Blog de Pierrot

A quoi sert d'annuler des élections ?

Lundi 6 Octobre 2014 - 15:37

Une fois de plus, le résultat a été conforme aux prévisions. Après avoir vu son élection annulée par le Conseil d'Etat, Bachil Valy a été réélu par ses électeurs, avec même un score bien plus important que six mois plus tôt : 61% au lieu de 51%...

Il était reproché à Bachil Valy de s'être fait élire de manière frauduleuse en utilisant notamment de moyens humains et financiers au profit d'associations.

La réélection triomphale d'un maire invalidé pour fraude est malheureusement une coutume qui ne connait que très peu d'exceptions.

D'où ma proposition : que les juges s'abstiennent à l'avenir d'invalider des élections pour fraude, à moins qu'ils ne décrètent en même temps l'inéligibilité du maire fraudeur.

Ca permettrait à l'Etat de faire des économies et d'éviter à la population de perdre un dimanche inutilement...
Pierrot Dupuy
Lu 1547 fois



1.Posté par jean-jacques le 06/10/2014 16:44

La vraie question est : A quoi sert de voter ?

2.Posté par rené le 06/10/2014 17:49

c'est vrai que s'il est avéré qu'il y a eu fraude ( puisqu'il faut revoter) autant rendre inéligible le maire fautif. à l'avenir il n'y aura peut etre plus de fraudes s'ils risquent d'etre ineligibles

3.Posté par noe le 06/10/2014 18:05

Il faut être malade pour faire la queue un dimanche pour couler son bulletin en délaissant ses enfants et sa famille !

4.Posté par maloya..maloki le 06/10/2014 18:47

faut pas chercher à refaire la loi.. mais à l'appliquer. avec ce que cela comporte comme "incohérence" temporaire..

5.Posté par Clain Raymond le 06/10/2014 19:46

Je ne partage pas tout à fait cette analyse Monsieur DUPUY. Tout d’abord, je précise que Jean-Pierre est mon frère et qu’il fut mon élève au collège. Je le connais donc plutôt bien. Le recours dont il était porteur est celui des pauvres gens, des sans grades, ceux qui ne peuvent pas se défendre et qui sont l’objet de pression lors des élections. Si ces gens-là apportent leur témoignage et qu’on laisse tomber, alors c’est une deuxième humiliation pour eux. C’est donc cette élection-là qui est en cause : le juge estime les faits avérés, il annule cette élection et tout recommence. Au-delà des considérations économiques j’estime que cette application de la loi est un beau principe démocratique. N’entre pas bien sûr en ligne de compte l’enrichissement personnel ce qui est un autre aspect des choses. Après, la population choisit en connaissance de cause. Libre à elle de reprendre du ’Valy’ si bon lui semble. C’est la leçon donnée, qui plus est par un tribunal, qui importe.
J’ai suivi cette élection de loin car je ne vote pas à Entre-Deux et ce que je déplore ce sont les attaques dont la ‘famille Clain’, ma famille, a fait l’objet de la part de Monsieur Valy. C'est donc avec plaisir que l'on a entendu des orateurs déclarer 'Nous sommes tous des Clain!' Par-delà les résultats, ce sont les moments comme celui-là qui vous rendent forts lors d'une campagne. M. Valy prétend avoir été calomnié alors qu’il s’est livré à un véritable « Clain bashing ». Il est fort dommage aussi que l’opposition soit allée totalement désunie à cette élection. Si 80% des coéquipiers de M. Payet Gilbert ont rejoint JPC c'est que M. Payet n'a pas assumé jusqu'au bout son rôle de leader. Lorsqu’on a un vrai projet alternatif on doit être capable de surmonter les frictions et les petits orgueils. Pour finir, que le dernier mot reste au peuple en n’oubliant pas que la politique est aussi affaire de passion, de charisme ? De toute façon, si M. Valy est un fautif habituel, on le saura dans l’affaire de Terre-Rouge.

6.Posté par La vox populi.com le 06/10/2014 19:52

La loi? Du droit tord......parce que concoctée et votée par des politiciens tordus.....

7.Posté par mi marche ec Melenchon le 06/10/2014 19:59

c'est aussi l'illustration que le controle a posterio ne remplacera jamais le controle de la tutelle dans les magouilles feodales des roitelets.

8.Posté par André le 06/10/2014 20:15

Je ne vote plus !!!!!!!

9.Posté par un simple observateur de la politique locale le 06/10/2014 20:45

Et bien oui , je pense que, pour moraliser la vie politique un peu plus , chaque maire invalidé devrait être déclaré systématiquement inéligible en même temps dès le premier jugement du Tribunal administratif A. Pourquoi? parce qu'en se représentant le maire invalidé maintient son électorat en sa faveur au vu des avantages accordés par le passé par ses manœuvres altérant la sincérité du scrutin .. Pour l'entredeux , la division de l'opposition a été une arme redoutable de leur échec .... la pratique de la sanction de l'inéligibilité d'un maire invalidé va être un moyen de dissuasion des politiques à faire de tout et n'importe quoi à la Réunion.

10.Posté par Petit électeur le 06/10/2014 21:04

C'est le système qui est malade.
Tel le poisson, ce système que nous avons engendré est en train de pourrir par la tête...
Que tous ceux qui ont les moyens d'agir et de peser sur les événements s'approprient cette réalité et mettent tout en oeuvre, pour un ultime sursaut , afin de retrouver une situation digne d'une véritable démocratie. Celle là fait qui fait illusion est en souffrance...

Autant de procès en annulation après les élections, n'est pas normal !
Autant de réussite pour les candidats déclarés fraudeurs par la justice après une condamnation, n'est pas normal !

Que ces candidats déclarés fraudeurs par la justice soit adulés de la sorte, au point d'obtenir ,après coup, des scores dignes de république bananière est invraisemblable...
Nous sommes complice d'un système qui est anormal...

11.Posté par Mwa la pa di le 06/10/2014 22:17

Post 9, tout a fait d accord, il faut eliminer leselus ayant ete condamnés

12.Posté par Techer jacky le 07/10/2014 13:21

100% d'accord

13.Posté par A quoi sert d'annuler des élections ? le 07/10/2014 15:14

Pour le respect du Droit, et que force reste à la Loi.

14.Posté par Coluche reviens ... le 07/10/2014 16:03

Si les élections pouvaient changer quoi que ce soit, il y a longtemps qu’elles auraient été supprimées (Coluche)

15.Posté par Roland CLAIN le 07/10/2014 21:16

Merci Raymond pour ton commentaire.
En effet je confirme ce que tu dis. J'ai participé à la rédaction de ce recours avec Jean-Pierre et j'en suis très fier. Fier que le Tribunal Administratif ait pris en compte la parole de celui qui défendait comme tu l'as si bien dit "Les sans grades". Doit -on laisser faire les manoeuvres sous prétexte que le maire évincé peut être réélu ? Non, je dis non car c'est la porte ouverte à toutes dérives. Et ces dérives ont malheureusement continué quand dans les foyers où le Maire déchu a expliqué les motifs de l'annulation, il met en cause ouvertement le tribunal en disant que la décisison d'annulation a été prise "un soir dans un restaurant dyonisien", je le cite. Les pressions ont continuées sur les personnes vulnérables et en particulier les personnes âgées. Et nous sommes très démunis face à de tels procédés. Que dire des procurations, environ 400 pour ces élections ? Alors quand on a la possibilité de faire trébucher celui qui ne respecte pas les règles alors oui, il faut le faire.
Maintenant quant à la division de l'opposition, je disais en a-parté que c'était du "pain béni" pour Valy ou plutôt du "loukoum". Mais pouvait-il en être autrement quand on sait que le recours avait été fait au nom de Gilles Payet, celui qui devait le porter - et l'engagement avait été pris devant plus de 50 personnes- et que ce dernier était "aux abonnés absents" ou "s'était fait porter mal" puisque introuvable au moment de signer le document. J'en parle en connaissance de cause puisque j'ai participé activement , je le rappelle à la rédaction de ce document.
Maintenant sur le "Clain bashing", oui je l'ai entendu de mes propres oreilles lors du premier meeting de Valy... Et il est vrai aussi que cela a eu pour effet de réunir un soir, la veille du scrutin, les familles très représentatives de l'Entre-deux autour d'un mini concert où nous avons pu entendre jouer le groupe musical des Bardeur, puis celui des Clain dans des registres bien différents mais ô combien complémentaires, une sorte de communion en somme avec ces enfants de l'Entre-deux toujours écartés des podiums du village. Communion, car comme tu l'as dit Raymond nous avons entendu, comme une justice qui nous était rendue ce soir du samedi 04 octobre,"Nous sommes tous des CLAIN ce soir". Merci Marc-André ! Un peu comme ce qu'avait fait 4 mois plus-tôt le Tribunal Administratif. Oui, je le confirme, l'annulation de ces élections fut une très belle et sage décision !

16.Posté par Annie Maçion. le 07/10/2014 21:31

Oté siouplé, à l'Entre-Deux ni d'mande pa gran chose. Cé la seule animation ki touche tou le moune ke nena chénou. Alor, prive pa nou de ça!
Loto i monte, i décen, i fé bonpé désorde. Ni vomi lé zun si lé zotre, na un pé i vomi plu for dan' micro. Ni fé lipocrite. Ni sen a nou for kachiete dan' troupo nervi. Alor si i pouvé avoir ne serèce 1 foi par an i s'ré gayar.

17.Posté par Roitelet le 07/10/2014 23:25

Oui il faut remettre de l'ordre auprès de ces maires qui se croient tout permis et au dessus de la loi. Il faut aussi rendre inéligible ceux qui ont fauté. Empêcher ces maires de se représenter. On connait trop bien qu'ils exercent une pression sur l'électorat réunionnais souvent dans l'attente d'un contrat aidé. Et ces maires gèrent ces contrats aidés, et ces même contrats aidés sont partisans du maire car on leur fait miroiter un CDI qui ne viendra jamais. Mais les promesses n'appartiennent qu'à ceux qui les croient

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >