Politique

ARAST : La Région demande au Département de transmettre le dossier à la justice

La majorité régionale a proposé une nouvelle motion de soutien aux ex-salariés de l'ARAST, lors de son assemblée plénière de ce matin.


ARAST : La Région demande au Département de transmettre le dossier à la justice
Les licenciés de l'ARAST n'ont aucune garantie de l'application de la loi. Et, est-ce que les bénéficiaires doivent encore attendre. La droite et les socialistes ont demandé certaines modifications. Paul Vergès, qui a mis en avant l'urgence de la situation, a décidé avec l'accord de sa majorité de ne porter aucun changement au texte initial.

N'ayant pas eu satisfaction, Michel Vergoz et trois autres socialistes n'ont pas participé au vote. Nous vous proposons la motion votée à la majorité par l'Alliance et les élus de droite.

“Le Conseil régional :
- réitère sa demande de venue d'une mission de l'IGAS, dans les plus brefs délais ;
- demande au Conseil général de rendre public tous les rapports d'audit et tout document relatif à l'ARAST ;
- considère que la saisine de juridictions saisies de ce conflit ne doit aucun cas se traduire par le non versement des indemnités dues aux ex-salariés de l'ARAST ;
- que dans l'attente d'une décision de justice définitive, le droit s'applique dans l'intérêt des salariés licenciés et conformément aux règles ordinaires en vigueur en matière de licenciement ;
- demande par conséquent que l'AGS verse sans délai les indemnités aux travailleurs licenciés, nonobstant les procédures engagées ;
- demande également au Pôle emploi d'examiner toutes les possibilités de versement d'indemnités par les Assedic aux travailleurs concernés par cette procédure et d'étudier toute possibilité de reclassement ;
- insiste sur une conclusion urgente de ce conflit, dans l'intérêt des ex-salariés comme pour celui des 6.000 bénéficiaires de leur action”.
Vendredi 29 Janvier 2010 - 13:59
Jismy Ramoudou
Lu 1798 fois




1.Posté par attendre le 29/01/2010 14:54
c'est bien de faire une motion mais est ce que ca sert vraiement on veut du concret pas des paroles qui au final ne serve à rien . quand une personne prendra vraiement ce dossier au serieux et apportera une solution pour le versement des indemnités et non des aides d'urgence qui ne regle en rien le vrai probleme et la vrai demande des salariés on attends encore et encore

2.Posté par fredo le 29/01/2010 15:37
alllons ex salariés de l'arast,
l'alliance de la région fait des demandes apres des mois de silience, c'est bizarre je sens l'odeur des élections du mois de mars qui s'appochent.
Alors pour résumé l'alliance du conseil régionale demande des comptes pendant que l'alliance PCR, PS,MODEM du du conseil général fait de la casse social (socialiste), en fin d'année 2009 1200 personnes au chomage.
Avec 1200 salariés son altesse Annette 1er et DInedar 1ere ne pouvait pas contrôler donc la solution ils l'ont trouvé le GIP avec comme partenaires LE CONSEIL GENNERAL, LES MAIRIES dont la plupart des maires sont comme par hasard conseiller genéral, CONSEIL REGIONAL.
TUONS L'ARAST ET NOUS AURONT UN VIVIER DE NOUVEAUX ELECTEURS, MAIS LE SOUCIS POUR EUX NOUS EX SALARIES ON NE SAIT PAS LAISSER MENER A L'ABATTOIR SURTOUT SI C'EST COMME CELUI DU FRERE A DINEDAR 1ERE SANS HYGIENNE.

3.Posté par kiki le 29/01/2010 19:58
Allez chiche, des enquêtes pour les associations de la Région, du Département et de certaines mairies.
Oh oui oui. Paul Vergès sait pas qu'il vient d'ouvrir la boîte de pandore ?

4.Posté par révolutionnaire le 29/01/2010 21:31
Salariés arast , la population est avec vous réagissez dans la même dynamique et maintenez votre liste aus régionales. Ne décevez surtout pas vos partisans, vous ferez mieux que freedom qui s'est battu pour une télé . Vous vous battez pour le droit à la dignité que les politiques au pouvoir vous refusent. Vous avez 10 000 signatures, il y a des milliers de personnes qui n'ont pu signer mais qui sont massivement pour vous . Démarquez vous des leaders syndicaux qui ne vous ont jamais accompagnés réellement quand ils avancent la récupération politique, vous les reniez tous car ils ne vous ont rien apportés. ces leaders sont à la solde des politiques qui ont des boutons de fièvre dans leur raie actuellement. Ils ont peur de vous. Chez moi il y a 10 personnes qui vous assurent le soutien nécessaire. Un conseil : refusez l'ancienne case de l'adep, c'est prémonitoire ,cette association a été éliminée par les élus. Rejetez l'offre de périgo et anèt vous connaissez déjà leur incompétence; ce sont eux qui ont voté votre licenciement

5.Posté par lepiaf le 30/01/2010 06:18
En matière de procédure, le Conseil Régional ne peut se permettre de donner des leçons. Il n'y a qu'à regarder la presse de ce jour (dossier TRAM TRAIN) pour comprendre, qu'entre les informatons que nos politiques diffusent, et la réalité desprocédures administartives, le fossé est énorme.

VERGES FAIT DU SOCIAL, CELA EST NOUVEAU ET DANGEREUX POUR NOUS

6.Posté par Utopie le 30/01/2010 08:35 (depuis mobile)
A post 4, merci pour votre soutien... Effectivement concernant le local, les avis sont partages parmi les ex salaries... Nous sommes cependant tous d'accord sur un point, la mise a dispo dune salle par ces messieurs ne leur attribue en rien une quelconque autorité ou pouvoir de décision sur notre mouvement ! Nous ne sommes pas dupes...

7.Posté par berverly une réunionnaise le 30/01/2010 12:58
quelle fut ma surprise ce midi, en entendant N.Dindar, dans un extrait dire que le Conseil General n'a aucune obligation de reembaucher les ex salariés de l'arast.Mais qui leur a fait miroiter qu'aprés 6 mois d'embauche à durée determinée, ils seront reembauchés dans le gip?Qui leur a fait miroiter par bla bla ce morceau de fromage?Pour qu'ils signent etant donne qu'elles avaient besoin de manger, payer le loyer et etre paye.
Et dans l'extrait, je l'entends prendre l'exemple "sur la métropole, et de navarre".On l'a vu en train de faire signer les contrats aux femmes de l'arast dans le reportage.Donc on etait dans une duperie concernant cette embauche de 6 mois?
Il n'y avait pas d'espoir qu'elles seraient reembaucher?
Les gens se font tellement "e......."que on est devenu mefiants pour tout blabla, on se dit si on ne met pas sur papiers c'est qu'il y a embrouille quelque part, et ca craint.Alors on dit Non, comme les ex salariées ont fait devant ce contrat de N.Dindar, qui à ce jour, elle avoue qu'elle n'a pas obligation de les embaucher, et alors que c'est elle meme qui les a fait miroiter ces conditions.Aujourd'hui dans l'extrait elle oublie qu'il y a les reportages, elle fait comme si ce n'est pas elle qui a pondu le fromage.C'est terrible ce revirement de veste, et ecoeurant les gens qui ne prennent pas leur responsabilités.
Si elle veut qu'on l'ecoute, elle mets son reportage sur Zinfos ou autres.
il y a un proverbe qui dit que quand on a faim, meme un morceau de pain rassi on mange, Mme Nassimah Dindar s'est basé de cette facon pour faire signer les contrats de 6mois.L'extrait c'etait dans l'information de midi de freedom.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales