Politique

A l'Assemblée, H. Bello demande l'appui du gouvernement pour contrer le requin


A l'Assemblée, H. Bello demande l'appui du gouvernement pour contrer le requin
La séance publique à l'assemblée nationale de mardi a donné lieu à un échange inédit sur la thématique des attaques de requins à l'île de la Réunion. Directement concernée, la députée-maire de Saint-Paul a alerté le Premier ministre, François Fillon.

La réponse gouvernementale viendra de Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l’écologie et du Développement durable, qui a par ailleurs annoncé son prochain déplacement à la Réunion. "D’ici la fin de l'année", a-t-elle dit sans plus de précision.

Discours d'Huguette Bello :

"Depuis le début de cette année, la Réunion a subi cinq attaques de requins. A deux reprises, elles ont été mortelles. L’émotion est vive chez les usagers de la mer et l’inquiétude grandit au sein de la population réunionnaise. Pour prévenir de nouveaux drames, une procédure d’information et d’alerte intégrant ce risque d’attaques est en cours de finalisation.

Mais sécuriser la station balnéaire nécessite de cerner au mieux les causes qui sont à l’origine de ces attaques et d’avoir une meilleure connaissance scientifique du comportement des requins. Les études doivent débuter ces jours-ci et il est important qu’elles puissent bénéficier de l’expertise internationale la plus efficace. C’est à cette condition que pourront être prises les mesures les plus appropriées à la protection des zones de baignade.

Ces attaques répétées ont immédiatement eu des répercussions sur l’ensemble des activités de la station balnéaire endeuillée. Les chiffres d’affaires y sont en chute libre et l’une des plus importantes zones touristiques de la Réunion subit actuellement de graves difficultés. Si l’on veut éviter une catastrophe économique, il est urgent que des mesures de soutien spécifiques soient adoptées.

Dans ce 21ème siècle où les promesses de mieux connaître la mer et les océans se multiplient, il est important que la France, deuxième puissance maritime mondiale, lance, à son tour, un grand programme d'études scientifiques sur le comportement des requins, comme l'ont déjà fait les Etats-Unis, l'Australie ou l'Afrique du Sud.

Aussi, nous souhaitons savoir comment le gouvernement entend accompagner la recherche sur les milieux océaniques que ces drames rendent désormais prioritaire"
.
Mercredi 12 Octobre 2011 - 08:42
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1297 fois




1.Posté par guepe le 12/10/2011 09:37
Après avoir " tapé" sur le gouvernement lors de ses discours, elle fait appel maintenant au gouvernement....y perde l'air Mme Bello.....on connaît votre rapidité pour anticiper....vos difficultés pour gérer cette commune qui subit vos incompétences.............

2.Posté par michel le 12/10/2011 09:46
"H. Bello demande l'appui du gouvernement pour contrer le requin" Et que lui répond le gouvernement ? "C'est ton pays? Démerde toi !"

3.Posté par Pcr: un monde de requins le 12/10/2011 10:05 (depuis mobile)
Et penchard lui a repondu que c est l irt qui a prepare la nouvelle signaletique (a la demande de Jacqueline Farreyrol)
et que la region a décidé de travailler avec les experts internationaux pour bénéficier de leur expertise.
Quelle utilité de lancer une etude franco francaise maintenant et de perdre plein de temps alors qu kn peut rapidement bénéficier des expériences d autres pays dans ce somaine?
Fallait bien que bello cause sur quelque chose...

4.Posté par Jeanneau le 12/10/2011 10:56
Huguette Bello, qui connaît bien son île, joue à l'autruche ! La principale cause de la prolifération des requins est le remarquable garde-manger de la côte Ouest, plus copieux d'une année à l'autre ! Les eaux usées des restaurants et autres entreprises ne sont pas traitées convenablement et les déchets des ravines apportés en mer à chaque épisode pluvieux font aussi la joie des squales. On attend une bonne station d'épuration aux normes européennes et une bonne gestion des ravines ! Les sous manquent ! Et pourtant le TCO fait son ti casse social en distribuant un bon pactole à ses 29 vice-présidents, rétribués chacun 1780 euros par mois ! Il ne reste pas grand chose pour la fameuse station d'épuration !

Et son diable de Sarkozy est-il encore responsable de tout cela?

5.Posté par bertel le 12/10/2011 10:18
bertel
Je n'y crois pas ! Elle l'a fait ! Pour une fois je vais rejoindre le camp de ceux qui critiquent les enfants gâtés !

Pourquoi avons-nous des élus locaux si à chaque problème local, il faut aller quémander la solidarité nationale. Cette solidarité s'exerce déjà ! Il appartient à ceux qui ont demandé à être les élus de ce DOM de résoudre les problèmes.

Beaucoup de personnes, même si je trouve qu'il y a eu trop de racistes des deux côtés, se sont exprimés sur le problème requin. Nous savons que la pose de filets n'est pas une solution or c'est la seule solution facile qui pourrait nécessiter une aide exceptionnelle de l'état.

Tous les autres éléments, liés ou pas à ce problème, mais cités par ceux qui se sont exprimés utilement sur le sujet peuvent être traités localement :
- réserve marine,
- DCP
- habitudes des pêcheurs (vidage des poissons à proximité immédiate des côtes)
- salubrité des ravines,
- pollutions diverses liées aux constructions illégales en bord de mer et à l'absence de stations d'épurations correspondant aux normes exigées par l'accroissement de la population,
- ....

Quant aux baleines visitant nos eaux, si jamais il y avait un lien de cause à effet sur la présence de plus de squales, je ne vois vraiment pas ce que le gouvernement pourrait faire. Mais bon, Mme Bello aura fait son numéro et une ministre de plus viendra nous visiter avant la fin de l'année. Elle est pas belle la vie ?

Bertel de Vacoa



6.Posté par noe le 12/10/2011 11:11
Mme Bello est dans son rôle de députée ....Elle interpelle le gouvernement à l'Assemblée Nationale ...

Mais dans son rôle de députée de l'Opposition , elle a le droit de dire tout haut ce qui ne va pas ...ce qu'elle pense de la politique du gouvernement ....

7.Posté par jipi974 le 12/10/2011 11:54
Eh oui, quand on a des caisses vides et un manque d'intérêt certain pour la zone des plages et ses habitants ( comme son prédecesseur d'ailleurs ), tout en oubliant que ce secteur est un des principaux apporteur de contributions municipales, il ne reste plus que se tourner vers les autres pour qu'ils payent...
Mais à un moment, il faudra peut-être qu'elle cesse ses coups de COM répétitifs ( bien aidée par son mari ) à l'encontre du reste du monde, car cela ressemble un peu à celui ou celle qui a pour habitude de cracher dans la soupe...
Mais faute de projets, la com reste encore ce qu'il y a de mieux....

8.Posté par Caton2 le 12/10/2011 12:11
3. Effectivement. De plus, je le rappelle encore une fois, nous avons deux études de l'IFREMER qui défrichent très bien le terrain. Ce que fait Madame Bello depuis le début de cette histoire de requins, c'est de la gesticulation. Elle se donne en spectacle pour qu'on imagine qu'elle agit. Finalement, bien qu'elle fasse habituellement beaucoup d'effort pour se démarquer de la politique politicienne, elle nous démontre qu'elle ne vaut pas plus cher que Vergès et consorts. Sauf que son numéro de transformisme, de gramoune en tribun, tient plus de Shirley et Dino que de Brachetti...

9.Posté par MENEPHON le 12/10/2011 14:31
Faudrait savoir quoué zot y veut, zot y di mairie St Paul y fé pas rien pou requins quand Bello y intervient à l'AN zot y critique. Quoué fo faire alors?
Si elle demande l'aide de l'Etat c'est pourque celui-ci assume aussi sa responsabilité car la mer , le domaine maritime y appartient pas la mairie St Paul, l'Etat lé le 1er concerné, y fo que li mèt aussi la main à la pate.
Moin mi di que cette femme lé courageuse, humble, et unique car personne jusqu'à présent y arriv à elle à la cheville et ça y fé chier un tas de moune.
Et puis tout le ban commerçants y crient sur boucan pcq na pu clients, bien fait pou zot , traite toutes clients pareils après na parle baisse CA.Parce que ma la eu l'occasion en tant que ti créole fréquentent un 2 coups les bars de la place, y falé pleure derrière zot pou serv à ou, nou navé pas droit à un amuse bouche avec l'apéritif tandis que le ptit métro tout sat li té demand té servi su un plateau doré.
Arét ralé, un dimanche nout tout na débarq boucan pou un grand picnic sur nout plage, oui mi di bien nout plage, nout pays.

10.Posté par mu'adib le 12/10/2011 20:52
demandez surtout de l'aide contre la vie chère, pour ceux qui ne sont pas fonctionnaire qui travaille pour toucher une misère mais suffisante pour avoir aucune aide de l'état. qui paie toutes les factures et ses impots

11.Posté par Caton2 le 12/10/2011 23:19
10. Des gens comme vous n'intéressent pas les politiques, hélas.
Les politiques s'intéressent à ceux qui sont dans la misère, parce qu'ils seront à leur botte après que, grâce à leur intervention, ces déshérités auront reçu des aides ou des emplois bidons; et aux riches parce qu'en les aidant à être encore plus riches, il recevront en retour leur contribution financière.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales