Politique

A un an des municipales, les hostilités sont ouvertes

Il souffle dans ces premiers conseils municipaux de 2013 comme un air de campagne électorale avant l'heure. Le 9 mars 2014, dans un an tout juste, les 36.000 communes de France verront leur majorité soit renouvelée soit reconduite pour six ans. Localement, les intentions des défaits d'hier ou des novices en politique se lisent de jour en jour un peu plus que l'échéance approche.


A un an des municipales, les hostilités sont ouvertes
Honneur au chef-lieu où quelques prétendants se sont déjà faits connaître, et ce dès 2012. Gino Ponin-Ballom et son "Rassemblement Respect Réunion - La Nouvelle Droite", part au front contre le maire Gilbert Annette, alors qu'il en est son troisième adjoint actuel. Le prétendant argue à ce jour un accord explicite avec le premier magistrat pour ne parler bilan de mandature qu'en 2014. La ville possède donc encore une bonne dizaine de mois de répit pour parachever ses chantiers de mandature. Nassimah Dindar semble avoir décliné l'offre d'entrer dans cette lutte, Didier Robert y est attendu, comme à Saint-Paul d'ailleurs où son nom circule. Le président de Région a promis de clarifier ses intentions très prochainement, courant mars.

Que vont faire les députés-maires ?

Un lot de communes actuellement administrées par des socialistes cumulards est particulièrement observé. Leurs maires respectifs iront-ils à la bataille pour six années programmées, tout en sachant que le projet de loi limitant le cumul des mandats est largement soutenu par l'opinion publique mais visiblement repoussé à 2016. Jean-Claude Fruteau pour Saint-Benoît, Patrick Lebreton pour Saint-Joseph, Huguette Bello (PLR) à Saint-Paul entrent dans ce cas de figure. L'heure du choix n'est pas loin.

Au Port, l'élection va de nouveau offrir aux électeurs le choix entre deux candidats communistes. Olivier Hoarau, qui est suppléant de la députée Bello, devrait être logiquement désigné tête de liste du "Mouvement pour La Réunion". Sa dernière attaque frontale vis-à-vis du budget primitif 2013 de la collectivité a le mérite de relever le pouls de la situation : assurément tendue si l'on en croit la réponse sèche apportée par Jean-Yves Langenier. Deux candidats communistes dans le bastion PCR : de l'inédit en vue.

Plein Sud, à Saint-Pierre, Virginie Gobalou, suppléante du député Patrick Lebreton, souhaite porter les couleurs du PS aux municipales. Un vote interne devrait départager les futures candidatures. Krishna Damour (du PCR) et Yanis Payet (Union Démocrate) ont déjà fait acte de candidature depuis… novembre dernier. Krishna Damour devra passer par la candidature à la candidature du PCR pour pouvoir se présenter devant les électeurs saint-pierrois. Le choix des militants et de la direction du parti devrait ou non confirmer sa ferme intention, dit-il, d'"incarner un véritable changement". Il retrouvera dans ce cas un Michel Fontaine (UMP) à multiple casquettes depuis 2011 et sa fonction de Sénateur de la Réunion. Lui aussi devra réfléchir à cette épée de Damoclès du cumul en poussant peut-être la relève à prendre ses marques. Yanis Payet n'aura pas besoin de faire valider sa candidature auprès de son propre mouvement, l'Union démocrate, dont la ligne sociale-libérale a le mérite d'étendre le choix politique localement.

A Saint-Leu, tout sourit à Thierry Robert depuis 2008 et son élection remportée à hauteur de 58% qui a fait chavirer Jean-Luc Poudroux. Jean-Louis Maillot pour la Réunion en Confiance, Philippe de Deboisvilliers du PS ou Julie Pontalba, la jeunesse du PCR, sont autant de noms évoqués pour contrer le boulimique député-maire qui vient de lâcher son poste de Vice-président du Conseil général.

A Saint-Louis, la justice s'en mêle

Aux Avirons, les hostilités sont ouvertes à grand renfort de médiatisation. Jean-Daniel Dennemont, pourtant ex-adjoint de la majorité de…Michel Dennemont, ne cache plus ses intentions depuis son départ en 2011. Tout comme l'autre versant de l'opposition municipale menée cette fois par Eric Ferrère, Colette Caderby et Jacky Grondin. Une opposition qui ne manquera pas de s'emparer des dossiers encore sur le grill que constituent les soupçons de prise illégale d'intérêt dans le cadre du plan local d'urbanisme ou encore de la Coopérative des Avirons.  

Un peu plus à l'Ouest, à Trois-Bassins, l'opposition issue de l'ancienne majorité emmenée par l'ancien maire Pierre Heideger tente de se remobiliser. L'objectif pour Frédéric Aure est de présenter un front uni de droite au maire Roland Ramakistin dont la ligne politique reste floue. Aperçu au meeting de création du PLR d'Huguette Bello en 2012, Roland Ramakistin a également assisté, lors des législatives 2012, aux rassemblements du candidat MoDem Thierry Robert.

A Saint-Louis, ce n'est pas l'éventuelle loi sur le cumul des mandats qui rebattra les cartes politiques mais les décisions de justice. Claude Hoarau et Cyrille Hamilcaro, maire et ancien maire, doivent encore répondre de leurs actes. Les magistrats de la Cour d'appel de Saint-Denis ont condamné le 31 janvier dernier l'actuel conseiller général à cinq ans d'inéligibilité, deux ans de prison avec sursis et 20.000 euros d'amende dans l'affaire "Surgine Fontaine". Cyrille Hamilcaro a décidé de se pourvoir en cassation. Bien qu'il soit également sous le coup d'une confirmation du jugement en appel par la Cour de Cassation, l'édile Claude Hoarau a déjà annoncé qu'il ne serait pas candidat à la mairie de Saint-Louis lors des municipales. De plus en plus affirmé, le PCR pourrait pousser logiquement son fils Fabrice Hoarau à lui succéder.

A Sainte-Marie, Christian Annette travaille ses dossiers, toujours bien ficelés, pour destabiliser un maire jusque-là impassible. Si le désir d'alternance est un trait commun à chacune des élections, qu'elle soit nationale ou locale, l'enlisement socialiste aux affaires du pays risque sérieusement d'entamer la dynamique locale de conquête des mairies. En 2008, la concurrence n'avait pas existé face à Jean-Louis Lagourgue, élu dès le premier tour à 60% des suffrages.

Le "Progrès" va-t-il saborder le PS ?

Faire oublier leur couleur politique : serait-ce la dernière trouvaille des quatre sudistes du "Progrès" ? En affichant leur intention de présenter des listes sur le maximum de communes en 2014, Patrick Lebreton, Jean-Jacques Vlody, Jean-Claude Fruteau et Michel Vergoz, prennent le risque de diviser les chances socialistes, au moins par deux. A moins que la stratégie façon Réunion en Confiance pour mieux éluder son appartenance à un grand parti, accessoirement au pouvoir, soit une nouvelle fois sollicitée. A Gilbert Annette, Philippe Leconstant, Ericka Bareigts et Monique Orphé de porter, seuls, le bilan intermédiaire du gouvernement en 2014 ? En réponse à ce cisaillement interne, l'orientation des militants et sympathisants dans les prochains mois révélera la vraie couleur des uns et des autres.  

Faut-il en rire ? Sainte-Suzanne offrira à ses administrés trois élections municipales en six ans d'intervalle. Peu de communes en France peuvent rivaliser. L'élection partielle de 2012, résultante du retour aux affaires de Maurice Gironcel, avait permis l'assemblage d'une liste de second tour improbable Alamélou-Pausé-Grondin face à lui. Avec Aline Murin, les protagonistes devraient être les mêmes à quelques noms près.

A Petite-Ile, la venue annoncée de l'avocate Brigitte Hoarau dans la bataille politique obligera Guito Ramoune à trouver un axe de défense solide, comme celui du bilan de sa mandature par exemple. Le maire socialiste devra également composer avec une fronde interne. Quatre adjoints et conseillers de sa majorité ont quitté le navire fin 2012. Ils n'en restent pas à la remise de leur lettre de démission puisque la constitution d'une liste est évoquée. Un cas de figure qui ressemble à s'y méprendre au psychodrame possessionnais version 2012.   

Les postulants au siège de maire de La Possession observent. Roland Robert, son maire recordman avec bientôt 42 années successives de mandats, a déjà affirmé qu'il serait du combat, mais reste évasif sur la place qu'il occupera sur la future liste communiste. Comme au Port, le PLR d'Huguette Bello pourrait très bien être représenté, par Sylviane Rivière -à condition que la Justice lui en donne la possibilité- ou par un autre dissident de la majorité. Après avoir acquis ses galops d'essai aux régionales de 2010 puis aux cantonales de 2011, la côte de progression de l'écologiste Vanessa Miranville sera l'un des focus incontournables des municipales qui, décidément, commencent bien tôt.
Samedi 9 Mars 2013 - 08:03
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3011 fois




1.Posté par noe le 09/03/2013 07:47
Les loups et louves se réveillent et paufinent leurs attaques ...comme les rats , ils abandonnent le navire avant de couler avec ...
Hollande a de grosses difficultés pour redresser la France avec son manque d'idées ...
A cause de la crise économique, l’endettement public atteint des sommets. Plutôt que d’augmenter les impôts, comme le propose la gauche, il faut entreprendre des efforts de maîtrise budgétaire pour couper dans les dépenses inutiles. Il faut absolument poursuivre ces efforts et les étendre, notamment aux collectivités locales et à la protection sociale. Cette baisse des dépenses ne doit pas se faire au détriment de la qualité du service mais grâce à la modernisation des administrations, à une meilleure valorisation des talents de la fonction publique et grâce à une redéfinition des priorités de l’action publique....
Mais Hollande ne veut écouter personne . Il en fait à sa tête ...

2.Posté par eric le 09/03/2013 07:51
A Sainte-Marie Christian Annette ne fait le poids face Jean-Louis Lagourgue, il est trop impopulaire le ps devrais choisir un autre candidat par exemple monique orphé qui a mis JLL en echec sur ste marie l'année dernière

3.Posté par menteur le 09/03/2013 08:46
Aure frederic à droite??? menteurs arrêtez de tromper la population, il ne réussiera jamais à unir la droite à 3bassins il n'a jamais été à droite. il étais absent aux présidentiels, régionales et avec thierry rober (a gauche au parlement)t et ramakistin aux legislatives qu'il arrête son cinéma il est bien mal placé pour porter les couleurs de la droite soyez pour une foi franc messieurs vaut mieux encore roland au moin on sais ou il est

4.Posté par CLO le 09/03/2013 09:16
Lebreton est maire de St-Joseph et non de Ste Rose

5.Posté par marcopolo le 09/03/2013 09:26 (depuis mobile)
Possession : miranville n'est plus la seul force dopposition ..le plr va puisser dans les voi de robert et dans cel de miranville..fonction de règne pour le plu ancien maire se france .. historique..

6.Posté par changement a ste Marie le 09/03/2013 10:37
La ville de Ste Marie mérite un changement de majorité.
Cette ville est en retard sur tout. On a même un administratif qui touche près de 10 000 euros par mois sans compter les primes "copains" pour ceratins qui s'élèvent à plus de 40 000 euros par moi. Et pour couronner le tout, c'est l'une des villes les plus endettées de la Réunion. Rappelez vous qui était à la casse d'Epargne, Caisse d'épargne , pardon.

7.Posté par le taz le 09/03/2013 12:39
ils vont tous se battre, pour sauver leurs fesses et leurs petits avantages. les grosses communes surtout. et vont prendre en otage l'électeur chomiste avec moult promesses d'emplois bidons à la clé.
bref, rien de nouveau dans le bateau france.
sauf qu'il coule, qu'il y a des voies d'eau gigantesques et que le capitaine de la france est perdu, ne sait pas redresser la barre et s'occupe de futilités qui ne servent pas à grand chose.
et à la réunion, la même bande de politique locaux, souvent verreux et beaucoup condamnés vont rejouer une énième fois leurs comédies campagnardes. promesses, magouilles, et in finé une fois élu partage du gâteau avec les copains.

8.Posté par Koko_Run le 09/03/2013 11:03
Sainte-Marie (le beau pays) est une très belle commune qui a tout pour assurer un développement économique, touristique, et une qualité de vie à sa population, idéalement située avec son port, aéroport, front de mer quasi vierge, terre agricole, hauts, rivières, etc, mais malheureusement elle stagne et les aménagements qui sortent de terre avec difficultés ne permettent pas d'assurer sa logique de développent. D'ailleurs les mentalités et le désir de développement a été accentué je pense grâce à l'opposition qui a motivé un peu + l'équipe dirigeante.
Il faut arrêter avec des personnels communaux en sur nombre (2X + par rapport au nbre d'habitant que la moyenne nationale) investir afin de créer une dynamique économique, rallier les quartiers entre eux par des trottoirs avec lampadaires et pistes cyclables, les gens sortiraient + Il est dommage que le front de mer ne soir pas éclairé alors que des lampadaires y sont installés. Il y a un centre commercial + cinéma mais l'accès ne peut se faire qu'en voiture, les trottoirs les desservant en partie sont petits et mal revêtu, handicapé ou famille avec poussette ne peuvent y accéder.
Dans les aménagements il faut travailler sur un ensemble avec accès aux piétons, aux cyclistes, aux transports en communs sinon la Réunion va toujours stagner dans son développent mais serait ce une volonté politique?

9.Posté par L''est de la Réunion le 09/03/2013 13:10
Monsieur grondin est ce que dans la region Est on a supprimer toute les communes de la carte de la reunion.
Vous ne parlez pas de Plaine des palmistes,de Ste Rose,de St benoit Mr Lesconstant et Mr Fruteau, de Bras Panon Mr Gonthier,Mr Ratenon et Mr Atchapa, de Salazie Mr fouassinet de Saint André Mr Camatchy et MrFruteau et on dirait que vous êtes faché avec toute les communes de l'Es,t peut etre que c'est juste un oublie de votre part si ce n'est pas le cas il serait bon de rectiifer le tir.

10.Posté par 97429 le 09/03/2013 15:11
A petite-île, vous ne citez pas le nom du principal opposant à Guito RAMOUNE : Serge HOAREAU. Il faudra compter sur cette candidature en 2014. C'est le seul qui a tenu son rôle d'opposant depuis mars 2008. Les autres se réveillent en 2013. Serge HOAREAU est une personne en qui les Petite-ïloises et les Petit-Îlois peuvent faire confiance.

11.Posté par Ancien socialiste le 09/03/2013 15:27
@2-Eric
Cher concitoyen, tu as parfaitement raison quand tu dis que Christian Annette est trop impopulaire. (Il ne sert à rien, selon moi)
Le changement est possible à Ste Marie, mais pas avec un candidat socialiste inféodé à St Denis. Il faut un candidat de gauche, un Vert.
Les Verts sont à gauche, sont partenaires du PS, mais quand il faut choisir le changement et le bon candidat pour conduire le développement dans une ville, choisir entre l'avenir et les affres du passé, ils savent travailler en toute conscience!

12.Posté par Karl Martin le 09/03/2013 17:49
Arrêté de croire que Sainte Marie se meurt, que les projet n'existe pas.
Visitez la ville et vous verrez.
En tout cas Monique Orphe n'a pas fini devant le maire aux legislatives. Et le Annette on en veut pas.

13.Posté par jean luc le 09/03/2013 18:21 (depuis mobile)
A saint leu, jean louis maillot avec une bonne equipe peut mettre en difficulté, cet imposteur, megalo et imbu de sa personne

14.Posté par marie le 09/03/2013 20:02 (depuis mobile)
Saint-leu: la resistance silencieuse est en marche:JLM,DM,MG,RPI,GHI,BL,PC,JC,NH, et les autres.

15.Posté par Campagnard le 09/03/2013 21:47
Cher(es) ami('es), ne vous fatiguez surtout pas trop à faire la propagande pour vos élus préférés, car une fois qu'ils ont gagné ils ne te connaissent plus sauf en période d'élections pour te dire de bosser gratis pour eux.Une fois élus, les gros cadeaux reviennent aux amis proches qui n'ont jamais subi une journée de campagne de 8h à 21h dans la rue et ces derniers vous commanderont avec leurs airs les plus hauts en tant que DGS, DRH et autres collaborateurs dans les mairies ! Expériences vécues et dures à subir ! A méditer fort cette année !

16.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 09/03/2013 22:40
A Saint Pierre, normalement c'est Nazir Vally qui va porter les couleurs du PCR et c'est un vrai saint pierrois contrairement au nordiste Alain "krisnah"Damour, Saint Pierre a besoin d'un maire qui arrête de bétonner la ville n'importe comment , et saint pierre ce n'est pas seulement le front de mer.
A la Plaine des Palmistes il y a l'efficace P.Erudel pou' met' la plaine en l'air.

17.Posté par Fop le 10/03/2013 06:28
Didier Robert a st Paul avec en deuxième sur la liste Alain Bernard pour qu'enfin son mentor redevienne maire de la commune ! Sic

18.Posté par gaetan le 10/03/2013 13:18 (depuis mobile)
St leu:ROBERT NOU VE PU.TOUT SAUF ROBERT!!!!!

19.Posté par michel le 10/03/2013 15:10



IL MANQUE PASCAL FALUCCI L'HOMME ET L' INDIQUE DES GENS QUI CONNAIS TOUS SUR LES

GENS !!!!!

UN HOMME DISCRET ET DANS L 'OMBRE !!!!! AVEC QUI IL EST CETTE FOIS !!!!!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales