Politique

A Paris, les maires d'outre-mer attendent des réponses sur la réforme territoriale

Depuis hier et jusqu'à jeudi se tient à Paris le 93ème Congrès des maires de France. A cette occasion, les maires de l'outre-mer ont été invités hier soir à l'Hôtel de ville de Paris par son maire, Bertrand Delanoë en présence de la ministre chargée de l’Outre-mer, Marie-Luce Penchard, tous deux entourés de présidents d’associations départementales, d’élus et de représentants de la société civile des DOM. La délégation d'outre-mer sera également reçue au Sénat et à l'Assemblée nationale demain mercredi et jeudi pour clôturer le Congrès 2010 des maires de France. Congrès qui se tient dans un climat particulier suite à la réforme territoriale adoptée la semaine dernière.


Paris, le 16 novembre 2009. Les maires d'outre-mer reçus par Brice Hortefeux, ministre de l'outre-mer
Paris, le 16 novembre 2009. Les maires d'outre-mer reçus par Brice Hortefeux, ministre de l'outre-mer
C'est donc hier soir à 17h que les maires d'outre-mer ont été reçus à Paris en guise d'inauguration du traditionnel Congrès des maires de France, 93ème du nom. Cette réception sera suivie pour les maires de l'outre-mer par une réception dans les murs du Palais du Luxembourg et du Palais Bourbon demain mercredi et jeudi matin.

Plus largement, cet événement, organisé par l’Association des maires de France (AMF) devra répondre aux nombreuses interrogations des élus locaux quant au futur redécoupage administratif voulu par la toute récente réforme territoriale.

En préambule, la ministre de l'outre-mer a voulu séduire son auditoire composé d'élus d'outre-mer : "Cette rencontre est pour moi une occasion de pouvoir m’adresser à vous et surtout de pouvoir partager et mieux comprendre les préoccupations qui sont les vôtres dans l’exercice passionnant mais si exigeant de vos fonctions. (...) votre engagement et votre détermination sont essentiels pour améliorer les conditions de vie de nos concitoyens. Je le redis, ce soir, (…) parce que c’est important pour moi qui ai effectuée une partie de ma carrière au sein des collectivités territoriales : les maires, les exécutifs des communautés et leurs adjoints incarnent la République du quotidien et de la proximité. Et nous avons ce point en commun : c’est d’être issus de cette République des territoires".

Au-delà des solennités et autres réceptions de circonstance en cet événement traditionnel, le rendez-vous s'inscrit cette année dans un contexte particulier, marqué par l'adoption, certes dans la difficulté, de la réforme territoriale par le Parlement.

La question du partage des compétences dans le nouveau dispositif qui prendra place progressivement à partir de 2012 et ce jusqu'en 2015, sera au cœur des discussions de ce congrès.

Le 16 novembre 2009, Brice Hortefeux accueille les élus d'outre-mer en compagnie de Marie-Luce Penchard
Le 16 novembre 2009, Brice Hortefeux accueille les élus d'outre-mer en compagnie de Marie-Luce Penchard
A ce titre, des ateliers feront l'état des lieux sur le sujet des "moyens pour améliorer l’autonomie financière des communes" par exemple. Un autre atelier, intitulé "Préservation de la biodiversité et lutte contre les pollutions" sera l’occasion pour les maires d’outre-mer de rappeler la place prépondérante des régions des ultra périphériques dans ce domaine. Une manière de consacrer, avec quelques semaines d'avance, l'année 2011 comme celle de l'outre-mer français.

Le président de la République devra convaincre sur sa réforme territoriale

L'autre thème abordé sera celui de la fameuse question de la dépendance financière des collectivités vis-à-vis des dotations de l'Etat et autres non transferts financiers attendus à hauteur des compétences transférées depuis 2003 et 2004 suite aux lois de décentralisation (NDLR : Acte II de la décentralisation).

Sur ce point, le président de la République, Nicolas Sarkozy, est attendu aujourd'hui au Parc des expositions de la Porte de Versailles pour une intervention sur le thème "Demain, quel rôle et quels moyens pour les communes et leurs intercommunalités ?".

L'occasion pour le chef de l'Etat de rassurer, une nouvelle fois, sur les grandes lignes d'une réforme voulue par le... candidat Sarkozy cette fois, c'était déjà en 2007.

Programme des élus :

Mercredi 24, 18h00 (heure métropole) : Réception en l’honneur des maires d’Outre-mer au Sénat

Jeudi 25, 11h00 : Réception en l‘honneur des maires et élus d’Outre-mer à l'Assemblée nationale
Mardi 23 Novembre 2010 - 06:15
Ludovic Grondin
Lu 1958 fois




1.Posté par noe974 le 23/11/2010 06:53
Grande réforme nécessaire pour un grand développement de notre pays .

Trops d'assemblées = trop d'élus = trop de dépenses de fonctionnement = trop de lenteurs dans les décisions = trop d'élections

Le peuple y perd son latin !


2.Posté par les alimentaires du bulletin de vote le 23/11/2010 09:36
Réduisons les dépenses somptuaires, les indemnités inutiles, les déplacements inventés pour pouvoir voyager gratuitement et faire du tourisme sur le dos des contribuables, arrêtons les quantités d'élections qui engendrent des petits rois africains (qui s'enrichissent très vite le temps d'un mandat), finissons avec les délégations qui permettent à ces élus de s'absenter longuement quand le travail non fini et mal fait tombe sur les autres, ...
Oui à une grande réforme qui balaierait et enverrait tous ces imposteurs au travail comme tout le monde qui trime pour gagner leur vie.

3.Posté par Ded le 23/11/2010 10:28
A l'heure d'internet et des visio -conférences ( mais c'est vrai que dans notre ile France telecom /Orange est tellement au top de la technique - même nos voisins Mauriciens nous "envie" cette merveilleuse entreprise!!) , est-il bien nécessaire que les élus d'Outre mer aillent faire les clowns à Paris?
Bon , d'accord, ça fait un voyage gratuit pout l'élu ( et sa (ou son) compagne ou maîtresse) et peut-être quelques sorties tous frais payés ( Crazy horse , Folies Bergères...pas le Louvre tout de même!) et puis ça permet de faire la bise à Marie Luce ( du coup, elle n'aura pas besoin de faire le déplacement)

Triste spectacle , il ne manque plus que la sébille pour la quête!

4.Posté par Citoyen révolté le 23/11/2010 11:13
C'est fou d'être si souvent censurée sur le JIR!! Mes commentaires ne paraissent plus... pourtant je suis très correcte, moi!

5.Posté par SEVERIN le 23/11/2010 14:03
Eh,les petits blanc de l' u m p de métropole donnent des cours aux petits esclaves de la Réunion,comment gérer leurs communes c'est fort.Pourtant on est en 2010,il faudrait penser
à indemniser un ex militant Réunionnais que vous avez envoyé à l'abattoir en 1990/95 cher cadre U.M.P.ainsi les divers projets de créations innovations piqués dans son sommeil par la boule de cristal.Ne vous en faite pas il y aura un retour,j'ai la foi de ce coté là.Un yabe des Yvelines

6.Posté par etheve maurice le 23/11/2010 21:49
oui à une réforme territoriale
il y a trop de "strates administratives" qui se superposent et se font concurrence parfois

oui à l'achèvement de l'acte II de la décentralisation: l'état ne respecte pas les engagements.
le transfert de compétence n'a pas été accompagné du transfert de moyens, les collectivités locales sont au bout du gouffre (les département par exemple doivent faire face à des dépenses sociales de + en + élevées)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales