Faits-divers

Accusés d'escroquerie, une mère et son fils demandent un délai pour leur défense


Accusés d'escroquerie, une mère et son fils demandent un délai pour leur défense
Une mère et son fils, déjà condamnés pour des faits d'escroquerie en métropole, devaient être jugés le 15 mars prochain pour des actes d'escroqueries présumés entre 2011 et 2012 à Saint-Denis et Saint-Joseph. Ils ont demandé un délai supplémentaire pour préparer leur défense.

Monique Brizard, 63 ans, et son fils, Christophe Jacquey, 43 ans, auraient commencé leurs méfaits en février 2011 en donnant de faux noms et de faux papiers pour une location d'appartement. En 2012, ils tentent la même chose auprès d'une autre agence, qui ne tombera pas dans le piège.

En novembre 2012, c'est vers Ladom (agence de l'outre-mer pour la mobilité) que la mère et le fils se seraient tournés, pour se faire rembourser les fameuses aides à la continuité territoriale.

Un mois plus tard, ils auraient utilisé de faux papiers pour acheter une voiture de plus de 40.000 euros, une vente qui sera finalement refusée par la Sorefi, comme l'indique le Journal de l'Île.

Dans le même temps, entre juillet et décembre 2012, ils gagnent la confiance d'une personne âgée, qui aurait failli signer en leur faveur un titre de propriété concernant un immeuble.

Déjà condamnés pour des faits d'escroquerie en métropole, la mère et le fils ont été maintenus en détention jusqu'au 15 mars, le temps de préparer leur défense.
Mardi 19 Février 2013 - 09:40
S.I
Lu 1878 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales