Economie

75% des Réunionnais soutiendraient un mouvement de contestation sociale


75% des Réunionnais soutiendraient un mouvement de contestation sociale
 
Selon un dernier sondage Ipsos, 75% des Réunionnais seraient prêts à soutenir un mouvement de contestation sociale, contre 57% en 2003. Une augmentation constante qui se conjugue avec le moral et la confiance des ménages en berne depuis un an.

"Circonspects", c'est le mot retenu pour décrire les ménages réunionnais depuis un an. Sur le plan moral, l'opinion sur "l’évolution de leur situation économique depuis un an est globalement stable, en territoire négatif (22% seulement l’estiment meilleur)", explique Ipsos dans son sondage. Le niveau de vie perçu est en recul sur un an et la situation générale de la Réunion est mal orientée, 68% des Réunionnais la juge "plutôt mauvaise".

"Les sujets jugés les plus préoccupants pour l’île restent sans surprise le chômage (pour une majorité), l’insécurité et la délinquance, puis la pauvreté et l’exclusion", souligne le sondage. La confiance des ménages reste stable sur l'évolution personnelle et professionnelle. "La confiance se dégrade en revanche pour "l’évolution du pouvoir d’achat" (77% d’inquiets). Elle est stable pour "l’évolution de la situation économique et social de la Réunion" avec une majorité d’opinions négatives (82% d’inquiets)", explique Ipsos.

Les chefs d'entreprises ne renoncent pas aux intentions d'investissements et aux embauches

Dans ce contexte, 75% des personnes interrogées déclarent qu’elles soutiendraient un mouvement de contestation sociale (57% en 2003) et 34% parmi elles déclarent qu’elles y participeraient. Des facteurs qui coïncident avec une consommation toujours prudente de la part des ménages réunionnais.

Du côté des chefs d'entreprises, ces derniers connaissent une chute "très marquée" du moral et de la confiance. Le moral sur la situation de l’entreprise chute de 16 points ce trimestre (22% seulement jugent qu’elle s’améliore), la perception sur la situation économique de la Réunion recule de 20 points (6% jugent qu’elle s’améliore). "La confiance dans les résultats de l’entreprise baisse de 7 points et celle dans l’évolution de la situation économique de la Réunion de 22 points.", ajoute Ipsos.

Mais pour autant, les chefs d'entreprises ne renoncent pas aux intentions d'investissements et aux embauches qui sont mieux orientées qu'au même trimestre de l'année précédente avec respectivement +11 et +6 points.

"Faut-il y voir une "résistance technique" ? (…). Ces intentions auront-elles la force de résister au contexte actuel de coupes supplémentaires dans les dépenses de l’Etat ? (…). Il faut le souhaiter, car seule une reprise forte de la création nette d’emplois pourra faire repartir le moteur de la consommation des ménages", conclut l'institut de sondage Ipsos.

Un institut qui voit à travers ce sondage du troisième trimestre une possible relance économique "vertueuse et positive" au lieu "d'un cercle vicieux", dans lequel la Réunion reste engluée.

--------------

Sources :

Sur les ménages : Enquête téléphonique permanente, 9 000 personnes interrogées par an depuis 2003 (Résultats du trimestre sur 2 250 personnes interrogées, méthode des quotas).
Sur les entreprises en partenariat avec la Banque de la Réunion : 800 entreprises de 6 salariés et plus interrogées par an, en quatre vagues, depuis 1996 Les entreprises de 6 salariés et plus pèsent pour environ 80% de l’emploi marchand à la Réunion (Résultats du trimestre sur 200 entreprises interrogées, échantillon par strate d’effectif salarié).
Vendredi 18 Novembre 2011 - 12:10
Lu 2268 fois




1.Posté par TEGO le 18/11/2011 11:42
Le commencement de la fin pour celles et ceux de la finance qui profitent de l'argent " roi " , un bon 1789 est en marche , il revient au peuple de prendre le pouvoir avec une nouvelle page écrite . Basta les technocrates à 2 sous , aux énarques foireux s'intéressant que par le système !

2.Posté par michel le 18/11/2011 11:49
Ben voyons !! Il suffit de se souvenir comment ils se sont "mobilisés" avec le COSPAR !! Et combien ils étaient au rassemblement des Indignés à Saint-Pierre dernièrement ? 25 ? 30 ?

3.Posté par noe le 18/11/2011 12:00
Attention cette couveuse de protestation menée par des anarchistes du social risque de nous péter à la figure.
Il faut de toute urgence que notre gouvernement renforce les effectifs de maintient de la paix sociale afin d'assurer aux honnêtes gens une protection face à ces hordes de mercenaires.

4.Posté par P RIVIERE le 18/11/2011 12:27
La politique ce n'est qu'une certaine façon d'agiter le peuple avant de s'en servir.
Talleyrand.

Suivons tous ensemble tels des moutons......
Je ne fait pas parti des 75% de grogne sociale mais des 99% de révolution systèmique.

5.Posté par Caton2 le 18/11/2011 12:28
Ce sondage n'est pas surprenant. La situation est de plus en plus intenable. Ci dessous les très récents chiffres et analyses de l'INSEE concernant le chômage (octobre 2011)


Le taux de chômage atteint 29,5 %

Au deuxième trimestre 2011, le taux de chômage à La Réunion atteint 29,5 % de la population active. Il touche désormais 102 000 personnes, soit 3 000 de plus qu'en 2010. Le chômage a très fortement augmenté depuis le début de la crise, passant de 24,8 % en 2008 à 29,0 % en 2010 et se maintient à un niveau très élevé en 2011 : + 0,5 point.

Les femmes sont plus au chômage que les hommes (31,8 % contre 27,5 %). Cette situation perdure depuis de nombreuses années, mais l'écart s'accentue entre 2010 et 2011. Le taux de chômage des femmes augmente de 1,8 point tandis qu'il baisse pour les hommes de 0,7 point.


Le chômage des jeunes s'aggrave encore

Les jeunes sont les plus touchés par le chômage. En 2011, 60 % des actifs de 15 à 24 ans sont au chômage. Ils supportent la hausse la plus forte : + 4,1 points depuis 2010 et + 8,8 points depuis 2007. Ils sont aussi de plus en plus touchés par un chômage de longue durée : 64 % des chômeurs de 15 à 24 ans le sont depuis plus d'un an contre 50 % en 2010.

En période de crise, les jeunes, moins expérimentés que leurs aînés, éprouvent davantage de difficultés à trouver un emploi. Ceux qui travaillent ont des statuts plus précaires. Dans le secteur marchand, seulement 39 % ont un CDI contre 79 % pour les 15-64 ans. Ils sont ainsi les plus touchés par la crise en vertu de l'adage « dernier arrivé, premier sorti ».

Le taux d'emploi reste stable : 43 % des 15-64 ans travaillent. L'emploi non-salarié progresse tandis que l'emploi salarié subit le contrecoup d'une baisse ponctuelle des personnes en contrat aidé au deuxième trimestre.

Seul le taux d'emploi des jeunes diminue (- 1,8 point). En 2011, 12 % des jeunes de 15 à 24 ans travaillent.


L'activité des femmes et des seniors progresse

La population en âge de travailler augmente en 2011 : 563 000 personnes sont âgées de 15 à 64 ans, soit 7 600 de plus qu'en 2010. Cette augmentation résulte d'une génération des jeunes de 15 ans plus fournie que celle des femmmes séniors de 65 ans. Les entrées en activité sont plus nombreuses que les sorties. Le taux d'activité reste stable : 61 % des personnes en âge de travailler sont actives.

Le taux d'activité des femmes, traditionnellement faible à La Réunion, poursuit son rattrapage. Il a progressé de 5,8 points depuis 2007 et atteint 55,4 % en 2011. C'est encore dix points de moins que les femmes de France métropolitaine. Cette progression est due principalement aux seniors. Le taux d'activité des femmes âgées de 50 à 64 ans a grimpé en flèche depuis 2007, passant de 40 % à 48 %. En période de chômage de masse, les femmes sont amenées à davantage se porter sur le marché du travail pour compenser d'éventuelles pertes de revenus du ménage.


Les jeunes se désengagent du marché du travail

L'activité des moins de 35 ans baisse, surtout chez les hommes. Le taux d'activité baisse de 3,7 points chez les hommes et de 1 point chez les jeunes femmes. Fortement touchés par le chômage, les jeunes sont moins nombreux à s'engager sur le marché du travail.

6.Posté par LRC le 18/11/2011 13:18
et je pense qu'il y a + de 75/, parce que personnellement je n'ai pas été sonder,et je suis pour................

7.Posté par Le Pacifique le 18/11/2011 13:19
Solidarité à sens unique

- Ceux qui font la loi à condition que c'est les pauvres qui la subissent.
- En effet, l'Assemblée Nationale a refusé de baisser de 10% les indemnités des parlementaires qui auraiient rapporté plus de 5 millions d'euros dans les caisses de l'Etat.
- Dans le même temps les parlementaires ont accepté 1 jour de carence de plus pour tous les salariés.
- Bel exemple de solidarité.

8.Posté par David ASMODEE le 18/11/2011 13:30
"Mais pour autant, les chefs d'entreprises ne renoncent pas aux intentions d'investissements et aux embauches qui sont mieux orientées qu'au même trimestre de l'année précédente avec respectivement +11 et +6 points."

Encore un sondage bidon ?

9.Posté par travail le 18/11/2011 13:55
a st pierre on s'en fout c'est pas la crise l'argent coule à flot c'est la fete en permanence, des jeux, et ça marche puisque les gens sont d'accord ils cautionnent ils viennent ils sont contents 100 000 euros pour voir 2 bougs tape dans une balle Plus c'est gros plus ça marche ? La vraie contestation serait de BOYCOTTER tous ce gaspillage d'argent sans creation d'emplois Tant qu'il n'y aura pas de réaction face à tous ces politiciens dilapideurs d'argent public rien ne changera Suffit pas de pleurer sur freedom et courir après à la fête

10.Posté par ALEXANDRA le 18/11/2011 14:18
attention à la manipulation !!!

11.Posté par Thierry le 18/11/2011 14:48
Je ne fais pas parti de ces 75 % .... Tôt le matin, je vais travailler et je n'ai pas peur de suer, de me salir les mains -des ampoules s'il le faut- et même très dur s'il le faut, pour chercher ma croûte............ et je ne rêve pas et SURTOUT je ne brise pas le rêve des autres qui se bougent le "q" au lieu d'attendre boudin cuit dans le ventre cochon ..... Bien que je sâche que beaucoup sont réellement dans la difficulté MAIS que ce ne sont pas eux qui figurent parmi ces AGITEURS.....

D'ailleurs le RSKP promet une autre intervention ce samedi ............ La terre va trembler.... j'espère que les autorités vont qu'en même cette fois réagir, à moins que ce ne soit cautionné........

Que tous ceux qui veulent une Révolution qu'ils aillent dans ces pays oùu il y a la guerre mais qu'ils nous laissent vivre en paix, quitte à manger juste un carri de brède ek piment krasé .....

Zot i cri la misère, mais dans le chemin zot i marche ek lunette la marque, soulier la marque, ti shirt la marque ..;; et i roule dans gros l'auto ..... et après kan zot i réveil, i vient emm...de le moune qui essaye d'en sorte à lu....

La technique semble très fort à un mouvement communiste extrémiste ....

P. Vergès n'est plus réellement au pouvoir de la Réunion. Il est confortablement intallé à Paris avec fifille.... Facile de faire agiter le bocal........ avec sa manette wiiiiiiiiiiii

12.Posté par Caton2 le 18/11/2011 15:01
Intox? Quel intérêt? J'aimerais quand même connaître les questions posées. En effet il y a peut-être des questions qui incitent les sondés à sur-dramatiser leur vision de la situation sociale.
Cependant, il me semble qu'un phénomène inquiétant est relevé dans le dernier paragraphe de l'étude de l'INSEE que j'ai publié, sans en changer un mot, post 5:

"L'activité des moins de 35 ans baisse, surtout chez les hommes. Le taux d'activité baisse de 3,7 points chez les hommes et de 1 point chez les jeunes femmes. Fortement touchés par le chômage, les jeunes sont moins nombreux à s'engager sur le marché du travail."

Cette constatation est grave car elle est le signe d'un profond désespoir de notre jeunesse, surtout masculine. De conjoncturel, il ne faudrait pas que ce désespoir ne devienne structurel.

13.Posté par ndldlp le 18/11/2011 15:16
le chômage massif des jeunes à la Réunion, n'a rien de conjoncturel.

14.Posté par Papaye le 18/11/2011 16:06
Moi aussi je ne fais pas partie de ces 75% là, mais je serais pour une telle action à la seule condition qu'il n'y ait aucune récupération politique. Que des gens nouveaux, exit les Ratenon, Leperlier, Yvan HOARAU,etc.... Des gens de toutes opinions certes mais agissant uniquement avec les réunionnais dans la rue, guidé par la base, sans directives d'aucun parti. Autant dire que ce sera difficile... car moi le premier politique qui arriverait serait viré de la manif purement et simplement..

15.Posté par Caton2 le 18/11/2011 16:07
13. Essaie de me lire au lieu d'exprimer ton fiel sans comprendre. Je n'ai jamais écrit que le chômage était conjoncturel. J'ai écrit que l'attitude des jeunes qui ne s'engageaient pas sur le marché du travail était le signe d'un désespoir que j'espérais conjoncturel.
Qu'est que ça signifie en clair? Une recrudescence du travail au noir et de l'économie illicite, y compris de la délinquance liée aux trafics en tous genres.

16.Posté par Le troll 974 le 18/11/2011 16:17
Pour etre récupéré par les cocos , la CGTR et tous les autres magouilleurs pays , bien gras , ça sera sans moi !!

17.Posté par bertel le 18/11/2011 16:29
bertel
"14.Posté par Papaye le 18/11/2011 16:06"

Beaucoup trop de politiques n'ont aucune pudeur ! Pour autant, comme personne ne peut les virer, je n'ai jamais refusé de participer, en m' éloignant le plus possible d'eux, voir même en désertant la manifestation lorsqu'ils sont trop nombreux ou prennent le micro.

Par contre, ma longue expérience de manifestant me permet aujourd'hui de dire que je n'ai jamais vu, de façon représentative, dans ces mouvements sociaux la grande majorité des chômeurs, surtout les jeunes alors qu'ils sont majoritaires. Je n'ai pratiquement jamais vu non plus des personnes âgées ou de club du 3ème âge représenté alors que nous savons que ce sont les vieux qui souffrent le plus des mesures iniques prises depuis un certain temps.

Bertel de Vacoa

18.Posté par Thierry le 18/11/2011 17:00
De la manipulation, de la terrorisation, de l'intimidation, ......Ne sont-ce pas là un phénomène d'opportunisme ....... de colonialisme inversé et revancharde .....de rancoeurs .....

Combien de BAC + 5 acceptent de travailler pour le SMIC ?? Juste pour dire qu'ils sont ACTIFS et ne comptent pas que sur le social.

Combien de personnes qui ne bougent pas le petit doigt et comptent sur une payent de BAC + 5 ??

Je reconnais que pour beaucoup d'autres la situation n'est réellement pas évidentes... La réalité c'est la Réalité et je ne prétends pas la niée .... La réalité est dure pour tout le monde .... et pour beaucoup plus que ces prétendus RéVOLTEURS veulent faire croire...

Je préfère NOTRE réalité FRANCAISE à une réalité d'un pays en dictature....... Chacun ses goûts...

19.Posté par EDL le 18/11/2011 17:02
Il faut employer un langage bcp + simple caton, mets toi à sa portée donc !

20.Posté par Gaston la gaffe le 18/11/2011 17:02
C'est quoi, ces chiffres qui semblent dire tout et finalement ne veulent rien dire du tout?
Cachez donc ces 4x4, qui me font honte à voir
Cachez ces caddies ventrus, que je ne saurais voir
Et ces paraboles qui brillent dans le soir...
Si je continue, j'en ai des lignes et encore des lignes.
Il y a des gens qui bossent, qui assurent et qui assument, et les autres, les profiteurs de tous poils du système, qui seront les premiers à brandir des revendications.
Désespoir des jeunes? Pas de tous, au pays des enfants-rois, qui ont tout, veulent plus encore, sans trop travailler, avec parfois l'exemple de parents qui ne se lèvent pas tôt, parce que hein, le PMU du coin n'ouvre qu'à 10 heures...
Il y a des gens dans la mouise, ça c'est sûr, mais d'aucuns aussi pour lesquels je n'ai pas envie d'aller battre le pavé.
J'aime beaucoup les chèvres, bien qu'elles ne sentent pas la violette, mais j'aime beaucoup moins les moutons...

21.Posté par Citoyen en colère le 18/11/2011 17:03
OUI aussi, à condition que ce ne soit pas avec des pseudo-meneurs made in PCR! Car franchement, ils sont complices du pouvoir, puisque depuis des décennies ils n'ont fait que de l'enrichissement personnel, et le peuple est resté aussi misère qu'avant! Et leurs belles paroles, plus personne n'y croit (preuve les dernières élections régionales!).

22.Posté par la jeunesse le 18/11/2011 17:17
Moi je vois bien les jeunes des RSKP. J'aime bien leur message je me reconnais bien là dedans. Si un changement doit avoir lieu moi je construis avec des jeunes comme çà. En passant si vous lisez çà j'ai bien aimé vos passages sur RFO.

23.Posté par sgeg le 18/11/2011 17:31
le modèle économique sur lequel fonctionne la réunion repose sur les transferts financiers de métropole.
la majorité du secteur tertiaire n'existe que parce qu'il se trouve en aval de ce flux principal. les secteurs
économiques réels sont quasi-inexistants , la canne est subventionnée , le tourisme reste marginal en valeur ramenée au pib total , la pêche est anecdotique avec quelques dizaines de millions d'euros....
le mauvais état de nos finances nationales conjugué à une croissance en berne font que le volume des transferts financiers de la métropole iront décroissant alors que dans le même temps , l'augmentation de la population serait de 20% dans les 30 ans à venir , pour atteindre 1 million d'habitants....
cette conjonction fatale ne pourra rien donner de bon , vu le niveau de chômage faramineux qui sévit déja dans notre jeunesse. on peut craindre le pire , car " l'issue de secours " d'un départ pour la métropole
se referme doucement vu la flambée du chômage qui frappe aussi de l'autre côté de la mer.
alors il ne faut pas désespérer la jeunesse , mais la fuite en avant de dépendance et de non-contrôle de la démographie conduit direct à une impasse dont beaucoup de nos jeunes ne pourront hélas s'extraire...
ils pourraient faire payer très cher cette incurie à nos "responsables" politiques !

24.Posté par ndldlp le 18/11/2011 18:26
15. tu évoques un comportement que tu n'espères pas structurel..je ne fais que citer une réalité, celui du chômage de masse bien structurel celui là.

le second aurait il pour conséquence un découragement conséquent de plus en plus visible par l'observation statistique ?

ensuite pardon , mais que signifie "les jeunes sont moins nombreux à s'engager sur le marché du travail"...sait on les alternatives qui s'offrent à eux ? sont ils en dehors des statistiques de pôle emploi ? des missions locales ? ou tout à la fois et sacrément désabusés par le contexte local et l'absence de capacités de développement endogène ?

cela ne justifierait-il pas qu'on leur attribue, dès 16 ans, un billet aller simple ou aller retour pour où ils veulent..pour ceux bien évidemment, pour me moquer un peu, qui refusent le travail au noir et les trafics illégaux en tout genre dont tu sembles un spécialiste (pour pouvoir citer cette fatalité aussi péremptoirement).

"fortement touché par le chômage, les jeunes s'engagent de moins en moins sur le marché du travail"..putain, y a vraiment des tronches à l'insee...! autrement dit, le marché du travail local ayant comme caractéristique une forte proportion à générer une demande de travail (de la part des entreprises) de moins en moins en capacité de satisfaire l'offre de travail (celle des actifs homme ou femme) ou les capacités de travail non utilisées dans le système déclaré, nous constatons une que les jeunes refusent des propositions de travail (cocher le 1) ? nous constatons qu'ils ne s'inscrivent plus sur les listes de demandeurs d'emplois (cocher le 2).

Faut il que les listing soient remplis pour satisfaire à un commentaire qui iraient dans le sens contraire, et rassurerait ceux qui auraient peur de la permanence d'un sentiment structurel de défiance des jeunes, vis à vis de la capacité du marché du travail à proposer des emplois..?

comme je l'ai dit, le chômage réunionnais de masse, est structurel.. la conséquence, au fur et à mesure du temps, dans l'esprit de ceux qui en sont exclus, n'a rien d'étonnant..Surtout en période de crise..what else, cher caton2 ?

25.Posté par ndldlp le 18/11/2011 18:29
caton2,
je rends grâce par contre, à ta capacité de faire du copier coller sur des sujets plus qu'intéressant. nous nous rejoignons là, d'autant plus qu'il n'est nul besoin de recalculs savants sur les chiffres, pour les faire parler.. ;-)

26.Posté par EDL le 18/11/2011 18:53
ça embauche en ce moment dans la coupe de la canne, il manque plein de bras....je dis ça pour les pov 'djeuns encouragés dans la victimisation par les gauchistes....et qui voudraient profiter de cette conjoncture saisonnière histoire de se structurer par le travail !

27.Posté par Tanbi le 18/11/2011 19:27
14.Posté par Papaye le 18/11/2011 16:06

Il va falloir m'expliquer comment on peut déclencher un mouvement social sans l'appui des syndicats. Et pour moi ce ne sont pas des monstres. A partir du moment qu'ils sont autant dénigrés souvent sans raison est le signe qu'ils peuvent être tout à fait digne de confiance pour mener un tel mouvement social.
Et puis après tout le monde n'a qu'à venir. La peur de la récupération politique est le parfait alibi pour ne pas agir...

28.Posté par Tanbi le 18/11/2011 19:29
23.Posté par sgeg le 18/11/2011 17:31

C'est étrange, mais quand je vous lis, j'ai l'empression que vous parlez de la Réunion comme si c'était un pays étranger. J'ose vous rappeler que c'est un département français.

29.Posté par Tanbi le 18/11/2011 19:34
17.Posté par bertel le 18/11/2011 16:29

A la 2è manif COSPAR,il y avait 20 000 personnes à Champ Borne pour voir le visage de Jésus sur le dossier d'une chaise et à peine 2 000 personnes qui voulait défendre leur pouvoir d'achat dans la rue.

Moralité : l'illusion fait vivre les imbéciles ?

30.Posté par Gaston la gaffe le 18/11/2011 19:43
A deux minutes près, parfois les esprits se rencontrent...
Ma fille, à Bac+5, a surveillé des cantines, au Smic, en attendant un poste.
Alors qu'il y a des CAP qui refusent des boulot parce qu'on ne leur donne pas deux milles euros d'entrée...
Je me répète, "il n'y a pas de sot métier, il n'y a que de sottes gens".

31.Posté par Caton2 le 18/11/2011 19:49
sgeg: "Le modèle économique sur lequel fonctionne la Réunion repose sur les transferts financiers de métropole. la majorité du secteur tertiaire n'existe que parce qu'il se trouve en aval de ce flux principal. les secteurs économiques réels sont quasi-inexistants"
Très juste. Voici que ça donne en termes d'économie domestique:
"En 2006, le revenu disponible des ménages réunionnais se composait de 40 % de transferts sociaux et, pour les 20 % les plus modestes, ce pourcentage atteint les 77 %. En 2005, on dénombrait à La Réunion 148 300 personnes allocataires d'un minimum social et on estimait à environ 289 000 le nombre de personnes qui en bénéficiaient au total (allocataires et ayants droit), soit 37 % de la population (source INSEE).
On comprend que dans un tel environnement, l'espoir puisse être en berne.

Nicolas: "cela ne justifierait-il pas qu'on leur attribue, dès 16 ans, un billet aller simple ou aller retour pour où ils veulent..pour ceux bien évidemment, pour me moquer un peu, qui refusent le travail au noir et les trafics illégaux en tout genre dont tu sembles un spécialiste (pour pouvoir citer cette fatalité aussi péremptoirement"
Je laisse de côté la perfidie à deux balles qui est ta marque de fabrique, mais tu dis vrai en ce qui concerne la mobilité. Et je dis vrai, tu le sais bien, en ce qui concerne le travail au noir.
Travail au noir + RMI/RSA + allocs c'est une réalité connue de tous, mais dont il ne faut surtout pas parler. Ce n'est pas une invention réunionnaise, mais ici ça prospère bien. Les statistiques sur la pauvreté sont en partie fausses car elles ne tiennent pas compte de ce paramètre.
Je ne suis pas mieux placé que d'autres pour le savoir, mais je le constate souvent.
Le système s'alimente aussi des mi-temps qui sont en réalité des pleins temps. L'auto-entreprise, qui était une bonne idée pour sortir du travail au noir, s'est aussi dévoyée. J'ai vu récemment qu'on incitait des journalistes à se déclarer en auto-entrepreneur, ce qui existe déjà dans bien d'autres métiers. On n'engage plus, on sous-traite. C'est certainement un moyen très économique pour employer des pigistes en les sous payant et surtout en se délestant des charges sociales. Des techniciens intermittents du spectacle se voient offrir des bons d'achat en guise de paiement de leur prestations, etc...
L'imagination, y compris des patrons, est sans limite dans une économie de transferts ou le vrai travail est rare et convoité.

32.Posté par laluno le 18/11/2011 19:57
Les gens ne sont pas content pourquoi .... ? ils veulent manifester pour avoir du travail ...ou pour avoir des revenus sans travail ...? Je crois bien que depuis les 35 heures on a encouragé la paresse ...travailler ne rend plus la santé.. mais la conserve...

33.Posté par franck le 18/11/2011 20:21
que l'on m'explique, dans la situation actuelle, ce qu'engendrerait de bon un mouvement social de grande ampleur? qu'a t il donné à Mayotte, toutes proportions gardées ? le contexte insulaire et d'éloignement par rapport à la métropole joue, quoi que l'on en dise. et ne parions pas trop sur l'interconnexion des économies régionales. il faut rester positif et ne pas trop écouter les discours journalistiques.
les sondages demeurent des sondages, établis à un temps T.
je comprends bien la contestation, mais doit elle engendrer un blocage de l'Ile ? je ne vois pas ce que cela entraînerait de bon pour les entreprises.
l'aspect démographique joue sans aucun doute un rôle dans cette affaire comme l'évoque le post 23

34.Posté par Thierry le 18/11/2011 20:41
Quand les esprits s'entrechoquent et qu'ils prennent le temps de se remettre en question cela arrive souvent à quelquechose de bon....

Je me souviens d'une personne qui a dite "la France qui se lève tôt". Nos GRAMOUNES sont des gens qui plus jeunes et ACTIFS se levaient très tôt et encore aujourd'hui... parce qu'en cette époque le respect passait encore par le travailet peu importe le tarif et ils reconnaissent aujourd'hui ne pas avoir été plus malheureux. J'ai souvent l'occasion de les entendre me dire cela....

Aujourd'hui, un jeune -dans le système- dès ses 14 ans commence à viser le RMI dans les esprits (le RSA) .......... ce qui équivaut à dire ....pas envie de se lever tôt et d'aller travailler pour un patron qui va gagner PLUS que lui..... et au pied du mur, un jour en entendant les politiques ou des syndicalistes ou des camarades dire "ALLONS TOUT casser" eh ça répond à de tels sondages et s'attachent à vouloir foutre la m...rde ou ça monte des groupuscules de révoltés en baskets, en linges et en lunettes la marque ........ ek GSM dernier KRI........... et l'auto tuné........ BOUM BOUM BOUM

Il y a des jeunes qui s'accrochent, des moins jeunes aussi.... et qui prennent le temps d'apprécier notre vie

35.Posté par BIEBER le 18/11/2011 20:42
Dehors tous ces magouilleurs et comploteurs dans tous les domaines on va assainir la REUNION on est de plus en plus solidaires,la majorité des maires doivent partir priorité à celles ou ceux qui veulent vraiment changer la Réunion,qui dit changer ne dit pas s'en mettre plein les poches.....que personne se sente exclus,l'année 2012 sera celle du partage ,de l'entraide,de la rébellion contre ces gros qui ne respectent pas les créoles...;;;cela sera l'année de la délation s'ils vous arrivent un probléme ,un complot une arnaque,vous avez besoin d'aide on sera là,et surtout n'ayez pas peur d'en parler nous sommes toujours à votre écoute....;il y'a de plus en plus de spoliation que cela soit sur des terrains ou sur des Sociétés,on veut appauvrir la Réunion pour faire main basse sur vos biens..;;;Les mandataires ou autres huissiers ne vous respectent pas,c'est le moment de changer les choses et le systéme....;les gens riches ne se sont jamais aussi bien portés,dénoncez aussi les abus bancaires,les frais qu'on vous prends à tout va,sous prétexte de votre situation difficile............ne vous laissez plus faire,rejoignez une association car tout seul vous n'existez pas et parlez en aux médias qui dénoncent cette injustice.......comme zinfos 974 par exemple n'ayez plus peur...............(ASSOC STOP INJUSTICE) priorité aux créoles pour les aides et le travail car ils sont aussi capables que les autres,pourquoi aller chercher des gens de l'extérieur,arrétez cette ségrégation..........et un conseil pour celles ou ceux qui réussissent ,regardez derriére vous car des jaloux rodent et vont essayer de vous mettre des batons dans les roues,j'ai des tas d'exemples,on va essayer de vous nuire,car on ne supporte pas votre réussite malheureusement............foncez tout en étant vigilant,et faites surtout attention à la secte des F.M. par laquelle le malheur arrive..................si vous voyez ce que je veux dire (ASSOC STOP INJUSTICE)

36.Posté par bidouille le 18/11/2011 23:17
M D R . A part sur radio cancan il n'y aucun risque de mouvement social chez nous.
Et le patron a encore de beaux jours devant lui. cf/ http://www.inforeunion.net/Sarkozy-vit-comme-Dieu-en-France-_a1628.html

37.Posté par Tanbi le 19/11/2011 07:13
29.Posté par Tanbi le 18/11/2011 19:34

C'était à Cambuston et non à Champ Borne.

38.Posté par Les libéraux sont des cons le 19/11/2011 12:16
"Aujourd’hui j'observe un capitalisme qui se fissure et se détruit lui-même, victime de sa démesure totalitaire et de son mépris pour les valeurs humaines non marchandes."

[ Danielle Mitterrand ]

Tout est dit dans cette superbe phrase.

39.Posté par ACDC le 19/11/2011 16:48
Dis moi Pierrot, tu censures maintenant ?

J'ai posté ce matin sur ce thème pour dénoncer la connivence entre l'institut de sondage IPSOS et la famille VERGES.
Le porte parole d'IPSOS à la Réunion c'est monsieur FABING qui est aussi le conseiller politique des VERGES.

Pierrot, toi qui est épris de justice et de vérité, tu ne crois pas qu'il serait bon que tu le signales ?

40.Posté par CQFD le 19/11/2011 19:07
Suffit pas d'être bcp à contester, faut forcer les choses ! Unissons nous les gars et réformons ce système primitif et injuste en commençant par réfléchir à ce que nous voulons.

Du travail ? NON ! Stress, déprime, harcèlement, course au profit, à la compétitivité... Résultat on termine avec seulement 1% de croissance Pffffff. Le travail vient de TOURMENTER en Latin.

Éboueurs, travailleurs à la chaîne dans des usines, livreurs qui se stressent sur la route contre le facteur temps... Est-ce cela que nous voulons ? Je respecte profondément ces professions mais est-cela votre karma ? Travailler au sens de l'esclavagisme ? Servir l'intérêt des autres qui gagnent plus sur votre dos en vous jugeant sur des chiffres, sur des reproches... Place au positif, aux compétences, aux habiletés, à l'atteinte d'objectifs choisis par ses acteurs.

Nous sommes tous dépendant d'un système capitaliste et individualiste... Ou est le social, l'entraide, l'explosion de notre potentiel en tant qu'humain. Comment préservons nous notre planète, sa faune, sa flore... Quel avenir pour nos enfants ?

Je sais j'ai un discours qui parait pessimiste mais après tout aimez vous entièrement votre emploi ? Ne pourriez pas vous aussi avoir du mérite, le droit de vous exprimer ? La dictature c'est ferme ta gueule. La démocratie c'est cause toujours lol.

Des robots pourraient nettoyer, travailler pendant que nous nous réaliserions dans notre propre développement personnel et commun...

Einstein a indiqué que la créativité est sans limite. Quels sont vos rêves ? Quel serait le sens idyllique de la vie ? Aimeriez vous d'avantage coloniser des planètes, faire ce que vous aimez... plutôt que de devoir consommer plus pour être mieux vu par les autres ? Moi je suis plus parce que je roule en Ferrari MDRRR.

L'argent et le pouvoir sont à mes yeux des valeurs vides et obscures....

Les politiciens probablement trop avides de contrôle nous montrent la chute d'un empire désuet et inhumain. L'heure n'est plus à l'adoption de lois répressives mais désormais plutôt à la propulsion de notre immense potentiel. Nous en avons les moyens !

Notre destin n'appartient qu'à nous. Reste à se faire entendre. Unissons nous ;-)

C'est mon point de vue. Je suis certain que vous allez être nombreux à le contester mais au fond nous sommes tous esclaves même s'il y a des moments de bonheur... On mérite mieux, on peut avoir mieux alors battons nous mieux.

Bizzzzzzzzz


41.Posté par ndldlp le 19/11/2011 21:30
caton,
le travail au noir et ses conséquences, sans oublier ses critiques, n'est pas une exclusivité dont nous pouvons déplorer l'existence sur notre île, mais une réalité bien répandue en France, il est dès lors logique que nous la constations ici.

http://www.linfo.re/-Societe-/Travail-au-noir-la-Reunion-a-egalite-avec-la-Metropole
Le Comité opérationnel départemental anti-fraude (CODAF) a présenté son bilan d’activité 2010. La lutte contre le travail dissimulé constitue l’une des missions phares de cet organisme. Des contrôles importants ont été coordonnés et 304 infractions ont été relevées. Cela représente une augmentation de 38% par rapport à 2009.


Il y a quelques jours, l’ancienne reine de beauté Valérie Bègue, évoquait l’économie souterraine à la Réunion. Si ses propos ont prêté à sourire, le bilan dressé par le Comité opérationnel départemental anti-fraude (CODAF) met au jour une réalité certaine. Parmi les missions confiées à cet organisme figure la lutte contre le travail au noir. Depuis le début de l’année, neuf opérations de contrôle ont été réalisées, notamment dans les établissements de nuit et les fêtes commerciales.

La Réunion qui souffre de nombreux clichés ne compte pourtant pas plus de travailleurs dissimulés que la métropole, comme l’atteste l’enquête réalisée par les services de contrôle du travail. Dans la plupart des cas, les Réunionnais qui travaillent au noir évoquent une situation contrainte.

Sur le plan local, on constate que plusieurs secteurs professionnels sont particulièrement touchés par la problématique du travail au noir : le bâtiment, l’hôtellerie-restauration ou encore le service aux entreprises. Dans son rapport, le CODAF pointe également du doigt le problème de la sous-traitance, et ses conséquences sur les attributions de marchés publics.

L’an dernier, 1251 contrôles ont été effectués à la Réunion. 304 infractions ont été relevées, soit 38% de plus qu’en 2009. Plus de neuf infractions sur dix concernent le travail au noir et des fraudes aux aides sociales. Afin de combattre efficacement ce problème, les services du contrôle du travail poursuivront leurs actions dans les prochaines semaines. Le dernier contrôle en date a eu lieu dans une entreprise de gardiennage. Sur la cinquantaine de travailleurs, près de la moitié d’entre eux étaient non déclarés.
----------------------------------
hélas, le journaliste ne cite pas le nombre de contrôle effectué en 2008..

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales