Santé

ARS: Un contrat pour définir la stratégie de soin des cinq prochaines années

L'Agence de santé Océan Indien (ARS) vient de signer un contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens (CPOM) avec les établissements de santé de la Réunion et de Mayotte. Le CPOM fait suite au projet régional de santé mis en place en juin 2012 et définit les "axes majeurs et stratégies" des établissements de santé pour les cinq prochaines années.


ARS: Un contrat pour définir la stratégie de soin des cinq prochaines années
"Le CPOM est la traduction concrète du projet régional de santé", lance Chantal de Singly, directrice de l'ARS Océan Indien. Ce matin, les représentants de l'ARS, de la FEHAP (Fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne), de la FHP (Fédération des cliniques et hôpitaux privés de France), de la FHF OI (Fédération Hospitalière de France) ou encore de la FNEHAD (Fédération Nationale des Établissements d'Hospitalisation à Domicile) ont signé le contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens qui sera mis en oeuvre dans l'ensemble des établissements de santé (24 à la Réunion et 4 à Mayotte).

Le CPOM consiste à participer à la déclinaison opérationnelle des priorités de santé publique du projet régional de santé approuvé le 27 juin dernier. "Le CPOM définit les stratégies à venir pour les cinq prochaines années", ajoute-t-elle.

Les enjeux du CPOM sont nombreux. A commencer par la mise en oeuvre opérationnelle du plan régionale de santé, les établissements de santé participant à la déclinaison de l'ensemble des volets de ce plan. Il s'agit également de mettre en place un "décloisonnement" de l'offre de soin. "Il définit le positionnement de chacun des établissements dans la structuration de l'offre de soins ainsi que les synergies avec les acteurs du territoire en référence au projet régional de santé", explique l'ARS. Le CPOM assurera une meilleure "visibilité" pour les établissements dans leur gestion interne, tout en étant un "outil de dialogue de gestion" de l'Agence de santé. "L'ARS va apporter le soutien financier nécessaire pour le développement des nouvelles activités de soins", souligne Chantal de Singly. Sans rentrer dans les détails de ces "financements", le CPOM est un "outil de visibilité" sur ce que les "établissements doivent réussir à faire", précise-t-elle.

Le CPOM décline dans chaque établissement le contenu du schéma d'organisation des soins pour répondre aux besoins de santé de la population. Autre enjeu de ce contrat, l'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins sur les territoires de la Réunion et Mayotte. "C'est l'aboutissement d'un grand travail mené par les deux délégations régionales de l'ARS à la Réunion et Mayotte. Il s'agit de mettre en place une cohérence régionale en matière de soin avec l'engagement et la mobilisation des établissements", rappelle Chantal de Singly.

Il s'agit de la 4ème génération de CPOM à démarrer aujourd'hui. Lancés en 1998, ces contrats ont permis la création du CHU ou bien encore du GHER (Groupement hospitalier Est Réunion). Dans les cinq prochaines années, le CPOM devrait, entre autres, permettre la création du tant attendu Pôle Sanitaire Ouest (PSO).
Lundi 25 Février 2013 - 14:23
Lu 1641 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales