Economie

7 millions d’euros à partager dans les hauts de l’ouest

Lundi 18 Septembre 2017 - 14:29

Le président du TCO a lancé officiellement ce matin au Guillaume le programme LEADER 2017-2023 qui va profiter à un chapelet d’acteurs économiques des hauts, allant de La Possession à Saint-Leu. 7,3 millions d’euros sont mobilisables.


Libérer les énergies face au pouvoir d’inertie de l’administration. Joseph Sinimalé a marqué, ce matin au Guillaume, son intervention d’une véritable vindicte contre « l’administration », coupable à ses yeux de décourager les initiatives. Le programme de subventions LEADER peut justement être l’outil idéal pour « changer de braquet » selon Lilian Ringuin, élu à la Chambre de métiers (sur sa droite)
Libérer les énergies face au pouvoir d’inertie de l’administration. Joseph Sinimalé a marqué, ce matin au Guillaume, son intervention d’une véritable vindicte contre « l’administration », coupable à ses yeux de décourager les initiatives. Le programme de subventions LEADER peut justement être l’outil idéal pour « changer de braquet » selon Lilian Ringuin, élu à la Chambre de métiers (sur sa droite)
Vous êtes artisan, acteur associatif ou chef d’entreprise. Vous avez une idée, un projet de qualité pour valoriser les ressources locales, les subventions du programme LEADER pourront peut être vous offrir un coup de pouce salutaire.

Ce lundi 18 septembre au Guillaume Saint-Paul, sur les terres fertiles du renommée Jean-Paul Bavol, le président du Territoire de la Côte Ouest a lancé, en compagnie des chambres consulaires, de l’association AD2R et du Parc national, le programme LEADER 2017 - 2023. Environ 2000 acteurs peuvent être concernés par le programme selon le comité de programmation.

Le programme européen est fléché par le Département de La Réunion, mais la ventilation de l’enveloppe est confiée au TCO via le Groupe d’action locale des hauts de l’ouest (TERH GAL OUEST). Une fois déposés et instruits, les projets passent devant un comité de programmation qui juge de la pertinence du dossier ficelé par le porteur de projet. Le délai d’instruction est estimée à 2 à 3 mois par Caroline Law-Long (TERH GAL OUEST). 

Le Kan Marron de Jean-Paul Bavol fait partie des projets qui ont bénéficié du fonds LEADER. Il reconnaît sans difficulté : "Tout seul nou i arrive pas"
Le Kan Marron de Jean-Paul Bavol fait partie des projets qui ont bénéficié du fonds LEADER. Il reconnaît sans difficulté : "Tout seul nou i arrive pas"
Souvent jugée comme imperceptible par les " petits acteurs économiques ", l’argent de l’Europe vient, grâce à LEADER, irriguer le tissu économique et associatif des territoires des hauts. La limite est fixée aux établissements ou sociétés oeuvrant au-dessus de 400m. Les villes concernées sont évidemment celles du TCO : La Possession, le Port, Saint-Paul, Trois Bassins et Saint-Leu).

Favoriser les projets micro-économiques

Pour le reste, la nature du projet demeure très ouverte. A titre d’exemples, les projets aidés lors de la précédente programmation allaient de l’aide financière à l’achat de matériel informatique et photographique pour le Kan Marron de Jean-Paul Bavol, l’aide dans la mise aux normes d’un atelier d’oeufs bio pour un agriculteur, le coup de pouce à l’association Cyber Run, qui récolte la mémoire vive des anciens en les compilant en vidéo, l’aide à la mise en place d’une serre en aquaponie à Mafate pour un autre agriculteur, ou encore l’appui financier envers un acteur culturel incontournable. Le Séchoir a ainsi pu mener à terme des ateliers de pratique artistique en milieu rural. Ici lors de spectacles hors les murs, ou là lors de restitutions publiques essaimées à Dos d’Ane, au Plate, à Tan rouge ou encore à Grande Ravine. Avec toujours dans l’esprit, pour tous ces projets à taille humaine, de mettre en réseau les acteurs locaux qui font vivre l’âme des hauts. 

La programmation 2017 - 2023 mettra particulièrement l’accent sur les projets qui mettront en valeur les hauts et ses ressources locales, tant culturelles qu’économiques et alimentaires pour grignoter un peu sur le " Made in China ", a ainsi défendu Joseph Sinimalé.

——
Pour être accompagné dans son projet :
Se rendre à la Maison TERH GAL OUEST située à Vue Belle
Plus d’infos sur le site internet www.terhgal.re 

Juanito Ligdamis (porteur de projet Cyber Run sur la sauvegarde de la mémoire des anciens) continue d'être accompagné par l'AD2R, représenté ici par l'un des "accompagnateurs" de projet, Alain Hebert
Juanito Ligdamis (porteur de projet Cyber Run sur la sauvegarde de la mémoire des anciens) continue d'être accompagné par l'AD2R, représenté ici par l'un des "accompagnateurs" de projet, Alain Hebert
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 6854 fois



1.Posté par zeffkalbasse le 18/09/2017 15:27

Encore un satellite de la mairie de st paul via le TCO piloté par le sinistremalé !!
Kossa ti macron i attende pou nomme loulou dan in ministère ?
Koméla li écrit des pages entières en français dan journal , li pilote toutes kalités zopérations , li fé konférences de presse en français !!
I fo pa gaspille in talent kom loulou sinistremalé : lé tellement rare do moune kompétent koméla !!
et le GROS BAVOL koté li : in bézeur d'zeuf o la professionnel ! li koss koté toute maire pou ramass subventions !!
Pauvre TCO et commune de st paul : et dire que l'on va devoir patienter jusqu'à 2020 pou virer ces vermines !

2.Posté par Grangaga le 19/09/2017 00:58

Mi vé sol'man 1000 éro, po pèrss' 2 trou dann' bassin dan la mèrr' SinZil' là...........
Po ke bann' ti pwasson èk' do l'o d'mèrr' ossi, y gainll' passé po ramass' bann' po mor.......pardon, la kroutt' boubou y di.........
La mèrr' y batt' lèss' a li baté...............

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter