Faits-divers

6 mois avec sursis pour une gifle portée sur un surveillant de prison


6 mois avec sursis pour une gifle portée sur un surveillant de prison
Mickaëla M, 35 ans, a échappé de peu à la prison ferme, hier, alors qu'elle comparaissait devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour avoir porté une gifle à un surveillant de prison de Domenjod. Les faits remontent à la semaine dernière, cette Dionysienne rend visite à son frère incarcéré.

Une visite qui ne se passe pas bien, un gardien de prison faisant remarquer à son frère que sa tenue n'est pas réglementaire. Ce dernier va se changer, mais Mickaëla M. ne supporte pas de perdre plus d'un quart d'heure sur son parloir et le fait remarquer au surveillant. Mais son frère était déjà dans le "collimateur" des surveillants pour avoir été surpris en plein rapport sexuel au cours d'un parloir en décembre dernier. Fin du parloir, la Dionysienne de 35 ans quitte la prison. Sur le parking de Domenjod, elle croise le surveillant et là tout dérape. Elle se jette sur lui, l'insulte et lui porte une gifle.

Mickaela M. était jugée hier en comparution immédiate, devant le juge, la Dionysienne était en larmes. Présents dans le tribunal, les représentants syndicaux de la profession et une vingtaine de gardiens de prison. Le surveillant victime de l'agression a eu deux jours d'arrêt de travail et comme le fait remarquer son avocat, "il est toujours sous le choc".

Dans un premier temps, le procureur requiert trois mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Une peine "délirante" pour l'avocat de l'accusée. Mais le procureur, François-Marie Cornu veut faire un exemple, notamment après l'agression d'un gendarme à Saint-Pierre cette semaine. Après le délibéré, Mickaela M écope de six mois de prison avec sursis et de 500 euros de dommages et intérêt.
Samedi 14 Janvier 2012 - 07:03
.
Lu 2040 fois




1.Posté par Visiteuse le 14/01/2012 08:23
La voyoucratie ne s'arrête pas aux portes des prisons....

2.Posté par Montfort le 14/01/2012 08:51
Après deux jours d'arrêt de travail Un gardien de prison " toujours sous le choc" après avoir reçu une baffe d'une petite bonne femme!!! La pauvre chochotte il faut vite qu'il change de métier et se lance dans la couture ou la mannequinat.....(lol)

3.Posté par Gajik le 14/01/2012 20:49
Vous avez raison, Montfort, d' autant plus que les surveillants de prison reçoivent chaque mois une conséquente prime de risque pour, en général, très peu de risques. Il est beaucoup plus dangereux de travailler dans le bâtiment, là où on meurt tous les jours dans l'indifférence TOTALE des media . Il y a en effet une différence scandaleuse de traitement entre la grande masse des travailleurs et cette poignée de fonctionnaires qui ont la retraite à 50 ans, en plus du tiers colonial. Le moindre incident est monté en épingle. Trois mois de prison requis pour une gifle, ce n'est pas là un acte de justice pondérée. Heureusement le tribunal n'a pas suivi ces réquisitions plus qu'excessives, "délirantes" même dit l'avocat.

Arrêtons de donner du crédit aux discours démagogiques des politiciens, des Chefs d'Administrations ou des Procureurs qui ont tendance à vouloir nous faire croire que TOUS les surveillants de prison, TOUS les policiers seraient des professionnels exemplaires, incapable de provoquer la population par des actes d'agressivité mal contenue et qu'il faille leur donner une protection exceptionnelle. On aimerait que lorsqu'un fonctionnaire "régalien" fait une faute, qu'il soit DAVANTAGE puni de par la nature de sa profession. Combien d'affaires où la personne est simplement mutée, quand elle ne gagne pas une promotion où est mise à la retraite se pour faire oublier.

A chaque affaire qui met en cause un surveillant ou un policier, on ressort des réflexes corporatistes, soit pour exprimer que le fonctionnaire "régalien" qui a fait une faute avérée serait une brebis galeuse, soit, s'il est victime d'une agression, qu' il serait un total innocent.

Ainsi, dans le cas d'une agression mineure, comme une gifle en l'occurrence, on occulte toute info sur les circonstances psychologiques qui ont déclenché chez cette personne une réaction sur le parking.
Que savons nous du contentieux à peine évoqué, envers le frère ? Est-ce que parce qu'on est fonctionnaire on a toujours raison et on ne fait jamais d'erreur ni ne commet de faute ?

Que savons nous de ce qu'a pu dire ce surveillant à cette personne ? Ne l'a-t-il pas provoquée ? Est-il resté professionnel et s'est-il adapté à la situation ? Savez vous vraiment comment certains surveillants reçoivent les familles de détenus ? Si la plupart est professionnelle, il y a toujours des gens en uniforme qui sont arrogants, à la limite de rabaisser, de blesser les familles qui sont parfois soumises à des attentes longues, des difficultés personnelles, qui sont malades et doivent rester debout malgré leurs problèmes de santé. Accéder à un parloir est souvent un parcours du combattant.

Donc, avant d'affirmer quoi que ce soit sur cette affaire, il faudrait en savoir les détails. Les agressions gratuites contre des fonctionnaires en uniformes sont rares. Si la gifle n'était pas méritée, alors qu'on sanctionne cette personne est normal, mais à hauteur du préjudice et non par la peine hystérique "pédagogique" qui était requise pour contenter un corps présent en masse à l'audience.

Qu'on juge la personne et qu'on l'avertisse afin qu'elle ne recommence pas, c'est une bonne chose. Par contre, qu'on rêve sur l'exemplarité de la peine à titre pédagogique pour le reste de la population , est du pur fantasme de procureur ou de politicien.

Nous savons tous que lorsqu'un acte spontané est commis, dû à un manque de maîtrise, fatigue nerveuse, trouble du caractère, réponse à une provocation de celui qui vous pousse à la faute, vous n'avez pas le temps de réfléchir à l'affaire de 2011 où untel a pris tant ou tant ... Il y aura TOUJOURS des actes commis dans la spontanéité, idem pour les crimes même. Vous pouvez assassiner légalement comme aux USA et en Chine tant de personnes qui ont commis un meurtre que vous voulez, il y aura toujours des crimes.

Il est même prouvé qu'une société meurtrière fondée sur la vengeance et la violence réactionnelle est excessivement criminogène. Regardez les USA , un des pays au monde "en paix" où se commettent le plus d'assassinats. La dissuasivité pédagogique d'une peine hystérique est une fable absolue.

Les gens ont besoin de DIALOGUE, de JUSTICE et de REPARATION et non pas de VENGEANCE, ENCORE PLUS DESTRUCTRICE QUE L'ACTE JUGé.

4.Posté par Papangue2 le 14/01/2012 21:26
Pour une fois, je suis d'accord avec Montfort.

Quant à toi, mon pauvre Gajk, théoricien du complot des vilains politiques et des méchants policiers et autres fonctionnaires tortionnaires :
"Donc, avant d'affirmer quoi que ce soit sur cette affaire, il faudrait en savoir les détails". Voilà la seule phrase sensée de ton post lamentable, à la hauteur de ta parano : quand on n'a rien à dire, il faut savoir fermer sa g....., comme disait l'autre ...

Figure-toi que justement, ceux qui ont pris cette décision judiciaire (pas si sévère au demeurant, puisque ce n'est que du sursis) ont eu accès aux détails, contrairement à toi. Alors épargne nous tes propos de "bobo gauche caviar", tu seras mignon ...

Va donc te trouver un autre moulin à vent à combattre, Don Quichotte à la petite semaine ...

5.Posté par Gajik le 14/01/2012 23:35
le scribouilleur du Post 4 manque de perspicacité, puisqu'il suffit de savoir lire pour se rendre compte que le post 3 s'adresse aux lecteurs et non au tribunal. Ce qui veut dire que nous, autant que le soit disant "Papangue" ne savons rien des détails de cette affaire. Ceux qui enjoignent aux autres sur un forum libre de se taire sont des fachos et c'est logique qu'ils n'aient que l'insulte à la bouche pour ceux qui s'expriment. Il sont la bouche assurément trop près de l'anus. Ce n'est pas la première fois que ce type qui usurpe à juste titre le nom d'un prédateur solitaire, s'en prend personnellement à un contradicteur, " bobo , lamentable, gueule, gauche caviar, parano, Don Quichotte " ... et quoi de plus encore ? il faut vraiment être intellectuellement limité pour oser imaginer que des insultes envers un inconnu sur un forum puissent avoir une quelconque portée sur un fantôme. C'est la stratégie d'évitement des idées qui pousse ce genre de posteur à répondre non sur les idées mais sur les personnes. Un acte vain et beaucoup plus donquichottesque que celui qu'il suppose combattre les moulins à vent.
C'est une règle de fond que devraient apprendre tous les gens qui s'expriment sur un forum de DISCUSSION : il s'agit d'y débattre d'idées et non de mettre en cause les personnes qui écrivent. Ils sont quelques uns de cette espèce à passer leur temps à dire : je suis d'accord avec untel, untel est un gros con, untel est ceci untel est cela .... Totalement vain et sur-réaliste de se prétendre capable de deviner qui pense quoi. Il suffit déjà de comprendre ce qui est écrit, c'est çà la matière même d'un forum et non pas la valeur ou non valeur supposées du posteur.

Peut-être que ce "papangue" est quelqu'un d'intelligent dans la vraie vie, mais en tous cas ce qu'il a écrit ici sur ma personnalité supposée ce sont des propos totalement fantasmés. ... Allé dormir Papangue, demain peut-être papangue nous offrira des idées plus propres et moins vomies ?

6.Posté par JUSTE un Surveillant le 24/01/2012 15:58
Bonjour a tous.
Je souhaiterais juste faire une mise au point sur ce qui est dit sur les fonctionnaire en general mais aussi particulièrement sur les surveillant pénitentiaire.
Moi même surveillant je tiens a préciser a notre ami Gajik que je ne touches aucune prime de risques , la seule prime à laquelle j'ai le droit est une prime de dédommagement du au fait que je bosse souvent le week-end et les jours fériés ( si tu souhaites me donner une prime de risque, je suis preneur) .

Ensuite je te rejoins sur un point, notre metier n'est pas le metier ou il y a le plus de mort en service, cependant quand un ouvrier du bâtiment se blesse ou décède lors de l'exercice de ses fonctions, on appelle ca un accident. Si un surveillant, un gendarme, un policier ou autre représentant de l'ordre se blesse sur son temps de travail cela s'appelle une agression ou un meurtre ( seulement 5% de mort naturelle, et 10% d'accidents). Donc effectivement notre métiers est moins risqué en terme de statistique mais le risque n'est pas le même.

De plus tu parles de provocation, certes cela existe, mais sache que tout les jours je me fais cracher dessus, insulter bousculer voire plus ( 6 agressions personnelle en 3 ans, aucun dédommagement perçu pour les agressions malgré des ligaments arrachés ). Crois tu que pour autant je gifle chaque personne détenue responsable de ces actes. Tu parles d'eviter une justice vengeresse en donnant du crédit a la violence faite par cette femme. Je préfère la justice de mon pays plutôt que l'anarchie de la loi du talion.


Enfin bref je ne vais pas m’épancher sur le sujet pendant des heures puisque je suppose qu'une personne de ton espèce ne peux pas comprendre un point de vue contraire au sien. Bref la prochaine fois abstiens toi de parler de ce que tu ne connais.
Respecte un peu ce qui côtoie la misère humaine au sacrifice de leur vie de famille pour permettre au gens pleins de dédain comme toi de dormir tranquille dans sa petite résidence pavillonnaire. Garde ta haine envers l'ordre pour des gens que cela intéresse car tu sera le premier a appelé au secours quand tu en auras besoin.

7.Posté par le king le 24/01/2012 17:15
Mon pauvre GAJIK pour que vous parliez comme cela d'une profession que vous ne connaissez pas et d'après vos tristes écrits , c'est que vous avez certainement du faire un séjour dans un de nos établissement pour avoir autant de haine envers ceux qui exercent ce métier.
Sachez qu'aucun fonctionnaire du ministère de la justice ne part a la retraite a 50 ans et que pour nous aussi la retraite est a 62 ans.
La sécurité de l'emploi a un prix , celui de rester dix ans dans les établissements parisiens ( FLEURY , FRESNES , NANTERRE , LA SANTE ect.... )
De travailler les nuits, les week-end , les jours fériés , d'avoir des congés imposés surtout la période juillet aout que l'on a 1 fois toutes les six ans.
En ce qui concerne la réception des familles des personnes détenues , elles sont très bien reçus par une associations externes a l'AP . L'administration a même financé un parc extérieur avec jeux : tobogan ect pour les enfants.
Alors rendormez-vous et pensez a l'avenir a maitriser un sujet avant d'en parler de cette façon.

8.Posté par Gajik le 24/01/2012 21:12
"Juste un Surveillant" sait-il au moins lire avec attention, ou ne sait-il que survoler et répondre à côté ? si vous voulez appeler cette prime, prime de sujétions ou autre chose, c'est du pareil au même. Vous jouez sur les mots. Alors le 1/5ème çà n'existe pas ? bravo pour la franchise !
Autre précision que vous savez mieux que moi-même, le travail d'un surveillant à la Réunion n'a rien de comparable avec celui d'un surveillant en Métropole, vous avez pu le comparer avant d'avoir la chance de revenir dans votre île si vous êtes Créole, non ?

Et ne généralisons pas, ce que je n'ai pas fait, sur "les" fonctionnaires et surtout pas d'amalgame, s'il vous plaît avec les autres fonctionnaires qu'on peut appeler au secours pour notre protection, comme vous dites. Votre corps a toujours rêvé de parité avec la police, il y a même des syndicats de droite qui ont demandé de pouvoir porter des armes ... On vous a mis de beaux galons en chevrons au lieu de galons droits pour faire "comme les gendarmes", mais rien de plus de commun en dehors d'un uniforme et d'un statut spécial ... Bon, vous n'êtes ni des policiers ni des gendarmes, donc il y a peu de chances que j'aie à vous appeler au secours, à moins que Le Pen arrive au pouvoir et que nous nous retrouvions un jour tous dans une immense prison !
La revalorisation de votre métier passe par l'information sincère du public et non par la démagogie sur la réalité fantasmée de votre travail. Vous ressortez les couplets habituels de flatterie du Nouvel An des Ministres qui envoient leurs voeux aux fonctionnaires et les remercie pour leur dévouement exemplaire et leur abnégation et sens du service public , et bla bla bla ...
Je ne vois pas où vous voyez ma "haine pour l'ordre" ... Tout çà c'est du baratin pour vous éviter de reconnaître avec simplicité et clairvoyance qu'il y a des brebis galeuses dans toutes les professions. De plus votre travail de garde, et vous le savez très bien, n'est pas suffisamment orienté vers la réinsertion des gens. Vous vous plaignez d'être réduits à l'état de "porte-clés" par votre hiérarchie qui ne va jamais en détention et vous laisse seuls vous démerder avec les détenus. Alors çà suffit la réaction de corps, de dire que tous les surveillants, tous les pénitentiaires sont des fonctionnaires exemplaires qui sacrifient leur vie ! C'est d'un ridicule et d'un démagogique absolu. Pensez aux autre métiers, caissière de super marché, maçon sous le gros soleil, si vous avez quitté parfois de tels métiers, homme ou femme, pour devenir surveillant(e) c'est bien entendu pour les conditions de travail et de paye qui sont plus qu'intéressantes. Je connais très bien la réalité de votre travail, tout dépend où vous êtes affecté. Il y a aussi des planqués, comme partout, des gens logés qui vivent comme des nababs dans ces fameuses résidences pavillonnaires où il dorment tranquilles comme vous imaginez que moi-même vis dans un pavillon (?).... Arrêtez de mettre tout le monde dans le même panier et employez un langage de vérité et cessez de déclamer cette ôde ridicule à une profession qui n'est en réalité pas plus difficile qu'une autre.

Listez aussi les avantages que votre profession vous offre, avant de vous présenter en martyrs. Mon post est plus nuancé que votre prose agressive, si vous l'aviez lu avec attention au lieu d' avoir, tout de suite, après une lecture rapide et en travers, enfourché votre grand cheval et ressorti les phrases habituelles de réaction de corps... Soyez honnête, dites à tous ici le montant de votre salaire net, après une formation ultra-rapide à Agen, tous frais payés. Parlez de la sur-rémunération aussi. Vous êtes un corps surclassé, et c'est mérité. Je ne suis pas de ceux qui disent qu'il faut rabaisser tous les français au niveau de la Roumanie par souci de "justice". Si des professions ont des avantages, ils sont mérités, mais les mêmes avantages devraient avoir cours dans le bâtiment et dans tous les métiers qui ont encore plus de pénibilité que le vôtre. Il y en a marre de l'hypocrisie sur ces sujets. Tout ce que vous trouvez à dire c'est que celui qui essaye de mettre un peu de vérité dans cette démagogie "syndicale" est un sinistre con, tout ceci enveloppé dans une fausse politesse limite de l'insulte "une personne de ton espèce" et un tutoiement méprisant. Alors restez avec vos certitudes, moi je sais le bon et le mauvais qui se niche dans cette profession comme dans les autres.

Qu'est-ce que vous en savez si je ne côtoie pas davantage encore que vous la misère humaine? vous êtes bien prétentieux d'avoir de telles certitudes. Quant à la personne qui a giflé le surveillant, je n'ai jamais dit qu'elle avait raison, j'ai dit qu'on n'a pas EN TANT QUE LECTEUR DE L'ARTICLE les éléments pour en juger, ni pour juger le contexte. L'avocat lui-même dit dans l'article ci-dessus que le procureur demande une peine délirante. C'est ce qui m'a poussé à dénoncer à mon tour la réaction de corps qui donne souvent une démesure aux réquisitions. On a donc envie d'en savoir davantage pour contrôler la Justice, ce qui est le rôle des citoyens dans un pays démocratique. Les débats sont publics justement pour pouvoir contrôler que la Justice assure correctement sa fonction. Les procureurs, les magistrats, les surveillants, les détenus, tous citoyens sont des humains faillibles, donc le contrôle démocratique de leurs actes est une chose normale.

Quant au "king" je le prends en flagrant délit de mensonge sur le départ à 62 ans des surveillants.
C'est FAUX, les surveillants pénitentiaires ont droit au 1/5ème, en plus du 1/3 "colonial" : voici une définition du 1/5ème par la CGT Pénitentiaire :

Le 1/5ème n’est pas lié au « Statut Spécial », ni même à la catégorie C mais il a été institué par la loi du 28 mai 1996 et est lié au corps d’appartenance. Seuls les services actifs effectivement passés en position d’activité dans le corps du personnel de surveillance de l’administration pénitentiaire peuvent être pris en compte pour le calcul de la bonification. Celle-ci est égale au 1/5ème des services effectivement passés en position d’activité, sans pouvoir dépasser 5 ans. Sur ce principe, la bonification permet de garantir à un agent, qui a accompli 25 ans de services, 5 années de bonification supplémentaire (ce qui ferait 30 années de services effectifs).

Pour un surveillant qui aurait commencé à 20 ans, il prend sa retraite à 50 ans avec 30 ans de travail il cumule en fait 36 ans et gagne en plus, s'il a travaillé outre-mer la bonification de 1 an tous les trois ans pour le calcul de ses années côtisées. Donc King cache cette réalité qui est différente selon la date de début de fonction.
Mais ce qu'il ne dit pas non plus c'est que pas mal de surveillants viennent d'une autre profession et commencent leur carrière plus tard, donc s'ils veulent avoir une retraite complète en l'ayant commencé tard, effectivement ils devront travailler jusqu'à 62 ans, mais s'il a commencé à 30 ans ou plus tard et s'il a travaillé avant, il percevra à 60 ans une retraite sécu (ou parfois militaire) qu'il va cumuler avec sa retraite bonifiée. Il aura aussi la RAFP une retraite complémentaire.
Un tel mensonge de la part du "king" (les pseudo sont souvent révélateurs et m'amusent beaucoup) est suicidaire, car à vouloir critiquer ma prétendue ignorance du sujet l'enjoindrait à être lui-même honnête dans son argumentation.

Malheureusement pour lui, je ne suis pas un ancien détenu. Je ne comprends pas cette façon de mettre en cause la personne des gens qui postent des avis ici et cette propension a vouloir faire taire les gens quand ils disent des vérités gênantes. C'est du fascisme et on comprend que ces gens ont l'habitude de faire taire les détenus et ils prennent sans doute les autres, par déformation professionnelle pour des détenus. Gââârde-à-vous ! Heureusement, dans la Pénitentiaire il y a toutes sortes de gens, des gens d'extrême droite jusqu'à l'extrême gauche, des Sarkoziens, des PS et tout ce qu'on veut. Toutes sortes de syndicats. On sait que certains syndicats sont pour la défense sans aucune concession à la vérité de leurs canards boiteux. Il est interdit de dire que certains surveillants font parfois des erreurs et qu'il est mal de défendre un corps lorsqu'un de ses fonctionnaires commet une erreur, ce qui est humain. Les surveillants seraient-ils des héros modernes, des gens supérieurs aux autres, sans aucune faiblesse pour qu'on n'ait pas le droit de porter la moindre critique sur leur profession ni de mettre un bémol à leur prétendu dévouement exemplaire ? Vous y gagneriez en popularité à reconnaître que vous avez beaucoup d'avantages dans votre profession au lieu de n'attirer l'attention que sur les difficultés inhérentes à TOUS les métiers dont pas mal sont beaucoup plus durs et beaucoup moins payés.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales