Société

ACSP et Sea Shepherd attaquent de nouveau l'arrêté préfectoral


ACSP et Sea Shepherd attaquent de nouveau l'arrêté préfectoral
L'Association citoyenne de Saint-Pierre et Sea Shepherd l'avaient annoncé : le référé liberté intenté la semaine dernière n'allait être que la première lame du rasoir.

Un nouveau référé sera déposé mardi matin devant le tribunal administratif de Saint-Denis. Celui-ci aura naturellement plus de chances d'aboutir, explique cet après-midi Me Arielle Moreau, conseil des associations Sea Shepherd et des Citoyens de Saint-Pierre (l'ACSP). "Sur des décisions similaires dans le droit administratif français, le caractère urgent d'une décision impliquant l'élimination d'animaux a très souvent été reconnu", estime l'avocate des associations anti-prélèvements de requins.

Si le référé suspension pourrait être accordé aux demandeurs, reste que la décision sur le fond ne sera mise en balance que plus tard. Et c'est tout l'intérêt du recours pour "excès de pouvoir" qu'intenteront également demain l'Association citoyenne de Saint-Pierre et Sea Shepherd.

Pour rappel, le tribunal administratif avait rejeté jeudi dernier la demande des deux associations écologistes qui demandaient l'annulation de l’arrêté préfectoral autorisant la pêche aux requins dans la réserve marine.

Caractère urgent du référé suspension oblige, la réponse du tribunal ne devrait pas excéder les 48 heures.
Lundi 27 Août 2012 - 16:36
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1638 fois




1.Posté par Interpol le 27/08/2012 16:48
Mouhahahahha ! Quelle blague !
Qu'ils commencent par répondre à la justice internationale en répondant à la notice rouge d'Interpol, on en reparle après...

2.Posté par All TOGETHER le 27/08/2012 16:52
Les casses bombons en pleine action...

Merci ! c'est probable que l'état reconnaîtra enfin le caractère avéré du danger pour la population sur le domaine publique.

Et là ce ne sera plus pour la ciguatera mais pour la régulation d'un animal qui à déjà causer la mort de3 personnes et qui est un réel danger pour les baigneurs maintenant que les surfers ne sont plus à l'avant post.

3.Posté par Eliane le 27/08/2012 16:57
On ne craint rien. Avec des avocats de ce niveau, très faible, l'arrêté a de beaux jours devant lui. Dommage Eliane !

4.Posté par Feelgood le 27/08/2012 20:52
Mouais bof.... Tout le monde attaque tout le monde... et tente de se ramener la couverture... sous couvert environnemental ... et bientôt d'appel aux dons pour tous les frais juridiques engagés...

Comme l'annonce le 1., que Sea Shepherd s'occupe déjà de son gourou en cavale, après avoir fait cracher 250 000 € de caution à ses adhérents.

5.Posté par HAR974 le 27/08/2012 21:56
De nombreux animaux grands migrateurs terrestres (ex : oiseaux) ou aquatiques (ex : tortues marines) semblent dotés d'une perception fine du champ magnétique terrestres, même si d'autres sens interviennent lors des migrations. ..."wikipédia

"Les sens du grand requin blanc
Les performances des requins. ... Un animal (conducteur) nageant dans le champs magnétique terrestre émet lui-même un champ électrique d'intensité variable ..."
www.sosgrandblanc.com/page/7951
Les sens du grand requin blanc


‎" Fréquence des inversions

La fréquence des inversions du champ magnétique terrestre a varié considérablement au fil du temps.
Il y a 72 millions années (Ma), le champ s'est inversé 5 fois en un million d'années.
Pendant 4 millions d'années, il y a 54 Ma, 10 inversions se sont produites.
Il y a environ 42 Ma, 17 inversions ont eu lieu en l'espace de 3 millions d'années.
En 3 millions d'années, il y a 24 Ma, 13 inversions sont survenues.
Pas moins de 51 inversions sont survenues dans une période de 12 millions d'années, il y a 15 millions d'années.

Ces périodes d'inversion fréquente alternent avec quelques superchrons22.
"
wikipédia

Et si vous souhaitez en savoir plus

http://www.youtube.com/watch?v=69dtEIFeD70

Je vous laisse tirer la conclusion que vous souhaiterez
Aurevoir

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales