Faits-divers

Affaire du Cogohr en appel: Arsène Nerbard demande la relaxe


Affaire du Cogohr en appel: Arsène Nerbard demande la relaxe
Le procès en appel de l'affaire du Cogohr (Comité de Gestion des Oeuvres Sociales Hospitalières de la Réunion) a eu lieu ce jeudi. L'avocat général, Bruno Badre, a décidé, après une journée de procès, de suivre la décision prise en première instance par le tribunal correctionnel de Saint-Pierre.

Ainsi, l'ancien président du Cogohr, Arsène Nerbard, est toujours poursuivi pour abus de confiance, ainsi que son ancien directeur, Christian Pressuyre. L'avocat général a requis les mêmes peines prononcées en première instance, soit 6 mois de prison avec sursis, et 20.000 euros d'amende.

Arsène Nerbard pourrait également se voir confirmer l'interdiction, à vie, d'assumer un mandant social.

Tous deux sont accusés d'avoir utilisé illégalement, entre 1997 et 2003, à leur profit ou à celui de proches, des avoirs sur des billets d'avions achetés par le personnel hospitalier membre du comité d'entreprise des agents hospitaliers de la Réunion.

La défense demande la relaxe, les anciens dirigeants niant toujours les faits qui leur sont reprochés.

Le délibéré sera rendu le 20 mars.
Vendredi 28 Février 2014 - 06:49
MR
Lu 1368 fois




1.Posté par lebonsens le 28/02/2014 20:59
Pourquoi nier des faits qui sont caractérisés sieur NERBARD dans le dossier?

PRESSUYRE se cache t il toujours hors de nos frontières?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales