Economie

AG de la Chambre des métiers : Le Préfet dénonce le manque de solidarité des banques

Lors de l'Assemblée générale de la Chambre des métiers hier après-midi, le Préfet Pierre-Henry Maccioni n'a pas manqué de souligner le manque de solidarité des banques et demande aux représentants des TPE et PME de l'avertir si une quelconque banque ne respecte pas ses engagements de soutenir les entreprises en difficulté de trésorerie. Il n'hésitera pas à dénoncer leurs agissements à la presse.
De son côté, le président Bernard Picardo regrette que les grandes entreprises du BTP se positionnent sur les petits marchés des artisans...


Le Préfet Pierre-Henry Maccioni, invité par le président de la chambre des Métiers Bernard Picardo à son assemblée générale, a clairement exprimé sa satisfaction devant le travail effectué par la Chambre des Métiers "qui présente une gestion saine" et rajoute "qu'il n'y a pas de raison que l'Etat ne les soutienne pas". Mais il est venu surtout pour rappeler aux entrepreneurs de la Réunion "qu'il faut se servir du dispositif  que le Gouvernement a mis en place pour soutenir les entreprises qui souffrent de la crise".

Les banques montrées du doigt

Lors de la visite la semaine dernière de Nicolas Jacquet, directeur général de la Médiation nationale du crédit, une convention a été signée à la Préfecture pour garantir les engagements de chacune des parties à la médiation du crédit (IEDOM, AFD-OSEO, CDC, banques, tiers de confiance). "Nous avons signé une convention entre la Médiation et les banques. N'hésitez pas à me faire un courrier si les banques ne respectent pas leurs engagements à être solidaire auprès des entreprises qui rencontrent des problèmes de trésorerie. Je n'hésiterai pas à les dénoncer à la presse" a averti le représentant de l'Etat.

"Saisissez la Médiation"

Il regrette par ailleurs que "seulement 118 dossiers aient été traités en médiation à la Préfecture lors de la visite du directeur général de la médiation nationale du crédit. Ce n'est pas représentatif de la situation économique réelle de l'île(..). N'ayez pas peur de saisir votre banque et de saisir la Médiation du crédit. L'Etat à investi beaucoup auprès des banques et elles doivent remplir leur part du contrat sinon je prendrai les mesures qui s'imposent".

Le président  de la Chambre des Métiers, Bernard Picardo, a de son côté rappelé l'étroitesse du marché actuel du bâtiment et les difficultés financières que rencontre la première entreprise de France. "Les entreprises nous ont régulièrement interpelé ces six derniers mois. Elles ont des soucis pour assurer leurs achats car les banques ne les suivent pas. Cette convention qui vient d'être signée permettra, je le souhaite, de relancer les activités. Il y a une baisse conséquente des activités. Le problèmes aujourd'hui est que les grosses entreprises du BTP se positionnent même sur les petits marchés des artisans. L'artisanat, c'est 40.000 emplois et nous nous battrons pour passer le cap de la crise".
Mardi 23 Juin 2009 - 07:43
Karine Maillot
Lu 820 fois




1.Posté par Trop tard , le 23/06/2009 17:35
Trop tard, trop tard. A en pleurer

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales