Société

A propos des drumlines et des requins

Communiqué // Crise requin : droit de réponse aux agissements du collectif d'associations environnementales des Sentinelles de la mer.


A propos des drumlines et des requins
Droit de réponse suite aux propos du Collectif des associations ASESB, ASPAS Fondation Brigitte Bardot, Longitude 181, Requin Intégration, Sauvegarde des requins, Sea Shepherd, Tendua, Vague. 

Depuis 3 ans La Réunion essuie une vague d'attaques de squales, préjudiciable à l'image de l’île. Il est d’autant plus urgent et vital de sortir de la spirale de désinformation orchestrée depuis 3 années par ce collectif d’associations environnementales, qui salit un peu plus chaque jour l'image de La Réunion, tout en sabotant les possibilités d’échanges, d’émergence de solutions constructives, et véhiculent (beaucoup) trop de stigmatisations.

Existe t-il un massacre de requins à La Réunion ?

Non. 
Par mesure de précaution suite à un épisode d'intoxication en 1999 à Madagascar (car La Réunion importe souvent du poisson depuis la grande île) la commercialisation de la chair des requins tigres et bouledogues fut interdite. Depuis 14 ans La Réunion laisse les populations de ces deux grands squales tranquilles. Si aucune étude scientifique n’a encore été menée pour valider une augmentation de la population de ces requins, il est cependant possible que cette interdiction ait permis une reconstitution des populations, en diminuant le nombre d’animaux pêchés. 
Cela semble avoir fonctionné ici : les observations des pêcheurs ainsi que les attaques et interactions régulières depuis quelques années mériteraient que l’on y porte plus d’attentions, et devraient faire l’objet d’études.

C’est pourquoi, parallèlement aux tests et évaluations des dispositifs de sécurisation (CAP Requins et Vigies), l'état à commandé une étude sur la présence de toxines ciguatériques (la gratte) dans la chair des requins tigres et bouledogues pour envisager une levée de cet arrêté, sans pour autant que cela ne soit une pêche intensive ou l’ouverture d’une nouvelle filière. 30 pécheurs locaux et professionnels ont été mandatés tout autour de l’ile afin de pêcher les requins dont l’agence en charge de l’étude a besoin. Laisser ces pêches sous contrôle de l’état et « aux frais du contribuable » est bien le seul moyen d’éviter les pêches sauvages et non-professionnelles.

Aujourd’hui, le programme Valo Requins vise à trouver une manière d’utiliser ces requins morts, plutôt que de les jeter au feu. L’éventualité qu’ils finissent en croquettes comme se plait à le dire ce collectif n’est qu’un effet d’annonce de l’ancien préfet, vieux de plusieurs mois, et ne se base sur RIEN de concret (ou bien qu’ils nous le prouvent). Lorsque l’on demande l’arrêt d’un "massacre" par voix de presse, la moindre des choses est d’avancer des arguments solides ! 
Rappelons que ce collectif est l’auteur d’une pétition récoltant plus de 20.000 signatures a circulé partout sur le web, disant au monde entier que La Réunion massacrait ses requins.
L’amalgame a également été (volontairement ?) entretenu autour des drumlines de l’étude CAP Requins, présentées comme les outils de ce massacre imaginaire.

Les drumlines sont-elles des dispositifs de pêche intensive ?

Non.
Que l’on soit d’accord ou non avec la finalité ou les modalités de mise en œuvre des drumlines, mentir à leur sujet est inutile et nocif. Rien ne justifie, en aucun cas et sous couvert d’aucune conviction morale, les mensonges de ce collectif. 

Après un long processus de concertation, entre pouvoirs publics, usagers et spécialistes, des solutions ont commencé à voir le jour. Préconisées par différents rapports et études (dont trois menées à La Réunion en 1997, 2006 et 2012), les drumlines comme dispositif de capture et d’effarouchement des requins en sont une des principales, aux cotés des vigies et d’autres dispositifs innovants. Forts de ces précédentes études et des exemples étrangers, l'État et différents acteurs ont mis en place une expérimentation de ces engins de sécurisation : CAP Requins. Les points faibles de ce dispositif sont améliorés en continu, dans un cadre contrôlé. L'étude suit son court sur une petite zone de test située en baie de Saint-Paul. Bardées de récepteurs, se sont 4 "Smart" drumlines qui ont été installées. Le but : comprendre comment les squales vont se comporter en présence de ces engins. La première partie s’achève et l'étude va pouvoir entrer dans sa deuxième phase, les tests en milieu corallien, avec le suivi du conseil scientifique de la Réserve Marine.

Ces drumlines sont installées 4 jours par semaines et démontées tous les week-end, ou lors des très fortes houles... Elles sont équipées d'alarmes satellitaires pour prévenir le coordinateur du projet à chaque prise. Leur but est de limiter au maximum les "prises accessoires", et de relâcher vivants la majorité des animaux : seuls ceux présentant un danger potentiel sont ramenés à terre et confiés aux scientifiques.

À La Réunion, "tue t-on vraiment des baleines pour tuer des requins" ? 

Les associations environnementales appartenant à ce collectif laissent entendre que les drumlines de Cap Requins où les dispositifs de pêche déployés par les pécheurs professionnels mandatés sur demande des pouvoirs publics pouvaient être responsables de la mésaventure d’une baleine qui s’était accrochée dans une bouée de pêche.

Or, le matériel d'un pêcheur possède un numéro d'identification. C'est la loi. Si un engin de pêche est perdu par l'un des pêcheurs professionnels de l’île, il portera immanquablement ce numéro. 
Ce n'est pas le cas de la bouée prise en photo et publiée sur les réseaux sociaux de ces associations. Il est possible que l'engin retrouvé seul appartienne à un particulier. Qui plus est, la bouée en question est bien différente des bouées utilisées par CAP Requins.

Pour rappel, voici une réponse de l’association Globice postée sur les réseaux sociaux : "à notre connaissance et suivant les informations que nous avons glané auprès des pêcheurs, cette bouée n’est pas une bouée de drumlines mais une bouée utilisée par les pêcheurs taiwanais qui posent des filets dérivants au large."

Pourquoi ces associations environnementales mentent-elles ?

Pourquoi créer des pétitions dénonçant un massacre de requins à l’île de La Réunion, la faisant passer pour une île barbare, alors que seuls quelques spécimens ont été pêchés en 3 ans ? Pourquoi créer le buzz et un amalgame entre cette malheureuse baleine et les programmes de sécurisation en cours de tests ? Pourquoi bloquer les projets proposés par les gens de terrain sans jamais proposer de solutions alternatives concrètes ? Pourquoi diviser la population réunionnaise en stigmatisant les pêcheurs, les surfeurs, les chasseurs sous-marins, et même les plongeurs ?

À trop perdurer cette crise est entrain de détruire l'image de l'ile et son rapport à la mer sur le long-terme et en profondeur. L’île a suffisamment été stigmatisée, sans que ce collectif n’ait la moindre preuve recevable de ce qu’il avance. Il est indispensable pour éviter les conflits, la berne économique balnéaire et les drames, que cette situation aussi délicate qu’importante demande soit gérée rapidement. Mais en 3 ans ce collectif ne s’est construit qu’au travers d’oppositions, conflits, désinformations, pétitions, attaques en justices, détournement d’informations et buzz médiatiques, contre les acteurs des mesures mises en place. Accusé de n’être qu’une mafia de têtes blondes, décrits comme des "locaux imbéciles", les acteurs de ces mesures ont simplement essayé de travailler pour éviter le pire avec les moyens existants. Ils ne disent pas que tous les moyens sont bons : simplement que des mesures existent et qu’elles doivent être testées.

Si l’on retrouve parfois des engins privés de pêche aux requins perdus, c'est aussi car depuis 3 ans peu de choses ont avancé, et que des gens se mettent à pêcher puisque les pouvoirs public se font attaquer dès qu'ils le tente... Cette situation est aussi le fruit de l’immobilisme que ce collectif d’associations environnementales entretient.

Que ce collectif déploie son énergie sur de vrais problèmes !!

Les pêches industrielles, légales ou non, au large des côtes réunionnaises sont légions et nous nous étonnons qu'elles ne soient pas dénoncées et traitées par ces associations, qui pour certaines récoltent énormément de dons grâce à leurs buzz médiatiques. La première cause de mortalité des cétacés par les activités humaines est le trafic maritime. La Réunion et l’île Maurice sont des ports générant un important trafic à travers l'Océan Indien. Entre pêche au large et transports commerciaux, sans parler de tous les filets dérivant et autres engins fantômes perdus ou oubliés par ces flottilles, les mammifères marins courent de biens plus grands dangers que de s'accrocher une bouée de moins de 40 cm de diamètre, et les populations de requins de l’océan Indien sont tout simplement à l’agonie, dans l’indifférence générale, tous les regards étant braqués sur le Pacifique.

La machine à laver achetée la semaine dernière, en arrivant ici à peut-être tué un cachalot durant son trajet, tout comme la voiture de ce monsieur "porte parole" qui accuse. Pourtant il n'en parlera pas et choisira de dénoncer cette petite bouée et de jeter l’opprobre sur les pêcheurs côtiers de l’île ou sur ses surfeurs. 
Pas sur que cela ne sauve ne serait-ce qu’un seul requin.

Vendredi 12 Septembre 2014 - 15:25
Lu 3798 fois




1.Posté par Antonin RU le 12/09/2014 16:38
Très bonne réponse. Merci pour ce texte. Il ne faut surtout pas faire confiance à ces associations qui sont remplis de gens flippés, qui n'ont jamais sérieusement réfléchi à l'écologie. Ce sont des amateurs. Ils ont une vision manichéenne de la nature et de la place de l'homme dans celle-ci. Ils ont une image caricaturale de la Réunion. Ils ne connaissent rien aux réalités locales. Ils sont prêts à raconter n'importe quel mensonge délirant pourvu que cela conforte leurs fantasmes.

SVP ne faites pas confiance à ASESB, ASPAS Fondation Brigitte Bardot, Longitude 181, Requin Intégration, Sauvegarde des requins, Sea Shepherd, Tendua, Vague. Ils risquent, par leur agitation vulgaire et bruyante, de nous diviser et de compromettre l'action de ceux et celles qui réfléchissent réellement au sujet.

2.Posté par Le premier ministre de WA reconnait l echec des drumlines le 12/09/2014 16:43
c'est dans la presse de ce 12 septembre. Il reconnait que les drumlines sont inefficaces.

“Maybe drum lines were not as targeted, in a sense, as they should be, but if you are not going to have drum lines then I think there needs to be a simple way of dealing with threats.

“I find it incredibly contradictory that from the Federal Government drum lines and shark nets that actually catch sharks, snare them and other species, are allowed in NSW and Queensland no questions asked, and yet in WA apparently there is to be a different rule applied. Where is the environmental logic in that?”


------------

3.Posté par Tiyab974 le 12/09/2014 17:28
C'est que ce qui me choque dès qu'on arrive sur l'histoire de la baleine qui s'est accrochée avec une bouée, c'est que le fait que l'on signale que c'est une bouée de filets de pêches taiwanais dérivants au large n'est choqué PERSONNE à part quelques usagers de la mer et des associations d'usagers de la mer à la Réunion !!

Je veux dire, en gros, on fait tout un tintamarre pour un dispositif qui relâche 99% des prises accessoires en pleine forme, mais ces mêmes personnes s'en fichent qu'il y ait des km de filets au large qui peuvent tuer des baleines, globicéphales et autres cétacés ou tortues !!!!

C'est la base de la désinformation qui agit là ! Il faudrait que les gens se réveillent !!! Le vrai scandale c'est que la métropole pêche en un mois bien plus de requins qu'on en prélève en un mois à la Réunion, (20000 tonnes de requins tués par an en métropole et c'est complètement au dessus de n'importe quel traité écolo !!!) et c'est nous qu'on traite de massacreurs !!!

De plus, plus prêt de chez nous, il y a des filets qui dérivent, plusieurs entreprises qui pêchent sans quotas à hauteur de plusieurs dizaines de milliers de tonnes par an chacunes, et on fait un tintamarre pour un "somanké, davoir, reskab" un engin local surveillé par satellite pourrait tuer une seule bonite !!!
Mais c'est du délire là !!!

Au gens qui gobent que Cap Requin ou que la pêche mandatée à la Réunion est un massacre: la prochaine fois que vous partez au super marché, jetez juste un coup d’œil aux boites de thon, de sardines et de maquereau... Imaginez-vous un instant qu'une telle sur-profusion de stocks à disponibilité a un coût écologique moindre que 1 à 2 requins invasifs pêchés par mois ??? Sérieux ?

Et à ceux qui sortiront qu'ils sauvent le monde de la souffrance animale parce qu'ils sont végétariens ou végétaliens: combien de déjections de bœufs de volailles et de porcs élevés en batterie faut-il pour faire du fumier et de l'engrais, et combien de pesticides épandues et d'espèces d'animaux invasives tuées pour que votre salade arrive dans votre assiette ???

Il y a des réalités naturelles et nous sommes autant des prédateurs que des proies. Toute espèce se défend, et la nature, aussi belle soit-elle est bien cruelle. Personne n'est un ange mais nous ne sommes pas des monstres. Nous ne laisserons pas nos congénères se faire dévorer vivant en applaudissant pour une cause, si bonne soit-elle. Seuls les monstres font ça !!! Car applaudir la mort des gens pour une cause, c'est un acte de guerre, non de préservation.

En outre, quand le sage pointe la lune du doigt, l'imbécile regarde le doigt... A méditer...

Je suis créole, j'ai 33 ans, j'ai toujours vécu ici et je connais la mer. Je n'ai jamais vu mon île sombrer dans une telle hystérie au point où des gens applaudissent ou se satisfassent de la mort ou de la mutilation de leurs congénères pour des raisons d’ethnies, d'identité, de culture différente ou d'activités différentes... J'aurai pu croire cela de la France de l'ancien régime, mais pas de mon île.

Tout ce déchaînement de haine organisé et cette manipulation me peine. Notre île mérite mieux que ça. Elle mérite de porter son nom de Réunion, mais en ce moment, il faut avouer que le nom de cette île n'a plus aucun rapport avec le comportement de ses habitants.

Et cela fait 3 ans que ça dure...

4.Posté par ecolo bobo pasteque le 12/09/2014 18:01
3.Posté par Tiyab974

combien de déjections de bœufs de volailles et de porcs élevés en batterie faut-il pour faire du fumier et de l'engrais, et combien de pesticides épandues et d'espèces d'animaux invasives tuées pour que votre salade arrive dans votre assiette ???

ces dejections sont impropres à l'activité bio a cause des antibiotiques et autres chimie utilisée pour fabriquer la viande. IL faut donc de la taille bef pays et d'une maniere generale privilegier les circuits.

Il faut demander des conseils au specialiste de la palangre de fond pour bouledogue il connait des spécialistes sur ce sujet dans les hauts de st paul;

pour les invasives, c'est pareil: rien ne remplace le coup de pioche. Là il faut demander aux mediateurs du parc qui en connaissent un rayon: Les communes sans pesticides en zoreillie et l'interdiction votée pour generaliser à tout le pays.

5.Posté par Barrique le 12/09/2014 18:15 (depuis mobile)
Je m'en bat leś´´´´´´ de la crise requin.
Je n'ai jamais autant profité de la mer que ces 3 dernières années!
Vive le surf vive la plongée vive les pêcheurs vive les bulls.
Narevu.

6.Posté par Ccsty le 12/09/2014 18:50
Puisqu'on est dans les dictons, j'en ai un aussi: « Il est plus facile de voir la paille dans l'œil du voisin que la poutre qui est dans le sien! »

C'est quoi cette manie de tenter de se justifier sans autre argument que de dire "ils font pire ailleurs"? Les filets taiwanais sont hors sujet avec la crise requin, la pêche en méditerranée est hors sujet avec la crise requin.
Je ne suis pas partie prenante dans cette crise, juste un spectateur usager de la mer qui cherche à comprendre. Vu de l'extérieur, ce que je vois, ce sont des anonymes qui se débattent tant bien que mal pour tenter de faire passer une pseudo vérité que des associations puissantes, légitimes et internationales réfutent... Je pense qu'il existe un réel déséquilibre de communication et de légitimité, ce qui, dans le monde dans lequel nous vivons revient à avoir perdu d'avance.
Il faut d'abord gagner la bataille de la communication si vous souhaitez avoir le moindre poids dans la discussion...
D'autre part, on n'étaye pas une argumentation sur une supposition mais sur des faits avérés: "Si aucune étude scientifique n’a encore été menée pour valider une augmentation de la population de ces requins, il est cependant possible que cette interdiction ait permis une reconstitution des populations, en diminuant le nombre d’animaux pêchés. "... Cette phrase discrédite tout le reste de l'article...

Bref, peu importe qui à tort, et qui a raison. Je ne condamne ni ne défend personne, mais ne vous trompez pas de combat ni de cible et ne mettez pas la charrue avant les bœuf. Si les assoc dont vous parlez font le buzz, c'est que leur combat est d'abord politique et médiatique avant d'être écologique.

7.Posté par Quand on veut grimper au cocotier, il faut avoir le cul propre le 12/09/2014 19:39
on a pas vu la ligue de surf974 s'offusquer:

- de la surpeche hauturiere
- des rejets de fukushima
- du mauvais etat de reseau d'eau usée à st leu

non seulement on les a pas vu s'offusquer mais encore moins militer.... zero calebasse

ils ont fait quoi les zelus surfeurs de st leu et st gilles pour rendre la qualité de l'eau moins attractive pour les predateurs?

8.Posté par Zoé le 12/09/2014 20:00
Tss.. quelle tentative désespérée de vouloir défendre ses actions futiles.
On ne cesse de vous expliquez que vous tirez un coup dans la mare en voulant prélever ces requins. Votre jugement est basé sur un "espoir" statistique...à croire que si il y a moins de requins dans l'eau au abords des côtes cela permet de réduire le "risque" d'accident. Hors...C'est également comme parler de la vitesse zéro sur la route, c'est impossible!!!! (et juste préjudiciable à l'environnement). Un seul requin restant pourra être la cause de la prochaine attaque. De plus et vous ne m’ôterai pas l'idée de la tête, un drumline qui comporte un appât...attire à lui foule de prédateur (c'est bien le principe de l'appât). C'est en contradiction avec votre volonté de faire déserter les squale des milieux sensibles.
Et concernant l'écologie n'en parlez pas de grâce!! Des types comme vous n'ont pas l'éthique pour en faire partis. L'écologie, on vous demande pas de donner votre avis sur elle...c'est une mesure contraignante garantissant le principe d'équité avec les générations futures (développement durable). En clair c'est la loi normalement !!! Vous n'avez pas à vouloir l'influencer par vos médisances. Essayer d'améliorer la situation plutôt que de vous plaindre, c'est l'occasion d'agir sur la communication si vous êtes un professionnel, faites en sorte de rassurer les gens avec les lagons, et donc faire de l'information !!! Car c'est bien vous qui désinformez la population réunionnaise !!
Dans les lagons elle ne craint rien !!! soit environs 99% des espaces utilisés par les familles réunionnaises pour se baigner (plages bordées de lagon). Il n'y a que la minorité de surfeurs braillards irrespectueux que vous êtes qui demande à avoir justice pour sa propre bêtise. Votre cas est digne du guinness des records, vous accusez l'état d'être la cause de vos maux, alors que c'est vous surfeurs qui avez donné la Réunion l'image des dents de la mer...Félicitation les gas !! Au top que vous êtes...

9.Posté par KLOD le 12/09/2014 20:24
Ils pourront déblatérer tant qu'ils veulent ces gens là : ces drums lines n'apporteront rien de bon surveillance mirador et zodiac et peches ciblées . je ne suis pas médium mais on verra .................

10.Posté par Titi or not Titi le 12/09/2014 21:06
Ce qui est étonnant , c'est que ces assos pro shark
se focalisent chez nous et n'interviennent pas sur les
autres iles !
Peurs des prisons mauricienne, comorienne ...
Des droits de l'homme ...
Nos politiques péi sont ils complices ? ( a part Titi ! )
L'Etat aussi ?? Hollande qui évite l'ouest !
Leurs financements paraient très occultes ... !!

Alors qu'ailleurs , sur les autres iles , ils pêchent
le requin, touriste a gogo ...

Nous, on nous restreint petit a petit nos libertés
mer / montagne ...

11.Posté par KLOD le 12/09/2014 21:08
Ils pourront déblatérer tant qu'ils veulent ces gens là : ces drums lines n'apporteront rien de bon. Surveillance mirador et zodiac et peches ciblées . je ne suis pas médium mais on verra .................

12.Posté par sonmimi le 12/09/2014 21:14 (depuis mobile)
Tres bel article. Marre depuis quelques annees entendre des associations ci, association ca denigrer notre ile. Malheureusement on voit cela actuellement pour cette soit disant crise requin, mais dans bien d''''autre domaines.

13.Posté par Maurice le 12/09/2014 21:35
Je pense qu'au point ou on est, on n'a pas le choix. Il faut essayer les drumlines et tirer des conclusions apres essai. Quant au reste, je ne comprends toujours pas pourquoi on fait un plat avec le requin bouledogue et le tigre, alors que toutes les fois ou je vais a jumbo score, je vois du requin (avec une tete de requin en deco) sur l'etal du poissonnier... Les requins bouledogues et tigres n'etant pas une espece protegee comme le requin blanc. Dites-moi pourquoi on devrait le proteger comme un roi alors qu'il est en train de pulluler autour de la Reunion et qui plus est il tue des homme des temps en temps. Aussi, etant ne en 1945, quand on etait petits, on mangeait bien de ces requins la qu'on pechait. Sans probleme. La Ciguatera est potentiellement presente sur d'autres poissons que nous retrouvons en supermarche aussi. Donc, la je ne comprends plus... Pourquoi en faire tout un plat?

14.Posté par Cassos le 12/09/2014 21:40
Pour l'auteur du post n 2
Apprends vite l'anglais ! Il ne parle pas d'échec mais d'une incompréhension qu'en NSW et au Queensland les drumslines ne sont pas critiquées mais en WA oui.

N 7 hors sujet

Et pour Zoé : ce serait bien de consulter. C'est pas bien de garder ça en toi. Tu te fais du mal

15.Posté par pour l''''auteur du commentaire 14 le 12/09/2014 22:21
ah ah ah !!

Colin Barett dit que "peut etre que les drumlines ne ciblent pas le but visé".

C'est bien qu'il reconnait leur bilan lamentable qui n'est autre qu'un echec et pour cause: un seul requin blancs capturé pendant l'experimentation et de nombreuses prises de accessoires qui n'avaient aucun lien avec les attaques supossée solutionnée. C'est a pisser de rire on dirait une parodie de hollande qui expliquent qu'on est au milieu du gué....

16.Posté par assos pas environnementales mais ANIMALISTES-néo-malthusiens-antispécistes (à vos souhaits) le 12/09/2014 22:41
Très bonne mise au point d'un autre niveau intellectuel que les sinistres commissions de ces soi-disant associations "environnementales"... car il ne s'agit pas d'assos environnementales mais d'un regroupement d'associations ANIMALISTES A BUT LUCRATIF.

La nuance est de taille, les animalistes ne sont pas des écolos mais bien des activistes de la cause animale, enfin de certains animaux à fort potentiel émotionnel chez les décérébrés de la toile. Antispécistes mais à géométrie variable et très généreux avec la vie des autres : le martyr oui mais pas pour eux.

Car il faut bien comprendre une chose : ces groupes sectaires sont en réalité animés par la haine du genre humain et l'appât du gain (dons) bien plus que par l'amour des bêtes... : ce sont des misanthropes haineux à la petite semaine, des "antispécistes" marginaux dont le porte étendard n'est autre que ce monument de racisme et d'aigreur qu'est (ce qu'il reste) de Brigitte Bardot. Quant à cette asso quasi paramilitaire à l'acronyme bizarrement choisi, SS (sea shepherd), point besoin de s'étendre, ils ont fait ici à la Réunion la preuve éclatante de leur morbidité et de leur malhonnêteté totale.

La Réunion est une proie pour ces prédateurs-charognards, l'environnement ils s'en tapent, ils sont là (enfin : sur le net) pour se servir, pour utiliser les réunionnais avec une lâcheté inqualifiable.

Il est des contrées où ces tristes individus n'ouvrent pas leur bouche, car ils craignent de se faire lyncher à juste titre. Vont-ils insulter les australiens ? Non. A st pierre et miquelon ils ont failli finir en ragoût également si la gendarmerie ne les avaient pas protégés. A la Réunion, par contre ils s'en donnent à coeur joie... jusqu'au jour où ils vont avoir de très sérieux ennuis.

Qu'ils aillent au diable !

17.Posté par KLD le 13/09/2014 00:28
16 fait des menaces , c'est ce genre de "surfeurs " qui est une insulte aux vrais amoureux de la mer .

18.Posté par C mickael le 13/09/2014 00:50
Vous etes des copieurs!
INPI N° 100912
Innovation sur la detection GPS et alerte de l'operateur inventé par un concepteur de peche
de la Societé Decatlon France .
et vous osez dire que c'est vous ...! arreter de jouer aux apprentis sorciers ! laissez vivre ces animaux et occupez vous de votre bateau de loisirs .
pas d'inquiettude , l'état comme vous dites va bien s'occuper de vous et cela tres bientot .

19.Posté par massacre-de-requin.gouv.fr le 13/09/2014 08:10
7 requins tigres innocents pour 3 bouledogues présumés coupables c'est un bon rendement!!! nos drumlines savent cibler. On fait mieux que la police blanche en alabama.

20.Posté par a 16 le 13/09/2014 08:12
c'est a cause de moucates comme toi que la prefecture a ciblé son arrêté d'interdiction pour laisser tranquille les kite et les windsurf. Tu t’étais jamais posé la question je parie.

21.Posté par le gouvernement du western australie desavoue son 1er ministre de la drumline le 13/09/2014 08:51
c'est ecrit dans un articel de WA-TODAY du 12 septembre.Le site web du gouvernement desavoue le discours de colin Barnett sur les requins voyou. Ca n'existe que dans les films

--------------------------------
The state government's SharkSmart website addresses the subject of rogue sharks and dismisses the idea.

"Evidence would suggest it's extremely unlikely that a rogue shark has been involved in any WA shark incidents. The 'rogue' shark theory is frequently discussed, particularly in the media. Although it maintains a place in popular belief (thanks to the Jaws movies and similar stories), it is simply an unsubstantiated theory." the website says.

----------------------------------------

traduction: unsubstantiated theory = THEORIE SANS FONDEMENT


-----------------------------------------

The Premier's office was contacted in regard to the matter but would not provide a response.

Traduction: le bureau du premier ministre a telleemnt gagné la honte qu'il prefere mettre un goni sur sa tete

22.Posté par JB Gratez le 13/09/2014 09:44
moi je plonge avec des requins en les attirant avec des appats.
c'est pour ça qu'après, ces requins confiants vont chercher à manger auprès des surfeurs !
mais après avoir gouté, ils se rendent compte que c'est pas bon alors ils relachent.
donc c'est pas la peine de faire tout un plat pour quelques membres en moins !
alors arrêtez de les pêcher svp, vous m'empêchez de prendre de belles photos ...

23.Posté par 17 et 20, de la tête sont des nains ! le 13/09/2014 11:29
Aux petits integristes du requin anthropophage, 17 et 20 : des ennuis peuvent prendre diverses formes y compris judiciaire, d'ailleurs accuser une personne de menace est une diffamation, on essaie les trepanés lol ?
Ensuite, vous devez savoir qu'ici les surfers sont étonnement pacifistes mais a force ils le seront moins... pas de menace mais plutôt un service qu'on vous rend car la rouste, la vraie, legale et tout, elle va arriver. Dis merci mais attends d'avoir fini de macher ton steack de tofu, on parle pas la bouche pleine, mal élevé. On vous prévient c'est tout, alors restez bien planqués derrière vos pc, courageux nains de la tête. Mais attention y a lamya et brigitte qui veillent du haut du mirador lol :)

24.Posté par KLD le 13/09/2014 13:56
a 23 : l'humour , ambiance surfeurs , une ambiance à nulle autres pareils !

25.Posté par tafiole way of life le 13/09/2014 16:56
Oui KLD, ca fait rigoler ce manque de courage chez les gens qui menacent de leur petits poings quand on refuse de ne pas penser comme eux et font dans leur froc devant un bouledogue et souvent la simple évocation de l'ombre d'un aileron.

26.Posté par S. Girard le 13/09/2014 17:06
Il faut pécher ces requins.
Il y en a bien trop !
Les drumlines sont d'excellent dispositifs !

27.Posté par l'australie renonce aux drumlines qui ne marchent pas et coutent cher le 13/09/2014 19:28
il faut prendre exemple sur l'australie; Amorhie Lavergne n'a cessé de le dire dans tous les media: ils sont en avance sur ce sujet qu'ils maitrisent à fond. IL FAUT SUIVRE L EXEMPLE AUSTRALIEN apres celui d HAWAI:

RETIRER LES DRUMLINES



28.Posté par Chépabien Grasquez le 13/09/2014 20:22
Perso je kiffe les drums, surtout en backroom !

29.Posté par KLD le 13/09/2014 21:04
Tafiole , la caricature de nos "surfeurs" pays . déjà gamin , je l'ai trouvé méprisants , ( à l'époque il n'y avait que "des gens de l'extérieur " , qui faisait "du surf ") . Maintenant , il y a des natifs , mais manifestement , ils ont , pour certains , l'esprit des gens arrogants ................. Continuez ..............

30.Posté par Salut Claude ! le 13/09/2014 21:33
donc raconte nous, ton traumatisme remonte à l'enfance ?
es-tu bien suivi ?
ta thérapie sur zinfo/clicanoo fonctionne ?
Est-ce que des pensées vilaines te viennent en regardant des (photos de) requins ?
extériorise, sinon tu ne resoudras jamais ton problème ...

31.Posté par Salut Claude ! le 13/09/2014 21:34
et vas à la librairie, demande un BESCHERELLE. Tu verras c'est utile...

32.Posté par Zoé le 13/09/2014 21:39
Tu sais @23, j'en ai vu quelque uns de ton genre se prendre une branlée devant mes yeux pour pleurer ensuite. Tu en sera étonné si cela t'arrive. Et tes propos sont clairement incitatif au trouble à l'ordre public. Pas besoin de faire "peur" aux autres et de les empêcher de donner leurs avis (puisqu'en réalité on ne risque rien). On a complétement le droit de dénigrer l'action disproportionnée que vous souhaitez employer et dire ce que l'on aime pas chez des gens comme toi.
En règle générale tu comprendras que les incitations à violence n'entraine que de la violence en retour. Et de conseil, méfie toi des apparences. On est loin d'être tous gentils...

33.Posté par KLD est homophobe en plus d''''être antichpéchichte ? le 13/09/2014 21:43
"Tafiole , la caricature de nos "surfeurs" pays . déjà gamin , je l'ai trouvé méprisants"... au moins "tafiole" tu arrives à l'orthographier, c'est pas mal. Par contre insulter les gens avec des références homophobes, ce n'est guère brillant, mais qu'il y a -t-il de brillant chez des gens qui souhaitent à leur prochain de se faire dévorer par des requins, qui vendraient leur grand-mère pour une nouvelle attaque sur un de ces sales surfistes même pas "natifs" et blonds ?

Aussi : "Déjà, gamin, je les trouvais méprisants"... J'ai dû relire plusieurs fois cette tentative de phrase pour en saisir le sens. Apparemment les fanatiques du requin bouledogue ont des soucis d'expression en plus de quelques difficultés à trouver un sens à leur vie.

C'est dommage. C'est navrant ces squalophiles du net incapables de formuler un argument valable basé sur des faits tangibles... on pourrait débattre mais cela n'est pas possible car comme ce triste commentaire l'indique, on comprend le sens (enfin...) de leur "combat pour les requins anthropophages (bouledogues, nous, surfers, on aime les requins de récif à leur place sur le récif, les espèces invasives et dangereuses moins) : leur haine viscérale du monde du surf, une jalousie maladive, un beau gros complexe d'infériorité.

Une fois de plus, c'est dommage.



Ceci dit mon kiki

34.Posté par à zoé le 13/09/2014 21:53
on le sait que vous êtes très méchants : vous prônez la plongée bouledogue en sachant pertinemment que c'est dangereux (criminel) pour les usagers de la mer non plongeurs bouteille...

35.Posté par KLD le 13/09/2014 22:06
Merci Zoé , de remonter le débat face à nos "amis " surfeurs , que tout le monde a à l'œil , d'ailleurs , pour les meilleurs d'entre eux , qui se sont reconvertis en "élus" , leurs passés ' d'"emplois fictifs " montre bien la "noblesse" de leurs causes et de leurs attitudes .

36.Posté par KLD le 13/09/2014 22:16
Je me marre , allez y , allez y avec vos "smarts " drums lignes et votre arrogance , l'économie de l'ile ne repose pas sur vous et "la nature" vous apprendra l'humilité , car manifestement la mer ne vous l'apprends pas . Et quand au Bescherelle , excuse à mwin , si mi écri pas bien " en français" !

37.Posté par KLD le 13/09/2014 23:41
Je viens de réaliser ( et oui , je suis naif) le sens du mot tafiole dans votre "langage " . Bon ben , moi perso "mi aima à zot out" . Quant à votre vulgarité , chers amis "surfeurs " ( je sais que ce n'est pas les plus sympas qui interviennent sur ce forum, !) bien à vous de mon bac +5 .

38.Posté par l australie renonce aux drumlines qui ne marchent pas et coutent cher le 14/09/2014 09:36
les insultes ne peuvent faire un ecran de fumée à la realité: l AUSTRALIE ET HAWAI ont abandonné les drumlines

39.Posté par madame Claude le 14/09/2014 12:16
Ca sent le naufrage 2.0 .... Madame Claude ne sait pas trop bien ecrire français et du coup tente le créole fort maladroitement mais ne trompe personne. "Mi aim a zot out"...fe pitie mounwar.Defaite. Madame Claude croit aussi que le sens du mot tafiole varie selon que l'on est un vilain surfiste ou pas. Outre un besherelles je vous inviterais, mon brave madame Claude, à vous rapprocher d'un dictionnaire français mais également créole. Enfin Zoé semble perdue et son dernier commentaire traduit manifestement une surcharge cognitive, une confusion totale. Bref, la grosse loose...

40.Posté par madame Claude baque plusse sinke le 14/09/2014 12:25
Je n'avais pas vu ça : "bien à vous de mon bac+5". Fe vremen pitié mais vremen.... alle tir in fey et bon dimanche kan mem le "natif"(eclats de rire). Merci de montrer le niveau des opposants à la securisation des plages., nivo kabo d'fon !

41.Posté par tafiole way of life le 14/09/2014 15:05
c'est quoi c'est gens qui se delectent de vivre dans la couardise et la peur au point d'en faire un mode de vie jusqu'a la peur des ailerons de raie aigle dans le lagon!!!

et après venir pleurnicher comme des chouineuses parce qu'elles n'assument pas. mais oui commentaire 33 tu as le droit d'exister. Un ecosysteme c'est comme une foret : des grand arbres qui montent chercher la lumiere et de l'humus comme toi.

42.Posté par Antonin RU le 14/09/2014 15:50
Bon les gars, on n'est pas d'accord, mais on n'est peut être pas obligé de s'insulter, non ? Essayons d'être courtois et convaincants.

Quant à l'orthographe, je dirais qu'on s'en tape. Je trouve qu'on s'éloigne du débat quand on attaque son adversaire sur son orthographe.

Je rejoins ce que disait l'auteur de l'article 16. Je pense vraiment que ces associations sont sectaires et misanthropes. Elles ont la haine du genre humain. C'est la raison pour laquelle je trouve leurs propos manichéens et éloignés des réalités. Elles ne cherchent pas à comprendre réellement ce qui se passe, car elles ont des apriori, des idées toutes faites sur le monde. Pour elles l'homme est forcément mauvais et s'oppose à la nature. Elles considèrent qu''il n'en fait pas partie. C'est, à mon avis, une vision simpliste et passionnelle du monde.

Je ne leur fais pas du tout confiance.

43.Posté par La presse reunionnaise aussi relate l abandon des drumlines en Australie apres Hawai le 14/09/2014 16:41
d'accord avec le commentaire 42 sur l'orthographe et les propos manichéens; D'ailleurs quand on lit les surfeurs abrité derrière leur smatphone qui menacent de tototcher tout en criant leur peur panique des raies aigles dans et hors lagon qu'ils n'osent pas affronter ca fait penser à la dualité non manichéeene de conchita Wurst: la barbe et la robe en même temps. Ca illustre parfaitement leur personnalité duale tout en complexité.

Pour ce qui est des arguments de fond, il te suffit de te referer tout simplement à la raison qui a fait que l'australie abandonne les drumlines en suivant l'exemple d'hawai.
C'est l'Autorité pour la Protection de l'Environnement et la Société australienne de conservation des aires marines qui a posé les arguments.

44.Posté par L'AUSTRALIE N'ABANDONNE PAS LES DRUMLINES !!!!!!!!!!!!!!!!!!! le 14/09/2014 20:29
déjà l’Australie de l’ouest n’a pas interdit les drums lines bien au contraire et le débat continu car le gouvernent de la WA n’approuve pas les conseils de certaines instances nationales limitant l’action des drums sur le requins blancs. le WA (Australie de l’ouest) ne comprend pas pourquoi dans les 2 états du Queensland et du NSW les drums lines ne seront jamais remisent en question, bien au contraire, alors que chez eux oui. l’arrêt est seulement provisoire car le vote du budget dépend de ces instances. à la prochaine attaque les drums re apparaitrons. rappelons que chez eux plus de 170 requins ont été pris, certains relâchés.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales