Faits-divers

Affaire Roukia: La relaxe espérée

Le procès en appel de l’affaire Roukia s’est déroulé hier à Mamoudzou.


Affaire Roukia: La relaxe espérée
Le corps de Roukia, 19 ans avait été retrouvé le 15 janvier 2011 à Mayotte. Les analyses toxicologiques ont permis de révéler qu’elle est morte d’une overdose d’héroïne. Son amant, Mathias Belmer est arrêté et reconnaît avoir tenté d’enterrer le corps et d'avoir fourni la drogue.

L’affaire a alors pris une tournure inattendue lorsqu’un indicateur d’origine comorienne en situation irrégulière a affirmé que la drogue provenait du Groupement d’Intervention régional (GIR) de Mayotte, unité composée de policiers et de gendarmes chargée de la lutte contre l’immigration clandestine et les produits stupéfiants, en échange d’un coopération.

Le tribunal correctionnel de Mamoudzou avait condamné en novembre dernier le gendarme Daniel Papa, qui avait remis la drogue à un indic, à un an d’emprisonnement, dont six mois ferme, pour homicide involontaire et acquisition, détention et complicité d’importation de stupéfiants.

Lors du premier procès, la défense des deux prévenus du GIR avait insisté sur l’absence de certitude quant à la nature de la drogue qui a tué Roukia, affirmant que rien ne prouvait qu’il s’agissait de celle qui avait transité par le GIR.

Lors de leur procès en appel, qui s’est déroulé le jeudi 2 juin, l’avocat de deux membres du GIR Maître Jean-Jacques Morel a "bon espoir de voir la relaxe de ses clients. Le tribunal a reconnu que les peines étaient disproportionnées. Nous voulons donc écarter la prison ferme", explique-t-il.

"Il n’y a aucune preuve que la drogue fournie a été celle qui a causé la mort de Roukia", continue l’avocat, qui évoque également un climat de vendetta avec l’ancien juge d’instruction. "On ne peut pas sans preuve les condamner pour homicide involontaire", conclut Maître Jean-Jacques Morel.
Vendredi 3 Juin 2016 - 14:31
Lu 1164 fois




1.Posté par Eno2016 le 03/06/2016 14:58
Elle est morte et bien morte cette gamine ...
On va minorer les peines sûrement ...
Quelle justice macote !

2.Posté par mat le 03/06/2016 15:36
"peines étaient disproportionnées" ben oui, six mois pour une gamine morte, c'est beaucoup trop!
"Il n’y a aucune preuve que la drogue fournie a été celle qui a causé la mort de Roukia", c'est connu, on trouve de l'héro comme on veut à Mayotte!

3.Posté par Cumul des responsabilités d'un agent de l’État en cas de faute personnelle et de service (GS) le 04/06/2016 11:44
Dans un Etat de droit, dans une démocratie, la justice doit être la même pour toute personne; nul n'est donc au-dessus du droit ni ne saurait être hors-la-loi.
Etant relevé que le droit prévoit des peines plus lourdes pour tout fonctionnaire de l’État ou militaire ayant commis personnellement une faute grave de service ou une infraction indétachable de son service ou de sa responsabilité.
Jurisprudence issue de l'arrêt « Maurice Papon », Conseil d’État, le 12 avril 2002.
En conséquences, pas de déni ni de laxisme ni d'impunité pour tout trafiquant, a fortiori, à l'égard de quiconque est chargé(e) de la sûreté publique ou de la défense, et qui a pour obligation d'être irréprochable, exemplaire.

4.Posté par Reveillez vous le 04/06/2016 13:36
En gros il vends une "arme"
puis il cache le corps pour masqué son crime

mais..tous va bien...

5.Posté par D.Hoareau le 08/06/2016 15:24
De toute façon faut reconnaître que la justice dans les DOM-TOM est plus clémente pour les gendarme zoreil.
A chaque fois qu'ils sont mis en cause, il gagnent la relaxe et son renvoyés chez eux pour recommencer un vie clean.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

Mardi 6 Décembre 2016 - 08:05 Le bébé maltraité a succombé à ses blessures

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales