Politique

ADF: Les élus de la commission Outre-mer demandent la tête de Claudine Ledoux


Photo : Source Facebook / Assemblée des départements de France
Photo : Source Facebook / Assemblée des départements de France
Réunie à Lille dans le cadre des rencontres de l'Assemblée des Départements de France, la commission des Outre-mers, où siègent les Conseil généraux de la Réunion (représenté par Roland Robert), Martinique, Guadeloupe, Guyane, Mayotte et le Conseil territorial de Saint-Pierre et Miquelon, a adopté plusieurs motions. Ces dernières seront transmises la semaine prochaine au gouvernement et aux Assemblées parlementaires.

Que disent en substance ces motions ? La première porte sur le financement des allocations individuelles de solidarité. Avec l'explosion des dépenses sociales, les départements d'Outre-mer disent ne plus pouvoir faire face, d'autant que les dotations de l'Etat ne couvrent plus le différentiel. "Compte tenu de la situation financière, les Départements ultra-marins demandent au gouvernement la non application aux DOM de la baisse des dotations de l'Etat, la compensation intégrale (…) du coût du RSA", souhaitent les représentants des Collectivités d'Outre-mer. Ces derniers réclament également que les critères et modalités de répartition du fonds de "compensation péréquée (servira à contribuer au financement du RSA et de l'APA ndlr)" prennent en compte les spécificités des DOM. Un fonds abondé à hauteur de 830 millions d'euros.

Dans le cadre de la réforme territoriale, les présidents de Départements "désapprouvent", notamment, le transfert aux EPCI (Etablissement publics de coopérations intercommunale) de l'élaboration des plans locaux d'urbanisme, compte tenu de "l'importance des petites communes en outre-mer". "L'hypothèse d'un tel transfert doit demeurer facultative et non automatique", précisent-ils dans leur motion.

Une motion pour demander l'annulation de la nomination de Claudine Ledoux

Une autre motion relative aux politiques territoriales d'incendie et de secours en Outre-mer a également été adoptée. Ils (Conseils généraux des DOM) "attirent l'attention du gouvernement sur le fait que les critères nationaux ne peuvent s'appliquer de manière automatique aux DOM. Mais également de l'inadaptation et de la transposition des politiques d'incendie et de secours menées en métropole et de la nécessité de mettre en place une mission spécifique DOM, liée à la mission d'évaluation de la politique territoriale d'incendie et de secours conduite par le gouvernement (…) afin que soit appliqué un traitement approprié à chacun des DOM".

Les élus de la commission se sont penchés également sur un sujet sensible à la Réunion. La nomination de Claudine Ledoux en qualité d'ambassadrice déléguée à la coopération régionale dans la zone océan Indien. Une nomination qui avait fait grincer des dents dans notre île. Dans cette motion, les élus demandent au gouvernement de "mettre en corrélation ses paroles et ses actes" en annulant cette nomination. Afin de mettre en place à ce poste d'ambassadeur "une personnalité issue des territoires concernées, capable de faciliter la coordination des actions de l'Etat et des collectivités territoriales menées au titre de la coopération régionale". Et pour appuyer cette décision, ils rappellent au gouvernement que l'actuel ambassadeur déléguée à la coopération dans la zone Antilles-Guyanne est originaire de la Martinique.

L'arrivée de Claudine Ledoux, lors du voyage de Victorin Lurel, ministre des Outre-mer, à la fin de la semaine prochaine promet d'être houleuse à la Réunion.
Vendredi 11 Octobre 2013 - 17:40
.
Lu 1942 fois




1.Posté par JORI le 11/10/2013 18:08
Dans le cadre de l'égalité des chances pourquoi cette assemblée n'a t elle pas voté une motion pour annuler la nomination de Nathalie Puvilland à un poste auprès de mme Ayrault? Quand on est con, il faut l'être jusqu'au bout et ne pas l’être qu'à moitié.

2.Posté par Titi or not Titi le 11/10/2013 18:50
On ne peux pas demander des Sous et
de l autre cotés refuser cette nomination ?

Et Pourquoi un Reunnionais ?
Et Mayotte ??

Préférence Régionale = Indépendantiste !

3.Posté par Môvélang le 11/10/2013 21:57
heu!!!!!!!!, il y a comme un l’erreur là, si lurel est antillais, la Réunion , c'est pas les antilles, , aux antilles, la ledoux et le lurel n'auraient pas pu atterrir, ici, ils iront leur lécher le c...l

4.Posté par Pierre le 11/10/2013 22:40
@JORI : toi c'est sûr t'as pas oublié de l'être à 100 %. Vas-y mon gars, n'arrête pas, t'es sur la bonne pente et n'ai pas crainte de la gamelle tu l'as déjà prise tout petit : accident de poussette (y a des parents je te jure). Maréchal, nous voilà...

5.Posté par Bouftango le 12/10/2013 00:31
"Les élus de la commission Outre-mer demandent la tête de Claudine Ledoux "
...........................
Chirac préférait la tête de veau.....mais tous les goûts sont dans la nature...

6.Posté par Bouftango le 12/10/2013 00:39
@3
ILS ont déjà préparé le carri langouste avec camarons les lascars de créoles locaux..Le créole c'est un lustreur dans l'âme: à genoux devant la gouyave dehors....Les réunionnais souffrent du syndrome du paquebot.....Un race fayot.....

Si nos élus étaient si mécontents, eh bien un peu de courage, ils tous devraient démissionner de leur mandat (excusez j'ai oublié un "s" car ils en ont plusieurs mandats) et là çà ferait mal, çà aurait de la gueule (24 démissions de maire, de conseillers municipaux, 5 députés, deux/ trois sénateurs, les conseillers généraux et régionaux, le gouvernement serait dans la merde et reculerait). Mais ne rêvons pas, des couillus il n'y en a pas à la Reunion.

7.Posté par SIMPLE REUNIONNAIS LAMBDA le 12/10/2013 08:38
CE SERAIT, A MON AVIS (?) , LA 1ère FOIS ,QU'UNE TELLE MESURE SERAIT PRISE A PROPOS D'UNE NOMINATION QUI NE PLAIRAIT PAS A DES ÉLUS !!! POURQUOI N'AVOIR PAS NOMMé A CE POSTE UN RÉUNIONNAIS (avec son accord sans doute ) QUI A MON AVIS A DÉJÀ PROUVE SES COMPÉTENCES PUISQU'IL EST PRÉFET DEPUIS QUELQUE TEMPS : IL S'AGIT DE GILBERT PAYET ,ORIGINAIRE DE St-LOUIS ! IL Y A CERTAINEMENT D'AUTRES COMPATRIOTES QUI FERAIENT L'AFFAIRE ...
PLACE AUX JEUNES COMPÉTENCES, L’EGO DE MONSIEUR BERTILE DÛT-IL EN SOUFFRIR :OUI IL A FAIT SON TEMPS LUI AUSSI !!

8.Posté par alex du sud le 12/10/2013 09:07
Bande d'ingrats! quand il s'agit de bénéficier des subventions de La France, de l'Europe il n' y a rien à redire. Quand des réunionnais vont travailler en Métropole, rien à redire. Quand la majorité (pour ne pas dire 95%) des postes dans les collectivités locales (y compris EPCI) le sont par des réunionnais, avec des conditions d'embauche parfois douteuses, rien à redire. Mais quand on nomme cette dame, lever de boucliers. Il ne faut pas oublier que nous sommes en France, en non pas en République Communiste de La Réunion. A force de proclamer la préférence régionale à tout bout de champs, vous allez vous retrouver tous seuls, entre vous, avec de la terre et des galets à manger.

9.Posté par Bouftango le 12/10/2013 13:07
@8 "Il ne faut pas oublier que nous sommes en France"
........
Oui dans une belle république "patatière" de magouilles en piétinant les valeurs républicaines...Chirac condamné par la justice, Sarkozy échappé de peu (pour l'heure), Woerth, Cahuzac, Carigon, Guérini, et ceux qui attendent d'être pris la main dans le sac à subsides...


Arrêtez de vouloir nous culpabiliser. Nous sommes Français et il faut un juste partage des responsabilités. Quand la France donne 2,3 milliards aux outre-mer elle en donne 30 milliards au titre de la coopération à des pays étrangers. Elle prête même de l'argent à de nombreux pays et ensuite chaque président élu par le peuple français, décide seul et non au nom des français, de faire cadeau de la dette à des étrangers qui rapportent peu à la France et qui ne sont pas allés en Afghanistan combattre pour notre drapeau contrairement à de nombreux réunionnais. Votre raisonnement est débile: dans toutes les familles un enfant réclame autant que les autres....Dans chaque région de France, dans chaque institution, les employés d'origine locale sont majoritaires. Ce sont pas des chti's qui gouvernent la région provence alpes côtes d'azur pas plus que les marseillais sont majoritaires à la mairie de Lille. Dans toues les collectivités locales de France, les locaux sont majoritaires. A suivre raisonnement, à la Reunion il faut mettre les créoles hors des collectivités et y foutre des métros? C'est fini le temps colonial.

Arrêtez donc de nous faire chier avec ce type de réflexion.

10.Posté par mayana976 le 12/10/2013 20:20 (depuis mobile)
Un maorais pourrait y remédier ,

11.Posté par Ahlacouillonisse..... le 12/10/2013 22:22
"Bande d'ingrats!"
.......
La France a t-elle eu de la gratitude envers les combattants venus libérer la France quand nombre de Français collaboraient?

12.Posté par pfff le 13/10/2013 08:34 (depuis mobile)
on finira avec Marine qui nous rendra notre totale liberté ! c'est la volonté de beaucoup de français ! post 8 : +1

13.Posté par alex du sud le 14/10/2013 10:20
A post 9
pour faire court, république "patatière"? pourquoi pas...Que dire de vos idoles (je dis "vos" pour généraliser) : Verges, anette, hoarau et d'autres condamnés. A tous niveaux ce sont les mêmes. Quant aux 30 milliards, ce sont 30 milliards annuels ou cumulés?
Ensuite, sur l'emploi dans les collectivités; oui dans chaque de France, les locaux sont majoritaires; la différence c'est qu'ici, on ne parle pas de majorité, mais de quasiment 100%. Demandez autour de vous , si vous connaissez des gens qui travaillent dans les collectivités comment cela fonctionne; je sais de quoi je parle. Recrutement pipé, poste donné à des non-titulaires de concours à qui on essaye de faire passer (pendant 2 ou 3ans)ce fameux concours en interne en espérant , en priant qu'il l'ait. Votre discours aux relents racistes me navre.
A post 11
Je ne pense pas que les réunionnais (tout comme les métropolitains) se soient révoltés en masse contre le régime de Vichy entre 1939 et 1942....

14.Posté par Bouftango le 14/10/2013 13:10
@13
Pour faire plus court:
1. les condamnés doivent être rendus inéligibles à vie, mais que je sache ce sont les élus majoritaires métropolitains qui font les lois (les élus domiens comptent pour de la peau patate ou pour rester dans l'esprit d'une république patatière, ils valent ce que vaut la peau des pommes de terre: pas mangeable). Conclusion: le français marche de travers en matière de morale
2. Les condamnés locaux n'existent que parce que les élus métro leur ont donné l'exemple (Balkany, Carignon et autres de gauche, du centre)
3.. C'est du cumulé tous ministère confondus (aide militaire, aide au développement qui ne sert qu'à développer le dictateur qui en bénéficie et après notre justice est obligée d'agir dans le cadre de biens mal acquis, ce qui fait encore un budget de gaspillé non comptabilisé dans ce décompte)
4. Allez voir à Levallois le Balkany comment il recrute et même au conseil général des Hauts de scéne -car c'est un vrai cinéma siglé UMP ce conseil qui n'a rien de général et à Corbeil, il a recruté qui le Dassault? Je n'approuve pas, loin de là, mais un maire qui recruterait ceux du parti d'en face, serait bon pour l'asile. Idem pour le président de la république: imaginons qu'il recrute que dans le parti adverse, vous imaginez ce que çà donnera?
5. Racisme? Ce mot je l'ai appris en métropole, lors de mon service militaire, quand les domiens étaient traités de singes...
6. Qui a répondu en premier et en masse à l'appel de De Gaulle: l'outre-mer français (africains, Indochinois, des réunionnais dont les frères Vergès - je vous rassure j'ai voté contre Paul VERGES aux régionales pour virer sa clique-etc...). Reconnaissance: zèf. Les domiens restent des sous-français...Arrêtez de nous bassiner avec l'égalité, déjà rien n'est fait dans la légalité, et puis les réunionnais méritent bien d'être traités ainsi tellement ils sont macros et baisent la main des gouyaves.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales