Faits-divers

Accident du Moufia : Le jeune chauffard à la barre


Accident du Moufia : Le jeune chauffard à la barre

John Sinaman est jugé ce mardi après midi au tribunal correctionnel de Saint-Denis. Le jeune de 20 ans est accusé d'homicides involontaires et blessures involontaires avec circonstances aggravantes.

Le 10 décembre 2014, l'étudiant en BTS a mortellement percuté 5 étudiants - Julien Lebeau, Wilman Creville, Djawid Aly Mitha, Raphaël Morel et Jean-Fabien Calpetard - au Moufia. Une jeune fille, Lorraine Lauret, étudiante également, avait été grièvement touchée. 

Le jeune chauffard responsable de l'accident doit répondre de sa tragique imprudence. Il roulait bien au-dessus de la limite autorisée (105 km/h au lieu de 30) et avait consommé de l'alcool (0,39mg/l d'air expiré). 

L'expert a confirmé la violente sortie de route : une embardée du véhicule et la perte de la roue avant gauche au début du virage. Une usure de la transmission a également été constatée. Des paramètres qui, alliés à la vitesse, ont très certainement provoqué la perte de contrôle de la Citroën C2 rouge. 

Plusieurs témoignages ont été rapportés. Parmi eux, celui des passagers du véhicule conduit par John Sinaman. Ces derniers ont indiqué qu'il roulait très vite, de façon sportive et dangereuse "comme dans un rallye". Ils lui auraient demandé de ralentir. Le conducteur indique, quant à lui, ne pas se souvenir d'avoir été alerté par ses passagers. Il affirme également ne jamais avoir vu le panneau de limitation à 30 km/h. 

Autre témoignage important, celui de la jeune Lorraine Lauret. L'étudiante en lettres est la seule survivante de l'accident. Après avoir été dans un état critique, la jeune femme a été soignée pendant plusieurs mois.

Le soir du drame, elle raconte qu'elle marchait avec son copain Raphaël Morel. Ils ont alors croisé un couple d'amis lorsque le pire est arrivé. Lorraine Lauret ne se souvient que d'une chose : avoir vu Raphaël la protéger.  Selon les médecins, l'état de santé de Lorraine n'est pas consolidé. La jeune étudiante risque des séquelles à vie. 

Mardi 1 Septembre 2015 - 15:09
GG sur place
Lu 2801 fois




1.Posté par Toto le 01/09/2015 17:00
Mais c'est pas de sa faute, le pauvre... laisse a li sortir!!!! Allez ine-deux ptits mois en-dans et sera bon...

2.Posté par pasmal le 01/09/2015 19:21
ecoeurant

3.Posté par le 01/09/2015 19:25
Il affirme également ne jamais avoir vu le panneau de limitation à 30 km/h. Alors que pendant des années lorsqu'il était au lycée georges brassens il passait sur cette avenue tous les jours pour allez faire l'intéressant avec sa bagnole.

4.Posté par le 01/09/2015 23:39
lycée georges brassens, lycée de l'automobile, une usine à fabriquer des chauffards.
https://www.youtube.com/watch?v=BWsHz2ngoYY

5.Posté par liloute le 02/09/2015 20:40
Toto, je pense que si c'était un ami proche de vous ou un membre de votre famille, vous n'auriez pas parler ainsi. Ce jeune homme doit certainement être un ami à vous pour que vous parliez comme ça. Il connaissait les risques qu'il prenait en prenant le vol en étant alcoolisé, et surtout en roulant aussi vite!
Certes c'était involontaire de sa part, mais il doit payer pour cette erreur de jeunesse. Lui il aura toute sa vie devant lui, fêtait son anniversaire avec sa famille, ainsi que les prochains réveillons, ces 5 jeunes non. Donc qu'il sorte sans payer, non!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

Mardi 6 Décembre 2016 - 08:05 Le bébé maltraité a succombé à ses blessures

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales