Economie

Achat de la SRPP par Rubis : les gérants de stations-service inquiets


Le rachat de la Société Réunionnaise de Produits Pétroliers (SRPP) par le groupe Rubis continue d'inquiéter au sein des gérants de stations-service. Selon un gérant que nous avons contacté, Rubis va céder le transport de carburant, auparavant assuré par la SRPP, à deux transporteurs locaux.

Créé en 1990, le groupe privé Rubis est l'un des leaders européens dans la distribution de produits pétroliers (carburants, GPL) et le stockage de produits liquides (pétrole, produits chimiques, engrais).

En juillet dernier, l'autorité de la concurrence a donné au groupe Rubis l'autorisation de racheter la SRPP, détenue à 50% chacun par Shell et Total, mettant la main sur un réseau de 51 stations-service, loin devant ses concurrents Tamoil (30), Engen (34) et Total (36).

 

Ce leadership du groupe Rubis sur la distribution de produits pétroliers dans l'île inquiète certains gérants de stations-service. "Rubis veut avoir le monopole à La Réunion", nous affirme l'un d'entre eux. "Le nouveau directeur général de Rubis a stoppé tous les travaux de son prédécesseur de la SRPP et compte céder le transport du carburant en sous traitant avec deux transporteurs locaux. Cela va créer un malaise chez les chauffeurs de la SRPP", déplore-t-il.

Le gérant dénonce également la volonté de Rubis d'arrêter les travaux entrepris auparavant par la SRPP, qui avait commencé la rénovation de certaines stations-service. "Les marques Elf et Shell vont disparaître au profit de Vito. De plus, Rubis met les gérants de stations-service sous pression, n'hésitant pas à remettre en cause les contrats de maintenance de l'ancienne SRPP. Le groupe Rubis change de fusil d'épaule, et fait payer aux gérants ce qui était fait auparavant par la SRPP. Nous (les gérants, ndlr) allons passer à la trappe", craint-il.

Autre inquiétude exprimée par ce dernier, la délocalisation de la fabrication des enseignes (auvent). "Avant le rachat de la SRPP, les auvents étaient fabriqués localement par deux entreprises. Rubis envisage désormais de les fabriquer en Pologne, grâce à une main-d'oeuvre bon marché, avant de les envoyer à La Réunion. Garder les emplois pérennes dans le département n'est pas la priorité du groupe, qui est là avant tout pour faire des économies", conclut-il.
Mardi 13 Octobre 2015 - 09:06
SI
Lu 4578 fois




1.Posté par La vérité vraie... le 13/10/2015 11:01
Ca va leur faire les pieds ! Bloque la route aster !

2.Posté par noe le 13/10/2015 11:30
Il va y avoir grève sûrement !
Je vais faire des stocks ...

3.Posté par GIRONDIN le 13/10/2015 12:11 (depuis mobile)
Il a raison de défendre les enseignistes, LOL

4.Posté par Pamphlétaire le 13/10/2015 12:21
Et il faudra payer rubis sur l'ongle. Ce qui signifie "payer en totalité".

Origine de l'expression : Cette expression date du XVIIe siècle. Le rubis, ici, est en fait le nom donné à la dernière goutte de vin lors de beuveries. Celle-ci était alors versée sur l'ongle, puis léchée. Au fil du temps, c'est devenu une métaphore pour dire « payer jusqu'au dernier centime ».

5.Posté par Alexis le 13/10/2015 12:23
Alors là je ne plains pas les gérants, c'est un juste retour de boomerang !!!
Faites vos stocks les amis ils vont encore nous bloquer, nous petits travailleurs innocents...

6.Posté par Hugh le 13/10/2015 12:23
Comme toi Noé. Je viens d'aller remplir la voiture. On ne sait jamais.

7.Posté par Hugh le 13/10/2015 12:32
Comme toi Noé. Je viens d'aller remplir la voiture. On ne sait jamais.
@ Girondin. Je la dépose où cette sacrée Dodo ? ;)

8.Posté par mauvais pour les emplois, pas bon pour le consommateur ? le 13/10/2015 12:37
c'est quoi cette sous sous sous marque Vito ? Vito quoi ?

moi je suis comme Didi, c'est Shell que j'aime ...

9.Posté par ELGRINGO le 13/10/2015 13:33
le début de la fin pour certain si l'engagement n'a pas été pris

Bulletin Électronique – Février 2015
le 5 février à 8 h 30 CCE Extraordinaire

Total M&S cède sa participation dans la Société Réunionnaise de Produits Pétroliers (SRPP)
Les marques Shell et Elf seront remplacés par la marque Rubis.
Il est à craindre que cette activité régulée fasse l’objet à l’avenir d’une pression économique encore plus forte.
Cette cession, qui concerne 105 salariés n’aura, pas d’effet (immédiat) sur les accords collectifs, les usages et les engagements unilatéraux. Total va demander à Rubis l’engagement de ne pas faire de réductions d’effectifs ou de plan social .

10.Posté par Vite au gaz le 13/10/2015 14:23 (depuis mobile)
à post 8: Vito diminutif de Vitogaz. Pour éviter la cuisson au bois et la déforestation massive une solution:
Vite au gaz! D''où le nom de la filiale du Groupe Rubis depuis quelques décennies: Vitogaz

11.Posté par muppets le 13/10/2015 14:53
Allez les moutons, faut vite aller faire le plein

12.Posté par @ 8 le 13/10/2015 15:58
Trop fort !

Au fait Vito est quand même le nom d'un véhicule chez Mercedes, ce n'est pas une sous-marque mais "ça c'est de la marque.... " ;)

13.Posté par Nut le 13/10/2015 19:33
Les gérants se plaignent, mais le prix des carburants est partout pareil sur l'île. Aucune concurrence...

14.Posté par muppets le 13/10/2015 20:39
Pauvres gérants fé pitié. J'en connais un qui vient d'acheter un superbe bolide blanc qu'il utilise avec discrétion (pas facile avec le bruit du moteur), normal il vaut au moins 5 Duster !

15.Posté par BATO FOU le 13/10/2015 20:58
ah les pauvres................ je vais déposer un cierge à la salette pour ces gens

16.Posté par Tonton le 13/10/2015 21:45
Vito - ça fait pas du pétrole. C'est nul comme marque, ça me rappel le nom d'un médicament contre l'Alzheimer.

17.Posté par Reunionnaise le 14/10/2015 07:34
Fais sak zot y veu mais par PITIÉ bloque pas la route nous l'a besoin travail contrairement à zot. Les impots la augmente nou l'a besoin gagne nout 4 sous !!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales