Politique

Aéroport de Pierrefonds: Marie-Joseph Malé répond à Krishna Damour


Aéroport de Pierrefonds: Marie-Joseph Malé répond à Krishna Damour
Vendredi 20 mai, le Collectif pour le développement de la micro région sud interpellait la direction d’Air Austral sur la situation alarmante de l’aéroport de Pierrefonds.  

La compagnie régionale avait, début mai, en pleine période de vacances scolaires, annulé 35 vols au départ de la plateforme aéroportuaire sudiste, suite à un incident technique.

"Au delà de cet événement qui fait partie de la vie de toute compagnie aérienne, je tiens à vous rappeler qu’Air Austral a toujours été, et reste, en dépit des contraintes d’exploitation et de marché, l’opérateur structurant de la plateforme de Pierrefonds", a répondu dans un courrier datant du 25 mai, le président directeur général d’Air Austral.

Marie-Joseph Malé en veut pour preuve le maintien des vols dans le Sud en dépit des difficultés financières rencontrées par la compagnie en 2012, "au bord du dépôt de bilan ", "alors que le déficit des lignes approchait les 2 millions d’euros par an". 

Aujourd’hui, les difficultés sont inversées. "La route des Tamarins a placé la plateforme de Gillot à une heure de route de nombreux Réunionnais" alors que dans un même temps, "les compagnies aériennes de la zone ont diminué leurs rotations sur cet aéroport, les ont supprimées pour certaines, faute de rentabilité", analyse le président directeur général d’Air Austral. 

"Air Austral, elle, est restée à Pierrefonds" 

Dans ce courrier, Marie-Joseph Malé assure que la compagnie maintient son investissement alors même que "l’exploitation des ATR est plus chère pour chaque touchée à Pierrefonds, par rapport à Gillot, pour un surcoût de plusieurs centaines de milliers d’euros par an".

Il rétorque au collectif que si la compagnie a effectivement bénéficié de fonds des collectivités locales ce n’était non pas pour " subventionner son développement mais en tant qu’actionnaire avisé pour absorber ses importantes pertes, maintenir ses fonds proposer, et permettre une relance aujourd’hui constatée".

Un geste en sa faveur que la compagnie n’a pas oublié assure Marie-Joseph Malé qui garantit également sa prochaine participation "dans les limites de ses obligations légales dans le cadre de ses compétences et dans le respect de ses équilibres économiques, pour soutenir le développement de l’aéroport de Pierrefonds".
Lundi 30 Mai 2016 - 11:51
Lu 2186 fois




1.Posté par Georges le 30/05/2016 12:35 (depuis mobile)
Une réponse claire et précise . Cen'est'pas en interpellant air austral par voie de presse que les choses vont avancer . Il aurait mieux valu en discuter autour d'une table

2.Posté par Henri le 30/05/2016 12:38 (depuis mobile)
Il y a lieu de se positionner sur un changement de gouvernance de pierrefonds comme lé propose lé President de region

3.Posté par Henri le 30/05/2016 12:48 (depuis mobile)
Merci monsieur Malé de rétablir les choses dans leur contexte , les élus du sud lancent un sos parce qu''il n''ont pas su s''occuper de pierrefonds. Des solutions serons trouvées de façon à préserver cet aéroport mais Damour, pas comme vous faites

4.Posté par firmang le 30/05/2016 12:58 (depuis mobile)
Mr male perde pas out temps avec un couillon comme Krishna Damour lui représente a lui même.

5.Posté par Mwa la pa di le 30/05/2016 13:25
Oui, mais, pierrefonds reste un aeroport couteux et superflux

6.Posté par Christian le 30/05/2016 13:45
Ben il faut tout simplement changer la gouvernance, vu que les élus du Sud n'ont rien foutu.
TAK et Fontaine ne pensent qu'à leurs terrains et entreprises de la zone

7.Posté par pipoteur le 30/05/2016 15:58
La seule chose à faire est de rendre à cet aéroport sa vocation d'origine: un aérodrome point barre!
Tout le reste n'est que gaspillage...

8.Posté par monica le 30/05/2016 16:21
on ne peut pas aujourd'hui reproché a Air Austral la mauvaise gestion de l’aéroport de pierrefonds. Le syndicat mixte et particulièrement TAK et Fontaine n'ont cas se remettre en question et se rendre compte qu'il n'ont rien fait pour faire évoluer cette aéroport.

9.Posté par Tonton le 30/05/2016 17:05
Pourquoi ils n'ont jamais su faire venir d'autres compagnies ?

Air Mad (je pense de me souvenir) a opéré certains vols vers Mada à .... je ne sais plus.... 10 ans (peut être) au départ de Pierrefonds.
Air Mauritius - avec son seul vol quotidien ne se payera pas le luxe de aéroport. Ni Air Austral, ce n'est pas leur vocation, et ce n'est pas leur métier non plus.;

Ont les dirigeants (ex- ce Mr Krishna Damour - mais il a quel poste, en fait, et quel salaire ?) jamais méné des négociations avec d'autres cie? - y compris des nouvelles compagnies?

Quel sont leurs prix? Comme je comprends par cet article, ils sont plus cher encore que Gillot (qui est déjà largement plus cher que la moyenne française (aux frais des passagers, bien entendu).


Existe-t-il (ou existait) un "business plan" ? Monsieur Damour, est-ce-qu'il connais, que'est ce que c'est ?

Ont ils mené des négociations avec d'autres pays, gouvernements, etc. pour permettre des nouvelles lignes, et destinations dans la zone?
A mon avis, le gouvernement mauricien, ces derniers années, est assez ouverte à une autre cie - même low-cost.
Air Mad n'arrive plus à élargir leur destinations - ils sont proches de la faillite - mais des nouvelles cie. sont en cours (ou ont déjà été créées) sur Madagascar - y compris avec des appareils capables à faire le "saut de la mer". Je pejnse que le gouv. malgache à tout intérêt de (re-)faire venir de la clientele de tourisme supplémentaire.

Monsieur Damour, est t-il au courant, ou est-ce-qu'il se repose dans son bureau (et fauteuil) et attends que le téléphone sonne?

C'est peut être lui, qui est mal placé - et éventuellement toute l'équipe dirigeante?
Ils se sont trop reposés sur Air Austral, pensant: pas la peine de se mouiller la chemise ?

Peut être qu'ils n'ont même pas les qualifications pour un tel poste (embauche politiques??? encore une fois?) Sera certainement intéressant de connaitre les "derrières de la scène".

10.Posté par Kristen le 30/05/2016 17:30 (depuis mobile)
Krisna Damour.
Ayant fait ses armes à gauche le voilà pris d''amour pour la droite. Il prend sa place sur la plate-forme de droite mais avec ses habitudes de gauche et la droite aime ça. Il s''agite par habitude. Laisse faire.

11.Posté par cimendef le 30/05/2016 19:43 (depuis mobile)
Les petites mains de Didier s'agitent pour soutenir l'ami Malé.

12.Posté par Candide le 30/05/2016 21:22
Quand les incapables de la politique (qui coûtent plus qu'ils ne rapportent) veulent donner des leçons aux chefs d'entreprise. MDR !

13.Posté par ZembroKaf le 31/05/2016 09:33
"Seigneur" Marie-Joseph répond à la girouette cacahuète du Sud (in kou à gauche in kou à droit la fini ariiv o milieu) Krishna Alain Damour....c'est donner une importance que K.A.Damour ne mérite point !!!

14.Posté par bouboul974 le 31/05/2016 11:00
Ben si dans un accord global les tarifs des aéroports et aérogares sont moins chères, il y aurait plus de compagnie sur les deux sites, d'une part et d'autre part qui mieux que les élus pour libérer l'espace aérien Réunionnais

15.Posté par Dionysien le 31/05/2016 11:15
J'ai compté 5 vols au total pour la journée du 31 Mai et aucun vol le matin! Ce n'est pas un aéroport mais un aérodrome .De l'argent public jeté par la fenêtre, mais c'est vrai ce n'est pas l'argent qui sort de la poche des élus qui cautionnent une telle ineptie. 2 platformes aeroportuaires à 1h de distance pour 800 000 habitants et on trouve cela nécessaire, alors que Roland Garros n'à déjà que 40 décollages et atterrissages par jour et n'est pas digne d'un aéroport "international ".Il faut trouver un autre avenir pour la structure de Saint-Pierre.Il faut garder sa piste qui peut servir en cas de besoin ponctuel, en faire une base de loisir et de formation pour les métiers liés au transport aérien ,routier et maritime.Est -il judicieux d'en faire une zone de fret où pourraient atterrir les avions cargo ?

16.Posté par Isabelle le 31/05/2016 12:05
c'est qui le Krishna Damour il sort d'ou? Encore un qui a des ambitions politique et qui veux faire parler de lui

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales