Société

800 centrales photovoltaïques en 2015 grâce au "chèque photovoltaïque"

Un nouveau dispositif permettant à des particuliers d'acheter une centrale photovoltaïque a été présenté ce lundi matin par les services de la Région Réunion. Grâce au "chèque photovoltaïque", la collectivité entend simplifier l'acquisition et l'installation de centrales photovoltaïques.


A l'occasion d'une conférence de presse, le président de la Région Réunion, Didier Robert, a délivré des "chèques photovoltaïque" à des habitants du Sud de l'île. Le "Chèque Photovoltaïque" est une aide destinée aux particuliers ou agriculteurs (qui en font la demande) pour l’achat d’une centrale photovoltaïque d’une puissance pouvant aller de 3 à 9 kWc, avec ou sans système de stockage d’énergie. La Région Réunion, dont l'une des priorités est le développement local des énergies renouvelables, soutient l'investissement de cet équipement. Grâce à cette aide, 800 centrales photovoltaïques devraient voir le jour en 2015.

Le contexte actuel relatif aux installations photovoltaïques (baisse des tarifs de rachat de l’électricité produite, diminution des incitations fiscales et suppression du crédit d’impôts) peut rendre difficile la décision d’achat d’une centrale photovoltaïque par les particuliers ou les agriculteurs.

Un dispositif adapté au contexte réunionnais

Jugés trop contraignants, les anciens mécanismes d’aide à l’achat d’une centrale photovoltaïque appelaient donc au changement. La lourdeur administrative représentait un problème pour les professionnels qui appliquaient une remise de 3000 € sur leurs produits sans en maîtriser les délais de remboursement. De plus, les professionnels s’orientent aujourd’hui vers la commercialisation de produits qui favorisent le recours à l’autoconsommation. Ces produits n’étaient pas éligibles au précédent dispositif de soutien.

C’est pourquoi la Région Réunion a décidé de mettre en place un nouveau dispositif permettant à la fois:
- d’apporter une subvention dans de plus brefs délais aux personnes ayant décidé de s’équiper d’une centrale photovoltaïque. Pour cela, le traitement des dossiers de demande sera réalisé localement par la SPL Energies Réunion,
- de rendre éligible à une aide financière, les centrales photovoltaïques possédant un système de stockage de l’énergie produite, afin de suivre les dernières évolutions du marché,
- d’augmenter la puissance crête acceptable, pour étendre le dispositif aux agriculteurs.

La principale nouveauté du dispositif "Chèque photovoltaïque" est la prise en compte des systèmes de stockage dans les prestations éligibles.
- Une aide d’un montant forfaitaire de 6000 € est attribuée à tout particulier et agriculteur qui s’équipent de panneaux photovoltaïques reliés à des batteries de stockage, sous réserve de respect des conditions techniques et financières d’éligibilité.
- Pour une centrale photovoltaïque classiquement raccordée au réseau, le montant forfaitaire de l’aide attribuée est de 3000 €.


La SPL Énergies Réunion, kezako?

La SPL Énergies Réunion a été chargée de la mise en place opérationnelle du nouveau dispositif. Des conventions de partenariat ont été signées entre la Région Réunion, la SPL Énergies Réunion et les professionnels du solaire à La Réunion. Cette démarche a été effectuée en concertation avec l’ensemble de la filière, en respectant les critères techniques et économiques d’éligibilité des produits.

Le schéma régional Climat air energie de la Réunion (srCae)

Agir sur le climat, sur l’air et l’énergie est une nécessité absolue pour les îles au titre de la contribution régionale aux objectifs nationaux et internationaux de lutte contre le changement climatique. Cette action contribue à limiter notre dépendance aux énergies fossiles, et par une meilleure utilisation de nos ressources locales (eau, vent, soleil, biomasse, déchets...) participe au développement de notre économie et l’emploi local. Ce schéma, élaboré par l’État et la Région permet aussi à La Réunion de disposer d’une stratégie unique et partagée avec le monde économique, les collectivités et la population.

Face à une démographie croissante sur un espace insulaire contraint et à forte dépendance énergétique, l’Île de La Réunion doit définir sa stratégie de lutte contre le changement climatique et la pollution atmosphérique grâce à l’élaboration de son SRCAE:
- en réduisant les émissions de gaz à effet de serre,
- en réduisant la vulnérabilité du territoire et en s’adaptant aux évolutions inévitables du climat
- en garantissant une qualité de l’air respectant les normes environnementales et sanitaires.


Dans ce contexte, les enjeux régionaux suivants ont été identifiés:
- Enjeu "GES" : Réduire les émissions de CO2 liées à la combustion d’énergies fossiles dans les secteurs du transport et de la production électrique qui représentent l’essentiel des émissions de GES de La Réunion.
- Enjeu "Énergie" : Aller vers l’autonomie électrique de La Réunion en 2030 grâce à une politique volontariste de maîtrise de la consommation de l’énergie (MDE) et de développement des énergies renouvelables (EnR) garanties dans un contexte de forte augmentation de la population.
- Enjeu "Air" : Améliorer la qualité de l’air de manière à ce que les concentrations de polluants soient conformes aux seuils réglementaires tout en tenant compte des spécificités locales.
- Enjeu "Adaptation/Climat" : Identifier et réduire la vulnérabilité du territoire face aux risques climatiques en améliorant sa résilience grâce à un aménagement adapté (habitat, infrastructures, transports et milieux) en référence au Schéma d’Aménagement Régional (SAR).

Les actions régionales concrètes pour développer l'usage des énergies renouvelables

En matière de solaire thermique, les efforts entrepris dans le cadre du dispositif Eco-Solidaire, pour l'équipement des familles les plus nécessiteuses, seront poursuivis en 2014, pour permettre à environ 1000 foyers supplémentaires de disposer d'un chauffe-eau solaire. Ainsi, depuis 2011, le nombre de bénéficiaires devrait être porté à près de 3400 foyers. Cette action menée en collaboration avec la SPL Énergies Réunion, EDF et les CCAS des communes de l'île, fera l'objet d'un accompagnement par les ambassadeurs de la spl énergies réunion pour former et conseiller les ménages bénéficiaires, aux économies d'énergies.

S'agissant du logement collectif social, en 2014, il s'agira, en partenariat avec l'Union Européenne et l'Ademe de poursuivre le programme d'aide aux bailleurs sociaux pour la mise en place d’un système de production solaire d'eau chaude sanitaire, qui devrait permettre l'équipement d'environ 1500 logements en réhabilitation.

La Collectivité s’attachera à développer et remettre en état sur son patrimoine, des centrales photovoltaïques expérimentales. Ainsi, la SPL Énergies Réunion est mandatée pour assurer la mise en oeuvre sur l'Hôtel de Région et le CPOI, d'ombrières photovoltaïques destinées à alimenter des véhicules électriques.

Le schéma "Biomasse-méthanisation" (SRBM) établi en 2011 par la Région, a identifié un potentiel de 12,5 MW électriques dans ce secteur. La SPL Énergies Réunion a été missionnée pour assurer un relais auprès des porteurs de projets et permettre aux projets pré-identifiés de se réaliser.

800 centrales photovoltaïques en 2015 grâce au "chèque photovoltaïque"
Lundi 24 Novembre 2014 - 14:42
Lu 3987 fois




1.Posté par nono le 24/11/2014 15:06
La région agit dans le sens du développement durable, merci au Président Didier !

2.Posté par surtouslesfronts le 24/11/2014 15:14 (depuis mobile)
Le Président Didier met tout en oeuvre pour le développement de notre île, économique, social, écologique. ...

3.Posté par Zarbi le 24/11/2014 16:19
Le plus utile après la partie bla-bla serait d'avoir une fourchette de prix ( hors subventions ) , mini pour une 3kw - pour un particulier raisonnable c'est suffisant - et maxi 9 kw ; avec ou sans dispositif en plus pour le stokage ( batteries , sans oublier la durée de celles çi ) , chez soi .
C'est le prix qui fera le succès de cette idée : ne pas en parler c'est laiser lo moun sur sa faim . L'île a largement de quoi assurer le succès du photovoltaïque avec son ensoleillement généreux , mais à quel prix ?
Pour ma part je ne rêve que d'autonomie énergétique : larguer enfin cette EDF qui est une énergie beaucoup trop centralisée . Quelques originaux en métropole ont réussi ce challenge , c'est une habitude de vivre autrement ; on n'en parle pas assez . Un plaisancier au long cours vit ( sans groupe électrogène évidemment ) en autarcie énergétique ... ce qui est possible en mer devrait l'être à terre .

4.Posté par association de malfaisants le 24/11/2014 16:30
Face à une démographie croissante sur un espace insulaire contraint et à forte dépendance énergétique, l’Île de La Réunion doit définir sa stratégie de lutte contre le changement climatique et la pollution atmosphérique grâce à l’élaboration de son SRCAE:
- en réduisant les émissions de gaz à effet de serre,
- en réduisant la vulnérabilité du territoire et en s’adaptant aux évolutions inévitables du climat
- en garantissant une qualité de l’air respectant les normes environnementales et sanitaires.



C'est beau, on dirait un discours de Vergès !

5.Posté par noe le 24/11/2014 16:31
Voilà pourquoi il y a "réchauffement" de notre planète !

On emprisonne la chaleur solaire .... dans les chauffe-eau , on capture les rayons pour faire de l'électricité ...
Déjà que chez nous on commence à crever de chaleur !

6.Posté par frigidaire le 24/11/2014 16:47
Bonne idée toutefois il est nécessaire que le prix chez le fournisseur poseur soit :
1- garantie (comme le système POP pour les portable)
2- le prix soit bloqué
3- ne pas avoir une location qui fausse le prix

En effet, les effets pervers qui sont monnaie courante pour les chauffe eau solaire sont :
1- les prix de tous les fabricants et poseurs ont été établis en fonction de la subvention de la Région (dans le temps de Verges and Co) C'est comme pour la sur-rémunération
2- les locations de chauffe-eau ont été des gagnes pain faciles car aucun entretien n'était faite par tous les poseurs et vendeurs. En effet, tous les mois un agent aurait du monter sur les toits pour nettoyer les capteurs, le jour que vous en avez vu un c'est à marquer d'une pierre blanche.
3- les panneaux mis en oeuvre sont avec un rendement très mauvais comme l'ensoleillement est plus important qu'en Europe et que les chiffres donnés sont ceux en Europe donc pas de soucis.
4- il n'est pas expliqué au client que le chauffe eau solaire chauffe en journée et donc s'il utilise tout l'eau du ballon en soirée il n'y a plus d'eau chauffe le matin.
Ce dernier point incite à rappeler au client qu'une clim et un frigo en journée c'est bien mais la nuit c'est terminé donc pas de clim le soir mais en journée quand (s'il a cette chance) il travaille.

7.Posté par chikun le 24/11/2014 17:31
Les réacs ventrus et bedonnants sont pris au piège de leur archaïsme et de leur conservatisme.
Le solaire va nous permettre de réduire le nombre de "serviteurs" du service public. C'est cool.
Merci la région.

8.Posté par elisa le 24/11/2014 18:50
La transition énergétique comment maintenant.
Bravo la Région !

9.Posté par edvil le 24/11/2014 20:35
A l'attention du/ de la journaliste :

Ce que vous avez orthographié "kezako" (sigh!) et qui veut dire "qu'est-ce que c'est?" s'écrit en fait 'quèsaco' et vient du provençal -- mais est considéré comme de la langue familière !

10.Posté par ecolo bobo pasteque le 24/11/2014 20:38
c'est bon ca ! car à la reunion la production d'electricité est au mains des sucriers contrairement à ce que raconte le gros naze du commentaire n°7

11.Posté par Grangaga le 24/11/2014 21:28
Y fo pa y fini konm' nout' ........2000 kar zonn'.....

12.Posté par Mon soleil le 24/11/2014 21:38
L'initiative de la Région est bonne, il faut que les particuliers qui aiment leur Ile s'y mettent. Bien sûr l'effort financier c'est à dire le reste à charge pour le particulier est important, mais c'est l'effort consentit qui fera gagner La Réunion.

Bravo La Région

13.Posté par steph le 24/11/2014 22:07
bravo a la région pour le développement de l'énergie renouvelable

14.Posté par Raleur le 25/11/2014 09:36
à6 C'est pas cher c'est La Region qui paie

15.Posté par Gromale le 25/11/2014 11:45
Chèque par ici, subvention par là. Et vous osez parler d'un "programme" ? les élections arrivent, c'es tout

16.Posté par babar run le 26/11/2014 06:45
quel "merci a Didier" ou "merci a la Région"......

Bande de crétins......c'est notre pognon pas le sien .....

La seule bonne chose que je lui reconnaisse : il sait dépenser le pognon qui n'est pas a lui ....!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales