Faits-divers

Affaire Roukia : Le gendarme et le policier relaxés


Le gendarme et le policier accusés d’homicide involontaire dans la mort de la jeune Roukia  ont été relaxés ce jeudi par la cour d’appel de Mayotte. En première instance, devant le tribunal correctionnel de Mayotte en novembre dernier, ils avaient été condamnés partiellement à de la prison ferme.
 
Le policier avait écopé de deux ans de prison dont un an avec sursis tandis que le gendarme avait été condamné à un an de prison dont six mois avec sursis.


On a pu convaincre la cour que c’est la défense qui avait raison, s’en félicite Jean-Jacques Morel, avocat des deux hommes. Le conseil a réussi à faire valoir que le lien entre le gramme de cocaïne fourni à un indic’ et la drogue qui tue Roukia n’était pas établi. Il manquait des maillon, rappelle-t-il sa plaidoirie.
 
L’avocat ajoute qu’il appartenait à l’autorité judiciaire d’apporter la preuve de ce lien. J’en ai toujours conclu que la relaxe était nécessaire, rappelle Me Morel, qui avait déjà réussi la relaxe de deux autres gendarmes. La mort de cette jeune fille, à 20 ans, c’est une tragédie. Mais est-ce qu’on répare cette tragédie par une injustice ?
 
Ce jugement vient donc rétablir l’honneur de ces militaires et plus globalement celui du Groupement d'Intervention Régional de Mayotte, mis en cause dans cette affaire depuis 5 ans.
 
Malgré la relaxe sur l’accusation d’homicide involontaire, les deux hommes ont vu leur peine confirmée pour le chef de détention de stupéfiants avec 1 an et 6 mois avec sursis et non inscription au casier judiciaire.
Jeudi 30 Juin 2016 - 17:53
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1268 fois




1.Posté par Dipadutout! le 30/06/2016 19:32
Des policiers ou gendarmes sont toujours relaxés, remarquez-le!

2.Posté par kersauson de (p.) le 30/06/2016 17:37
c tout simplement DEGUEUX.. comment LA justice pt elle dire Blanc puis Noir. vivement la cassation.

3.Posté par kersauson de (p.) le 30/06/2016 17:38
des drogues en sus INDUBITABLEMENT LAMENTABLE.

4.Posté par kafir le 30/06/2016 20:49
Que devient le juge fayard dit le chérif Karki ?

KAFIR

5.Posté par Pablo le 30/06/2016 19:33
En quoi ce jugement rétabli l'honneur de ces deux flicailles ? Les faits restent les mêmes, au lieu de servir le peuple (ce pourquoi ONT les paye), ils dealent de la drogue auprès des populations défavorisées (Cf. Condamnations) ! Super l'honneur...

6.Posté par Jeff le 01/07/2016 06:03
Sauver l honneur de la justice, au prix de cette pauvre gamine...

7.Posté par Devoir, honneur et exemplarité au pays de Marianne ? (GS) le 01/07/2016 10:42
Considérant la décision rendue, le 30 juin 2016, par la cour d'appel de Mamoudzou, ainsi que la jurisprudence allant dans le même sens; tous les avocats des Barreaux de France sont fondés à demander, pour des motifs semblables à ceux énoncés par ladite cour d'appel mahoraise, la relaxe de leurs clients condamnés pour trafic de produits stupéfiants, ainsi que la suppression dans chaque casier judiciaire de toute mention de condamnation.

Considérant également que lesdits relaxés par la cour d'appel de Mamoudzou, le 30 juin 2016, n'avaient étrangement pas été licenciés pour faute(s) professionnelle(s) grave(s), mais qu'il restent en activité et qu'ils seraient toujours payés par l'argent des contribuables civils; tous les avocats des Barreaux de France sont donc aussi fondés à demander le réembauchement de tous leurs clients coondamnés pour faute professionnelle grave dans le secteur public ou privé, avec paiements rétroactifs des salaires et des traitements depuis les licenciements.

Considérant, en outre, que lesdits relaxés pour trafic de drogues dures sont suspectibles de, par exemple, dresser des procès-verbaux aux honnêtes contribuables civils qui paient leurs salaires; tous les civils sont invités à la plus grande vigilance, notamment, sur la route.

8.Posté par kafir le 01/07/2016 19:48
Une justice exotique ?

KAFIR

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales