Social

Accord signé entre "Sauvons nos entreprises" et la caisse des congés payés


Accord signé entre "Sauvons nos entreprises" et la caisse des congés payés
"Sauvons nos entreprises" crie victoire. Après la CGSS, le Pôle Emploi et le RSI, c'est à la caisse des congés payés du bâtiment de la Réunion qu'une cinquantaine de chefs d'entreprise, salariés et représentants syndicaux sont venus porter leurs revendications.

Pendant une vingtaine de minutes, le directeur de la caisse, Michel Yves Folio, a échangé avec les manifestants. Face à une tension plus que palpable, un délégation s'est formée pour des discussions dans un contexte plus serein.

Jusqu'en début de soirée, et en présence du président de la caisse, Roger Poudroux, il a été question de se mettre d'accord sur un protocole visant à faciliter la situation des entreprises affiliées.

Après un accord oral, le protocole d'accord est mis en oeuvre vers 18h. Mais un point n'apporte pas satisfaction et les négociations reprennent. Verd 20h15, le protocole d'accord est finalement signé, la caisse s'engageant à suspendre les poursuites judiciaires en cours, ce jusqu'à la fin du premier semestre 2013.

Ce n'est pas tout. La cotisation à la caisse des congés payés du bâtiment est obligatoire. Or, "la cotisation à hauteur de 17,25% par mois devient en temps en crise, un investissement lourd pour le chef d'entreprise. Nous nous estimons victimes de racket en ces temps de crise. Ce soir, nous avons obtenu de la caisse que les entreprises peuvent payer directement les congés à leurs salariés le temps de trouver une solution pérenne", indique Michel Allamèle, représentant des terrassiers et l'un des portes-parole du collectif.

Au-delà de cette mobilisation, les chefs d'entreprise du secteur du BTP demandent une nouvelle fois la suppression de cette caisse spécifique qui, si elle était justifiée à l'époque, ne correspondrait plus aujourd'hui au mode de fonctionnement de ce secteur.

Les représentants syndicaux pourront également participer à la commission d'aide aux entreprises de la caisse et une "cellule Caisse/Collectif" devrait se réunir en vue de réfléchir à des mesures sur long terme, notamment à la possibilité d'attribuer des attestations de régularité leur permettant de répondre à des appels d'offre.
Mardi 4 Septembre 2012 - 21:16
.
Lu 1419 fois




1.Posté par Ladalle le 04/09/2012 22:02
Voila kan y met le point su la table y gagne cet zot y ve mais pour les carburant a koz y marche pa , encore reste a voir si a ce sujet la y met vrément le point su la table.bref banna lé content un épine en moin , mais est ce ke zot employer lé payer dan les temps tou les mois ou bien fo rale derrière, laccord la y change rien pou le ti ouvrier taf dan dur pou banna et y reçois ke des miette pendan ke banna y koz kome si la vie t dur meme pou zot le beurre et largent du beurre vrément

2.Posté par noe le 05/09/2012 07:06
Les entreprises sont les poumons d'un pays ...Si les entreprises coulent , le pays se meurt !

3.Posté par Gueulard le 05/09/2012 08:30
Toujours les mêmesz gueulards qui vivent aux crochets des citoyens
Pourquoi Caroupaye gueule comme un veau quand il faut payer les cotisations qui sont dues ?
Il y en a marre de ces escrocs

4.Posté par phanie974 le 05/09/2012 09:19
Vous pensez que le seul accusateur est caroupaye, mais je vous rappel que le collectif sauvons nos entreprises est le collectif de plusieurs syndicats qui se sont réunis pour mener ensemble des combats. Concernant la caisse de congés payés du BTP : On ne trouve que dans le BTP ce genre d'association, dans les autre secteurs ce sont les patrons qui payent directement les congés payés de leur salarié. En cotisant à la caisse de congés payés il faut compter en plus des congés a payer, 17,25% de plus pour les frais de cette association. est ce normal ????Et savez vous à qui sont reverser ces 17,25% au MEDEF et à la CAPEB, ...a bon entendeur je vous souhaite une bonne réflexion

5.Posté par artisansud le 05/09/2012 09:31
Bonjour,

On est tous des êtres humains et on se doit du respect entre les uns et les autres. On est pas des veau !!
Les pme et tpe tirent la sirène d'alarme ; on nous dit que l'esclavage a été aboli mais malheureusement une autre forme d'esclavagiste a vu le jour : on est esclave de l'état. On demande avec un geste de solidarité de toutes les entreprises de la réunion de se battre et on va demander aux élus de nous défendre devant le parlement.
De plus il serait temps d'arrêter de tirer sur un homme qui est entrain de se battre pour les réunionnais, je parle bien sur de M. Caroupaye.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales