Social

ARAST : "Une seule solution, la réorganisation"

Quelques 300 employés de l’ARAST (Association Régionale d’Accompagnement Social Territorialisé), s’étaient réunis ce matin dès 9h devant le Conseil général où ils ont été reçu par deux élus. Le cortège s’est ensuite dirigé vers la Préfecture. Ils ont rencontré le directeur de cabinet Jean-François Moniotte qui dit reconnaître le travail de l’association sur le terrain et s’engage à la soutenir.


La colère de l’ARAST ne faiblit pas. Si le Conseil Général veut revoir leur budget à la baisse, les employés exigent une transparence sur la manière dont la direction a employé les 10 millions d'euros de déficit de l’association.

Aujourd’hui, la solution semble être une réorganisation de l’organigramme, et le Département comme la Préfecture attendent une proposition de réorganisation de la hiérarchie de la part des gévistes. Selon l’intersyndicale, le remaniement se fera "par le haut de la pyramide"...

"C’est à l’ARAST de prendre sa destiné en main"

Les deux élus du Conseil général qui ont reçu la délégation ont précisé que : "C’est à l’ARAST de prendre sa destiné en main". Du côté de la Préfecture, le directeur de cabinet Jean-François Moniotte, qui connaissait le dossier et avait déjà reçu des instances syndicales a expliqué à Valérie Bénard, membre de la CGTR, que: "Si l’ARAST ne servait à rien sur le terrain, ça se saurait" . Ce dernier leur a  ensuite promis que les différentes instances de l’Etat resteront attentives au dossier. "Jean-François Moniotte nous a promis de travailler en étroite relation avec le Conseil général et qu’il veillera à ce qu’il y ait le moins de casse possible à l’ARAST".

Il était 12h30 quand les grévistes se sont dirigés vers le siège de l’association pour rencontrer la direction et leur déclarer leur intention de faire part au Département d’une proposition  de réorganisation de la hiérarchie. Une première ébauche sera listée dès la semaine prochaine et proposée au Conseil Général et à la Préfecture.
Mercredi 8 Avril 2009 - 16:49
Karine Maillot
Lu 3750 fois




1.Posté par anonyme le 08/04/2009 17:22
Excellent ! Supprimez les postes de responsabilités annexes, qui se sont multipliés sur les antennes, et regroupez le tout dans un pole mobile, rattaché au siége, et qui se déplacera selon un planning heddomadaire. Elaguez tous les doublons du même type, de la même façon. Créez un standard téléphonique unique, qui se chargera des prises de rendez-vous sur toute l'ile, répondra aux demandes d'informations, et qui orientera les demandes des usagers. Au niveau des dépenses, gérez le matériel (véhicules, téléphones) sous une seule autorité, qui l'affectera au prorata des besoins réellement justifiés, c'est à dire au regard de déplacements extérieurs d'utilité publique, et non en fonction du statut. Cette structure peut être sauvée de la noyade, j'en suis certain.

2.Posté par LA MOUCATE le 08/04/2009 20:02
Il est très b[étonnant]b de ne pas entendre, sur le dossier des embauches à outrance et donc de la gestion catastrophique de l'association, Mr P......, ancien DG de l'Arast et aujourd'hui directeur de Cabinet de Gilbert Annette !!! Pouruoi se cacher et faire "le mort" à ce point et ne pas assumer ses anciennes responsabilités. La loi de 1901 gérant les associations est claire sur ce point !
La gestion de la mairie de Saint-Denis risque-t-elle de partir à "veau-l'eau" avec le "reclassement " de tels individus ?

3.Posté par STJEANDEDIEU le 08/04/2009 21:02
I have a dream mais le cauchemard de l'ARAST était dans les tuyaux depuis la récupération de l ARFUST par cette assos qui était déjà en redressement judiciaire à l'époque.
L'Arfust avait déjà un déficit record quand elle est partie de St Jean de Dieu pour être reprise par l ARAST ( les LINNARES, CESAR,NALLAC et autres avaient déjà vidé la bête )

Dès L arrivée de l ARFUST dans l'ARAST les brillants dirigeants de la structure ( JACQUEMART, PERIGAUD (du cabinet d'ANETTE à la Mairie de St denis actuellement (qui a pris la fuite avant que le bateau ARFUST coule) et les autres (sous les regards complices du conseil d'administration ( donc du conseil général entre autres) ont rien de trouver de mieux que de dépenser à outrance ( bagnoles, bureaux en veux tu en voilà, frais de bouches, salaires des responsables ( normal car la structure prenait un volume terrible par rapport à l Arast : en fait la grenouille en redressement judiciaire avait absorbé le boeuf ARFUST) donc ils ont dépensé et ne connaissaient rien aux métiers de l Arfust et maintenant les petits employés trinquent et des familles vont connaitre des difficultés pour d autres une catastrophe.
Je crois que c est trop tard car même si les politiques incompétents disent on va faire, il ne reste plus qu'à, on va garder les emplois, le redressement judiciaire arrive et la fin est proche ( de plus le C.Général n a plus de moyen car il vend son patrimoine) et un tel déficit abyssal plomberait un peu plus le C.G , l ancien DGS DIJOUX du CG ne pourrait que m'approuver.
Cependant l ARFUST a un patrimoine immobilier intérréssant ( terrrains et autres) : attention aux profiteurs.

Bon courage aux petits employés qui trinquent de par l incompétence de ceux qui ont géré cette structure depuis plusieurs années maintenant et qui ont bien vécu soyez-en rassurer braves gens.

Salutations amicales à Pierrot!


4.Posté par mac arthur 974 le 08/04/2009 22:30
demandez ,à nos responsables de L 'ARAST dans quels véhicules ils roulaient, les frais payés par qui , le montant de leurs traitements , leurs fonctions exactes , leurs plannings journaliers et les résultats de leurs implications et on aura une petite idée de la nécessité de cet organisme , à condition qu ils ne trafiquent pas les chiffres!

5.Posté par Mel le 09/04/2009 13:51
Juste pour corriger une erreur de St Jean de dieu ce n'est pas ARFUST Mais ARFUTS mi espère Ké ou koné kosa y vé dire?
Mi envoi à ou revoir zistoire l'ARFUTS mi croit ké ou lé pas trop o courant.
Ou parle du déficit de l'ASJD/ARFUTS ki l'été l'auteur? Ou konné ké l'ARAST lé in nafer monter avec le CERDASES, AREMO directer PERIGAUD ké lété en redressement judiciaire (li l'avé problème pou paie son ban salarié) bougue la, la fé ferme 2 otre associaition avant l'ARAST.
PERIGAUD l'arive kome lo roi la dit ban travailleuse familiale zot gagne pas travail nous va apprenne à zot. Son l'ékipe édicater la rende ban TF malade avec inszulte.

PERIGAUD la mete tout son ékipe chef ou chargeur mission (plitot sarzeur do lo). kan ou met ban incompétent pou dirizé li lé juste kapable fait lo trou avec l'arzent contribuable.

Nou nana in ti fi y batail pou not domin allons avec li.

par compte ce ke ou di pou ban dirizent l'arast ou na point tord. zordi 1 riviere et 1 lapierre i ménace salarié zet y vé vire les gros zoisos de l'arast surtout zot. nou di a li le paradis ARAST lé entrain tourne en cosmard vo mieux zot sava la retaite.
Zot la bien gagné dopis 4 ans arêt ester.

Zordi nu di lassé nou vé pi nouri ban gros sef.

6.Posté par terive le 09/04/2009 16:59
Que fait la chambre régionale des comptes. La pfecture est en droit de saisir la chambre régionale des comptes sur l'utilisation de l'argent public à l'ARAST

7.Posté par STJEANDEDIEU le 09/04/2009 22:02
mel ou n a raison si toute la ligne pour l histoire l ARAST avec band gros profiter nout deux ou y connait .

l arfuts y veut dire association réunionnaise pour la formation et l utilisation des travailleurs sociaux mi conné un peu z histoire la ville st denis mais lé vrai ou connait un bout aussi mi voi mais mi croit qui faut deux ongles pour tié un pou car out propos y ca va complètement dans le sens mon écrit

mi souhaite maintenant band ti travailler sociaux va vire band gros profiter ek band commander.
pour essaye garde zot soso dans zot marmite.



8.Posté par lapierre daniel le 11/04/2009 09:59
bonjour MEL, le ou la courageuse,

C'est facile avec un pseudonyme, de critiquer d'autres personnes sur leur nom de famille, alors que l'on n'est même pas capable de donner le sien, quelle marque de courage, vraiment il faut continuer à vous cacher. Contactez le conseil d'administration de l'ARAST, qu'il ne s'inquiète plus le grand gestionnaire du siècle à été trouvé, c'est "MEL", là au moins la gestion ne sera même plus transparente mais invisible puisque anonyme.
Ce qui me désespère le plus, peut-il s'agit-il de l'un de mes collègues ? Par politesse et savoir vivre, je devrais lui serrer la main. "MEL", je ne sais pas qui vous êtes, mais vous savez ce que je pense des gens de votre espèce. Si j'ai à vous saluer, souvenez-vous-en.
Je tiens à vous dire tout simplement:"L'on n'est jamais sali que par de l'eau sale". MEL-toi de ce qui te regarde.
On dit "mère courage" c'est nouveau ça vient de sortir: "MEL n'a pas de courage". MEL va sauver l'ARAST avec son manque de courage et son anonymat, le nouveau messie est né "MEL". Ainsi soit-il !!!

Daniel.Lapierre.

9.Posté par galarno le 11/04/2009 12:48
kan de troi i di Joél PERIGAUD té direkter lo serdaz, i fo di osi, lo présidan serdaz lété Dominique PICARDO, lo finansié Thierry POTALA, lé de la pran un pos dirigean, serdaz redresman, l'aras redresman, lé vré de troi i coné.

ni retrouv

10.Posté par la grosse vache le 27/07/2009 15:21
Bonjour la grosse vache est de retour, après quelques jours de congé.

L'ARAST, on n'entend plus parler. Mais en coulisse une certaine s'occupe bien de son avenir, c'est vrai elle représente les salariés, elle négocierait actuellement un poste de directrice du service ASE.
C'est là la réorganisation, il faut licencier les cadres pour faire de la place à "madame la directrice du service ASE, car elle n'est pas reconnue par ses compétences professionnelles. merci mon syndicat, tu vas l'aider à faire sa promotion et à me faire virer. merci encore.
Il parait que tout va bien à l'Arast, on vire ceux qu'on veut, ceux qu'on n'aime pas. mais où sont passer les millions? Madame la représentante des salariés , avez-vous envie qu'on les retrouve ou même la trace, ils sont bien quelque part?
Il faut réorganiser et si en passant comme "syndicaliste", je récupère une promotion, je suis d'accord même s'il faut virer même des personnes de mon propre syndicat.
Moi d'abord.
La grosse vache n'est pas contente, cela ne se fait pas...
Les arastiens, arastiennes, le réveil sera difficile, tenez-vous sur vos gardes. Vous allez assumer, ce que les autres ont mal fait.

Au prochain épisode, seule la grosse vache vous informe.


La grosse vache

11.Posté par un ti colon le 25/09/2009 14:28
A moin mi di ke toute ban gro tête en ler ke lé soi disan la pou dirigé l'association, la jamé trouv zot cervo ousa lé té é c'est pour ssa kojourdui l'ARAST ou si mi peu dir ...ban de moun ke y kass zot ki tou lé matin pou alé travail sérieusement "au ba de l'échelle" y risk de perdre zot pti boulo (zot bouché magé)!
Toute sat lé enler avec zot loto, gsm dernié cri , etc ....y en fou vrémen de not gueul é la tou le ten zot la pou fé zot gro lipocrit devan d'moune...dan toute ban directeur, directeur adjoint èk coordinateur ke lé soi disan pli intéligen ke toute alé war zot y coné seulemen moukaté é rabaisse lé zot...tou ça la y fo viré é changé na poin 1 pou sov lot!
De tout façon na ka regardé komen le vente dé troi y pen' pou war komen zot y travail dir!

12.Posté par ecouré a mort le 24/10/2009 22:48 (depuis mobile)
bis repetita à la mairie pdt que band gros zozo i retrouv a zot a la mairie nou la pu ka point

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales