Social

ARAST : Aucune avancée au Département

La rencontre qui a lieu ce matin au Conseil général avec une délégation de l'intersyndicale et des représentants de l'ARAST "n'a abouti à rien", sinon à un autre rendez-vous cet après-midi.


Les salariés de l'ARAST sont toujours en grève. Plus d'une centaine d'entre eux s'est mobilisée ce matin pour connaître la solution que le Département envisage pour leurs emplois qui sont menacés.

Mais cette rencontre qui a eu lieu avec l'intersyndicale des représentants des salariés de l'ARAST reçue par une délégation du Conseil général s'est faite sans élu. "Ce ne sont que des administratifs qui nous ont reçu (...). C'est une réunion pour rien" déplore Valérie Bénard, porte-parole de l'intersyndicale (CGTR, CFTC, Solidaire, NPAR, CFDT, UNSA, FSU, CFE-CGC).

"Ils finiront par avouer qu'ils veulent la mort de l'ARAST"

"A force de nous demander une information manquante, puis un autre rendez-vous pour une autre information manquante, puis encore une autre, ils finiront par avouer qu'ils veulent la mort de l'ARAST" lâche la syndicaliste sur une ton exaspéré. "On nous a demandé de retravailler sur le projet qu'on leur a proposé (...). Ils veulent un tableau avec plus de précisions sur la situation de l'ARAST. Mais la rencontre de ce matin n'a abouti à rien" déplore cette dernière, qui se demande où le Conseil général veut en venir à force de multiplier les rendez-vous stérile. "Il semblerait qu'on ne puisse pas avoir de réponse tant qu'ils ne savent pas si l'ARAST est viable" ajoute la syndicaliste.

"Il y a des personnes âgées qui n'auront pas à manger ce midi et demain non plus"

En attendant qu'une solution soit trouvée sur le sort des employés de l'ARAST, les personnes qui sont habituellement prises en charge par les agents sociaux sont livrées à elles-même. "Il y a des personnes âgées qui n'auront pas à manger ce midi et demain non plus" regrette un agent de l'ARAST en grève, qui assure que l'ensemble de ses collègues n'a pas eu le courage d'aller travailler, ne sachant pas s'il sera licencié ou pas.

Une nouvelle rencontre est prévue cet après-midi à 15h, toujours au Département.
Lundi 21 Septembre 2009 - 14:23
Karine Maillot
Lu 1754 fois




1.Posté par kaloupilé le 21/09/2009 15:31
tous les maires de l'ile de la réunion n'ont pas honte de prendre en otage les personnes agées et toujours sans défense NASSIMAH -DINDAR et VERGES sont quand meme responsables de cette mascarade et le préfet de l'ile il pense toujours magouiller a son profit ?

2.Posté par Yo le 21/09/2009 16:59
"Il y a des personnes âgées qui n'auront pas à manger ce midi et demain non plus" ..............fo pas exagéré les gars, nou lé la Réunion té, nout ban granmoun lé pas laissé à l'abandon oté, kilé nout tradition ??

Que quelques zozos qui voyagent en première classe ( administrateur de l'ARAST) ont mis vont emplois en péril c'est dramatique.

faites aussi votre méa culpa !! combien de fois les AD (au nombre de 3) qui étaient sensés s'occuper de ma grand mère (99ans) furent absentes et ont fait preuve de peu de conscience professionnelle !!!!!!!!!!!!!!!!!!! mais je ne mets pas tout le monde dans le même sac, pas ma copine qui travaille à l'ARAST et ke té y vienn achète un ti 4X4 neuve !!!!

3.Posté par poussy le 21/09/2009 18:42
si band AD té solidaire pt ê noré plus de poids, zot i croi que zot lé à l'abri le 28 nou va voir !!!!!
Toute façon lé politik tout ça é le peu i veut la mort de l'arast.
Au fait si zot té okupe bien zot vieux moune noré pa besoin AD pou nettoie zot caz ou done a zot mangé, arrête un peu l'hypocrisie é la jalousie !!!
aussi si mi roule dans gro loto c pa ek la paie l'arast que lé possible, pt ê a coté sa moin lé cheffffff !!!!! ahah
Tout sa salarié lé o milieu de cette M....

4.Posté par Lutte finale le 21/09/2009 20:16
NPAR syndicat???? Ce n'est qu'un groupuscule d'extrême gauche....

5.Posté par ticoco le 21/09/2009 23:28
Moi qui suis salariée de l'ARAST, je trouve cela très osé que le public de l'ARAST soit pris en otage ainsi!!!
Demain si ces personnes nous quitte pour aller chez nos concurrents, il ne faudra pas aller chercher plus loin et pas pleurer non plus !!!
C'est n'importe quoi tt ça !!
J'espère en tt cas que la solidarité familiale pour certains de ces bénéficiaires va être présente!!! Et qu'aucun accident grave non plus arrivera!!!
Il est vrai qu'en ce moment, on prend TOUS un coup de massue sur la tête mais il ne faut pas oublié non plus que sans CES bénéficiaires non plus demain, l'ARAST ne sera plus là non plus!!
Et là il n'y aura pas seulement LE prb de budget!!!!
Et c'est SURTOUT pas de cette façon qu'on gardera nos bénéficiaires !!! Qu'elle image donne ton??? Chapeau au responsable qui réagit comme ça !!!!

6.Posté par metiss974 le 22/09/2009 14:01
c'est koi ce mank de conscience de la prt de ceux qui sont au pouvoir.c'est gens là ont un siège mais pas de tete. il faut se dire que là ca devient grave ces professionnels de l'ARAST qui grève en laissant derrière eux leurs granmouns, il faut vraiment qu'ils soient a bout pr ne plus avoir leur conscince pro ki est de s'occuper et de prendre soin de ces personnes.
Moi jparle parce ke c'est MON PAPA qui est en greve jsuis etudiante en métropole et loin de tt ca on ne gère pas les tensions.Si le matin il se reveil pr aller bosser c pr moi et ma soeur parce ke la vie est ainsi faite. Il doit y avoir bcp de PARENTS ds la meme situation mais les gros zozo de l'ARAST ne se préoccupe pas de ca, pr eux tt va bien ( voyage par ici voyage par là, messieurs ont des oeillères, le monde tourne autour d'eux et de leur petites vies trankil).
Si il y a des licenciements a effectuer ca serait mieux de licencier ceux ki coutent cher et ki foutent rien!!! Ils ne sont meme pas au courant de ce qui se passe sur les terrains, ils ne connaissent meme pas les personnes prises en charge, si l'ARAST a avancé juskà là c'est bien grace a ceux ki s'occupe de ces personnes et non ceux ki sont assis ds les bureaux.
"une fille en colère qui pense a l'avenir pro de son papa"

7.Posté par Menthe le 22/09/2009 14:11
Je suis salariée de l'ARAST, TISF plus précisément.

Ce que je regrette depuis quelques temps, c'est qu'on a tendance à résumer l'ARAST par le service Aide à Domicile au travers des personnes âgées !!!

Na point rienk Aides à domicile à l'ARAST ! les zot professionnels où ç a y lé ? le collectif actuel defende les intérêts de qui , si c pas les siennes ??

On nous parle d'unité, de solidarité mais concrètement il n'en ai rien sur le terrain.
Ceux qui croient qu'ils peuvent sauver leurs peaux (pour ne pas être vulgaire...) le font au dépend des autres, il me semble.

Alors mesdames et messieurs qui avez le malheur d'être TISFs, Educateurs, et autres professionnels oeuvrant dans ce "beau service" qu'est l'ADQ, que faites vous , il faut se réveiller et se faire entendre... enfin s'il n'est pas trop tard... Nous avons fais confiance à certaines personnes qui se jouent de nous aujourd'hui. Et pour ceux qui l'ignorent encore nous allons être nombreux et nombreuses à payer les pots que nous n'avons PAS cassé !

Les Tisfs sont peu connus, nous nous demandont mème si notre financeur principal, via Madame DINDAR est au clair avec nos missions dans le cadre de l'ASE. La délégation actuelle telle qu'elle est constituée n'est pas représentative de l'ensemble des salariés.
A ce jour, nous nous interrogeons sur l'objet des négociations avec le CG, et si les enjeux ne concerneraient pas une seule catégorie de professionnels, à savoir les AVS et AD. Tant mieux pour eux mais nous n'avons pas envie de dire tant pis pour nous.

On nous demande de nous mobiliser, pour les interêts de qui au final ?

Y a t-il une volonté de faire de de la rétention d'information ? au profit de qui ?

Faut-il clamer la survie de l'ARAST ? ou clairement demander qui pourrait se positionner pour reprendre les professionnels concernés ?
Dans ce jeu, les règles ne sont pas équitables, il n'y a qu'une minorité mise en avant, qu'en est-il des autres ? on ne nous dit pas tout.

L'article d'aujourd'hui se veut rassurant (?!?!) :
"les salariés de l'ARAST se rassurent, leurs missions sont indispensables et ils sont à peu prés sûrs de trouver du travail". Mais c'est un leurre de croire que nous TISFs allons être embauchés ailleurs !. Nous n'apparaissons pas dans les conventions collectives des structures d'accueil des personnes en situation d'handicap, ils ne savent pas où nous caser, 'entre la maitresse de maison, l'agent d'entretien et le moniteur éducateur ? et que dire de l'ANPE qui il y a encore quelques mois ignorait ce qu'était une TISF ! c pas gagné !!

Ceci dit le conseil Régional continue à injecter des millions d'euros pour financer des formations à l'IRTS, devinez laquelle ????? ......TISF bien sûr ! ...............pour postuler à l'ANPE pardi ! LOL

Nous ne savons plus qui croire, et que croire, mais devons nous assister à notre perte sans réagir ?

Je vous dis à bientôt chers collègues TISFs.


8.Posté par Piment le 22/09/2009 19:17
je suis également TISF à l'ARAST

Mme DINDARD et ses élus sont très au courant de ce que c'est une TISF car elle a fait des propositions à certaine d'entre elle. Mais ignorer c'est à moitié pardonner.
En ce qui concerne notre place dans les institutions médico-social reste à faire, pose la question à un TISF de l"est qui a eu sa chance dans un SAMSA de Pére Favron " embaucher entant que TISF" convention 51.
nous mobilisons les travailleurs sociaux du CG sur notre situation et cela fonctionne car quelque TS étaient présent à mes côtés mercredi dernier.
Ne nous démontons pas TISF et continuons le combat
Pensez vous que les services sociaux du CG fonctionneront sans TISF?

9.Posté par bertel le 22/09/2009 21:41
Au-delà de la responsabilité des élus et des erreurs commises ou supposées par les gestionnaires... QUI prendra La responsabilité de priver demain nos personnes âgées de l'indispensable soutien auquel elles ont droit... parce que sans elles, nous n'existerions pas !!

Alors arast contre nassimah... finalement, on s'en fout !

Nos impôts locaux ont explosé, par la volonté du CG. Moi je l'accepte... mais je demande, j'exige contribuable asservi, en contre-partie que l'on donne à nos vieux ce à quoi il sont en droit de prétendre.

Moins de petits fours et moins de voyages inutiles et plus encore moins d'emplois de complaisance... et au final cela fera plus pour nos vieux !!!

Bertel de Vacoa

Bertel de Vacoa


10.Posté par vesoul lydie le 13/12/2009 19:59
mi vient réponde à Menthe qui fustige contre les AD. tu sais mr JAC. dans ses reunions selon le public qu'il avait devant lui il adaptait son discours. j'ai assisté à une de ses reunions il nous a parlé d'union à d'autre il a plus" vanter" les AD.
mais ce que j'aimerais préciser c'est qu'a l'ARAST chaque corps de métier ne se mélange pas aux autres. mi voyait ca dans les grandes reunions et dans les fetes de fin d'année moin lété sidere. certains de mes ex collegues qui avaient eu une promotion qui étaient devenus csp ou csm nous snober. alors il n'y a pas que les TISF qui se sentent frustrées!!! lé comme ca mais lé dommage pour des travailleurs sociaux!!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales