Santé

Abus d'alcool: Le Dr Mété propose 30 mesures pour éradiquer le fléau


Président de la FRAR (Fédération régionale d’addictologie Réunion) et chef du service addictologie du CHU Nord de la Réunion, le Docteur Mété propose dans un rapport 30 mesures pour lutter efficacement contre l’abus d’alcool à la Réunion. Dans ce livre blanc, il dénonce "une certaine forme de tolérance à l’égard du commerce de boissons alcoolisées en dehors des conditions prévues par la loi".

La réflexion est le fruit d’un travail mené depuis novembre 2014 avec les députées Ericka Bareigts et Monique Orphé, qui souhaitent déposer un projet de loi au parlement visant à "lutter contre ce fléau".

"Nos propositions sont simples, estime David Mété, il faut faire appliquer la loi dans un département qui est très concerné par les problèmes d’alcool. Il y a réelle absence d’application de la réglementation, notamment en ce qui concerne la publicité". Le président de la FRAR pointe par exemple du doigt les fresques murales des "boutiks" ou encore les camions de livraison qui ne portent pas la mention obligatoire : "L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération". 

"Dans les stations-service, poursuit-il, il a fallu se battre que la loi "Bachelot" de 2009 soit enfin appliquée à la Réunion, cinq ans plus tard. Cette tolérance est grave, la Réunion est le 3ème département le plus touché par l’alcoolisme, après le Nord-Pas-De-Calais et la Bretagne."

Vente aux mineurs, vente à crédit, protection de la filière rhum… Les combats à mener sont nombreux si l'on veut "faire avancer les choses" mais ne sera possible "que grâce à l’action de l’Etat et de maires assez courageux. La santé publique doit l’emporter", conclut-il.
Mercredi 4 Février 2015 - 14:21
GG
Lu 2608 fois




1.Posté par Membre d'eveil citoyen 974 le 04/02/2015 16:32
Le problème est le même dans tous les domaines : la règlementation n'est pas appilquée à La Réunion. Là encore, La Réunion s'illustre dans toute sa spécifité locale. Qu'est-ce qui empêche l'application des lois et que font les autorités en ce sens ? Rien.

2.Posté par noe le 04/02/2015 16:34
Je dirais au docteur "mété enkor , la passé !"

L'alcool des pauvres , bon marché , doit être laissé au même prix !
L'alcool des riches , cher , peut être augmenté un peu !
Sauf sur les champagnes ! Dieu sera en colère !

3.Posté par Bourbon KID le 04/02/2015 16:38
Vous n'êtes pas sans ignorer que votre employeur, l'Etat, a un rôle plus qu'ambigu dans ce dossier.....( aussi bien dans l'application des lois, que dans les bénéfices engrangés dans ce juteux marché.... )

4.Posté par David Asmodee le 04/02/2015 16:47
Les publicités pour l'alcool local aiment jouer sur la carte "tradition" : notre tradition, notre terroir, notre culture. Et ça marche malheureusement bien.

Bonne initiative de ce médecin. Mais il s'attaque à des intouchables.

Déjà, pour éviter les 4x3, nos chers députés devraient s'attaquer à tous les panneaux illégalement implantés dans les communes. Mais quel manque à gagner pour les maires ! Les députés vont instrumentaliser l'étude et le médecin ; mais quand il faudra agir, il n'y aura plus personne.

5.Posté par Nut le 04/02/2015 16:49
La première des mesures à prendre pour lutter contre l'alcoolisme, est la suppression de la fabrication de boissons fermentées. Le reste de la chaîne suivra : plus de vente d'alcool, donc plus de consommation de ces boissons.

6.Posté par OdelA pdp le 04/02/2015 17:56
dans un commerce de l'ile on faisait goutter le wisky et le pastis...donc il y a bien un gros lobby, la région prend pas une taxe la dessus??

7.Posté par Lolo LOCO le 04/02/2015 21:55
HIC!

8.Posté par KLD le 04/02/2015 22:13
Champagne pour tous , rosé de préférence !

9.Posté par menot charly le 05/02/2015 07:17
Eradiquer l'abus d'alcool: Le Dr Mété propose 30 mesures pour éradiquer le fléau de l'alcool.

Tssss, du grand n'importe ce quoi!!! Il n'est pas tout à fait fini ce mec!


10.Posté par Run le 05/02/2015 09:11
Le problème de l'alcool est réel. Même l'augmentation du taux de l'Octroi de Mer il y quelques années aussi bien sur les importations que sur les Rhums produits localement n'a absolument rien changé.Les ventes ont sans cesse progressé.
Il est nécessaire de supprimer TOUTE communication et surtout toutes les opérations promotionnelles dans les catalogues des Grandes Surfaces.
De même il y a quelques années (environ 2006-2007 ?) l'ancienne région avec Mme Gaud avait demandé l'arrêt de la commercialisation des petites bouteilles, les flasques. A l'époque certains producteurs peu concernés étaient d'accord. Aujourd'hui ces produits apparaissent dans toues les marques.20 cl d'Alcool à 49 % pas cher facile à planquer et facile à boire.
La ventes d'Alcool dans les stations services devrait être interdite... mais ces gens là ont un tel pouvoir qu'ils bloqueront les routes.
Je pense qu'il n'y a que des passes droits dans ce département. La santé des Réunionnais n'intéresse absolument pas nos politiques. Que nous deux nouvelles députés aillent jusqu'au bout et nous pourrons dire qu'elles auront travaillé parce que jusqu'à présent c'est plutôt paroles et calme plat.

11.Posté par question le 05/02/2015 12:12
Perte des allocs , perte abbatements fiscaux si prise de sang gamma gt pas bonne, controle annuel obligatoire par prise de sang pour tout le monde ?

12.Posté par polo974 le 05/02/2015 14:12
La Bretagne n'est pas un département...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales