Economie

Affaire Moussajee: "Les banques refusent de payer alors qu'elles sont tenues de le faire"


Affaire Moussajee: "Les banques refusent de payer alors qu'elles sont tenues de le faire"
Ultime rebondissement dans l'affaire des Moussajee contre la Sogecore, les principales banques refusent de payer les sommes de 82.805 euros et 559.027 euros alors que l'appel formulé par la Sogecore contre l'exécution du versement de ces sommes a été "retoqué" le 9 mai dernier.

La raison de cette non exécution d'une décision de justice? L'assignation faite par les deux banques auprès du juge d'exécution du tribunal de grande instance de Saint-Denis. Elles souhaitent ne pas payer les sommes dues aux frères Moussajee aux motifs qu'il "existe un différend persistant entre vos clients et la Sogecore, que nous ne saurions arbitrer, votre lettre nous invite à nous en remettre à Madame le Juge de l’Exécution pour décider des suites à donner à cette difficulté".

Une situation que dénonce vigoureusement l'avocat Nasser Zaïr, conseil des frères Moussajee. "Les banques soulèvent une contestation. C'est un phénomène extraordinaire. Elles refusent de payer alors qu'elles sont tenues de le faire", explique-t-il. Il rappelle que les banques doivent observer une neutralité. "Elle ne doivent pas prendre position pour le débiteur, c'est du jamais vu", souligne-t-il.

Pour l'avocat, cette situation démontre un véritable malaise "social" à la Réunion. "On va plus loin que le problème des frères Moussajee. Les banques ont une importance sociale pour les entreprises. Dans cette décision, on peut imaginer la pression qu'aurait pu exercer la Sogecore sur ses banques, cette entreprise étant un très bon client", explique-t-il. En réponse aux procédures intentées par les frères Moussajee envers la Sogecore et indirectement envers les banques aujourd'hui, une des banques a décidé de fermer les comptes des frères Moussajee. "Elle lui a laissé un délai de 60 jours pour la fermeture du compte, alors que leur nouvelle entreprise (ndlr : AVSOI) est en pleine croissance et emploie une quinzaine de salariés", souligne-t-il. "On leur demande de s'autofinancer et plus personne ne veut leur ouvrir de compte. Mais un entreprise ne peut pas s'autofinancer toute seule", ajoute-t-il.

"C'est un dossier où l'on se marche sur la tête (...). On va demander aux banques de payer à la place de la Sogecore des dommages et intérêts. Vous savez les grands scandales sont issus d'une succession de renoncement et je ne doute pas que nous allons gagner", conclut-il. Début de réponse lors de l'audience devant le juge de l'exécution qui se tiendra le 28 juin dans la matinée.
Mercredi 27 Juin 2012 - 11:38
Lu 3555 fois




1.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 27/06/2012 12:27
C’est ici, à la Réunion et…nulle part ailleurs… ICI, à la Réunion, TOUT ce qui relève de la FORCE BRUTE des truands est possible. TOUT !
« Phénomène extraordinaire… Du jamais vu… On se marche sur la tête… Véritable malaise SOCIAL à la Réunion… »
Cet avocat – contrairement au basochiens locaux - ne sait pas que tout ça, c’est normal, tout à fait normal ! Cela relève des « Spécificités » réunionnaises chères aux dits truands… Qu’en dites- vous M. LALANDE, vous le « chef » de ce « spécifique » département français ??

2.Posté par Zbob le 27/06/2012 14:46
Décuverte extraordinaire d l'avocat: il croyait les banques et les banquiers honnêtes!!
Mais d'où sort-il?
La Réunion et les banques locales ssont dejà parmi les plus chères de France mais y a-t-il une seule banque qu'on puisse croire honnête aujourd'hui dans le monde.
Les banquiers et leurs porte cotons ,les politiques ont depuis 40 ans vérouillé le système bancaire: le client paie , se fait voler par le banquier qui va pleurer auprès des états qui paient dès que celui ci pleure car il estime ne pas avoir réussi à trop voler!

3.Posté par ASSENJEE.M le 27/06/2012 14:50
APPEL AU BOYCOTT DE LA SOGECORE!

4.Posté par créole le 27/06/2012 17:00
Stop au corronpus sa pus trop à la Réunion ?

5.Posté par oceane le 27/06/2012 17:20
il faut savoir un moment rendre justice, remettre de l'ordre en urgence !

Nous sommes où ici? Demandons tous une commission d'enquête dans toutes ces administrations et ces banques qui se croient au dessus des lois!

LE DROIT A L ARNAQUE !

6.Posté par justice le 27/06/2012 17:23
Messieurs le juges arrêtez toutes ces conneries! Depuis quand les banques refusent d'appliquer les jugements que vous faites? Le peuple qui demande la justice est entre les mains de la justice! Vous les magistrats, il faut que vous arrêtiez toutes ces fraudes... Comment on fait autrement?

7.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 27/06/2012 18:05
A Post. 6 – justice :

AUTREMENT ?
*Ou on subit à l’infini comme il est de mode, ICI, à la Réunion, face au moindre pouvoir – et que dire face aux « grands » comme l’ÉTAT, les politiques, la JUSTICE, les banques, l’ÉGLISE , etc… etc… ?
*Ou bien, comme les MOUSSAJEE, on se bat durement face à ces pouvoirs corrompus, en payant le prix fort .
Encore heureux que nous soyons quelques- uns à trouver juste d’être là pour protester lorsque les truands les citent à comparaître devant la Justice pour « diffamation »…

8.Posté par kada le 27/06/2012 20:07
tout est devenu anormal à la Réunion il faut stopper les ripoux c'est tout simple ! on n'ose plus faire appliquer les lois ? reveille !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales