posté par noe974 le 21/06/2011 06:09
On se demande ensuite pourquoi il y a des rats dans les établissement ?

4.Posté par ptit blanc le 21/06/2011 13:32
i dit pa quelle coté i fé la gréve moin la passe devant la région ce matin é ma pa vu personne es ce que lé normal !!!!
ou c un notre stil de gréve .
zot lé démerdeur comé la.
i fé pitié or!!!

5.Posté par au secours le 21/06/2011 21:17
vraiment n'importe quoi
un CTP qui se prononce sur des orientations budgétaires
ce qui est du ressort de l'assemblée
un préavis maintenu et suspendu
on y comprend rien
et C eux qui représentent le personnel
au secours
vous comprenez pourquoi ça n'avance pas
les dossiers et négociations
quand les syndicats arrêteront de nommer leurs petits copains "politiques"
peut être qu'on avancera

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales