Economie

AA: Le conseil de surveillance valide l'augmentation de capital de 70 millions d'euros

Cet après-midi s'est tenu un nouveau conseil de surveillance au siège de la compagnie Air Austral à Saint-Denis. Objectif: valider la recapitalisation de la compagnie aérienne, en grandes difficultés financières, mais également rassurer les partenaires privés financiers, ainsi que la clientèle. Pour Didier Robert, la compagnie vient de sortir de la période "d'extrême turbulence". En tout, le Conseil de surveillance a validé une augmentation maximum du capital de 70 millions d'euros.


AA: Le conseil de surveillance valide l'augmentation de capital de 70 millions d'euros
Deux points importants ont été abordés cet après-midi au conseil de surveillance. Le premier, la recapitalisation de la compagnie Air Austral à hauteur de 70 millions d'euros et en second, la validation des grands lignes d'un protocole d'accord entre la compagnie et les banques.

"Depuis 4 mois tout est mis en ouvre pour redresser la compagnie. Une nouvelle gouvernance, un nouveau directoire et un nouveau programme", rappelle Didier Robert, président de la Sematra, principal actionnaire de la compagnie. Il faut dire que la compagnie réunionnaise accuse un déficit de 86 millions d'euros sur l'exercice 2011/2012.

"Le conseil de surveillance a examiné et approuvé le lancement d'une augmentation de capital de 70 millions d'euros", précise Didier Robert. Une décision qui intervient après la délibération en assemblée plénière à la Région de la recapitalisation d'Air Austral, via la Sematra, pour un montant de 34 millions d'euros. Une somme à laquelle il faut ajouter les 18,6 millions d'euros de décembre, 9 millions d'euros de la Caisse des dépôts et consignation. Reste le Département qui a ajouté une "certaine" somme dont le montant ne nous a pas été communiqué.

Marie-Joseph Malé, PDG d'Air Austral, est revenu sur les raisons d'un tel résultat pour la compagnie réunionnaise. Air Austral avait enregistré un chiffre d'affaires sur le précédent exercice de 405 millions d'euros auquel il fallait enlever un résultat de charges nettes d'exploitation de 390 millions d'euros "en hausse de 28%", précise-t-il. Plusieurs raisons évoquées par le passé, les mauvais choix stratégiques du directoire de la compagnie, l'augmentation du coût du kérosène, l'achat de deux avions… qui ont conduit la compagnie au bord du gouffre. "Il fallait agir rapidement et cela s'est concrétisé rapidement", explique Marie-Joseph Malé.

Rassurer et redonner confiance

Mais l'autre point très important abordé aujourd'hui était la finalisation des "grandes lignes" d'un protocole d'accord avec les partenaires financiers. "Une étape essentielle à l'augmentation de capital. Elle porte sur les conditions de remboursement de la dette grâce aux produits des cessions d'actifs et à son rééchelonnement", précise le PDG d'Air Austral. Le but, rassurer et redonner la confiance à l'ensemble des partenaires et clients de la compagnie.

"Cet accord couplé avec l'augmentation de capital va en effet permettre à Air Austral de sortir de la crise financière aigüe qu'elle traverse pour aborder les grande étapes définies dans le business plan", ajoute-t-il. La compagnie prévoit le retour à l'équilibre dans un an. A titre d'exemple, sur la perte d'exploitation de 51 millions d'euros enregistrés entre 2011 et 2012, 21 millions d'euros correspondent à l'exploitation des lignes vers la province et 17 millions sur la ligne Sydney Nouméa.

Un investissement avisé

Reste que l'augmentation de capital validée porterait sur la part de fonds publics, via la Sematra, au-delà de la barre des 50% et pourrait bien provoquer une réaction "épidermique" de la part de Bruxelles. "La Sematra va effectuer un investissement avisé. Elle va réagir comme un actionnaire privé et dégagera un taux de rentabilité interne (ndlr : TRI est un outil de décisions à l'investissement) comme n'importe quel actionnaire dans l'aérien", explique l'avocat du cabinet Orrick, conseil de la compagnie Air Austral. "Seul celui qui critiquera la recapitalisation d'Air Austral devra apporter une preuve de cette recapitalisation anormale", ajoute-t-il, une situation qui ne devrait pas arriver selon le directoire.

Une nouvelle fois, en clôture de ce Conseil de surveillance, le directoire a tenu à rassurer sur l'éventualité d'un plan social au sein de la compagnie. "J'ai toujours voulu minimiser l'impact social dans le business plan", rappelle Marie-Joseph Malé, faisant référence au non renouvellement de 53 CDD.

Toutes les décisions seront votées lors de la prochaine assemblée générale mixte d'Air Austral le 6 juillet prochain.
Vendredi 15 Juin 2012 - 19:48
Lu 1678 fois




1.Posté par gigi le 15/06/2012 21:58
A la fin de leur mandat en 2014, un peu sera riche......

2.Posté par Je suis un des cons ... le 15/06/2012 23:15
Facile avec l'argent des cons tribuables ...
Moi, je ne voyage pas. Je reste à La Réunion. Si j'ai un besoin urgent de voyager , je prends la cie la moins chère (ce ne sera donc pas AA). Pourtant je paye pour AA ... Quand est-ce que AA me rembourse mes impôts qui ont servi à la recapitaliser ?

3.Posté par jojo le 16/06/2012 07:05
Monsieur DR pour récapitalisation de AA vous trouvez tout de suite des millions,pendant les réunionais,n'arrive pas a rejoindre les deux bouts

4.Posté par Non merci, sympa était, sympa n''est plus .... bye bye Airus Australus le 16/06/2012 07:44
Le plus jeune dinosaure de l'aérien disparaitra un jour. Une compagnie réunionnaise , avec juste quelques réunionnais comme actionnaire ... mascarade, argent public, copinage et politicards de tous bords !
Non merci je suis pas con, je prends le moins cher, et je vous laisse mes points fidélité.

5.Posté par magnol le 16/06/2012 09:04
Il est désormais de salut public que cette compagnie et ses guignols commanditaires "chargeurd'lo" de fonds publics (toujours plus...) disparaissent pour que nous autres cons-tribuables réunionnais ne soient plus les dindons de la farce !

6.Posté par noe1er le 16/06/2012 09:27
Quand on gagne de l'argent public frais , on valide tj !

Mais il doit y avoir trop de gens salariés chez AA qu'il faut payer tous les mois ...et pas assez de rentrée de fric des voyageurs !

Les amis , quand vous voyagerez , prenez AA , le carri poulet aux palmistes et le rougail saucisses sont très bons et bien le gout péi ! il manque que la pression et le ti rhum charrette !

7.Posté par charlotte le 16/06/2012 10:35
On paie pour AA, par contre pour l'augmentation de l'essence, personne ne paiera pour nous ! C'est écoeurant !!!!!

8.Posté par Ensamb le 16/06/2012 11:39
Didier Robert a fait le bon choix.
S'il n'avait rien fait on lui aurait reproché de ne pas avoir réagit face à la perte de tout un secteur économique et les 5000 emplois directs et indirectement affectés.
C'est facile de le critiquer quand on ne mesure pas l'ampleur d'un tel désastre.
Arèt plèr d'si et regardez le bon coté des choses.

9.Posté par Marc le 16/06/2012 13:58
UU est sauvé, Merci à la Région et surtout à Didier Robert

10.Posté par PECPEC le 16/06/2012 14:21
Dans tout cela on oublie un peu vite les fossoyeurs de la compagnie, les anciens dirigeants qui ne seront même pas inquiétés pour leur mégalomanie dispendieuse.
Fera-t-on mettre la main à la poche de ces soit disant "bons patrons" qui ont ruiné la compagnie.
Combien ont ils cumulé d'argent sur le dos d'air austral...Faites les passer à la caisse. Pour le moindre artisan pris en défaut on fait de la confusion des biens, pourquoi pas eux ?

11.Posté par Jean Fuma le 16/06/2012 22:26
@ post 8 Ensamb, sur quoi tu te bases pour avancer le nombre de 5.000 emplois directs et indirects ? Reponse argumentee et concrete attendue, merci d avance

12.Posté par RADIO BISTROT le 19/06/2012 09:46
"...Reste le Département qui a ajouté une "certaine" somme dont le montant ne nous a pas été communiqué. .."
Heuuu le département c'est nous non ? et le montant n'est pas communiqué ??? c'est pas un scandale ça ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales