Economie

A l'aide du dispositif "Nacre", 502 entreprises ont été créées depuis 2009

La DIECCTE (Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) de la Réunion et la Caisse des Dépôts et Consignations ont tenu, ce jour, une réunion du comité de pilotage du dispositif Nacre. Depuis mars 2009, 1495 personnes ont bénéficié à la Réunion de ce dispositif, 502 entreprises ont été créées pour un montant global d'investissement dans l'économie réunionnaise de 16,5 millions d'euros.


A l'aide du dispositif "Nacre", 502 entreprises ont été créées depuis 2009
Une réunion entre la La DIECCTE (Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) de la Réunion et la Caisse des Dépôts et Consignations a permis ce jour de réaliser un bilan d'étapes concernant le dispositif Nacre. Ce dispositif, mis en place par l’Etat, Nacre vise à aider les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires de minima sociaux à créer ou reprendre une entreprise.

Depuis mars 2009, 502 entreprises ont été créées pour un montant global d'investissement dans l'économie réunionnaise de 16,5 millions d'euros. Au total près de 3,2 millions d'euros de prêt à taux zéro Nacre ont été décaissés pour un effet levier auprès du secteur bancaire local de 2,29 fois soit 7,3 millions d'euros de prêts bancaires complémentaires.

En 2011, le profil type du bénéficiaire réunionnais est un demandeur d'emploi de niveau Bac d'environ 40 ans qui a créé une activité commerciale, a obtenu 5 555 euros de prêt NACRE à taux zéro remboursable sur 5 ans assorti d'un prêt complémentaire de 13 596 euros.

Descriptif du dispositif

Qu'il s'agisse de créer ou de reprendre une entreprise, les premières étapes sont cruciales pour assurer la pérennité du projet. Aujourd’hui, près d'une entreprise sur deux ne passe pas le cap des 3 ans. Pour répondre à cette problématique, la DIECCTE et la Caisse des Dépôts et Consignations proposent le dispositif national NACRE aux personnes sans emploi ou rencontrant des difficultés durables dans l’emploi (demandeurs d’emploi, bénéficiaires de minima sociaux, salariés repreneurs de leur entreprise, etc.).

Ce dispositif est un accompagnement en 3 phases métier pour les créateurs-repreneurs d’entreprise :

·  Phase 1. Aide au montage du projet :
D’une durée de 4 mois maximale étendue à 6 mois en cas de reprise d’entreprise, cette phase permet au porteur de projet de bénéficier de l’aide d’un opérateur Nacre, spécialiste de la création-reprise d’entreprise, pour l’élaboration d’un dossier économique complet à présenter aux financeurs potentiels.

·  Phase 2. Appui pour le financement du projet :
D’une durée maximale de 4 mois portée à 6 mois en cas de reprise d’entreprise, cette phase a pour but la structuration et validation du plan de financement du projet de création ou de reprise envisagée. Elle consiste également à accompagner le porteur de projet dans ses relations avec les partenaires bancaires. Durant cette phase, le créateur peut bénéficier du prêt Nacre à taux Zéro d'un montant maximal de 10 000 euros, remboursable dans un délai maximum de cinq ans, conditionné par l’obtention d’un prêt bancaire ou assimilé au moins égal dans son montant et dans sa durée.

·  Phase 3. Appui au développement de l’entreprise :
D’une durée de 3 ans, cette phase est un appui essentiel au démarrage de l’activité du porteur et lui permet d’être conseillé dans ses choix de gestion, dans ses stratégies de développement, pour l’embauche de salariés, ...


Comment bénéficier de cet accompagnement personnalisé ?
Il faut s'adresser à l'un des sept opérateurs conventionnés par l'Etat à la Réunion : ADIE, Boutique de Gestion, Chambre de Commerce et d'Industrie, Chambre de Métiers et de l'Artisanat, Fiduciaire des Mascareignes, Réunion Active, Réunion Entreprendre.
Jeudi 23 Août 2012 - 16:57
.
Lu 1220 fois




1.Posté par Thierry le 23/08/2012 17:20
Gageons que ce dispositif ne soit pas à son tour SUPPRIMé ... et par qui ??? je vous laisse deviner !!

C'est juste BEAU d'entendre que le monde est AUSSI ACTIF ... des initiatives TROP SOUVENT non mise en avant ... et qui ferait du bien à notre société ... Il y a aussi ceux qui troussent leurs manches et vont TRANSPIRER, et créer de l'emploi ...

2.Posté par BBBB le 24/08/2012 02:24
50% de déchet à 3 ans, reste 250. Combien à l'échéance (5ans) du prêt? 100, allez 150? 10,5 millions de prêts, dont 1/3 d'argent public, irrécupérables pour 6 à 7 millions, pour 30 micro-entreprises viables par an à tout casser? BBBB: Bravo, bien beau bilan! Foutage, oui!

3.Posté par DON PAKE le 24/08/2012 02:37
Moi ils ont mis 1 an avant de me donner un avis favorable, sans aucun signe de vie malgré mes demandes de suivi... Résultat mes fournisseurs potentiels m'ont lâché (normal). L'ADIE gère des demandes de prêt comme si c'était son propre pognon... Bref du pipo comme le pôle emploi ; pourtant les gens veulent bosser, on les rabaisse et on leur dit trop souvent que c'est impossible... Ou est l'accompagnement positif humain ? Quand allons nous réunir des porteurs du même type de projet ensemble ? Après on se plaint que les RSA sont des assistés, on fait tout pour qu'ils le restent malheureusement. Enfin qui au seuil de pauvreté tentera de souscrire un prêt ? Risqué non ? Sur ces 502 entreprises en 3 ans (depuis 2009 si je lis bien l"article) combien sont encore en vie ???? En résumé NACRE c'est l'anagramme de ECRAN de fumée mdrrrr.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales