Culture

À travers l'objectif du photojournaliste Reza

Reza, photographe français d’origine iranienne de renommée mondiale, est sur notre île pour un reportage. Pour l’occasion, un documentaire est réalisé par une société de production locale.


Photos signées Laurence Gilibert
Photos signées Laurence Gilibert
Attentif à tout, Reza regarde toujours ses interlocuteurs dans les yeux. Il boit leurs paroles et pourtant, son message à lui est tout aussi porteur de sens. Une séquence émouvante s’est déroulée pendant le tournage du documentaire "Futur". Après avoir délivré son slam au photographe, le jeune Mohammed, 18 ans s’effondre en pleurs dans les bras du photographe.
 
"Mon père a  été absent de ma vie et avec Reza, c’était comme si j’avais passé une journée avec mon père, celui dont je rêverais. Je n’ai passé qu’une seule journée avec lui et j’ai l’impression de le connaître depuis longtemps. Il dégage quelque chose, une énergie formidable".
 
Reza a accueilli cette émotion à bras ouverts. "Je sais que mes photos font parfois pleurer les gens et parfois pendant mes conférences je sens cette vibration. Cette émotion forte est l’émotion que j’ai sentie sur le terrain à voir les gens et que j’ai pu transmettre." explique Le  photographe au National Geographic.
 
"En réalité, en les écoutant je sens que ce qui se passe ici est beaucoup plus fort que ce que j’imaginais"


Il a tenu à aller voir les différents lieux de culte à Saint-Denis, et la manière dont les différentes religions arrivaient à coexister et  tisser des liens entre elles. "Nous avons parlé de ce contexte particulier à l’île de La Réunion, où, et c’est suffisamment rare pour le noter, il y a de vrais liens d’amitié, d’entente, de compréhension, d’ouverture intellectuelle entre les différentes confessions religieuses" explique le frère dominicain Benoît Joseph Colonval, curé de la cathédrale de Saint-Denis.
 
"En réalité, en les écoutant je sens que ce qui se passe ici est beaucoup plus fort que ce que j’imaginais. Il y a une vraie communauté qui est en train de se créer ici que le monde a besoin de voire et de comprendre, et d’imiter. C’est incroyable, ce qui se passe ici !" commente Reza.
 
"J'ai envie de transmettre cet amour profond que les Réunionnais ont envers leur île"


Le photographe a déjà visité l’île il y a deux ans. "Quand on parle de la Réunion, on parle des paysages mais le plus beau paysage de La Réunion c’est le cœur des Réunionnais. C’est ça que j’ai envie de montrer".
 
Reza s’est prêté à l’exercice de la figuration devant les caméras, mais en réalité son processus est beaucoup plus introverti. "Mon travail consiste toujours en une balade solitaire. C’est comme ça que je fonctionne. J’ai prévu des moments seuls ici, à me balader dans les rues, à regarder des scènes de vie. À travers le regard des Réunionnais, j’ai envie de transmettre cet amour profond qu’ils ont envers leur île", termine le photographe.
 
Le film "Futur, Reza et le futur du monde", réalisé par "On En Parle Mercredi" devrait sortir fin octobre. Ce documentaire de 52 minutes sera diffusé sur Réunion Première et France Ô dans un premier temps.






Samedi 28 Mai 2016 - 14:32
Laurence Gilibert
Lu 3060 fois




1.Posté par Christophe D. le 28/05/2016 18:11
Je suis profondément ému de cette rencontre. Le sage ou spectateur engagé et l'enfant trop tôt grandi sont tous deux réunis pour rendre sûrement le monde meilleur. Mohamed est un être attachant par la force de ses mots dans son "slam". Je suis fier en tant qu'enseignant d'avoir un tel élève plein de générosité et de richesse dans le cœur et l'âme. Par chance, il y en a d'autres; l'avenir est donc sauf ! C'est grâce à de tels jeunes que je continue à aimer mon métier et à avancer. Merci Mohamed et Reza pour la qualité de votre art fondé sur la vérité, la tolérance et l'amitié entre les cultures et les peuples. Avec reconnaissance.

2.Posté par alcide le 29/05/2016 06:12
Le multiculturalisme n'est plus au goût du jour; vu le peu de commentaire sur le sujet, il faut se rendre à l'évidence...

3.Posté par kld le 29/05/2016 10:25
le multiculturalisme , dans le respect des cultures locale , est l'avenir du monde , l'évidence ne se commente pas , mon bon alcide .

4.Posté par Marco le 30/05/2016 08:41
Ah oui, c sur qu'il était entouré de bcp de réunionnais là !! M'enfin !

5.Posté par Margot le 30/05/2016 16:49
L'interview de ce photographe un peu pathétique mais quand on est prêt à faire pleurer Margot, tout est possible !

Comme si ce pauvre petit comorien avait attendu toute sa vie, un photographe venu de je ne sais où et connu seulement des bobos babas d'importation, et résidant entre eux du côté de st leu.

Encore une belle esbrouffe pour nous faire gober que la TV, c'est bien, c'est beau... MAnquerais plus qu'une émission de téléréalité et la boucle serait bouclée

Pour ce qui est du multiculturalisme, la FM a fait de beaux dégats à la Réunion.
Car si on réfléchis bien : à qui profite le "multiculturalisme" et son corollaire l'immigration légale et illégale ?
Aux décideurs et autres patrons gros zozos, qui sont loin de se mélanger avec la plèbe, et qui promeuvent l'immigration pour créer une destruction créatrice permanente sur le marché de l'emploi avec cette stratégie de diviser ( avec toujours plus de multiculturalisme) pour toujours plus et mieux régner.

Un exemple de multiculturalisme ? La venue d' "excellences" allogènes au sommet du rectorat de la Réunion et de l'Université de la Réunion ( classé parmi les pires au niveau national)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales