Economie

Aéroport Roland Garros: Le trafic aérien recule


Aéroport Roland Garros: Le trafic aérien recule
Les capacités offertes pour le trafic aérien de l'aéroport de La Réunion Roland Garros en septembre 2012 se sont réduites par rapport au mois de septembre de l'année dernière. En effet, les indicateurs que sont le tonnage atterri-décollé (TAD) et le nombre de mouvements d'avions diminuent de -7,7% et de -10,1%. Cela s'explique par des mouvements de gros porteurs et petits porteurs en baisse respectivement de -9% et -20% alors que les moyens porteurs augmentent de +8%.

Les capacités offertes à fin septembre restent inférieures aux résultats de 2012, en effet le TAD et le nombre de mouvements d'avion varient de -3,2% et de -6,6%. Le nombre de mouvements de gros et petits porteurs restent moins importants que le nombre de moyens porteurs qui augmentent.

International ( 3 % )
Métropole ( 58 % )
Régional ( 39 % )

Evolution du nombre de passagers totaux (arrivée + départ + transit*)
AIR AUSTRAL ( 50 % )
AIR FRANCE ( 22 % )
AIR MADAGASCAR ( 4 % )
AIR MAURITIUS ( 12 % )
CORSAIRFLY ( 13 % )

Le nombre de passagers total du mois de septembre affiche un recul marqué de -7,2% par rapport à septembre 2011. Le nombre de passagers en transit à Roland Garros s'élève à 7 329 passagers dont 7 066 transits sont comptabilisés sur la ligne Paris-Réunion-Maurice desservie par CorsairFly en hausse de +17,1%. Toutefois le nombre de transits décroît entre septembre 2012 et septembre 2011 de -17,7% lié à la baisse de transits sur la ligne Tananarive-Réunion-Paris et l'arrêt de la ligne Nouvelle-Calédonie-Sydney-Réunion-Paris depuis le mois d'août.

Le nombre de passagers locaux dont l'origine ou la destination finale est Roland Garros chute de -6,5% représentant 9 582 passagers de moins. Cette tendance à la baisse s'observe sur la plupart des destinations desservies par les compagnies de la plate-forme. La plus forte perte de trafic s'observe sur la ligne métropolitaine avec 4 202 passagers de moins soit une baisse de -4,6% du nombre de passagers, le trafic sur les autres destinations principales sont en diminution également avec respectivement -4,5% sur Maurice, et 7,3% sur Mayotte.

Seuls Madagascar et les Seychelles, dans la zone océan Indien, affichent un trafic en hausse en comparaison du mois de septembre 2011 avec +9,9% et +40,7%. La liaison de pré-post acheminement entre l'aéroport de Pierrefonds et Roland Garros décroît de -27,8%. Concernant les autres dessertes, le trafic est en repli de -36,2% sur la Thailande et -24% sur les Comores. A noter que l'arrêt des liaisons par Air Austral vers l'Australie et la Nouvelle-Calédonie représente environ 2700 passagers de moins.

L'aéroport Réunion Roland Garros a accueilli plus de 1,5 millions de passagers à fin septembre 2012, ces résultats restent inférieurs aux résultats cumulés à fin septembre 2011 de -2,8% . Ce trafic passagers se décompose de 56 879 passagers en transit, en croissance de +22% (principalement lié à un afflux de transits sur la ligne Paris-Réunion-Plaisance) et de 1 466 183 passagers locaux en baisse de 3,6% par rapport à 2011, ce qui représente 54 114 passagers de moins . Le trafic passagers s'affaiblit sur la destination métropolitaine et varie de -3,5%. Les lignes régionales affichent un trafic cumulé en diminution de -1,9% même si il est soutenu par les bons résultats de trafic sur Madagascar de +14,6%.

Le nombre de passagers enregistré sur Maurice se maintient à -0,9% tandis qu'il fléchit sur les autres destinations régionales avec -7,1% sur les Seychelles, -14,5% sur Mayotte, -19,2% sur les Comores et -23,1% sur l'Afrique du Sud. Le trafic sur la desserte internationale est marquée par l'arrêt de la ligne Paris-Réunion-Sydney-Nouvelle Calédonie, il chute de -15,3% avec une variation de -26,7% sur l'Australie et de -31,3% sur la Nouvelle-Calédonnie, et un trafic équivalent sur la Thailande à fin septembre entre 2011 et 2012. La ligne de pré-post acheminement entre les aéroports de Pierrefonds et Roland Garros enregistre un trafic en baisse de -29%.

Le tonnage fret aérien transporté à fin septembre 2012 reste en-dessous des tonnages de 2011 de -14,3% . Cette décroissance est plus significative sur le tonnage fret embarqué en chute de -19,5% que sur le tonnage fret débarqué en-dessous de -12,4% . Le tonnage fret sur les vols cargos baisse de -38,1% tandis que les vols mixtes affichent une diminution de -6,3%.

Export ( 25 % )
Import ( 75 % )

Le tonnage de fret aérien en septembre 2012 est inférieur au tonnage transporté en septembre 2011 de -16,2%. Cette diminution est plus marquée sur le fret embarqué -13,2% que sur le fret débarqué -17,1%.
Mercredi 24 Octobre 2012 - 07:55
.
Lu 1467 fois




1.Posté par belle blague le 24/10/2012 09:34
avec la politique pratiqué sur les prix on s'étonne encore ? pfff belle blague....

2.Posté par Caboraide.com le 24/10/2012 09:26
Billet pa assez cher augmente le prix quand je regarde pour la période des vacances de novembre que le billet allée simple et a 1200 euro !!! Pk les billet ne sont pa le même prix pour la mm distance même heure de vol ??? Exemple Paris réunion 800 euro , réunion Paris 900 euro y a t'il un prblm a c les vacances les gens on plus d'argent c sa ?? Les salaires des gens augmente pendant les vacances !!! C est révoltant !!!

3.Posté par Źillot le 24/10/2012 09:31
Encore un bon pretexte pour licensier du personnel aeroportuaire.qui dit recul du traffic aerien dit personnel en sureffectif.des agents vont tomber a tous les niveaux(agent enregistrement,agent sureté.....).mais les grosses tetes resteront a leur poste.....a suivre

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales