Société

Acheter des objets souvenirs péi, c'est désormais facile!

L'édition 2012 des "Journées européennes des métiers d'art" réserve de bonnes surprises. Outre l'opération porte ouverte, et c'est une première, de 60 ateliers d'art, la manifestation offrira également la toute première "carte routière des métiers d'art".


C'est à l'aéroport, lieu ô combien symbolique, que les défenseurs de l'artisanat local ont présenté leur dernière nouveauté
C'est à l'aéroport, lieu ô combien symbolique, que les défenseurs de l'artisanat local ont présenté leur dernière nouveauté
L'initiative mérite d'être saluée. Deux mois après avoir annoncé la sortie d'une carte dépliante affichant les bonnes adresses d'artisans péi, l'Institut National des Métiers d'Art et son représentant local Emmanuel Lemagnen sont fiers d'annoncer la disponibilité de ce véritable guide : la "carte routière des métiers d'art".

Tous les acteurs de l'artisanat péi veulent répondre aux attentes des touristes, souvent en demande d'achat d'objets "souvenirs" mais qui sont pour la plupart très peu visibles. En clair, "une carte dépliante situera les ateliers des artisans locaux ou les lieux de vente des objets d'artisanat. Les noms, adresse, téléphone, photo représentative de la production" y seront clairement affichés. Bref, autant d'éléments pour localiser facilement les professionnels disposés à laisser voir et acheter leurs créations en atelier.

La mise à disposition de cette carte tentera de mettre en lumière la production artisanale réunionnaise. Trop souvent, les touristes sont amenés à acheter des objets issus de l'artisanat du bassin océan Indien et donc importés à la Réunion. Les chiffres évoqués par Emmanuel Lemagnen, correspondant régional de l'INMA, sont tristes de vérité : "seulement 20% des objets souvenirs achetés localement sont faits par nos artisans locaux", le reste étant à mettre au compte de l'importation.

Pourtant, la filière n'est pas à sous-estimer. La dépense annuelle touristique dans la rubrique "cadeaux-souvenirs" pèse plus de 40 millions d’euros. Chose acquise : cette "carte routière des métiers d’art" sera pérennisée grâce à une remise à jour annuelle par la CMAR et la publication par l’IRT. Les cartes routières sont à retrouver dans les hôtels et autres offices de tourisme du département.
Samedi 31 Mars 2012 - 12:51
.
Lu 1855 fois




1.Posté par mazenbron le 31/03/2012 13:34
Les prix seront indiqués sur cette carte ?

2.Posté par noe2012 le 31/03/2012 14:48
Nos touristes trouveront tout sur notre île et reviendront !!!

Espérons que les vendeurs , vendeuses, savent parler plusieurs langues ....

3.Posté par PHIPHI le 31/03/2012 18:51
Très bonne initiative, il faut continuer et pourquoi pas des vitrines de promotion de cet artisanat dans les lieux fréquentes par les touristes.

4.Posté par Gajik le 31/03/2012 19:13
Les commerçants achètent à Madagascar parfois des oeuvres d'art pour une misère et revendent au prix fort. Si une partie des bénéfices revenaient aux artisans malgaches, ce serait justice, mais ce n'est pas le cas.
Aucune morale dans le commerce de ce point de vue, les revendeurs réunionnais d'artisanat malgache font de l'argent sur la pauvreté des autres pays, comme Labocast en fait sur les prothèses dentaires, comme les Libanais, les Mauriciens, les Seychellois exploitent les engagés malgaches à des tarifs honteux.
Les revendeurs malgaches vivant à la Réunion, eux au moins font vivre leur famille là bas avec leurs bénéfices, c'est un juste retour des choses !

Il y a quelque-chose de pourri avec cette Réunion friquée au milieu d'un océan de pauvreté.

5.Posté par Change le 31/03/2012 20:33
On peut payer en devises ?

6.Posté par Artisanat le 31/03/2012 22:07
Au moins l'Artisanat malgache s'exporte, grâce à la cherté indécente de l'Artisanat réunionnais, ça fait travailler certains Malgaches sur place, par les temps qui courent...... !!!! et ça fait le bonheur des touristes !

7.Posté par Denny CRANE le 02/04/2012 13:49
En théorie une excellente idée, il y a effecivement un vrai besoin en la matière, mais ...
Ce matin, soit trois jours après l'annonce de la sortie de cette carte, je suis allé à l'office du tourisme de l'étang salé et là naturellement la fameuse carte n'était pas disponible : "jamais vue" "J'en ai entendu parler à la télé" !
Une fois encore le boulot a été mal fait !!!
Pauvres artisans qui paient des cotisations pour être représentés par des guignols !
Dans ce genre d'opération, on assure la distribution du produit, on VERIFIE la disponibilité effective du produit et ensuite on contacte la presse, mais une fois encore certains ont préféré passer directement à la case presse, quitte à anéantir cette opération. C'est vrai que faire le beau devant les objectifs c'est tellement plus valorisant que faire un travail de fond.
Pauvre artisanat Réunionnais, il y a pourtant de vrais beaux produits et des artisans passionnés, mais que de charlot pour les représenter !

8.Posté par post 4 le 02/04/2012 15:06
Je préfère de l'artisanat " réunionnais " fabriqué à Madagascar, peu importe par qui il est vendu, que fabriqué en Chine ou Thaïlande comme la plupart des souvenirs vendus dans toutes les villes touristiques, genre NY, Rome , Paris ou même la Provence !!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales