Social

Acquitté aux Assises, Jean-Moïse pense à se reconstruire


 
Jean-Moïse a été acquitté la semaine dernière en appel, devant la cour d'Assises. Condamné en première instance à 18 ans de réclusion criminelle pour le viol de sa fille, il est finalement ressorti libre.

Un revirement de situation qui survient pour plusieurs raisons : absence de preuve, contradictions, absence de deux témoins lors du procès aux Assises… Le doute a bénéficié à l'accusé.

Jean-Moïse n'a jamais cessé de crier son innocence et aujourd'hui, il ne pense qu'à une chose, se reconstruire. Désormais, c'est une nouvelle étape de sa vie qui commence, un nouveau combat aussi car il compte bien entamer une procédure de divorce, obtenir des dommages et intérêts pour le préjudice qu'il a subi et, aussi, récupérer la garde de ses deux autres enfants.

Et même s'il a été acquitté, il s'interroge sur sa première condamnation : "Pourquoi la justice n'a pas cherché des preuves et plus d'éléments?". Ou encore sur l'attitude de son premier avocat, commis d'office : "Pourquoi ne s'est-il pas présenté à l'audience pour assurer ma défense?". Jean-Moïse avait du coup pris seul l'initiative de faire appel.

L'homme de 44 ans veut désormais penser à l'avenir. Il n'écarte pas l'idée de partir vivre en métropole… loin des regards accusateurs de la population, de son entourage. "Je suis obligé de faire avec mais cette histoire m'a marqué à vie", explique-t-il.
Lundi 10 Octobre 2011 - 15:19
Lu 1801 fois




1.Posté par noah le 10/10/2011 19:54
Bon courage à ce Monsieur !
La justice reconnaît ses erreurs et c'est bien ...

2.Posté par Jacques Ous le 11/10/2011 05:34
La justice ne reconnaît rien, il a été incarcéré sans preuve, son avocat l'a lâché en plein combat... Il a eu beaucoup de chance ce monsieur, bonne chance pour la suite mec !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales