Economie

AGORAH: Un atlas des activités économiques de La Réunion


Savoir comment est découpé le territoire de la CINOR selon les différentes activités qui s’y trouvent… C’est ce que propose l’Agorah, agence d’urbanisme à La Réunion, qui prévoit de fournir les informations sur l’ensemble de l’île d’ici la fin de l’année.
 
Il s’agit de l’atlas du foncier économique réunionnais. L’outil est une création de l’Observatoire du foncier économique qui s’est basé sur un travail de terrain et d’analyse de données des acteurs du développement économique; le but étant de donner les caractéristiques précises de chaque parcelle de terre. Concentré sur les communes de la CINOR pour le moment, l’atlas fait ressortir les activités dominantes et les secteurs d’activité potentiels.
 
"Ce sera très utile pour les politiques et les investisseurs privés, affirme Delphie De Dea, directrice général de l’Agorah, les éléments structurants seront disponibles quel que soit le territoire. Il s’agit d’une sorte de recensement à l’adresse de toute activité économique de l’île".
 
Repérer les zones vacantes et mieux choisir où s’implanter selon la concurrence, l’attractivité d’un lieu, l’image que l’on veut donner, l’accessibilité pour les employés… "Que d’informations qui étaient payantes, rappelle-t-elle, jusqu’à présent sur des sites d’immobilier d’entreprises."
 
Avec le soutien notamment des intercommunalités, la Région, l’AFD (Agence française de développement) et l’État, l’Observatoire du foncier économique – créé en 2003 mais dont l’activité s’était arrêtée en 2011- a été relancé en 2015. Il étendra son atlas à toute l’île. Le recensement au niveau de la CIVIS et du TCO est actuellement en cours.
 
21 hectares de zones vacantes à prendre
 
Pour l’instant, les zones d’activités de production, commerciales, touristiques et "de fait" (où il y a une activité économique en dehors des zones d’activité) de la CINOR sont visibles.
 
On note que 26 zones d’activités sur plus de 330 hectares ont été recensées par l’observatoire en 2015 sur le territoire de la CINOR. Parmi elles, 19 zones d’activités économiques de production, de transformation et de services aux entreprises sur 274 hectares. Ressortent également quatre zones "de fait", trois zones commerciales et trois zones à potentiel touristique.
 
L’observatoire remarque aussi que 21 hectares sont potentiellement mobilisables, à plus ou moins court terme, au sein des zones d’activités économiques. Il s’agit de parcelles vacantes, en friche, nues ou occupées par un bâtiment désaffecté.
 
Les parcelles qui sont quant à elles occupées présentent cinq principaux secteurs d’activité : la logistique, le transport et le commerce de gros, le commerce de détail, l’automobile, les services collectifs et la production.
 
Les zones "de fait" sont comprises dans ces données mais Delphine De Dea rappelle qu’ "elles sont en dehors du périmètre d’activité économique et ne bénéficient donc pas de certains avantages comme l’accès des transports, les réseaux, etc ". Des zones "qui sont toujours survenues de façon spontanée ", selon Jean-Pierre Espéret de la CINOR "car il s’agit de la liberté du privé, mais elles nécessitent de la réflexion, de la discussion et des renseignements objectifs".
 
L’Atlas du foncier économique réunionnais devrait être accessible gratuitement sur le site de l’Agorah, dès aujourd’hui.
Lundi 23 Mai 2016 - 15:21
SH
Lu 945 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales