Social

ARAST : Un courrier du Préfet très embarrassant pour Nassimah Dindar et Paul Vergès

On avait peu entendu jusqu'ici le Préfet, Pierre-Henry Maccioni, dans le dossier de l'ARAST. Normal, le problème n'est qu'indirectement de sa compétence. Mais ça ne signifie pas pour autant qu'il soit resté les bras croisés. Il a notamment réuni une table ronde avec toutes les parties, en début de mois, pour tenter de trouver une solution. Un compromis avait même été signé, mais que Nassimah Dindar s'était empressée de dénoncer dès le lendemain.
Aujourd'hui, visiblement agacé par les leçons que certains voudraient lui donner, Pierre-Henry Maccioni refait une incursion dans la mêlée en renvoyant Nassimah Dindar et Paul Vergès dans leurs buts, mais surtout en apportant des précisions qui vont nettement dans le sens des ex-salariés en prouvant que le Conseil général avait bel et bien l'intention de reprendre l'activité et les salariés de l'ARAST.


ARAST : Un courrier du Préfet très embarrassant pour Nassimah Dindar et Paul Vergès
Le Préfet avait fait une première incursion dans un domaine de compétence qui n'était normalement pas le sien, en organisant la fameuse table ronde du 7 janvier dernier, à laquelle participaient également la Présidente du Conseil général, le directeur des AGS, le mandataire liquidateur, le Pôle Emploi et la CAF, et de laquelle il était ressorti après plusieurs heures de négociations un protocole d'accord.

L'ensemble des participants avait accepté, sous réserve de l'approbation des élus du Département, que les AGS fassent l'avance des fonds correspondant aux indemnités des ex-personnels de l'ARAST, à charge pour le Conseil général de leur rembourser la somme si sa responsabilité était par la suite reconnue par une décision de justice.

Un accord équilibré, qui avait été entériné par Nassimah Dindar et qui permettait de trouver une solution immédiate au problème et de s'en remettre pour la suite à une décision des juges.

Patatras ! Dès le lendemain, Nassimah Dindar écrivait au Préfet qu'elle ne signerait pas le courrier, apparemment à la suite d'une réunion au Conseil général...

Pierre Henri Maccioni met les points sur quelques "i"

Le Préfet n'est pas homme à rester sur un échec ! Et c'est la décision du Conseil régional, mardi, de demander au gouvernement de diligenter à La Réunion dans les meilleurs délais une mission de l'IGAS, afin de faire toute la lumière sur le dossier de l'ARAST, qui allait lui donner l'occasion de rebondir.

En fait, c'est probablement la phrase dans laquelle Paul Vergès "demande à l'État de prendre les initiatives et les dispositions appropriées permettant l'intervention d'une solution (...) et constate l'impuissance apparente de l'État à faire appliquer le droit" qui a dû faire sursauter l'occupant de l'Hôtel de la Préfecture.        

Dans un courrier de trois pages envoyé hier au Président de la Région, Pierre Henri Maccioni met les points sur quelques "i" et remet à leurs places, avec toute la délicatesse et le doigté que l'on enseigne à l'ENA, aussi bien Nassimah Dindar que Paul Vergès.

Après avoir rappelé au Président de la Région que justement, l'Etat avait fait ce qu'il fallait pour "faire appliquer le droit", d'abord en organisant cette fameuse table ronde, et ensuite en tentant de faire dire le doit par des juges, seuls compétents pour le faire.

Car, comme l'écrit le Préfet, "estimer d'emblée, sans décision de justice, que telle ou telle partie était par principe dans son droit eut été réducteur et sans fondement". Et pan ! Premier coup de règle sur les doigts de Paul Vergès et Nassimah Dindar...

Mais le meilleur est à venir...

La preuve que le Département envisageait la reprise des activités et du personnel de l'ARAST

Pour montrer à Paul Vergès que ce dossier n'est peut être pas aussi simple qu'il n'y parait, Pierre-Henry Maccioni lui révèle que, alors que le Département conteste toute reprise d'activité de l'ex-ARAST, Nassimah Dindar l'avait informé dès le 13 octobre 2009 -la date a son importance- qu'elle avait l'intention de créer un GIP car il convenait selon elle "de s'assurer de la continuité des interventions (...) et d'envisager l'organisation de la reprise des activités (de l'ARAST) et des agents concernés par les autres prestataires présents ou à créer dans ce secteur" ! (NDLR : Le surlignage en gras est du fait de la rédaction de Zinfos).

Et le Préfet d'ajouter avec une pointe de malice : "Aussi me parait il légitime qu'en droit, certains se posent la question de la reprise ou non des activités de l'ARAST par le Département, lequel le prévoyait d'ores et déjà plus d'un mois avant la liquidation judiciaire prononcée par le tribunal, et partant, des conséquences à en tirer quant à la personne morale devant verser les indemnités en cas de licenciement"... Qu'en termes choisis tout cela est dit...

Il n'empêche que derrière la finesse des mots, le Préfet apporte sur un plateau aux anciens salariés et aux responsables des AGS la preuve que le Conseil général avait bel et bien l'intention de reprendre les activités de l'ARAST et les employés qui vont avec. Ce qui conforte le refus des AGS de payer à la place du Département.

La position de Nassimah Dindar, qui était jusque là plus que branlante, est désormais intenable.

Le Préfet demande la mise en place d'un guichet unique pour aider les salariés dans leurs démarches

Dans un autre pavé lancé dans la mare du Conseil général, le Préfet évoque le fait qu'il avait "tout naturellement" relayé la demande de l'Intersyndicale tendant à faciliter les demandes d'aides sociales de la part des salariés licenciés. Mais c'est pour préciser tout de suite à Paul Vergès que "vous conviendrez avec moi que compte tenu du volume prévisible des demandes et des démarches que doivent entreprendre ces familles, il serait opportun qu'un guichet unique soit installé pour faciliter celles-ci, que seule la collectivité départementale serait à même d'assurer compte tenu des compétences qu'elle assume dans le domaine social en application des lois de décentralisation" !

Et pan ! Une nouvelle peau de banane glissée sous les pieds de la Présidente du Conseil général... et de Paul Vergès qui fait partie de sa majorité et qui, pour l'instant, continue à la soutenir !

Le message est clair : Au lieu d'essayer de chercher des poux dans la tête de l'Etat qui n'est pas du tout concerné par ce dossier, le Conseil général et les partis politiques qui font partie de sa majorité devraient commencer à faire ce qui relève de leur compétence : l'accompagnement des personnes en difficultés, en l'occurrence les salariés de l'ARAST, et la mise en place des moyens pour le faire à travers la création d'un guichet unique.

Pierre-Henry Maccioni va saisir l'IGAS... mais aussi la Chambre régionale des Comptes

La dernière salve du Préfet concernera la demande de Paul Vergès de voir une délégation de l'IGAS (Inspection générale de l'Action sociale) se rendre dans l'île, pour faire toute la lumière sur le fonctionnement de l'ex-ARAST.

Le Préfet en profite pour rappeler, là aussi avec une pointe d'ironie, "que l'Etat ne disposait, et ne dispose toujours pas, d'éléments financiers concernant une telle association dont le financement (...) reposait quasi exclusivement sur des subventions du Conseil général" ! Lequel "disposait de tous les pouvoirs et moyens juridiques, en application du Code de l'Action sociale et de la famille, pour contrôler l'utilisation des subventions qu'il versait et, partant, lui seul était et est en mesure de saisir éventuellement la justice".

Là aussi, qu'en termes galants ces choses là sont dites. Chaque mot est pesé, millimétré ! Un travail d'orfèvre...

Mais, pour bien montrer à Paul Vergès qu'il n'entend pas lui laisser la main, Pierre-Henri Maccioni précise immédiatement qu'il a également l'intention de saisir la Chambre régionale des Comptes afin qu'elle examine elle aussi le fonctionnement de l'association aujourd'hui dissoute.

Enfin, pour la bonne bouche, Pierre-Henri Maccioni demande à Paul Vergès d'avoir l'amabilité de "transmettre copie du présent courrier à l'ensemble des conseillers régionaux afin qu'ils disposent de toutes les informations nécessaires"...

Pas certain que ce soit encore la peine puisqu'ils viennent d'en lire l'essentiel grâce à Zinfos...
Jeudi 14 Janvier 2010 - 07:09
Pierrot Dupuy
Lu 5894 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

60.Posté par Denis Bigeard le 15/01/2010 22:13
les cocos, leurs complices et alimentaires, essaieront toujours de noyer le poisson et de nous b..ser la gueule....
il va bien falloir se réveiller.....

59.Posté par mwa la pa di le 14/01/2010 23:45
Enfin un préfet qui a des "couilles", pas comme Nassimah, même si elle le prétendais et Paul qui doit les avoir bien ramollis.

58.Posté par Contribuable le 14/01/2010 23:42
Félicitations Monsieur le Préfet ! Bravo pour mettre les points sur les "i" face aux élus locaux, des petits chefs qui se prennent pour des rois et reines, et qui nous "roulent" !

57.Posté par Bel Caf lo vré Fra le 14/01/2010 21:16
Eskize à mwin, mi arrive en rotard. Mi wa lo kou ou i vole, fo fé tension zékli, na na in dé i énerve. Lé vré Paulo i gaigne pou son konte. Son politic, pas son personne ! Mwin té i kroi lavé boug gabié pou défande son politic ; na na soman dé trois zégrettes i mélanze, i répond en travers, i attak domoun. Ptèt que Paulo la décide envoye son lékipe zégrettes en promier, lo band gabier va v’ni après. Mé foutor ékrit in papier pou zot !

56.Posté par frabatto le 14/01/2010 21:02
réponse a Pierre-Marc

exclusif sur le WEB..

55.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 14/01/2010 20:48
Bravo Monsieur le Préfet MACCIONI, nous aimerions autant d'engagement, de déontologie et de JUSTICE INTEGRE dans tous les domaines de la vie sociale Réunionnaise... Y compris pour les Enfants et les Pères que vous ignorez VOLONTAIREMENT depuis votre arrivée...
Quand a saisir la cour des comptes, pourquoi ne pas lui demander une investigatons sur le Rôle de la Région et du conseil général au regard des OBJECTIFS de la Loi sur l'Egalité des Chances et des Droits des citoyens ? je veut dire, pas seulement des Femmes mais aussi des Enfants et Hommes bien sure ? A moins que votre MEPRIS a notre encontre soit un ORDRE, dans ce cas vous partirez avec le même dédain pour ceux qui vous font vivre gracement...

54.Posté par Rihanna BATTE le 14/01/2010 19:04
....j'avoue que ... derrière ma console..... je me marre !!!

SANS AUCUN DOUTE, le pluralisme... et le réglage des hauts parleurs..?!

Tout cela reste perfectible !!!

...Et si les cocobnubilés -grave!!- me fatiguent...(!!!) ...je ne perds pas mon humour.

Ni ma franchise !!!! Rien à cirer... et certainement pas des pompes.... Est-ce clair !!!??!

53.Posté par citoyen le 14/01/2010 18:42
15.Posté par Nous Deux le 14/01/2010 09:13

Réponse à Aéro truc bidule etc alias Aéroflot pour certains : -

Pour ma part, je reste sensible à ce commentaire qui rappelle, oui, il est vrai, un certain parti pris de zinfos. Bravo, et alors ?

On le sait, Pierrot a plus d’affinités avec la droite que la gauche. Et est favorable à un retour de l’Etat (sur ce second point, je partage sa position, vu les gigolos qui nous gouvernent au plan local... ) dans les affaire locales.

D’ailleurs, à la limite, je lui reproche de ne pas faire un article sur le désengagement de l’actuel Etat UMP sarkosyste à tous niveaux, notamment local et social, sur les subventions..... Les compétences sont transférées, les subventions réduites, etc etc...

A chacun de se faire son opinion.

Pour ma part, je modère l’enthousiasme de la plupart vis à vis du Préfet: l’Etat, par son désengagement a une certaine part de responsabilité. Mais attention, les élus locaux conservent l’essentiel de la responsabilité aussi......

Par ailleurs, à moins d’une semaine de la visite du « président », il a du avoir des « relances » de l’Elysée et du Ministère de l’Intérieur, genre, vous faites quoi, ça fait désordre, on a déjà eu les Caraïbes, pas question qu’au plan national on parle de « chienlit » à la Réunion aussi ! » 2009 a été suffisamment chaud en outre mer... !

Donc son intervention était certainement « obligée ».....

Ceci étant, il réussit à damer le pion à nos « grands » élus péi : PV et ND qui jouent de concert depuis le début.... Tant mieux, le « président » sera content.....

Voilà, je passe un peu pour un « refroidisseur » d’enthousiasme, mais faut nuancer quand même, tout n’est pas blanc ou noir en politique comme ailleurs ....

Ceci étant, vu la « qualité » péi des élus locaux, tant mieux s’il sait habilement manoeuvrer..... Un fin politique ce Préfet, décidément...

Enfin, concernant, ND, je me demande si ses dernières « bourdes » ne sont pas dictées par un désir de vengeance ou mieux de « f....re » la .... pagaille (soyons poli) spécialement pour l’arrivée du « président » de Paris....

Histoire de permettre à notre président péi de se mettre en valeur à nouveau et refaire un COSPAR bis ou un « camionnneurs bis » et passer encore une fois pour l’homme fort de l’île, à qui tous les partis font allégeance.... et qui peut contrôler la situation, genre je fous la pagaille, et je rallume le feu, genre Guadeloupe, quand je veux ... ?

Certes, elle est de l'UMP, et alors? N'a-t-elle pas trahi ses valeurs politiques de base? Il y a eu un "contrat" politique entre elle et lui; non ?

J’attends de voir la suite de cette visite présidentielle.....

Mais n’est-ce pas une autre lecture des derniers évènements ARAST, enjeu – objet d’une vaste lutte politicienne symbolique Etat – élus locaux... ?

CONCLUSION : à titre personnel, il a l’air d’être un « bon » le Préfet, pour bien comprendre les finesses politiques parfois gros doigts locales. Mais en tant que représentant de l’Etat Paris, il est loin d’être étranger au problème actuel, même si les élus locaux ont l’essentiel de la responsabilité....


42.Posté par Les sentiers de l'INFo le 14/01/2010 14:26

C’est sympa d’écouter Stewie mais bon, comme argument....


43.Posté par Aline Caro le 14/01/2010 15:25

« Cette phrase est terrible. Elle veut dire que le licenciement de 1.200 personnes est une chose qui ne concerne pas l'Etat.

Si en métropole on avait licencié -rapporté à la population de la France- 120.000 personnes on aurait vu l'Etat réagir »

Raisonnement simpliste : l’Etat n’a pas compétence juridique dans ce domaine, même s’il n’est nullement indifférent à la situation actuelle.....

Quant à faire de telles projections statistiques sur le territoire national, c’est inepte ; vous pourriez aussi le faire par rapport à la population de la Chine, de l’Inde, etc... C’est du n’importe quoi. ..

« MAis ici nous sommes dans une ex-colonie et les colonisés crient bravo quand on écrit cela. Met encore la passé! »

=> Une sympathisante ou une militante de la pyramide ?


46.Posté par Aline Caro le 14/01/2010 16:33

« Le hic c'est que la CRC a pour mission de contrôler la gestion des associations. Pourquoi ne l'a-t-elle pas fait à propos de l'ARAST et faut-il que le Préfet le demande aujourd'hui? »

Sauf qu’elle manque de personnel et de moyens et que le gouvernement actuel a en projet de réduire le nombre de CRC.... Tiens, je vous rejoins en partie sur la responsabilité de l’Etat (gouvernement .... ). Mais de là à dire que l’Etat est seuk responsable et le CG et le CR, non, non, non !.

52.Posté par vrpv974 le 14/01/2010 18:29
Pour résumer tout ce que je viens de lire (oui! j'ai tout lu!), j'en retire une seule chose. Si le travail avait été fait correctement, en temps et en heure par les personnes responsables, et bien nous ne serions pas là, à nous dire des amabilités les uns les autres! Donc moi je ne me plaint pas qu'au moins une personne prenne ses responsabilités dans ce dossier, même si c'est le Préfet . les donneurs de leçons de touts bords, MERCI!

51.Posté par Gilles le 14/01/2010 18:27
Pour ma part je tiens à féliciter et publiciter l'engagement déterminant de Monsieur le Préfet.

C'est un acte fort qui, enfin, remet les choses à leurs place en ce qui concerne notamment le pouvoir de décision.

Il était grand temps que le Président de la Région, par ricochet également le parti communiste, soit remis à sa place. Les ex salariés de l'arast, par ce revirement de situation, peuvent maintenant respiré et espérer un avenir meilleurs.

En 3 années c'est la deuxième grosse claque que reçoit popol : la première lors de sa défaite au Tampon contre un nouvel arrivé en politique et la deuxième qui à mon sens est la plus spectaculaire le positionnement de Monsieur le Préfet.

Un souci guèt par ailleurs la CGTR : quelles seront les retombées pour Yvan HOAREAU ? pendant que témoignage et le PCR soutiennent la présidente du conseil général, pour une fois la CGTR ose se dresser contre son créateur : popol.

Monsieur le Préfet, je vous réitère tous mes remerciements, votre positionnement a fait échoué un complot certain entre le conseil régional et le conseil général contre l'intérêt des ex salariés de l'arast. J'espère que votre intervention ne sera pas la dernière contre la monarchie dictatoriale VERGES, contre les perfides alliances et ententes créées pour l'occasion.

J'ose espérer également que l'Etat que vous représentez saura aussi lutter contre toute forme de corruption de beaucoup d'élus politiques et qui se servent de leurs mandats dans leurs intérêts personnels.


50.Posté par Le SAV de CouPPy & CouLLy le 14/01/2010 18:12
Et ben Caton !? ..je vous sens las et conique... Piquant... du nez presque..!? Enfin sijosedire !!?
Un peu d'emphase allons...!!

Pierrot Dupuy a écrit : mon réseau d'informateurs est mille fois plus performant dans la zone qui va de la Possession à Ste-Suzanne.

Et pr déconner, AéRO : Ah bon d'accord ! C'est un site d'informations... régionales ...vous voulez dire ...?!!
cf. Voyages de Pierre VergèS

Aussi, jamais !!! Déconnez pas !! ..je me réjouis du succès...commercial (!!) du site. Cela donne d'autant plus de valeur ...immatérielle.... à mes sottises, et je me réjouirai davantage d'ailleurs... à la fin de ce post. _____ Voyez comment :

Un peu plus tard, AéRo eut écrit : Fort bien. Alors à mon tour, je Me répète : ..je ne pense pas que ceux là vers lesquelles vous revenez sans cesse, soient les seuls à flirter avec l'illégalité, ..ou pire encore.... et Si d’aventure, « on » vous faisait des révélations qui concerne vos « amis », j’ose espérer que vous vous montrerez aussi implacable et rigoureux.

Le plus cocasse, c'est que cette remarque, je vous l'avais faite.. il y a un an.... presque jour pour jour :

(Réponse de Pierrot Dupuy : Chiche! Je finalise actuellement un dossier sur un des plus hauts responsables UMP... lol. Il devrait être prêt d'ici quelques jours, ou quelques semaines, selon les derniers détails qui me manquent encore. Mais ce ne sont que des détails, l'essentiel, je l'ai déjà...))

Comme vous pouvez le constater cher maton, ...je n'ai jamais déclaré mes préférences politiques, ....puisque vous le faîtes....si bien!!! (MDR!!) ...à ma place. Chacun appréciera d'ailleurs... votre délicatesse, mais si je sais lire, Pierrot lui... ne se gêne pas pour le faire...?!

Aussi, je pensais intéressant.. voire..hum... essentiel, ...que les tjrs plus nombreux consommateurs de Zinfos... en soient avertis._____Cela vous ennuie ...??!!

Au fait, vous savez quoi? Ya des cigales......ds la fourmillère..!!!

'Réponse de Pierrot Dupuy : La plainte est toujours d'actualité, mais je ne pouvais prévoir que l'avocat qui travaille sur ce dossier avec moi parte en vacances. Mais il rentre bientôt...)

49.Posté par KalBass Amère le 14/01/2010 17:58
Bravo et félicitations Monsieur le Préfet.
Votre réponse est claire et nette.....
Mes respects........

48.Posté par Caton2 le 14/01/2010 16:54
36. "Pourtant, c'est bien le Préfet qui a été rappelé en quelque sorte à l'ordre." Vous êtes sourd ou aveugle. le Préfet est intervenu avant que Paul Vergès ne demande à l'État d'intervenir. Anonyme vous a déjà répondu.
42. Pigeon vole (et s'écrase) . Ce qui vous emmerde surtout, c'est que la vraie information sorte du cadre de Zinfos. Ben oui, Pierrot fait son métier. Voyez-vous, nous sommes libres de ne pas avaler les mensonges de vos amis. Vous avez peur?
43. Vous savez lire? Qu'a fait le Préfet? Savez-vous que le Département a la délégation de l'État pour le social?

47.Posté par Phil27 le 14/01/2010 16:52
---- Bon, je crois qu'il faudrait mettre la gestion du Conseil Général, voire, celle de la Région, sous tutelle de l'Etat. A force d'élire des incapables voilà ce qui arrive. Tant qu'on ne tiendra compte que de l'étiquette politique des candidats et non de leurs réelles compétences nous aurons toujours des problèmes de ce genre.
---- Faut faire avec maintenant et attendre les prochaines échéances.

46.Posté par Aline Caro le 14/01/2010 16:33
"Mais, pour bien montrer à Paul Vergès qu'il n'entend pas lui laisser la main, Pierre-Henri Maccioni précise immédiatement qu'il a également l'intention de saisir la Chambre régionale des Comptes afin qu'elle examine elle aussi le fonctionnement de l'association aujourd'hui dissoute. "

nnnnnnnnnnnnnnn

Le hic c'est que la CRC a pour mission de contrôler la gestion des associations. Pourquoi ne l'a-t-elle pas fait à propos de l'ARAST et faut-il que le Préfet le demande aujourd'hui?

Le Préfet ne laisse pas à Paul vergès la main: il court après ce qui n'a pas été fait.


45.Posté par zoreole le 14/01/2010 15:48


il faut tout de même admettre que ça commence à être relou cette manie de nos élus de toujours se retourner vers l'Etat pour masquer leur incompétence, et parfois même leur jemenfoutisme.

nnnnn

Dans l'epèce il s'agissait de demander à K'Etat de jouer son rôle de régulateur. Est-ce une raison pour accuser nos élus?

Il n'y a que dans une ex-colonie comme La Réunion où l'on trouve déplacé de s'adresser à l'Etat ou son représnetant. Le syndrome du gouverneur colonialn'est pas mort

45.Posté par zoreole le 14/01/2010 15:48
On peut bien le tourner dans tous les sens, c'est effectivement une belle leçon de gouvernance.

il faut tout de même admettre que ça commence à être relou cette manie de nos élus de toujours se retourner vers l'Etat pour masquer leur incompétence, et parfois même leur jemenfoutisme.

Concrètement, à part dire : c pas moi c l'Etat, ils ont fait quoi de constructif ces deux dernières années ? Vergès il a accouché la route des tamarins, et on dirait que l'ampleur de l'ouvrage l'a vidé de toute substance. Dindar, heu ben, elle a juste tournée une pub sur l'écologie, et ça l'a épuisée.

Vivement la relève politique, là on n'est dans l'impasse.

44.Posté par lila le 14/01/2010 15:28
Nous avons beaucoup de chance,à la Réunion,d'avoir un Préfet d'une telle envergure!

43.Posté par Aline Caro le 14/01/2010 15:25
"Le message est clair : Au lieu d'essayer de chercher des poux dans la tête de l'Etat qui n'est pas du tout concerné par ce dossier, "

nnnnnnnnnnnn

Cette phrase est terrible. Elle veut dire que le licenciement de 1.200 personnes est une chose qui ne concerne pas l'Etat.
Si en métropole on avait licencié -rapporté à la population de la France- 120.000 personnes on aurait vu l'Etat réagir

MAis ici nous sommes dans une ex-colonie et les colonisés crient bravo quand on écrit cela. Met encore la passé!

42.Posté par Les sentiers de l'INFo le 14/01/2010 14:26
...petites Zinfos... à l'attention de metro54 :

- Ca change de la majorité qui sont devenus des champions du copier-coller de confrères ou des dépêches AFP.

Ben.... jamais , ô grand jamais... Zinfos ne s'est rendu coupable de tels agissements. Ah non !! Car ici, c'est l' intégrité qui prédomine. Et ce, quitte à nous faire flipper ..à propos de grds requins blancs... aussi "grands" que des dinosaures.

- Finalement, à l'écriture de ce commentaire, je trouve rafraîchissant qu'un journaliste sorte de temps en temps des autoroutes de l'information.

Ben moi aussi, je trouvais ça rafraichissant... honorable et différent, ..limite "indépendant"... jusqu'à ce que je réalise que le portail INFOS de SFR à La Réunion.... est alimenté par les brèves ou articles.. de Zinfos974.

Ainsi, l'article ci-dessus... est parfaitement accessible... depuis ce portail.

Libre... vous avez dit libre....? ______ VOUS êtes libres !!!!

41.Posté par Caton2 le 14/01/2010 13:41
À la lumière de cet article, qui précise un article précédent de Pierrot, on comprend mieux la manœuvre douteuse et ratée concoctée par Paul Vergès et Nassimah Dindar. L'engagement de Madame Dindar, à reprendre le personnel de l'ARAST, en date du 13 octobre faut-il le rappeler, ne tenait plus devant le "bon coup" à faire en "foutant la merde sociale" à la Réunion juste au moment de la visite de Sarkozy, après la décision de justice qui mettait fin aux activités de cette association. Les deux compères n'ont pas résisté. Le scénario était simple, le Département botte en touche, et la Région désigne l'État comme arbitre. Résultat, Sarkozy se retrouve en pleine émeute sociale anti État. Mais c'était sous estimer à la fois le Préfet, le personnel de l'ARAST, qui a su tout de suite désigner le Département comme coupable, et l'opinion publique. Voilà ce que c'est que de "gouverner" en faisant des "coups" médiatiques. Où est la vision sociale, la vision politique de ces deux manipulateurs? La Réunion est aux mains d'illusionnistes de troisième zone, dont même un enfant de quatre ans peut comprendre les "trucs". Ça va être drôle de regarder leur scène de ménage, in fine...

40.Posté par anonyme le 14/01/2010 13:38
36.Posté par Luc Boyer le 14/01/2010 13:00


Vous semblez oublier d'une part, que notre Préfet est Réunionnais de naissance, et d'autre part, que la déliquescence des élus s'étale malheureusement bien au-delà de notre petit nombril : c'est une plaie que se partage une très grande partie des découpages de notre République, et qui de surcroit, ne s'arrête pas à nos frontières, mais gangrène aussi gravement de nombreuses autres démocraties, de part le monde.

Par ailleurs, le Préfet a agi dès le 07 janvier, en réunissant l'ensemble des protagonistes, et la Région a réagi en demandant l'intervention de l'État, le 12 janvier, sans se rendre compte, certainement dépassée par l'ampleur du mouvement, que les services de la préfecture étaient déjà entrés en action : entre temps, il y a eu le week end, cela peut perturber la sieste, j'en conviens, mais le premier quidam venu est capable de vous retracer la chronologie, dans le bon ordre, et non pas dans le sens d'une pyramide bien connue.



39.Posté par je m'appelle refesse le 14/01/2010 13:14
A Aimé Lebon

Avant de venir causer gras ici et faire le connaisseur, vous ferez mieux de ressusciter tous les candidats socialistes qui vous avez poussé à se présenter à Saint-Paul et que vous avez tué "politiquement". Le causeur que vous êtes reste un donneur de leçon et dès lors qu'il s'agit de Vergès qui, selon vous, vous fait trop d'ombre vous tapez dessus. Au Bois de Nèfles Saint-Paul votre surnom n'est-il pas "nain de jardin"?

38.Posté par marmite Gropois le 14/01/2010 13:14
Il y en a certains, du genre Aéro frein post 15, qui voudrait nous faire croire que zinfos est "orienté".
En effet, zinfos est orienté dans le sens de la vérité. Et les girouettes qui s'efforcent de tourner contre ce vent s'évertuent à vouloir croire ce qu'on leur a toujours enfoncé dans le crâne; "Papagateau Verges va te donner des feuilles tôles si tu votes pour lui"
Et oui....ça fait mal de découvrir que tous ceux en qui l'on croyait sont en réalité une bande d'incompétent....
Mais l'intelligence serait de le reconnaître après analyse,Il suffit de lire les différents articles pour s'en rendre compte.
Alors pourquoi s'en prendre toujours à celui qui éclaire nos lanternes?
Les imbéciles ne supportent pas de sortir du fénoir, et ils veulent toujours entraîner ceux qui ouvrent les yeux avec eux.....

37.Posté par wouayo le 14/01/2010 13:13
"Or, à ce moment du conflit, la bataille portée sur 2 points"

j'ai vachement du mal à prendre au sérieux, quelqu'un qui confond participe passé et imparfait

36.Posté par Luc Boyer le 14/01/2010 13:00
A La Réunion, c'est un sport national de taper sur les élus. Alors lorsqu'on a l'impression que le Préfet s'y met et qu'on a le sentiemnt qu'il cogne sur deux présidents, on jubile, on saute en l'air!
Pourtant, c'est bien le préfet qui a été rappelé en quelquesorte à l'ordre. Ce sont des élus qui lui ont qu'il doit exercer ses responsabilités. Ils ont joué sur la prochaine venue de Sarkozy. De mauvaise grâce, le Préfet s'est exécuté.
Alors d'Aimé Lebon à Pierrot Dupuy, en passant par Franco comme on n'a rien compris au scénario, on jubile, on saute en l'air comme un cabri, on commente et on se dit le Préfet est avec nous: lui aussi cogne sur des élus. Et c'est son ego qui gonfle, qui gonfle. Vous imaginez: un représentant de l'état métropolitain tapant sur des élus réunionnais?Quel beau spectacle! Cela nous rappelle Perrau Pradier. Malheureusement les alimentaires du CR eux, réagissent. Ils nous laissent pas tranquilles avec notre grande joie. Alors on les traite d'alimentaires. Pour les faire chier.Nous on est les alimentaires de personne: on touche nous 53% et on ferme notre grande gueule!

35.Posté par pimanzoizo le 14/01/2010 12:20
@posts33+34 : J'opine .

34.Posté par DANIEL le 14/01/2010 11:59
Bravo Félicitation Mr le Préfet remettre de l'ordre.

33.Posté par lollipop le 14/01/2010 11:54
On aime ou on déteste..... Moi j'adore la déterrmination de Monsieur Maccioni.
On devrait vous maintenir encore quelque temps à la tête de notre Région-Département. Bravo Monsieur le Préfet.

32.Posté par L'autruche le 14/01/2010 11:48
La République est convoquée, on ne BRICOLE plus !!!

A la question posée « Quelles solutions conseillez-vous aujourd’hui ? »
La réponse « On n’aurait jamais dû en arriver là !!! »
Le rôle des élus de cette majorité composite était justement d’anticiper cette situation de chaos indigne de la République. Ils auraient dû assumer leur mission et ne jamais arriver à cette situation de rupture de service… C’est totalement irresponsable !!!

Stupeur !!!
Quelle n’est pas ma stupeur d’entendre dire de la part de certains de ces élus, qu’une pareille situation n’est pas contrôlable !!! Ils n’ont pas les moyens au conseil général de contrôler une telle association parce qu’elle est trop importante, vous comprenez 1200 salariés…
La compétence assumée par l’ARAST est une des compétences premières du conseil général.
Le choix de la formule de l’association, du type loi 1901, a été fait par le conseil général.
Le seul bailleur de fond de cette association c’est le conseil général.
Ils délèguent ladite mission, soit ; mais il leur reste le devoir de contrôle.
Ils auraient dû contrôler l’activité de cette association autant sur l’aspect moral que financier.
Les outils et les lieux pour le faire étaient à leur disposition : Comme toute association subventionnée par des collectivités, l’ARAST fournissait, en principe, à la collectivité un rapport moral et un rapport financier tous les ans.
Devant ce que représente cette charge de travail, cette majorité composite, a préféré laisser pourrir les choses.

On aurait dû intervenir bien en amont.
Au sein de l’ARAST plusieurs missions auraient pu être identifiées et faire l’objet d’une structure autonome, pourquoi ne l’ont-ils pas fait ?
Gérer c’est prévoir et prévoir c’est anticiper…

Les pratiques de références :
Un constat à la portée de tout le monde : Cette majorité est faite de vice-président-maire.
Au regard des pratiques de gestion du monde associatif, chez-eux, dans leur propre commune, nous comprenons ce qui se passe au niveau départemental.
Au niveau communal le contrôle n’est pas fait, ou de manière très subjective. Le but de ces associations n’est pas le service à apporter aux concitoyens, mais bien la création, la gestion et la maîtrise de cercles d’électeurs en vue des élections ; ce phénomène est devenu une culture.
Au niveau du conseil général un transfère intégrale a été fait, transfère aussi bien des objectifs que des modalités de fonctionnement ; sauf qu’à ce niveau l’échelle n’est plus la même.

Une solution à ce stade ?
Sanctionner chacun des protagonistes individuellement ; et faire passer par là-même un message claire à la future classe politique… Plus jamais ça !!!

31.Posté par Pierre-Marc le 14/01/2010 11:33
Pour info, le JIR publie déjà cette information dans son éditorial du jour. Alors Pierrot, avant de coller un exclusif sur ce courrier du préfet, prend un peu tes précautions ! A bon entendeur...

30.Posté par CHANE le 14/01/2010 11:32
BRAVO ENFIN UN PREFET QUI FAIT SON TRAVAIL.

29.Posté par Quelle belle plume ! le 14/01/2010 11:22
Plus que pertinent sur la forme et sur le fond.

28.Posté par arnold le 14/01/2010 11:18
Voilà un article bien neutre comme on les aime ici !! Moi aussi je veux être membre du fan club du préfet !!
Sérieusement : A force de trop en faire dans la jubilation sur ce courrier du préfet , qui me semble pas si extraordinaire que sa, cet article sent trop le réglement de compte et en devient même risible alors que le fond est trés intérrésant !!
Mr Dupuy vous avez votre blog pour sa !! Ici de grace continuez juste à nous donner des informations sans votre jugement avec ,si c possible !!

27.Posté par condor le 14/01/2010 11:12
le préfet il fait pas une liste aux régionales?
je l'appelerai "competence et conscience pour la réunion"

26.Posté par MRS le 14/01/2010 10:44
Post 24 : "D'un autre côté, c'est plutôt sympa de voir des journalistes investis et passionnés. Ca change de la majorité qui sont devenus des champions du copier-coller de confrères ou des dépêches AFP. Finalement, à l'écriture de ce commentaire, je trouve rafraîchissant qu'un journaliste sorte de temps en temps des autoroutes de l'information. "
Tout à fait d'accord sur ce point. Il appartient à chacun de se faire sa propre opinion sur tel ou tel sujet en recoupant diverses présentations d'un même sujet. Par exemple, au niveau des médias nationaux, lire aussi bien Le Figaro, que Libération ou Le Monde (ou d'autres) permet d'avoir une certaine exhaustivité des points de vue.
Concernant l'ARAST, le silence de la majorité du CG est quand même inquiétante, celle du Liquidateur plus que suspecte. On pourra toujours critiquer les interventions tardives de l'opposition (ce qui est légitime, celle du Préfet (que je trouve personnellement plutôt rafraichissante et intéressante) mais si ils n'étaient pas intervenus, on leur tomberait dessus quand même... L'essentiel est de trouver une solution pour les salariés et les personnes suivies par eux

25.Posté par anonyme le 14/01/2010 10:37

Idem : Respect !

Tout le monde aura noté, en cette période de nouveaux calendriers, que le 7 précède encore le 12 , au mois de janvier pour le moins : la supplique auprès de l'État pour lui demander d'agir, intervient donc 5 jours après, délai raisonnable, passée la surprise, pour percuter, et rebondir sur ce qui a déjà été fait (et encore, suite à la démarche incongrue, mais visiblement spontanée, d'anciens salariés, de s'enquérir de la position des élus régionaux).

Le Préfet avait en outre rappelé depuis, que sa proposition est toujours d'actualité : indemnisation de la part des AGS, suivie d'une possible compensation financière, de la part du Conseil Général, dans l'hypothèse où sa part de responsabilité, venait à être reconnue ultérieurement par une juridiction.

Notons également que son idée de guichet unique, pour répondre aux attentes des anciens salariés, aurait permis de dégorger les files d'attentes dans les bureaux des assistants de service social, au sein des GUT du Département, en leur permettant de recevoir plus rapidement, l'aide d'urgence de 1000 euros, quitte à abonder par la suite les fonds ainsi prélevés, avec la ratification d'une décision plénière, et sans nécessité de réunir au pied levé, une assemblée, dont la tenue semble actuellement poser problème.



Par contre, je ne suis pas sûr que le versement des indemnités de l'AGS soit conditionné par l'embauche ou non des anciens salariés : il me semble que rien n'interdit de percevoir son dû à la suite d'une cessation d'activité par décision de justice d'une structure donnée, puis de pouvoir être employé par une autre structure, fut elle le mandant de la première, puisque les conditions contractuelles seront forcément différentes, autant que le préjudice subi soit pris en compte, ainsi que le prévoit la loi.

Rappelons que : "Le régime de garantie des salaires intervient en cas de redressement, de liquidation judiciaire de l'entreprise ou encore, sous certaines conditions, en procédure de sauvegarde. Il garantit le paiement, dans les meilleurs délais, des sommes dues aux salariés (salaires, préavis, indemnités de rupture...) conformément aux conditions fixées par le code du travail." (http://www.ags-garantie-salaires.org/).

Toutefois, certaines obligations légales sont à respecter : lire la page en lien ci-dessous ("AGS et LIMITES de garantie", tout en bas du texte, mérite aussi d'être consulté).






24.Posté par metro54 le 14/01/2010 10:17
Je soutiens à 100% la démarche de Monsieur le préfet. Par contre, je trouve que la neutralité journalistique est mise à mal dans cet article. Il semblerait que Pierrot Dupuy fusse emporté par sa fouge et sa passion.
D'un autre côté, c'est plutôt sympa de voir des journalistes investis et passionnés. Ca change de la majorité qui sont devenus des champions du copier-coller de confrères ou des dépêches AFP.

Finalement, à l'écriture de ce commentaire, je trouve rafraîchissant qu'un journaliste sorte de temps en temps des autoroutes de l'information.

Bonne continuation.

23.Posté par Cambronne le 14/01/2010 10:07
7.Posté par jina le 14/01/2010 07:48
pour cambronne,un hercule pierrot

Hé, pas mal! ...le coup de l'orient express pour une traversée en eaux troubles sur le Nil ....... lol lol lol ...

22.Posté par ASSENJEE.M le 14/01/2010 10:03
Un échec cuisant pour la majorité du conseil général qui est composé d'élus de gauche ainsi que la région.Depuis la deuxième mandature de Nassimah DINDAR ,ce n'est plus elle qui prend les décisions mais la majorité qui lui a donné son vote.
Aujourd'hui,voila le résultat ,incapacité à gérer des problèmes graves ou il en va de la vie de plusieurs centaines de personnes.Vivre sans argent aujourd'hui,quand on a une famille à nourrir et des factures à payer est inadmissible surtout que les salaires n'ont pas été versés.Pendant ce temps tous ces élus ont bien profité de leur noël et réveillon de la SAINT SYLVESTRE,et certaines personnes au pouvoir que ce soit à la région ou au département en passant par l' IRT et la virtuelle MCUR abusent et gaspillent dans des voyages,hotels,banquets,voitures de fonction pendant que d'autres peuvent crever la gueule ouverte.Il faut que tous ces abus cessent une bonne fois pour toute.Ces vautours ont fait leur temps,ils ont bien profité alors maintenant il faut les dégager à grand coup de pied au cul.
Dégagez moi la famille VERGES,la NASSIMAH DINDAR et la ribambelle de (...) qui va avec.


21.Posté par Jean-Claude VENDABLE le 14/01/2010 09:56
//_Ceux qui écrivent sous leur identité montrent à tous que ce n'est pas par intérêt alimentaire._//

Mouais, pas si sûr non plus.... mais alors Franco, ..qu'on en finisse, et à jamais sur ce point !! Oui, je vous accorde un certain courage, à vous exprimer sous votre identité... de retraité de l'Education Nationale, mais la réciproque n'est pas vrai : ceux qui s'opposent ou discutent de façon anonyme, les points de vue parfois trop vivement ou massivement avancés ici, ..ne sont pas tous des "alimentaires". Cette expression souffrant salement d'ailleurs... de l'usage immodéré, ..qu'on en fait ici !!

Et lorsqu'on lit l'article présenté plus haut, j'écrirais presque qu'il y a un certain bienfait, et des avantages certains ...pr le site, ..à ce que des opinions divergentes soient proposées.

Car cela l'alimente... le site, ...du point de vue de l'esprit critique, mais ceci nourrit également ses journalistes, ...ainsi que les annonceurs.

;] !

20.Posté par chabouc le 14/01/2010 09:55
Reste une interrogation à laquelle malheureusement on aura pas une vraie réponse :

Est-ce que le Préfet se serait impliqué autant dans ce dossier 'il n'y avait pas la visiet de Sarko dans notre département le 18 janvier prochain ?

Merci pour vos réponses éclairées !

19.Posté par Luc Boyer le 14/01/2010 09:54
Une chose est sûre: Franco n'est pas un homme de parti-rpis. Il peut donc accuser les autres d'être de parti-pris!

18.Posté par Louis jamblu le 14/01/2010 09:38
Je suis de pari pris et je ne m'en cache pas pseudo ou pas. Il faut juger ur les idées professées et défendues et non sur l'identité.

La plupart de ceux et celles qui s'expriment ici ont aussi un parti-pris. M Dupuy ne cache pas le sien. Alors qu'on échange des idées et c'est ce que j'ai fait au lieu de crier à l'assassin comme Franco à tout bout de champ.

Les lois définissent le champ de responsabilité de chacun: Etat, élus, citoyens.
L'intervention de la Région a eu pour effet d'obliger l'Etat à bouger et à réagir. En quoi dire cela c'est faire preuve de servilité, et d'intérêt alimentaire.

Répéter cet argument à tout bout de champ c'est reconnaître qu'on n'en a pas d'autre et qu'on préfère le dénigrement plutôt que le débat.




17.Posté par nicolas de launay de la perriere le 14/01/2010 09:36
rappelons néanmoins que les comptes administratifs des collectivités doivent comporter un certain nombre d'informations relatives aux associations bénéficiant de fonds de ces collectivités... ces comptes administratifs ne sont pas inconnus des services préfectoraux..

16.Posté par Aimé LEBON le 14/01/2010 09:15
Quelques constatations (premières conclusions) s’imposent : C’est la 2e fois que le Préfet (ce Préfet !) intervient fortement et publiquement pour donner une autre dimension au rapport de force entre le pouvoir de l’État et le pouvoir des collectivités locales à la Réunion. Mais cette fois-ci, il a en face de lui non seulement le Président de la Région mais aussi la Présidente du Conseil Général, et c’est une première ! Personne n’oublie que la part de l’État est de loin la plus importante, et que c’est encore l’État qui drive tout ce qui vient de l’Europe puisqu’il a la responsabilité dans la prévision et le suivi des politiques européennes. Le premier bras de fer avec Paul Vergès, en dehors des mécanismes de contrôle juridique des actes de gestion, c’était en pleine période de manifestations organisées par le COSPAR pour remettre les prix à leur juste place afin de protéger le pouvoir d’achat de nombreux Réunionnais. Paul Vergès avait voulu reprendre la main dans les négociations que la Préfecture avait mises en place en organisant sa propre table ronde entre les différents partenaires à la Région, court-circuitant ainsi le travail de Pierre-Henri Maccioni. Ce dernier avait immédiatement réagi sur les ondes et avait remis l’État au centre du dispositif. Il était en plein dans son domaine de responsabilité. Le résultat sur le fond du problème est une autre histoire ; le consommateur a bien conscience que le gros du travail sur les prix et les salaires reste à faire, et qu’il appartient aux syndicats et aux associations de remettre régulièrement la question à l’ordre du jour avec tous les partenaires. Dans le 2e bras de fer, le mérite du Préfet est bien de faire savoir aux Réunionnais qui est responsable de quoi, de façon à faire en sorte que l’on arrête de « jouer la boule chiffon » avec les travailleurs du social dans ce pays. Ces deux interventions du Préfet doivent être perçues comme normales, le représentant de l’État républicain est à sa place, et, au niveau des principes, le bras de fer n’est pas la bonne expression si une bonne pratique s’instaure. Il reste, et c’est plus qu’important, qu’il lui appartient aussi de relayer en direction du gouvernement et de le dire publiquement ce que les élus locaux ne cessent de crier : quand on décentralise des responsabilités, les moyens financiers doivent suivre. Ce qui n’est pas le cas dans pas mal de domaines.
Autrement, c’est l’État républicain qui n’assure pas l’égalité des territoires.

15.Posté par Nous Deux le 14/01/2010 09:13
Pour tenter de vous répondre, M. Antoine Franco ...veuillez tout de même relire l'article ici présenté.

Pêle mêle, et au delà de l'information proprement écrite, ..j'y retrouve moi... une forme de jubilation, de plaisir, ..j'écrirais presque qu'il semblerait que son auteur se réjouisse... à propos d'une affaire qui pourtant ... reste malheureuse..(!!?) On y parle de malice, de confrontation, de coups de règles sur les doigts, ..(?!!) On y évoque la finesse des mots, l délicatesse et le doigté enseigné à l'ENA (!!!)

..ben mince !!?!! ...ha bon ?!!

..euh ..vous êtes potes sur Facebook le préfet et toi... Pierrot ??! ...vous mangez les escargots ensemble ?! ...ou c'est quoi le truc ??!

...Bien sûr, je peux lire et admettre et imprimer les infos présentées, mais je me demande si l'article ne va pas au-delà de ce qui s'est passé...?! Voire même, le sublime, l'enjolive, l'enlumine...!! On dirait une histoire de chevalier servant.. contre les forces du Mal. (LOL!!!) Les habitués y plongent carrément d'ailleurs...et Maccioni nous apparait presqu'alors.. comme héroïque.

Et, puisque nous nous situons sur Zinfos-le site!! cette fois-ci, et non pas sur le blog 2, ...il nous faudra alors, bien le reconnaitre : Le traitement de l'information sur ce site ..est orienté. C'est plus que flagrant. C'est grave. Et c'est effectivement, le moins que l'on puisse écrire.

Remarquez il en faut...!!! ...je vous laisse vous faire des câlins....
..c'est pas trop mon truc les romans-photos.

14.Posté par Zoirro le 14/01/2010 08:44 (depuis mobile)
Post 9 : .Pour certains, il suffit de voir le nombre d'élus locaux mis en examen, ils sont même incapable d'être de bon escrocs.....

A St Paul, l'IGAS et les chasseurs d'escrocs auraient aussi de quoi faire avec les associations que certaines élu(e) tentent de privatiser pour posseder le trésor tant convoités des excédents engrengés...

13.Posté par FRANCO le 14/01/2010 08:18
le "Louis jamblu" reprend du service pour la défense des indéfendables apparatchiks de la région. Il accuse Pierrot Dupuy de parti pris alors que lui-même dans toutes ses interventions est partisan d'autant plus forcené qu'il s'abrite derrière un pseudo, ce qui lui facilite son travail servile pour le compte de la région.

Ceux qui écrivent sous leur identité montrent à tous que ce n'est pas par intérêt alimentaire, comme c'est le cas de beaucoup d'autres redevables de reconnaissance, de subventions, d'emplois, etc ....Il est normal de défendre la main qui nourrit mais qu'au moins cela se fasse en toute transparence cher "Louis jamblu" !!!

12.Posté par Dieter Kramer le 14/01/2010 08:05
Nassimah Dindar l'avait informé dès le 13 octobre 2009 -la date a son importance- qu'elle avait l'intention de créer un GIP car il convenait selon elle "de s'assurer de la continuité des interventions (...) et d'envisager l'organisation de la reprise des activités (de l'ARAST) et des agents concernés par les autres prestataires présents ou à créer dans ce secteur"

l n'empêche que derrière la finesse des mots, le Préfet apporte sur un plateau aux anciens salariés et aux responsables des AGS la preuve que le Conseil général avait bel et bien l'intention de reprendre les activités de l'ARAST et les employés qui vont avec. Ce qui conforte le refus des AGS de payer à la place du Département.
Je me demande si un commercant me ferais crédit si je lui assurais mon INTENTION de le rembourser.
donc le prefet ici i pratique bien le ladilafé et un millier de personnes i trinque !!
c'est du n'importe quoi !

11.Posté par ass.momonpapalela@ool.fr le 14/01/2010 08:05
Respect bis ! Envoyez c'est pesé !

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales