Faits-divers

Affaire Aafifoudine : Rendez-vous chez le juge d'instruction


Affaire Aafifoudine : Rendez-vous chez le juge d'instruction
La famille du défunt Aafifoudine Aboudou doit être entendue aujourd'hui par le juge d'instruction Yann Boucharé. La première autopsie du jeune lycéen Aafifoudine dont le corps a été retrouvé dimanche 2 mai en bas de la falaise de la route du littoral n'a rien révélé de déterminant.

Une deuxième autopsie doit avoir lieu cette semaine et devrait apporter de nouvelles pistes afin d'avoir plus d'éléments sur les circonstances de la mort du jeune homme qui participait à une course de montagne sur le sentier des Anglais à la Possession et dont la note de l'épreuve sportive devait compter pour les résultats du bac.

La famille Aboudou, soutenue par la communauté comorienne a donné une conférence de presse ce week-end au Port afin d'annoncer la création d'une association intitulée Avja (Association pour la vérité et la justice pour Aafifoudine). A cette occasion, elle a dénoncé les premières hypothèses des gendarmes à savoir la fugue et le suicide, comme "une insulte" pour leur culture.

Les membres de la famille n'ont pas hésité n'ont plus à dire que la responsabilité du chef d'établissement était engagée, du fait qu'il n'y avait que trois encadrants pour 70 élèves qui participaient à une course de montagne en plein air. Ils déplorent aussi le manque de moyens qui ont été mis en œuvre pour retrouver Aafifoudine dont la disparition avait été signalé le vendredi 30 avril, soit deux jours avant que son corps ne soit retrouvé.
Mardi 11 Mai 2010 - 07:42
Karine Maillot
Lu 1600 fois




1.Posté par etjosedire le 11/05/2010 09:52
Quand les politiciens cesseront d'aborder les choses sous l'angle démagogique, peut être que les susceptibles apprendront à être moins exigeants.

Que le décès d'une personne soit toujours un déchirement, personne ne le conteste. Mais que les gendarmes doivent appliquer des procédures suivant les communautés auxquelles ils s'adressent, voilà qui dénotent une non assimilation à la nation et une volonté anti-républicaine de se singulariser en se mettant à part.

Y aurait il des citoyens qui se réclament de la nation française lorsqu'il s'agit d'en revendiquer les avantages, et qui s'en désolidarisent lorsqu'il s'agit d'en assumer les devoirs ?

Les gendarmes et l'éducation nationale ont bon dos, d'autant que les premiers n'ont pas le droit de répliquer par la même voie.

Qui n'a jamais vu sur le bord de la route des petits mahorais, à 2 m des voitures, entrain de s'amuser sans aucune surveillance ?

Faut il que ceux-ci, devenus grands, soient tenus par la main car sous la responsabilité de l'éducation nationale ?

Le service mis en cause ne s'occupe pas uniquement d'instruction mais également d'ÉDUCATION. Cette épreuve en faisait partie.

Si les mahorais veulent des traitements spécifiques, des services de l'État spécifiques, des lois spécifiques, des devoirs spécifiques...ils ont raté manifestement deux bonnes occasions que ce soit lors des référendums d'indépendance des Comores, ou de l'évolution de leur île en département.

Et pourtant Sarko s'était déplacé jusqu'à Mayotte pour faire un discours en janvier dernier. Il a même souligné le mot DEVOIRS, mais je crains que la signification donnée à ce mot se soit résumée à:
1°tendre la main,
2° exiger.

Heureusement que tous les mahorais n'agissent et ne réagissent pas de la même manière. Ceux là sont à ce jour, hélas, une minorité. Pourvu qu'ils fassent école !

2.Posté par orange mekanik ta mère le 11/05/2010 12:23
Ils m'ont l'air au moins aussi têtus que nos stagiaires FSU !

Qui les manipule ?

3.Posté par Polémique Victore le 11/05/2010 13:01
Commencent à nous emmerder ceux là à la longue....Si on les écoutes il y a d'un coté "ceux qui auraient tué leurs fils", et de l'autre, la communauté comorienne......franchement navrant...une bonne façon de s'auto-marginaliser....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

Vendredi 2 Décembre 2016 - 10:51 St-Louis: Collision entre un bus et une voiture

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales