Politique

A la Nordev, Najat Vallaud-Belkacem défend l'action du gouvernement


A la Nordev, Najat Vallaud-Belkacem défend l'action du gouvernement
Son discours ne devait durer que vingt minutes, mais il a finalement duré près d'une heure. Devant une salle comble réunissant élus, chefs d'entreprises, étudiants, ou encore simples citoyens, Najat Vallaud-Belkacem a défendu sans vergogne le politique du gouvernement Ayrault, au parc des Expositions de Saint-Denis.
 
"Un éveil à la liberté et à la dignité de l'homme"

Un discours sans surprises et plein d'empathie pour la Réunion. Elle a commencé son discours en citant François Mitterrand : "Il avait eu ces mots sur la culture réunionnaise : c'est un éveil à la liberté et à la dignité de l'homme. J'ai ressenti ça aussi", a-t-elle expliqué.
Concédant que sa visite de 48 heures était "trop courte", elle a avoué avoir "beaucoup appris sur la Réunion. La Réunion est très attendue par la République pas seulement comme une partie du territoire républicain". La Réunion, "c’est aussi une partie de son âme qui lui donne beaucoup de sens", a-t-elle ajouté.

Sur le fond, que retenir de ce discours ? Najat Vallaud Belkacem a défendu l'action du gouvernement à la Réunion, en rappelant que le budget du ministère des Outres-mers était un des seuls à avoir augmenter et revenant assez longuement sur les emplois d'avenir et sur les contrats aidés.

A la Nordev, Najat Vallaud-Belkacem défend l'action du gouvernement
100 emplois d'avenir signés à ce jour

Selon elle, ces contrats sont des "solutions mobilisables pour le court terme et en même temps un tremplin pour un accès durable dans l'emploi", selon elle. "Aujourd'hui 100 emplois d'avenir ont été signés et plus de 500 en cours d'instruction", à la Réunion. Elle souhaite que ce "dispositif continue à monter en puissance" et appelle "les employeurs", collectivités et associations, "à prendre leur responsabilité". Rappelons que la Réunion est dôtée de 5.000 emplois d'avenir pour l'année 2013.

Au sujet des contrats aidés, elle a rappelé que le gouvernement souhaite progressivement "rapprocher la durée de ces contrats à 12 mois", bien que les maires de la Réunion ont demandé à revenir sur des contrats de six mois. "L'objectif, c'est l'insertion durable dans l'emploi. Il faut que les jeunes puissent ressortir avec des perspectives. Nous ne sommes pas là pour faire du chiffre à court terme", a-t-elle martelé.

Le bouclier-qualité-prix, "une étape importante, même si ça ne résoudra pas tout"

Elle a ensuite défendu différentes mesures phares du gouvernement comme les contrats de génération ou encore sur la garantie jeune.  Elle a défendu également la loi sur la vie chère. "Cette loi a déjà permis le plafonnement des frais bancaires. Dans les jours qui viennent les préfets vont pouvoir clore les négociations sur le bouclier qualité prix, qui aboutira à la modération des prix d'une centaine de produits. C'est une étape importante, même si ça ne résoudra pas tout", a-t-elle souligné.


Enfin, elle a eu une pensée pour Anne-Marie Collomp, la femme de l'otage Francis Collomp. "Nous sommes à ses côtés (Anne Marie Collomp) dans l'épreuve qu'elle traverse", a-t-elle assuré, confirmant l'arrivée du directeur du centre de crise du ministère des Affaires étrangères, Dominique Le Bret qui lui apportera "les dernières informations dont dispose le gouvernement".

Najat Vallaud-Belkacem a ensuite pris part à une séance de questions-réponses. Beaucoup de jeunes ont pris la parole, et la ministre a tenté de répondre aux problématiques posées, la plupart du temps sur le chômage et la jeunesse.
Samedi 23 Février 2013 - 18:05
Lu 2256 fois




1.Posté par Collectif Gardien Nout Pei le 23/02/2013 21:43

Le Collectif Gardien Nout Pei avec l' association Stop Injustice devant le parc des expos Ouvert au public par le Ministre et fermé par certains élus ! le Message est quand même passé Qui sont ceux…

2.Posté par labri le 24/02/2013 05:58
Les étudiants n'avaient d'autres choix que d'assister au meeting,menacés qu'ils étaient,en cas de non participation, par le Président de l'Université! A propos où est passé ce scoop qui alimentait vos colonnes hier encore? Je ne doute pas d'une très prochaine explication de l'auteur,c'est la moindre des politesses qu'un journaliste doit à ses lecteurs!

3.Posté par Visite turistique le 24/02/2013 07:09
Que retenir de cette visite, seulement la phrase qui va bien : "peut-on discuter en dehors de cette salle pour que je puisse découvrir votre ile."
C'était bien une visite touristique sauf qu'elle n'avait pas prévu la pluie donc pas d'hélico

4.Posté par noe le 24/02/2013 07:11
Après la leçon de pédagogie , tout le monde est rentré chez lui avec plein d'espoir ... Surtout qu'après le cocktail avec champagne et ti fours ...
On a bien mangé , on a bien écouté ...

Quelques énergumènes avec des pétroleuses ont essayé de gâcher cette belle ambiance , mais ils ont été repoussés au loin avec leurs banderolles à la con bourrées de fautes en zoboz !

5.Posté par La chienlit, c'est maintenant le 24/02/2013 08:35
Elle a défendu, SANS VERGOGNE, et devant un auditoire obligé d'etre là , la politique de ce gouvernement. Il est vrai que c'est une nécessité tant c'est une politique nulle, nullissime ;;;Avec son petit col claudine, elle ne fait vraiment pas le poids.
Au fait on n'a ni vu ni
entendu celle qui est , dit-elle, à l'origine de ce déplacement pour rien. J'ai nommé MORPHE, l'endormeuse, qui elle ne fait pas le poids non plus, mais alors pas du tout;; Celà a été un supplice de moins pour nos yeux et nos oreilles.

6.Posté par Collectif gardien Nout péï le 24/02/2013 08:46 (depuis mobile)
Cher NOÉ !
Tu veux parler de la banderole intitulé : NON à LA RÉPUBLIQUE BANANIÈRE,
Réyoné ROUV ZOT YEUX ?
C'était la seule banderole donc c'est de nous que tu parles !

7.Posté par gardien nout péï le 24/02/2013 11:33 (depuis mobile)
Noé !!! Merci de nous préciser les fautes que tu aurais détectées ! Sais-tu combien de cas d'injustices nous contribuons a régler avant de nous juger de la sorte ? Honte à toi, tu déshonores la réunion avec tes réflexions minables !

8.Posté par Harry le 24/02/2013 13:10 (depuis mobile)
Noe tete de chien

9.Posté par noe le 24/02/2013 15:28
« L'homme fort dit : je suis. Et il a raison. Il est. L'homme médiocre dit également : je suis. Et lui aussi a raison. Il suit. » (Victor HUGO)

Ceux qui veulent accomplir une révolution , doivent savoir faire un tour complet sur eux-mêmes , autant dire revenir au point de départ ... Moi je suis capable du pire comme du meilleur mais pour le pire , je suis tj le meilleur !

"Celui qui se range en paroles seulement du côté du peuple révolutionnaire, mais agit tout autrement, est un révolutionnaire en paroles; celui-là est un parfait révolutionnaire qui se range non seulement en paroles mais en actes du côté du peuple révolutionnaire." (Mao)

10.Posté par Logique le 24/02/2013 17:57 (depuis mobile)
Noé ! Un tour dans un asile te ferait le plus grand bien mais tu risques d'achever tes copains de chambre avec tes bêtises ! A mon avis, tu ne bandes plus et tu dis des conneries !

11.Posté par L'Ardéchoise le 24/02/2013 18:43
Gardien nout pèï, collectif ou pas, vous déshonorez votre île en négligeant de lui donner ce qui lui revient : un L et un R majuscules, sans lesquels elle n'existe pas, et n'est plus "qu'un groupe de personnes rassemblées"; c'est toutefois beaucoup dire si l'on ne compte que votre collectif...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales