Economie

A la Réunion, le marché publicitaire représente 900 emplois et 200 millions d'euros


A la Réunion, le marché publicitaire représente 900 emplois et 200 millions d'euros
Hier, se tenait à l'IAE (Institut d'administration des Entreprises) la présentation par IPSOS Océan Indien du premier observatoire du marché de la publicité à la Réunion. Une étude commandée par l'AACC (Association des Agences-Conseils en Communication) de la Réunion pour connaitre le poids de la filière et les attentes des différents acteurs du milieu gravitant autour de la publicité à la Réunion.

"L'étude permet d'éclairer l'estimation du poids de la filière publicité, notamment la répartition des investissements publicitaires", explique Armelle Garnier, directrice études et méthodes à IPSOS Océan Indien. A la Réunion, la filière publicité représente 900 emplois pour un chiffre d'affaires estimé à plus de 200 millions d'euros pour l'année 2011. Malgré l'effet crise qui s'est installé dans l'île depuis 2008, l'investissement publicitaire se porte "bien" et est en augmentation depuis le début de cette année par rapport à l'année 2011.

"Les annonceurs sont dans une logique de plus communiquer pour survivre à la crise", souligne Armelle Garnier. Des annonceurs qui investissent majoritairement sur la télévision (35%), suivie par la presse (25%), la radio (16%), l'affichage (13%). Le nouveau média, internet ne représente que 10% des investissements médias à la Réunion.

Un réel manque de communication dans la chaîne

Cette étude avait pour objectif de montrer les relations qui existent entre annonceurs, agences, sociétés de production et régies publicitaires. "Le but était d'interroger les acteurs de la filière sur leurs relations", ajoute-t-elle. Même si tous sont unanimes pour "souligner" le professionnalisme de chacun, les critiques se focalisent sur les prix pratiqués et l'opacité qui existe sur les tarifs. "En retour les agences et sous-traitants regrettent que les annonceurs n'énoncent pas clairement les objectifs. Ils regrettent que les moyens financiers et le niveau d'expertise des interlocuteurs ne soient par toujours à la hauteur des exigences", explique l'étude IPSOS.

Bizarrement, alors que ces acteurs travaillent pour les médias, dans le domaine de la publicité, l'étude soulève un réel manque de "communication" dans la chaîne. "Il y a une absolue nécessité que les acteurs proposent des solutions adaptées aux besoins", conclut Armelle Garnier.

Cet observatoire du marché publicitaire à la Réunion doit être renouvelé chaque année.
Mercredi 28 Mars 2012 - 10:23
Lu 2101 fois




1.Posté par Melenchon viens! le 28/03/2012 11:33
200 millions d'euros qui viennent grever les prix et le pouvoir d'achat. Une sorte de TVA privée qui sert a financer des emplois sous payés et des parasites qui s'engraissent.

2.Posté par DON PAKÉ le 28/03/2012 13:44
ET ALORS ???? QU'EST CE QU'ON S'EN FOUS ! Y A PLUS DE PUB QUE DE FILMS A LA TÉLÉ OU SUR INTERNET C'EST TELLEMENT CHIANT ! STOP LA PUB !

3.Posté par polo974 le 28/03/2012 14:53
donc plus de 220000 euros par emploi.

ça fait cher de l'emploi, et en plus il sont improductifs...


4.Posté par colaire le 28/03/2012 19:56
pfffffffff 900 emplois et 20 Réunionnais qu'ils ont recruté pour ensuite nous voler notre travail et faire venir leur amis se dorer la pilule au soleil !!!!!!!!!!!!!!!!! je ne dit pas ça pour la boite de com qui a fait scandale récemment .
Elles sont toutes les mêmes.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales