Société

A la recherche du député fantôme


Sera-ce le refrain de la campagne électorale ? Un brin d'humour décalé ne fait en tout cas pas de mal dans la dure vie de la politique.

"Le nouveau tube de la campagne électorale 2012" comme le prédit son auteur Robert Marceline veut avant tout faire passer un message. Intitulé : "les belles promesses ou la fin d’un député fantôme", le morceau attaque frontalement ces élus absents le temps de leur mandat et qui ressurgissent pour la campagne.  

"Je me suis inspiré de l’au-delà. J’ai écrit cette chanson en parodiant la vie d’un député fantôme. Cela commence comme ça : Je me demande tous les matins en me rasant : « quand est-ce que je l’ai entendu parler ? Combien de fois ? Combien de jours ? Je ne connais ni son nom ni son prénom. Moi je l’appelle le député fantôme. Trop de promesses pendant la campagne électorale. Des belles paroles, des belles promesses. Mais pour quoi faire. Moi ce que je veux c’est du concret monsieur … Et pour la musique, les fans reconnaitront…" annonce l'auteur.

"Pour finir je dirai : Le changement est imminent. Le changement c’est ici et maintenant"

A la recherche du député fantôme
Lundi 9 Avril 2012 - 11:50
.
Lu 2474 fois




1.Posté par Michel le 09/04/2012 13:25
C'est un peu gros doigt ce clip clandestin du PS dont la chanson finit par le refrain "Le changement c'est maintenant". Mais ce qui est aussi gros doigt, c'est de le présenter sans signaler son parti prix politique car il est clair au vu des paroles que c'est une commande politique qui vise sans le nommer RPV alors qu'on pourrait s'intéresser au bilan de JC Fruteau ou de Lebreton...

2.Posté par Stop le 09/04/2012 15:15
Tous les mêmes!!!!!

3.Posté par Tous contre les fantômes le 09/04/2012 19:15
Tous les députés y connait rien ni taz a nou pendant la campagne et pendant 5 ans nou mange salade

4.Posté par Gajik le 09/04/2012 21:56
Je préfère un député absent qui ne fait de mal à personne et ne fait que voler son seul salaire, plutôt qu'un député militant de la cause ultra-libérale obsédé par le service aux marchands et au Marché qui va quintupler ses indemnités par ses actes de compromission ou de corruption (légale, indirecte ou illégale).

Pour un peu plus d'intelligence en politique et en économie, écoutez cette vidéo de Etienne Chouard et Myret Zaki, après le livre des économistes atterrés. On ne peut pas écouter et ré- écouter cette vidéo puis continuer à croire en l'honnêteté des quelque député que ce soit, notre système politico-économique étant fondamentalement vicié sur ses bases. Le personne du député n'est pas en cause, c'est notre système démocratique qui est malade.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales